FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
L'anomalie des sondes Pioneer, suite
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum »  Débats scientifiques » L'anomalie des sondes Pioneer, suite
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11030
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 27 Nov 2010 11:35 pm    Sujet du message: L'anomalie des sondes Pioneer, suite
Répondre en citant

Salut à tous

L'anomalie des trajectoires des sondes spatiales Pioneer 10 et Pioneer 11 présente des variations cycliques.

Une équipe française les a caractérisées.

© Nasa
Vue d'artiste de la sonde Pioneer 10 aux confins du Système solaire.

Les sondes spatiales Pioneer 10 et 11, lancées en 1972 et 1973, ont désormais atteint les confins du Système solaire après avoir visité Jupiter et Saturne.

Or l'analyse précise de leurs trajectoires par le laboratoire JPL de la NASA a révélé dès 2002 une anomalie inexpliquée, par rapport aux trajectoires théoriques :

au mouvement calculé avec les lois connues de la gravitation semble s'ajouter une accélération constante en direction du Soleil, égale à environ 0,9 nanomètre par seconde au carré.

Une équipe de chercheurs de l'ONERA, du Laboratoire Géosciences Azur à Grasse et du Laboratoire Kastler-Brossel (CNRS/ENS/Université Pierre et Marie Curie) vient d'analyser indépendamment les données mises à disposition par le JPL, concernant la période allant du 30 novembre 1986 au 20 juillet 1998 pour la sonde Pioneer 10.

Les résultats confirment l'existence de l'anomalie, avec une amplitude compatible avec celle qu'avait déterminée le JPL.

Cependant, l'équipe française s'est surtout attachée à analyser les petites variations cycliques de cette anomalie, qui se font sur des périodes correspondant au mouvement diurne et annuel de la Terre.

Elle a montré que l'on peut décrire précisément ces variations en fonction d'un angle unique, l'angle que fait la droite Soleil-Terre avec la droite Soleil-Pioneer.

Ces résultats, indiquent leurs auteurs, ne permettent pas d'expliquer l'origine de l'anomalie.

Mais ils constituent des précisions pouvant aider à départager les explications proposées, qu'il s'agisse de modifications de la loi de la gravitation ou d'une modélisation imparfaite de la couronne solaire.

La source ;

http://www.dossierpourlascience.fr/ewb_pages/a/actualite-l-anomalie-des-sondes-pioneer-suite-19192.php

Auteur de l'article ; Maurice Mashaal

Amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mar 26 Juin 2012 12:14 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

En fait l'anomalie Pioneer est une différence entre la trajectoire prévue et celle observée. Cette différence de trajectoire est causée par une diminution inexpliquée de la vitesse de croisière que l'on a constaté.

Dire qu'on constate une accélération vers le Soleil est de dire la même chose qu'on avait constaté une décélération dans le sens de l'éloignement du Soleil.

Toute une déclaration ce papier!!!
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Administrateur-superviseur


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3180
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Mar 26 Juin 2012 4:52 pm    Sujet du message: L'anomalie des sondes Pioneer, suite
Répondre en citant

Bonne fin de journée;
comme je sais que la plupart des officiels sous estime la contribution du disque de notre galaxie, alors il me parait bien évident que c'est cette sous estimation de la contribution du disque de notre galaxie qui en est la cause(de cette anomalie des sondes Pionerr):

j'ai déjà bien expliquer qu'une bonne prise en considération de la contribution du disque de notre galaxie, nous permettait d'expliquer la courbe de rotation de notre galaxie avec les loi de Newton et de Képler,

j'avais fait l'hypothèse que la densité du disque décroissait comme l'inverse de la distance, comme 1/(distance), c'est maintenant une certitude en gros, pour s'en rendre compte, il suffit simplement de considérer la vitesse près du bulbe de la galaxie, considérer qu'il faut une densité supérieur a la densité moyenne de notre galaxie, en faire le rapport de cette densité, puis calculer la densité décroissante selon l'inverse de la distance, jusqu'a notre Soleil, puis cela donne une densité proche de celle que j'avais estimé autour de notre Soleil(basé sur l'équivalent de 110 étoiles de masse moyenne comparable a celui de notre Soleil dans un rayon de 20 années lumière autour du Soleil), j'avais alors estimé une densité de 1.14 fois la densité moyenne de notre galaxie (autour du Soleil), la densité moyenne de notre galaxie étant de .1 masse Solaire par parsec cube ou si vous préférez, (6.77)(10)^(-21) kg par mètre cube Smile .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard


