FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Autour de la Lune en 2015 ?
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Les missions lunaires » Autour de la Lune en 2015 ?
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 10 Mar 2007 6:45 pm    Sujet du message: Autour de la Lune en 2015 ?
Répondre en citant

SAlut a tous

La NASA vient de révéler qu’elle étudiait la possibilité d’effectuer un « tour de Lune » cinq ans avant la date du retour proprement dit sur le sol de notre satellite (2020).

La mission ne devrait pas passionner les foules. En effet, elle surviendrait près d’un demi-siècle après la mémorable et émouvante odyssée d’Apollo 8, qui avait vu pour la première fois des hommes, perchés sur leur fusée géante, s’arracher à la Terre pour atteindre le voisinage d’un autre monde, symbole de l’inaccessible.

En 2015, les témoins de ce moment historique ne pourront qu’éprouver un mélange de frustration et d’ironie en pensant, au spectacle de ce remake sans éclat, à ces cinq décennies perdues…

Quant aux plus jeunes, peut-être certains se souviendront-ils que leurs grands-pères l’avaient déjà fait… il y a bien longtemps…

Pourtant, le fait que l’agence américaine travaille sur cette hypothèse est significatif et encourageant.

On peut certes y voir avant tout le souci de donner de la visibilité à une entreprise que sa lenteur affligeante fragilise*, tant politiquement (échéances trop lointaines, nombreux changements de gouvernements) que médiatiquement (« il ne se passe rien »).

Pour un programme de cette importance, cet aspect n’a rien d’anecdotique. Arrow



Mais c’est un autre élément du scénario qui attire l’attention :

pour effectuer cette mission, la NASA envisage en effet d’utiliser une variante du nouveau lanceur lourd Ares 5, pour l’instant encore à l’état de projet.

Cette variante serait constituée du premier étage de l’Ares 5, surmonté du deuxième étage de l’Ares 1 (le lanceur du vaisseau CEV, dont le développement est déjà lancé).

Le simple fait que cette mission et cette solution de lancement soient étudiées signifie que le développement d’Ares 5 devrait être engagé rapidement, afin d’être opérationnel non pas en 2020, mais dès 2015.

La baisse du budget Navette-ISS devrait permettre la montée en puissance de cet effort dès 2010.

* Il est prévu de retourner sur la Lune en 16 ans, alors qu’en partant rigoureusement de rien, le défi Apollo avait été gagné en deux fois moins de temps !



Or, cette fusée est la clef du retour à la Lune et de l’accès à Mars. Le lancement de son développement consoliderait fortement le programme, sachant que la décision serait entérinée par une présidence qui devrait souhaiter voir la mission cis-lunaire couronner un deuxième mandat ! Il s’agit d’une décision majeure :

- au plan du symbole, Ares 5 est la fusée de l’exploration ;

- au plan programmatique, elle est sur le chemin critique du retour sur la Lune (placé lui-même comme étape préliminaire au débarquement sur la Planète rouge) ;

- en matière de politique industrielle, il sera bien plus difficile, une fois consentis ces investissements spécifiques, de justifier un arrêt du programme d’exploration ;

- enfin, n’est-ce pas pour les Américains le moyen d’être sûrs de ne pas se faire doubler, autour de la Lune, par les Russes, les Chinois ou même les Indiens ?

Ce scénario a été présenté en personne par Scott Horowitz, l’administrateur adjoint en charge du programme d’exploration.


Sur le plan technico-opérationnel, la mission cis-lunaire est justifiée par la volonté des ingénieurs de mettre en œuvre une procédure de retour sur Terre plus souple que celle utilisée du temps d’Apollo. A l’époque, la capsule plongeait directement dans l’atmosphère, ce qui ne laissait guère de latitude sur la zone d’amerrissage ni sur l’instant de départ de la Lune. Dans le nouveau programme, on entend faire atterrir le CEV sur la terre ferme (pour éviter le coût du déploiement d’une armada navale) et en un lieu bien précis (sans doute un des sites utilisés actuellement). D’autre part, on souhaite disposer d’une latitude bien supérieure en matière de fenêtre de départ, de façon à sécuriser le retour des astronautes. La solution ? Au lieu d’effectuer une entrée directe, sur laquelle on n’a pratiquement aucun contrôle, le CEV frôlera l’atmosphère terrestre, effectuant une sorte de ricochet soigneusement calculé qui permettra d’ajuster les conditions de sa rentrée finale en fonction des caractéristiques de sa trajectoire d’arrivée. Cette procédure complexe et nouvelle suppose une maîtrise parfaite de l’aérodynamique de rentrée, des contraintes thermiques associées et des techniques de guidage-pilotage. Elle justifie sans aucun doute une opération de qualification en conditions réelles. Il est même prévu de procéder à des essais préalables (en 2011), à l’aide d’une maquette de CEV à échelle réduite, lancée sur une trajectoire fortement elliptique par une fusée de la classe Delta 2.

Scott Horowitz a par ailleurs fait remarquer que renforcer le programme par une étape technique et démonstrative intermédiaire est une saine pratique de management, car cela contribue à maintenir les savoir faire au meilleur niveau ; s’agissant d’un programme s'étirant sur 16 années, l’argument est certainement pertinent !

Richard Heidmann


Mise en ligne : Anthony Rocher

source de l'article;

http://www.planete-mars.com/news/2007/autour_lune_050207.html

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
néo
Chroniqueur


Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1796
Localisation: valleyfield

 Message Posté le: Sam 17 Mar 2007 5:49 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjours

en tout cas , j' ai bien hates de voir celà Wink

Moi, je dis que ça va aller pas mal plus tard que ça Crying or Very sad

Les américains aiment mieux la guerre que la conquete spatiale Crying or Very sad

aurevoir
_________________
vivre et laisser vivre
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Ven 20 Avr 2007 8:12 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

SAlut a tous

Un moment donner y va bin laisser sa place (bush) Very Happy

En esperant que les states ne mette pas au pouvoir un autre bush Embarassed

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
néo
Chroniqueur


Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1796
Localisation: valleyfield

 Message Posté le: Dim 10 Juin 2007 2:58 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour

Surement pas , je crois qu' ils onts leurs lecon avec ce dictateur Crying or Very sad

aurevoir
_________________
vivre et laisser vivre
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Les missions lunaires » Autour de la Lune en 2015 ?
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2020 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003