FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
FUSE lève le voile sur quelques-uns des mystères de l'univer
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum »  Actualités des sondes, des satellites et des téléscopes spatiaux » FUSE lève le voile sur quelques-uns des mystères de l'univer
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Dim 13 Mai 2007 12:41 am    Sujet du message: FUSE lève le voile sur quelques-uns des mystères de l'univer
Répondre en citant

Salut a tous

La lumière, et plus particulièrement celle qui est invisible à l'œil nu, peut nous en dire long sur l'origine et l'évolution des étoiles et des galaxies lointaines. Le Télescope d'exploration spectroscopique dans l'ultraviolet lointain (FUSE) scrute les confins de l'espace afin de capter les rayons ultraviolets émis par :

- les étoiles massives ;
- les supernovae ;
- les quasars et les noyaux galactiques actifs ;
- les nébuleuses planétaires ;
- les couches extérieures des étoiles froides et des planètes.

Bon nombre d'objets célestes émettent aussi des rayons ultraviolets (UV) que les astronomes peuvent utiliser pour sonder les minces nuages de gaz qui se trouvent entre les étoiles et les galaxies et qui forment le milieu interstellaire. Arrow



'L'analyse, par plus de 400 scientifiques du monde entier, des observations faites par FUSE nous permet de mieux comprendre notre Univers', de dire John Hutchings, scientifique de projet canadien pour la mission FUSE, de l'Institut Herzberg d'astrophysique.

Le Canada et la France sont tous deux partenaires dans cette mission de la NASA qui a été lancée en 1999. Wink

Le deutérium

Récemment, le télescope FUSE a contribué à résoudre un mystère vieux de 35 ans concernant le deutérium. 'Ce résultat témoigne de la détermination et du dévouement de toute l'équipe responsable du projet.

C'est l'héritage que laissera la mission', de souligner George Sonneborn, scientifique du projet FUSE travaillant pour la NASA.

Le deutérium est une forme d'hydrogène lourd qui a été créé quelques minutes après le Big Bang, mais qui est détruit par les processus nucléaires qui interviennent dans la combustion des étoiles.

Les scientifiques étudient minutieusement la destruction de cet élément de façon à pouvoir mieux comprendre les conditions qui régnaient dans l'univers naissant et de déterminer depuis quand les étoiles sont actives.

Les mesures prises depuis les années 1970 ont grandement varié à l'échelle du cosmos.

Les faibles concentrations de deutérium observées dans certaines régions peuvent désormais être expliquées par les résultats de la mission FUSE.

Le deutérium, que l'on retrouve dans les parties calmes du cosmos, peut fusionner avec les grains de poussière interstellaire, lesquels contribuent à rendre ce gaz autrement détectable en élément indétectable.

Le télescope FUSE a permis de découvrir de fortes concentrations de deutérium près des supernovae et des étoiles chaudes, lesquelles vaporisent les grains de poussière et libèrent le deutérium qu'ils contiennent.

Le disque de la Voie lactée

Le télescope FUSE a également permis de confirmer une des théories sur notre galaxie voulant que la Voie lactée soit entourée d'un immense halo de gaz surchauffé créé par l'explosion d'étoiles il y a très longtemps.

Grâce aux observations de FUSE, les chercheurs ont pu établir que le disque galactique est plus important que prévu et qu'il pourrait cacher l'équivalent d'environ 100 millions de masses solaires, soit plus de 33 billions de fois la masse de la Terre.

Des étoiles pas si chaudes que cela

À la lumière des mesures effectuées par FUSE, l'échelle de température des étoiles les plus chaudes et les plus brillantes a été revue à la baisse de 20 à 25 p. 100.

Les étoiles étant moins chaudes que ce que l'on croyait jusqu'ici, cela signifie qu'elles sont moins massives que prévu et qu'elles émettent un rayonnement moins intense.

Les résultats de la mission FUSE jettent donc une lumière nouvelle sur le bilan énergétique des galaxies, sur l'ampleur du rayonnement énergétique émis dans l'univers et sur le processus de formation des étoiles.

Cette découverte a une incidence sur notre compréhension de l'évolution de l'univers.

Une équipe qui refuse de baisser les bras

On a mis à l'essai, dans le cadre de cette mission, des idées novatrices visant à résoudre des problèmes d'ordre matériel.

Lorsque les dispositifs servant à stabiliser et à orienter le télescope sont tombés en panne, l'équipe a su trouver des solutions créatives afin de maintenir le télescope dans un état opérationnel.

Ainsi, pour orienter FUSE, les opérateurs se servent désormais des électroaimants du satellites qu'ils font interagir avec le champ magnétique de la Terre.

La caméra de pointage, qui a été fournie par le Canada, s'est également révélée utile face à l'adversité. Les opérateurs l'ont reprogrammée afin de surveiller la dérive du satellite en effectuant le suivi d'une étoile repère glissant dans le champ de vision.

'Nous avons maintenant un engin spatial doté d'un minimum d'éléments mobiles.

C'est une première dans l'histoire du Canada', de dire M. Hutchings.

'Cette mission pourrait fort bien changer la manière de concevoir les engins spatiaux'. Wink

source;

http://www.flashespace.com/html/mai07/12_05.htm

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Dim 13 Mai 2007 9:38 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
À la lumière des mesures effectuées par FUSE, l'échelle de température des étoiles les plus chaudes et les plus brillantes a été revue à la baisse de 20 à 25 p. 100.

Les étoiles étant moins chaudes que ce que l'on croyait jusqu'ici, cela signifie qu'elles sont moins massives que prévu et qu'elles émettent un rayonnement moins intense.

Les résultats de la mission FUSE jettent donc une lumière nouvelle sur le bilan énergétique des galaxies, sur l'ampleur du rayonnement énergétique émis dans l'univers et sur le processus de formation des étoiles.

Cette découverte a une incidence sur notre compréhension de l'évolution de l'univers.


Excellente conclusion; reste à savoir tout ce que cela chambarde dans notre "compréhension" de l'univers et de son origine. Curieux qu'on ne le détaille pas??? Laughing Laughing

Amicalement

André lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum »  Actualités des sondes, des satellites et des téléscopes spatiaux » FUSE lève le voile sur quelques-uns des mystères de l'univer
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003