Dernière édition par b1a2s3a4l5t6e7 le Mer 27 Juin 2012 10:44 am; édité 1 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mar 26 Juin 2012 9:35 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Regardons tout cela avec un oeil neuf:

On constate que la vitesse des sondes spatiales est de plus en plus décroissante en s'éloignant du Soleil.

Nous savons également que si je tombe d'un avion volant dans la déformation spatiale de la Terre, j'accélère tout le long de la descente.

Il n'est donc pas tellement mystérieux que si je me dirige en sens contraire, à la vitesse exacte d'échappement, je devrais décélérer graduellement aussitôt que la poussée me permettant d'atteindre la vitesse d'échappement s'arrête lorsqu'elle est atteinte.

D'ailleurs aussitôt que ma vitesse maximale, quelle qu'elle soit, est atteinte à l'intérieur d'une déformation de l'espace, s'il n'y a pas d'ajout de poussée, ma vitesse devrait décélérer jusqu'à ce que je sorte de cette déformation spatiale.

C'est exactement la situation des sondes spatiales dont les moteurs ne fournissent plus de poussée. D'ailleurs c'est après l'extinction définitive des moteurs de "correction" de vitesse des Pioneer que les anomalies ont commencé à apparaître pour les deux sondes Pioneer. Une décélération apparu pour la première fois juste au-delà de l'orbite d'Uranus.

C'est là, la meilleure explication, jusqu'à maintenant, de la perte de vitesse des sondes spatiales. Elle est surtout remarquable par sa simplicité.

Et c'est ton commentaire, mon cher b1a2s3a4l5t6e7, qui m'y a fait penser. Merci.



Elie l'artiste
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Administrateur-superviseur


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3180
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Mar 26 Juin 2012 10:14 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Elie l'Artiste a écrit:

Une décélération apparu pour la première fois juste au-delà de l'orbite d'Uranus.

C'est là, la meilleure explication, jusqu'à maintenant, de la perte de vitesse des sondes spatiales. Elle est surtout remarquable par sa simplicité.

Salut;
mais si je comprend bien, l'anomalie noter est une décélération plus importante que prévu, n'est-ce pas ?
Élie L'Artiste a écrit:

Et c'est ton commentaire, mon cher b1a2s3a4l5t6e7, qui m'y a fait penser. Merci.

Elie l'artiste Smile .

Tout comme c'est en discutant avec vous et Madarion, que j'ai commencer a trouver l'explication de la courbe de rotation de notre galaxie avec les lois de Newton et de Képler, et il en est suivit que j'ai aussi trouver la cause de l'anomalie des sondes Pionner qui est du a la mauvaise connaissance de la contribution du disque de notre galaxie par plusieurs spécialistes (c'est ce que j'ai constater) Smile .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mar 26 Juin 2012 10:48 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
mais si je comprend bien, l'anomalie noter est une décélération plus importante que prévu, n'est-ce pas ?


En fait on dit simplement que les mesures de l'effet Doppler ont montré une décélération inattendue des sondes (pour moi, elles montrent beaucoup plus que ça). Ils ont décelé un décalage vers le bleu qui trahissait une décélération au lieu d'un décalage vers le rouge qui aurait démontré une accélération (Ce qui n'est pas tout à fait honnête de leur part). En fait on ne s'attendait pas du tout à un décalage vers le bleu. Le son de la sirène d'une ambulance décale vers le rouge parce qu'elle s'éloigne. Les sondes s'éloignant devaient décaler vers le rouge.

Après 30 ans, cette décélération équivaut à une différence de distance plus grande que celle de la Terre à la Lune entre la distance prévue et la distance réelle (env 400,000 km).

On parle de décélération plus que prévue seulement lorsqu'on suppose une augmentation de poids aux sondes spatiales; mais cette augmentation de poids n'est qu'une hypothèse; et encore là, malgré cette hypothèse, la décélération est plus que prévue.

