FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Un motif universel pour les géantes rouges
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Les théories scientifiques » Un motif universel pour les géantes rouges
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Lun 15 Nov 2010 11:28 pm    Sujet du message: Un motif universel pour les géantes rouges
Répondre en citant

Salut à tous

Grâce aux données du satellite CoRoT [1] (Convection, Rotations et Transits planétaires) du CNES, une équipe internationale menée par des chercheurs du Laboratoire d'Etudes Spatiales et d'Instrumentation en Astronomie (Observatoire de Paris, CNRS,

Université Pierre et Marie Curie, Université Paris-Diderot) démontre que les étoiles géantes rouges, ce que deviendra le Soleil en fin de vie, partagent toutes une forte homologie de structure interne.

Cela les distingue des étoiles naines, dont les diversités de structure sont bien plus importantes.

C'est par l'analyse des oscillations piégées dans les étoiles que CoRoT sonde leur intérieur.

Vu le grand nombre d'étoiles étudiées, jusqu'à présent les premiers travaux portent essentiellement sur des paramètres décrivant les propriétés globales des spectres d'oscillations.

Parmi eux, une fréquence, appelée grande séparation [2], est de prime importance : elle apparaît dans le spectre d'oscillation comme intervalle régulier entre les fréquences propres de même degré.

Comme seules 4 familles de degrés (de 0 à 3) sont accessibles à la mesure, un spectre d'oscillation serait, grâce aux observations de CoRoT ininterrompues sur une longue durée,

relativement simple à interpréter, si des modes d'oscillations plus complexes, appelés modes mixtes, ne venaient compliquer l'agencement régulier (Figure 1).

La plupart des spectres observés, de moindre qualité que celui présenté, apparaissent en pratique difficilement compréhensibles.

Figure 1: Spectre d'oscillation typique d'une géante rouge, avec identification des degrés radiaux d'oscillations (de 0 à 3) et des modes mixtes (m) au voisinage des modes de degré 1.
Les bandes grises correspondent à la grande séparation séparant les modes de même degré et ordres radiaux consécutifs. . © LESIA/OP/CNRS

L'examen de la grande séparation a montré dans un premier temps que le millier de géantes rouges montrant des oscillations ressemblant à celles mesurées sur le Soleil présentent des spectres d'oscillation très semblables.

Les dissemblances des spectres semblant fortuites, uniquement dues au caractère aléatoire de l'excitation des ondes, une technique a été imaginée pour les corriger et retrouver une information moins bruitée.

Après correction, il est alors prouvé que, à un facteur d'échelle près, toutes les étoiles géantes oscillent sur le même motif (Figure 2).

Ceci met fortement en évidence l'homologie de structure des géantes, contrairement aux étoiles naines.

Figure 2: Spectres d'oscillation des géantes observées par CoRoT, classés par grande séparation. Chacune des lignes en ordonnée correspond à une géante rouge. Le classement A ne tient pas compte de l'identification du motif universel : l'aspect de la figure est brouillé ; en B, après correction et classement selon cette correction, le motif universel apparaît, et c'est cet accord qui valide la méthode et ses conséquences. © LESIA/OP/CNRS

Ce résultat est riche d'une très heureuse conséquence. Avec l'identification de ce motif universel - car toutes les étoiles géantes rouges qui présentent un spectre d'oscillation suivent ce motif - l'identification des spectres d'oscillation devient évidente.

La mesure des fréquences propres d'oscillation et l'identification des degrés angulaires et ordres radiaux permet alors d'exploiter les spectres en détail.

Les très petits écarts de fréquences entre le motif universel mis en évidence et un spectre réel, qui distinguent chaque étoile, peuvent être interprétés en physique stellaire pour reconstruire la structure interne des géantes rouges (structure du coeur radiatif, base de l'enveloppe convective, région de seconde ionisation de l'hélium...).

Note :

[1] Lancé le 27 décembre 2006, CoRoT a été développé et est exploité par l'Agence spatiale française (CNES) en lien avec ses partenaires nationaux (Observatoire de Paris et CNRS-INSU) et internationaux (Autriche, Allemagne, Belgique, Brésil, Espagne et l'Agence spatiale européenne).

CoRoT est équipé d'un télescope de 27 centimètres de diamètre, associé à une caméra composée de 4 détecteurs CCD (charge-coupled device), sensible aux très petites variations d'intensité lumineuse des étoiles.

[2] La grande séparation varie comme la racine carrée de la masse volumique de l'étoile.

Les géantes rouges étant en moyenne 1 000 fois moins denses que le Soleil, leur grande séparation est une trentaine de fois plus petite que celle du Soleil.

Les valeurs mesurées par CoRoT varient, selon le rayon stellaire (que l'on peut déduire des mesures sismiques), de 0,6 à 10 millionième de Hertz (périodes entre 1 et 15 jours).

Plus le rayon stellaire est grand, moins l'étoile est dense, et plus graves sont les fréquences d'oscillation.

Pour en savoir plus:

Sur le site de l'Observatoire de Paris

Référence :

« The universal red-giant oscillation pattern ; an automated determination with CoRoT data ». B. Mosser, K. Belkacem, M.J. Goupil, E. Michel, Y. Elsworth, C. Barban, T. Kallinger, S. Hekker, J. DeRidder, R. Samadi, F. Baudin, F.J.G. Pinheiro, M. Auvergne, A. Baglin, C. Catala. Accepté dans Astronomy and Astrophysics Letters

Source : INSU/CNRS http://www.insu.cnrs.fr/co/univers/les-etoiles-et-notre-galaxie/un-motif-universel-pour-les-geantes-rouges

Gilbert Javaux - PGJ-Astronomie

la source ;

http://pgj-new.pagesperso-orange.fr/1110-nouvelles.htm#motif

Amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Les théories scientifiques » Un motif universel pour les géantes rouges
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2020 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003