FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Actualites de Mars Phoenix
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Les missions martiennes » Actualites de Mars Phoenix
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Sam 14 Juin 2008 12:32 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Début d'un panorama couleur !


Et évolution des tranché !

http://www.planetary.org/blog/article/00001509/

Comparaison des échantillons martiens recueillis par Phoenix, ceux receuillis en surface (gauche) et en profondeur (droite)

http://phoenix.lpl.arizona.edu/images.php?gID=4859&cID=69

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Sam 14 Juin 2008 12:56 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Photo couleur du Sol 15

http://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA10792

Landing Site

http://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA10788

Animation sur le vidage de la pèle au Sol 15
http://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA10783

Une petite animation du JPL photoJournal sur une petit panorama couleur :
http://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA10791

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Dim 15 Juin 2008 11:54 pm    Sujet du message: Phoenix à la recherche d’indices sur Mars
Répondre en citant

SAlut a tous

Recette pour préparer un sol martien :

commencez par remplir votre godet doseur de sol martien jusqu’à un peu moins de la moitié.

Puis versez cet échantillon dans un des fours de votre instrument TEGA, en veillant à ce que le sol n’ait pas formé de grumeaux. Augmentez doucement la température sur plusieurs jours jusqu’à atteindre plus de 1000 degrés Celsius. Arrow


Crédit: Phoenix Mission Team, NASA, JPL-Caltech, U. Arizona, Texas A&M University

Surveillez votre sol pour voir quand il commence à se vaporiser.

Et voilà, votre sol martien est prêt, non pas à être mangé, mais à être reniflé !

La technique que nous venons de décrire est celle utilisée par la sonde Phoenix qui s’est posée sur Mars il y a trois semaines. Les données de la première fournée de sol cuit devrait être disponible dans quelques jours.

On distingue sur la gauche de cette image un des 2 panneaux solaires circulaires de la sonde, tandis que le godet partiellement rempli de sol martien est visible à droite.

Phoenix passera le plus clair des 3 prochains mois à creuser, pelleter, cuire, renifler, écraser dissoudre et inspecter au microscope des particules de sol martien afin d’aider les Terriens à mieux comprendre le potentiel hydrologique et biologique de la mystérieuse planète rouge.

traduction réalisée par : Didier Jamet

La source;

http://www.cidehom.com/apod.php?_date=080615

http://www.clickoblog.com/aa69c11ec23c33f33c4995067ded02918

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
BillyJ
Chroniqueur


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 559
Localisation: val-dor

 Message Posté le: Lun 16 Juin 2008 10:26 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour

je suis persuader qu' il ne trouveras rien de viable sur mars Confused
@+
_________________
Astronomiquement votre " le valdorien"
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Numéro ICQ
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Jeu 19 Juin 2008 11:45 pm    Sujet du message: Mars: le travail de la sonde Phoenix retardé par une anomali
Répondre en citant

SAlut a tous

Les activités de la sonde martienne américaine Phoenix ont été retardées de 24 heures par une anomalie informatique responsable de la perte de données scientifiques, essentiellement des images, selon un communiqué posté jeudi sur le site internet de la Nasa.

"La sonde est en bon état et est totalement manoeuvrable, mais nous procédons avec prudence jusqu'à ce que nous comprenions les causes du problème", explique Barry Goldstein,

le responsable de la mission Phoenix au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la Nasa à Pasadena en Californie. Arrow


Les activités de la sonde martienne américaine Phoenix ont été retardées de 24 heures par...

Les ingénieurs essayent de déterminer l'origine de cette anomalie, ajoute le communiqué du JPL.

Mardi la mission a engendré un volume inhabituellement élevé de données liées à l'entretien de la sonde laissant un espace insuffisant de stockage dans la mémoire pour toutes les informations scientifiques recueillies.

C'est ainsi que les données scientifiques accumulées mercredi à bord de Phoenix ont été perdues quand tous les systèmes de la sonde se sont normalement mis en veilleuse le soir avant la tombée de la nuit martienne.

Aucune de ces données scientifiques n'était hautement prioritaire, assure le JPL précisant qu'il s'agissait presqu'exclusivement d'images pouvant être de nouveau prises par les caméra de la sonde.

L'équipe de Phoenix envisage de reprendre des activités scientifiques jeudi.

Mais celles-ci ne seront pas stockées dans la mémoire informatique de la sonde et de multiples relais de communication seront utilisés pour transmettre sans délai le plus grand volume possible de données recueillies, ajoute le JPL.

La source;

http://fr.news.yahoo.com/afp/20080619/tsc-usa-espace-astronomie-c2ff8aa.html

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
chriss6280
Chroniqueur


Inscrit le: 04 Fév 2008
Messages: 171
Localisation: Belgique

 Message Posté le: Ven 20 Juin 2008 6:13 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Que de problèmes avec cette sonde :s
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 21 Juin 2008 12:18 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour

Chriss , tu dis ;

Citation:
Que de problèmes avec cette sonde :s


Tu as raison, la seule récolte pour l, instant ce sonts des problemes Rolling Eyes

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 21 Juin 2008 10:38 pm    Sujet du message: La Nasa a relevé des traces de glace sur Mars
Répondre en citant

SAlut a tous

Les scientifiques de l'agence spatiale américaine (Nasa) qui travaillent sur la mission Phoenix annoncent disposer de preuves solides de la présence de glace sur le sol martien.


Le bras articulé de la sonde Phoenix prélevant une motte de sol martien.

La Nasa devrait donner des détails sur cette découverte lors d'une conférence de presse.

Selon un communiqué, c'est la disparition d'échantillons du sol martien de la tranchée où ils avaient été repérés et photographiés par la sonde Phoenix qui amène l'équipe scientifique à cette conclusion.