En fait il semble bien qu'on s'attendait plutôt à un décalage vers le rouge puisque les sondes s'éloignaient; mais elles décalent vers le bleu, comme si elle se rapprochaient du Soleil. Pensons à la sirène d'une ambulance qui s'éloigne; le son décale vers le rouge sans que l'ambulance soit en accélération. Il le fait simplement par l'augmentation de la distance.

C'est là une autre anomalie qui serait imputable à l'exactitude de la notion "effet Doppler". Celui-ci nous dit que les sondes se rapprochent (en décalant vers le bleu) et pourtant, elles s'éloignent, même si c'est moins rapidement que prévu.

Certaines interprétations scientifiques demandent à être revues.

Elie l'Artiste
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.


Dernière édition par Elie l'Artiste le Mer 27 Juin 2012 9:30 am; édité 1 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mer 27 Juin 2012 12:11 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Voici 3 questions qui me viennent à l'esprit auxquelles nous avons la réponse qu'à une seule pour l'instant:


1) La vitesse de la lumière est celle du signal envoyé par la sonde; la vitesse décroissante de cette sonde sera-t-elle rapportée par le signal, à la vitesse de la lumière, comme signalant une simple décélération de la sonde qui continue de s’éloigner (en rouge) ou sera-t-elle rapportée comme si la sonde se rapprochait quand en réalité, elle s’éloigne?

Rep: Le résultat observé donne bien l’information que la sonde se rapproche (en bleu)même si, en réalité, elle s'éloigne. Mais le "relativisme" entre la vitesse du signal versus la vitesse de la sonde peut-il changer la donne qui devrait être en rouge (relativité)?

2) Si les sondes s’éloignent tout en donnant l’information de se rapprocher selon l’effet Doppler, que doit-on penser des galaxies qui semblent se rapprocher de la nôtre à cause du décalage vers le bleu de l’effet Doppler? Et que penser de celle qui démontrent un décalage vers le rouge?

Note: Le décalage vers le bleu représenterait, selon l'anomalie Pioneer, une liaison gravitationnelle entre nous et ces galaxies qui décalent vers le bleu; tandis que celles décalant vers le rouge n'auraient pas de "relation" gravitationnelle avec notre galaxie et s'éloignent vraiment de nous. Je vais réfléchir plus sérieusement à cette possibilité car elle pourrait faire entrer le facteur du stage évolutif des galaxies. C'est-à-dire l'époque des productions de déformations de la géométrie de l'espace de chacune des différentes "générations" de galaxies. Ce qui les mettrait en relation directe avec l'apparition des différentes générations" des particules élémentaires massives produisant chacune une déformation spatiale.

3) Qu’est-ce que la déformation de la géométrie de l’espace pourrait bien posséder de spécial pour influencer l’effet Doppler au point d’en inverser l'information?

Je vais avoir de la difficulté à dormir.
Sad

J'ajoute d'autres questions qui se rattachent peut-être à une solution du problème:

1) Sachant que de s’éloigner de la Terre est de s’éloigner « dans le temps », est-ce que cela peut avoir une incidence?

2) Autrement dit : En augmentant la distance vers le passé peut-on se rapprocher du « présent »?

rep: Ça pourrait être peut-être le cas si la sonde se rapproche de l'univers plat qui lui, représente le temps de l'univers lui-même qui est le "présent figé" à cause de la vitesse de la lumière de l'expansion de l'univers. Autrement dit, si la géographie de l'espace dans laquelle voyage la sonde est de plus en plus aplatie, elle pourrait se rapprocher du "présent" où cette géométrie est tout à fait "plate". Ce qui prouverait que l'espace et le temps sont exactement la même chose. De sorte qu'en se rapprochant du "présent continuel", elle se rapprocherait de notre propre "présent successif" qui est évidemment le même "présent" même si on ne peut le saisir.

3) Plus spécifiquement :
Est-ce que le fait de s’éloigner dans le passé peut raccourcir le temps écoulé?

La réponse, à première vue, semble bien être : NON, sauf pour la considération de la réponse au no 2.

Élie l'Artiste
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.


