FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Les étoiles peuvent être des parents tardifs
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum »  Débats scientifiques » Les étoiles peuvent être des parents tardifs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11029
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Ven 01 Fév 2013 12:40 am    Sujet du message: Les étoiles peuvent être des parents tardifs
Répondre en citant

SAlut à tous

Utilisant les capacités uniques de l'Observatoire spatial Herschel de l'ESA, des astronomes ont précisément «pesé» un disque stellaire, lui trouvant encore assez de masse pour produire 50 planètes de la taille de Jupiter, plusieurs millions d'années après que la plupart des autres étoiles ont déjà accouché.

Crédit : ESA–C. Carreau

Les disques proto-planétaires contiennent tous les ingrédients de base pour la fabrication de planètes.

Ils sont constitués principalement d'hydrogène moléculaire froid, lequel est très transparent et pratiquement invisible.

Habituellement, il est beaucoup plus facile de mesurer l'émission de «contaminants» tels que la petite fraction de poussière mélangée dans le gaz, ou d'autres constituants du gaz, pour faire des estimations de la masse totale du disque.

Dans le passé, cette technique a causé d'importantes incertitudes dans les estimations de la masse d'hydrogène moléculaire, mais grâce aux capacités de longueurs d'ondes de l'infrarouge lointain et de sensibilité de Herschel, les astronomes ont utilisé une nouvelle méthode plus précise, à l'aide d'un proche parent de l'hydrogène moléculaire appelé deutérure d'hydrogène, ou hydrogène moléculaire «lourd».

Puisque le rapport de l'hydrogène moléculaire «normal» et «lourd» est très bien connu à partir des mesures dans notre voisinage solaire local, cette approche offre un moyen de «peser» la masse totale du disque d'une étoile avec dix fois plus de précision qu'auparavant.

Grâce à cette technique, une masse importante de gaz a été détectée dans un disque entourant TW Hydrae, une jeune étoile à seulement 176 années-lumière dans la constellation de l'Hydre.

«Nous ne nous attendions pas à trouver autant de gaz autour de cette étoile vieille de 10 millions d'années», explique le professeur Edwin Bergin de l'Université du Michigan, auteur principal du rapport publié dans Nature.

«Cette étoile a une masse beaucoup plus que nécessaire pour faire notre propre Système solaire et pourrait faire un système beaucoup plus exotique avec des planètes plus massives que Jupiter.»

Observer un tel disque massif autour de TW Hydrae est inhabituel pour les étoiles de cet âge parce que, en quelques millions d'années, la plupart du matériel est habituellement incorporé dans l'étoile centrale ou des planètes géantes, ou a été emporté par son vent stellaire fort.

«Avec une masse plus affinée, nous pouvons en apprendre davantage sur ce système du point de vue de son potentiel d'engendrer des planètes et la disponibilité des ingrédients qui pourraient être en mesure de donner une planète avec la vie», ajoute le professeur Bergin.

En effet, dans un enquête séparée d'Herschel, Les scientifiques ont déjà identifié TW Hydrae comme une étoile avec un disque qui contient assez d'eau pour remplir l'équivalent de plusieurs milliers d'océans de la Terre.

La nouvelle méthode pour «peser» le disque signifie que le volume de matériaux disponibles - y compris l'eau - pourrait être sous-estimé, dans ce système et dans d'autres.

Une réévaluation des masses de disques autour d'autres étoiles d'âges différents permettra de mieux comprendre le processus de construction de planète.

«Il peut y avoir différents résultats concernant la formation des planètes pour des systèmes d'âges différents», explique le co-auteur, le professeur Thomas Henning du Max Planck Institute for Astronomy, en Allemagne.

«Tout comme l'âge auquel les gens ont des enfants couvrent un large éventail, TW Hydrae semble être au bord de cette plage pour les étoiles, montrant que ce système particulier peut avoir besoin de plus de temps pour former des planètes, et qu'elle peut être un parent tardif.»

«La détection de l'hydrogène moléculaire lourd a été rendue possible grâce aux nouvelles capacités d'observation offertes par Herschel, fournissant ce bond en avant dans l'évaluation du disque autour de cette étoile», ajoute Göran Pilbratt, scientifique du projet Herschel de l'ESA.

La source ;

http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/Stars_can_be_late_parents

Gilbert Javaux - PGJ-Astronomie
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
b1a2s3a4l5t6e7
Administrateur-superviseur


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3176
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Sam 02 Fév 2013 6:26 pm    Sujet du message: Les étoiles peuvent être des parents tardif
Répondre en citant

Bonne fin de journée;
intéressant Smile , ce disque stellaire contient beaucoup de poussière en plus du gaz léger comme l'hydrogène qui est le plus abondant, cela donne une idée pour notre système Solaire a son origine,
s'il avait bien un disque Stellaire autour de notre Soleil au début de la formation de notre système Solaire, les planètes les plus proche comme Mercure, Vénus, Terre et Mars étaient probablement des planètes surtout gazeuse a l'origine, mais comme elle sont les plus proche du Soleil naissant, les puissantes éruptions Solaires a l'origine auraient causé des vents Solaires qui auraient chassé en grande partie leur atmosphère, pour ce qui est de Vénus, son atmosphère contient surtout du CO2 qui est un gaz plus lourd que l'air et ce gaz exige plus d'énergie pour être chassé,
la poussière auraient resté et les éléments les plus lourd du magma aurait descendu jusqu'au centre des planètes constituant un noyau de Nickel et de fer pour le noyau de la Terre par exemple, la on commence vraiment a avoir une petite idée de la facon dont c'est formé le système Solaire Smile .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum »  Débats scientifiques » Les étoiles peuvent être des parents tardifs
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2024 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003