FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Un télescope naturel révèle un tout petit berceau d'étoiles
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » Un télescope naturel révèle un tout petit berceau d'étoiles
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11027
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mar 26 Jan 2010 3:01 am    Sujet du message: Un télescope naturel révèle un tout petit berceau d'étoiles
Répondre en citant

SAlut à tous

Une équipe d'astronomes dirigée par Jean-Paul Kneib [1] et Kirsten Kraiberg Knudsen [2], a identifié une galaxie poussiéreuse, véritable nurserie d'étoiles alors que l'Univers avait seulement 1,5 milliards d'années.

Parmi les galaxies primordiales produisant massivement de nouvelles étoiles c'est la galaxie la plus lointaine et la plus petite connue à ce jour .

Cette galaxie a été découverte grâce au phénomène de lentille gravitationnelle, aussi appelé télescope cosmique.

D'après la théorie de la relativité générale , un amas de galaxies, du fait de sa forte masse, déforme l'Espace-Temps .

Ainsi, la lumière d'une galaxie lointaine, alignée avec cet amas de galaxies, est amplifiée comme si on la regardait à travers un télescope.

Avec l'aide de ce télescope cosmique, les astronomes ont pu mettre en évidence, pour la première fois, l'existence d'une petite galaxie primordiale très poussiéreuse, alors que l'Univers n'avait que 1,5 milliards d'années, se situant derrière l'amas de galaxies Abell 2218. Arrow

Cette image prise avec le télescope spatial Hubble Hubble montre l'amas de galaxies Abell 2218 qui agit comme une loupe sur les galaxies lointaines comme le révèle la présence d’arcs gravitationnels sur cette image.

L'image encadrée en haut à gauche est un zoom sur la galaxie SMMJ163556+661300.

Elle a été découverte en observant la lumière de sa poussière à une longueur d'onde de 0,8 mm en utilisant le télescope James Clerk Maxwell (JCMT)et l'interféromètre submillimétrique (SMA) situés tous les deux à Hawaii.

Malgré la lumière brillante de cette galaxie dans les longueurs d’onde submillimétriques, elle est très peu lumineuse dans le domaine visible et sa distance et sa forme ont été mesurées avec les grands télescopes Keck et Subaru ainsi que le télescope spatial Hubble.

«Nous en savons très peu sur ce type de galaxies, surtout lorsque l'on remonte aussi loin dans l'âge de l'Univers», explique Kirsten Knudsen.

«Il est donc très intéressant de découvrir l'existence de ces petites galaxies poussiéreuses à ces époques primordiales."

La quête de ce type de galaxies est semblable à une expédition archéologique où les astronomes remontent le temps.

Depuis le sol, du fait de sa distance et de son importante quantité de poussière, cette galaxie n'est visible que dans les longueurs d'ondes submillimétriques [3].

C'est avec le télescope James Clerk Maxwell et le Submillimeter Array, tous deux situés au sommet du Mauna Kea à Hawaii, qu'a été détectée cette galaxie Bien que d'autres galaxies submillimétriques aient été trouvées dans l'univers primordial, c'est la plus petite du genre à cette époque.

Elle est environ 10 fois plus petite que notre propre Voie lactée , et malgré cette petite taille, elle forme cent fois plus d'étoiles que notre Galaxie.

"Cette découverte est assez exceptionnelle et nous avons été vraiment surpris" explique Jean-Paul Kneib.

"En effet, l'identification de cette galaxie risque fort de remettre en question les conclusions issues des précédentes observations qui suggèrent que la grande majorité des étoiles naissent au sein des galaxies les plus massives."

Un grand nombre de galaxies semblables ne pourra probablement être trouvé et étudié en détail qu'avec le télescope ALMA [4] lorsqu'il sera pleinement en activité .

Ces futures observations nous diront s'il s'agit d'une catégorie de galaxies rares ou non.

Notes:

[1] Laboratoire d'Astrophysique de Marseille (INSU-CNRS / Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche),...) de Provence, Observatoire Astronomique (Un observatoire astronomique est un lieu destiné à l'observation astronomique. Les laboratoires modernes sont largement...) Marseille Provence)

[2] institut d'Astronomie de Bonn

[3] Les jeunes étoiles massives présentes en grande quantité dans ces galaxies primordiales chauffent leur poussière interstellaire qui rayonne à leur tour dans l'infrarouge.

Du fait de la grande distance, et donc de l'effet doppler, le rayonnement qui nous parvient se situe dans le domaine des longueurs d'onde radio submillimétrique.

[4] ALMA est un équipement international pour l'astronomie.

Il est le fruit d'un partenariat entre l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie de l'Est en coopération avec la République du Chili.

L'ESO est le partenaire européen d'ALMA avec une très forte implication de l'Institut de Radioastronomie Millimétrique (IRAM: INSU-CNRS, MPG, IGN).

ALMA est un télescope révolutionnaire composé d'un réseau de 66 antennes géantes de 12 mètres et de 7 mètres de diamètre observant dans les longueurs d'onde millimétriques et submillimétriques.

Les observations avec ALMA débuteront en 2011 avec les premières antennes en service.

Source: CNRS / INSU
Illustration: NASA/ESA, SMA
http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=7443

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3079
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Mar 26 Jan 2010 12:55 pm    Sujet du message: Un telescope naturel revele un tout petit berceau d'etoiles
Répondre en citant

Salut, il ne fait aucun doute que ces galaxies naine et poussiereuse aussi lointaine ne sont pas rare, ici il a fallut le phenomene de lentille gravitationnelle exceptionelle d'un amas de galaxie et encore il a fallut l'aide d'un grand telelescope submillimetrique, mais l'ere de ce genre de telescope ne fait que commence' et le prochain telescope geant de ce genre qui est le telescope submillimetrique ALMA, n'aura pas besoin de s'enligner avec une lentille gravitationnele exceptionnelle pour voir une galaxie poussiereuse aussi petite et lointaine.
J'ai hate d'avoir des nouvelles de ces premieres observations en 2011 Exclamation
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » Un télescope naturel révèle un tout petit berceau d'étoiles
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2021 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003