Dernière édition par Elie l'Artiste le Mer 27 Juin 2012 9:14 am; édité 2 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mer 27 Juin 2012 9:10 am    Sujet du message:
Répondre en citant

J'ai vérifié les nouvelles données sur ces anomalies. Elles datent de 2011.

Citation:
Après plus de six ans de travail, la conclusion est claire pour les chercheurs : l’anomalie des sondes Pioneer est de 2.10-11  mètre par seconde au carré par an mais elle n’est pas constante, elle décroit légèrement. De plus, Slava Turyshev et Viktor Toth remettent en cause le fait que cette décélération soit orientée vers le Soleil plutôt que vers la Terre.
En 2002 un nouvel article cosigné par Turyshev écartait l’explication thermique. Les sondes Pioneer sont en effet équipées d’un générateur fonctionnant au plutonium qui transforme une partie de la chaleur en électricité. Le reste s’échappe de la sonde. Il suffit qu’une partie de cette chaleur se répande de façon irrégulière pour exercer une force sur la sonde et la faire ralentir. Sachant que la chaleur émise par le plutonium décroit au fil du temps, l’anomalie doit en faire autant. Or les calculs montrent qu’elle est constante. C’est l’une des raisons qui permettent aux chercheurs d’écarter cette explication en 2002. C’est pourtant bien celle-là qui revient en force aujourd’hui.


Pour prouver cette hypothèse c’est assez simple. Il ne suffit que de demander à un astronaute dans la station spatiale de se placer en impesanteur et de tirer sur les lacets de ses bottines. Si cet action le propulse , l’hypothèse plus haute est exacte; sinon elle est erronée. Personnellement je pense que c'est de l'élucubration.

Mais une phrase me frappe dans ces données:

"De plus, Slava Turyshev et Viktor Toth remettent en cause le fait que cette décélération soit orientée vers le Soleil plutôt que vers la Terre. "

Donc selon eux, la décélération est orientée non pas vers le Soleil, mais vers la Terre.

Si cela est exact, la seule réponse possible se trouve au niveau de la "perception"; la nôtre. Et le seul facteur du niveau de "perception" possible est le facteur "temps". Ce qui me ramène à mon hypothèse du rapprochement des sondes du "temps présent" qui se trouve là où la géométrie de l'espace est non déformée et où l'expansion se fait à la vitesse de la lumière.

Par contre, si cela était, comment se fait-il que puisque le temps y est "figé", les distances n'y sont pas nulles? Il y a donc une certaine différence entre le temps et la distance? Ma première impression est que le temps est subjectif et la distance objective. Autrement dit le temps serait "virtuel" et la distance serait "réelle" Comme la nuance entre un électron et un proton.

Je vais continuer à réfléchir...

Pour l'instant, une autre mission, spécifiquement au sujet de ces anomalies, est peut-être envisagée par les Européens, pour 2015.

Elie l'Artiste
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Administrateur-superviseur


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3180
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Mer 27 Juin 2012 11:05 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Elie l'Artiste a écrit:


En fait il semble bien qu'on s'attendait plutôt à un décalage vers le rouge puisque les sondes s'éloignaient; mais elles décalent vers le bleu, comme si elle se rapprochaient du Soleil.


Salut; ici l'expression décalage vers le bleu signifierait que deux photos spectral des signaux émis par les sondes Pionner prise a des époques différente, montreraient un décalage des longueurs d'onde donné par les spectres, ce décalage étant vers le bleu, cela signifie que les longueurs d'ondes du spectre ont diminué et cette diminution serait plus importante que prévu, c'est mon opinion Smile .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mer 27 Juin 2012 1:32 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Laisse-moi résumer et tu me diras si c'est effectivement ce que tu veux dire:

Le décalage vers le bleu en question n'est que la représentation de la différence entre deux rapports de décalage vers le rouge. Ce qui signifierait simplement que la vitesse d'éloignement se fait moins rapidement que prévu. C'est bien ce que tu veux dire???

Autrement dit: Le décalage est toujours vers le rouge, mais "rougit" moins rapidement que prévu???
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mer 27 Juin 2012 1:41 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Voici l'explication définitive fourmie par Futura Science:

Citation:
Jointe à ces données, une meilleure connaissance des sondes Pioneer fournie par les ingénieurs ayant conçu et fabriqué ces sondes, a permis d'écrire un programme modélisant la chaleur dégagée par leurs différentes parties. Or, qui dit chaleur dit rayonnement, donc émission d’un flux de photons qui emportent de la quantité de mouvement, tout comme les gaz éjectés par un moteur de fusée.

Deux parties des sondes sont particulièrement chaudes, les générateurs thermoélectriques au plutonium et des instruments montés à l’avant des sondes. Aussi curieux que cela paraisse, le bilan total du faible flux de photons émis par ces deux sources principales suffit à expliquer complètement, aux erreurs de mesure et de calcul près, les trajectoires des deux sondes reconstruites à partir des trente ans de données télémétriques récupérées.

Des calculs similaires, bien moins convaincants, avaient été menés depuis quelques années. Mais comme le disent les chercheurs dans un article publié sur arxiv expliquant leurs derniers résultats, il leur semble maintenant improbable que de nouvelles analyses changent leur conclusion. Il n’existe plus d’énigme de l’anomalie de Pioneer et aucune indication pour une nouvelle physique ne peut en être inférée.


On ne nous dit pas vers où est dirigé le "faible flux de photons". C'est assez curieux puisque si ce flux est dirigé vers le Soleil, la sonde PRENDRAIT DE LA VITESSE; donc il faut nécessairement que ce flux soit dirigé DEVANT LA SONDE POUR LA MODÉRER. Et comme on ne le mentionne pas , je doute beaucoup de cette information.

Elie l'Artiste
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Administrateur-superviseur


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3180
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Mer 27 Juin 2012 2:37 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Elie l'Artiste a écrit:
Laisse-moi résumer et tu me diras si c'est effectivement ce que tu veux dire:

Le décalage vers le bleu en question n'est que la représentation de la différence entre deux rapports de décalage vers le rouge. Ce qui signifierait simplement que la vitesse d'éloignement se fait moins rapidement que prévu. C'est bien ce que tu veux dire???

Autrement dit: Le décalage est toujours vers le rouge, mais "rougit" moins rapidement que prévu???

Simplement ceci:
au lieu que ce soit la lumière d'une étoile qui est analyser a travers(un réseau ou pour simplifier, a travers un prisme), c'est le signal électromagnétique émise par les sondes et recu sur Terre;
supposons qu'au moment de quitter l'orbite de Mars, on note la photo d'une certaine longueur d'onde typique(raie spectral typique), puis plusieurs années après on prend encore une photo du spectre du signal électromagnétique émise par ces mêmes sondes, la comparaison entre les deux photos, montre que la longueur d'onde typique ou la raie spectral typique de nos deux photos(prise a deux époques différente) ne sont pas identique, une des longueur d'onde typique( ou raie typique) de la photo la plus récente, est plus courte et plus courte que prévu, puis étant donner que la longueur d'onde visible du bleu est plus courte que la longueur d'onde visible du rouge, on parle donc d'un décalage vers le bleu( a cause d'une diminution de la longueur d'onde).

En résumer, quand une longueur d'onde diminue, on peut écrire décalage vers le bleu et quand une longueur d'onde augmente, on peut écrire décalage vers le rouge Smile .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mer 27 Juin 2012 3:56 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Ouais. Mas le problème est que quand une longueur d'onde n'est pas aussi longue que prévue, cela ne signifie pas qu'elle diminue.

Fauit être complètement débile pour dire qu'elle diminue au lieu de dire qu'elle n'est pas aussi rallongée que prévue. Ça peut causer des malheurs dans une relation conjugale!!!

Je viens de me payer la lecture (en anglais) de deux rapports scientifiques. L'un publié un bout de temps avnt l'autre. Le premier confirmant l'anomalie Pioneer et le dernier sur lequel se base Futura Science pour dire qu'il n'y a pas d'anomalie et que c'est maintenant prouvé.

Ce dernier apport n'est pas aussi catégorique que le laisse entendre Futura Science. Dans l'expérience décrite, on joue avec des imprécisions assez importantes sans pouvoir les expliquer.

On ne parvient pas à identifier l'orientation de la sonde, ni l'orientation de
l'émission de chaleur qui doit ralentir la sonde ( eux parlent de repousser la sonde vers le Soleil)

On ne parvient pas à dire si la sonde est orientée vers la Terre ou vers le Soleil (donc on a choisi vers le Soleil)

On avoue que l'étude laisse encore 20% de l'anomalie inexpliquée qu'on tente d'expliquer par des hypothèses de particules environnementales et de degré d'émission à travers la couche de peinture de la sonde etc. qui n'a rien de concluant ni de convainquant.

Finalement on est "tellement convaincu" d'avoir raison qu'on indique ce qui devrait être étudié dans le futur pour améliorer le résultat obtenu. C'est de dire qu'en réalité le résultat n'est pas convainquant.

Pour finir, la phrase conclusive de l'étude dit: "Dans le meilleur des connaissances scientifiques actuelles au sujet de Pioneer 10 et de sa trajectoire, aucune anomalie statistique d'accélération significative existe.

Ensuite on conseille de continuer à étudier le cas.

En lisant le rapport on se rend compte que le but visé, et c'est spécifiquement écrit, est de vérifier la possibilité que l'anomalie Pioneer n'est qu'une poussée vers le Soleil (recoil) associée à l'émission d'une radiation thermique du véhicule. On a déjà décidé de la conclusion avant même d'entamer l'étude. pas surprenant qu'on réussisse, non?

Ça ressemble étrangement à la nécessité de protéger les acquis scientifiques actuels pour ne pas les remettre en cause.

Elie l'Artiste
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Administrateur-superviseur


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3180
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Mer 27 Juin 2012 4:48 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Elie l'Artiste a écrit:


Ça ressemble étrangement à la nécessité de protéger les acquis scientifiques actuels pour ne pas les remettre en cause.

Elie l'Artiste

D'accord et l'un de leur acquis est une certaine courbe de rotation des étoiles estimé pour le disque de notre galaxie pris seul;
sur le dessin concernant notre galaxie(Voie Lactée), il s'agit de la courbe donné par la courbe pointillé représenté par la lettre D, il s'agit de la contribution du disque de notre galaxie,( en passant inutile pour moi, pour l'instant en tout cas de donner mon point de vue a ce sujet sur le forum de Futura Science, car il y a au moins un représentant des officiels qui est tanné de mes opinions), voici le lien( voir la courbe D du dessin pour la voie Lactée):

http://lempel.pagesperso-orange.fr/matiere_noire_pas_si_noire.htm

Vous savez j'espère que je ne suis pas d'accord avec cette courbe représenter par la lettre D Exclamation
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mer 27 Juin 2012 5:20 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Oui et j'espère que vous vous rappelez qu'à mon point de vue, la vitesse constante des étoiles au pourtour extérieur de la galaxie est le fait que la courbure de l'espace d'une déformation spatiale se traduit par paliers successifs de plus en plus large selon l'éloignement du centre de gravité.

Ce qui expliquerait que les étoiles orbitant sur le même palier se déplacent à la même vitesse.

Amicalement

Elie l'Artiste
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Administrateur-superviseur


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3180
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Mer 27 Juin 2012 5:56 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Elie l'Artiste a écrit:
Oui et j'espère que vous vous rappelez qu'à mon point de vue, la vitesse constante des étoiles au pourtour extérieur de la galaxie est le fait que la courbure de l'espace d'une déformation spatiale se traduit par paliers successifs de plus en plus large selon l'éloignement du centre de gravité.

Ce qui expliquerait que les étoiles orbitant sur le même palier se déplacent à la même vitesse.

Amicalement

Elie l'Artiste

Oui je me souvient en gros de vos notions de déformation spatial, puis il est toujours préférable selon moi d'indiquer les expressions des accélérations et des décélérations qui entrent en jeu, comme cela on voit bien qu'accélération et décélération s'annulent la ou tous les vitesses sont constante Smile .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Jeu 28 Juin 2012 8:54 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Un peu comme le terrain des plaines de l'Ouest où les montagnes sont annulées par les trous où elles reposent. Smile
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum »  Débats scientifiques » L'anomalie des sondes Pioneer, suite
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2024 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003