Les chercheurs pensent que ces mottes de sol se sont évaporées entre dimanche, lorsqu'elles ont été photographiées, et jeudi.

"C'est sans doute de la glace", a assuré le chef de la mission de recherche, Peter Smith. "Ces petites mottes ont complètement disparu en l'espace de quelques jours. C'est la preuve parfaite qu'il s'agit de glace. Nous nous demandions si ce n'était pas du sel. Le sel ne peut pas faire ça."

La sonde Phoenix s'est posée sur Mars le 26 mai, après un voyage spatial de dix mois.

Elle doit déterminer en trois mois si la glace présente sur Mars a jamais été liquide et analyser sa composition afin de savoir si les conditions de l'apparition de formes de vie sont réunies sur la planète.

Will Dunham, version française Grégory Blachier

la source;

http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20080620/tsc-espace-mars-011ccfa.html

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 21 Juin 2008 10:39 pm    Sujet du message: La Nasa a relevé des traces de glace sur Mars
Répondre en citant

SAlut a tous

Les scientifiques de l'agence spatiale américaine (Nasa) qui travaillent sur la mission Phoenix annoncent disposer de preuves solides de la présence de glace sur le sol martien.


Le bras articulé de la sonde Phoenix prélevant une motte de sol martien.

La Nasa devrait donner des détails sur cette découverte lors d'une conférence de presse.

Selon un communiqué, c'est la disparition d'échantillons du sol martien de la tranchée où ils avaient été repérés et photographiés par la sonde Phoenix qui amène l'équipe scientifique à cette conclusion.

Les chercheurs pensent que ces mottes de sol se sont évaporées entre dimanche, lorsqu'elles ont été photographiées, et jeudi.

"C'est sans doute de la glace", a assuré le chef de la mission de recherche, Peter Smith. "Ces petites mottes ont complètement disparu en l'espace de quelques jours. C'est la preuve parfaite qu'il s'agit de glace. Nous nous demandions si ce n'était pas du sel. Le sel ne peut pas faire ça."

La sonde Phoenix s'est posée sur Mars le 26 mai, après un voyage spatial de dix mois.

Elle doit déterminer en trois mois si la glace présente sur Mars a jamais été liquide et analyser sa composition afin de savoir si les conditions de l'apparition de formes de vie sont réunies sur la planète.

Will Dunham, version française Grégory Blachier

la source;

http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20080620/tsc-espace-mars-011ccfa.html

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Lun 23 Juin 2008 1:17 pm    Sujet du message: Phoenix trouve de la glace
Répondre en citant

SAlut a tous

Un matériel de couleur claire mis à nu par Phoenix Mars Lander semble être de la glace d'eau, selon les scientifiques de la mission.


Crédit : NASA/JPL-Caltech/University of Arizona/Texas A&M University

Le matériel lumineux, se présentant sous forme de plusieurs morceaux de la taille d'un dé, a été découvert quand le lander a creusé dimanche 15 Juin 2008 (sol 20) une petite tranchée sur le sol martien.

Le jeudi suivant, 19 Juin (sol 24), ces morceaux avaient disparu, amenant les scientifiques à conclure qu'ils étaient faits de glace d'eau,

laquelle s'est sublimée après avoir été exposée à la lumière du Soleil. Quand le matériel a été repéré pour la première fois,

les scientifiques ne pouvaient pas immédiatement déterminer si le matériel était de la glace ou du sel ;

le fait que les morceaux ont disparu indique qu'il s'agit probablement de glace.

http://phoenix.lpl.arizona.edu/06_19_pr.php

Gilbert Javaux - PGJ-Astronomie

La source;

http://pagesperso-orange.fr/pgj-new/0608-nouvelles.htm#glace

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Mer 25 Juin 2008 10:42 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Les premières analyses du sol par l'instrument TEGA (four à palier allant jusqu'à 1000 C) ce font toujours attendre, à cause de petit problème technique relié aux type de sol martien trop collant (ou humide ?) et la manière ou la méthode utiliser pour leur verser des échantillons à l'intérieurs (ça déborde de partout sur le plateau !!!!!).

La glace d'eau semble bien être détecter et confirmé par l'analyse de plusieurs taches blanches situé au fond des tranché creusés par la pèle, ceux-si démontre une forme de sublimation partielle qui déformes l'aspect de ces taches aux fil du temps ! (voir aussi le post de albert einstein plus haut)


http://phoenix.lpl.arizona.edu/gallery.php

Voici le tout dernier panoramique couleur :

http://www.planetary.org/blog/article/00001522/

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------


Dernière édition par glevesque le Ven 27 Juin 2008 12:08 am; édité 1 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Zebal
Chroniqueur


Inscrit le: 07 Mar 2008
Messages: 139
Localisation: chicoutimi

 Message Posté le: Mer 25 Juin 2008 2:15 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour

tres bon poste Laughing voici un autre article sur ce sujet;

http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/06/23/01008-20080623ARTFIG00286-phnix-a-trouve-de-la-glace-sur-mars.php

zébal
_________________
Trouvera t-on un jour??
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Jeu 26 Juin 2008 11:11 pm    Sujet du message: Phoenix: le sol martien n'est pas hostile à la vie, selon la
Répondre en citant

Salut a tous

Les résultats de l'analyse du premier échantillon du sol martien faite par un des instruments de la sonde américaine Phoenix indiquent qu'il paraît contenir des nutriments indispensables à l'existence de la vie, ont indiqué jeudi des scientifiques de la mission.

Ils se sont toutefois refusés à dire si une forme de vie primitive pourrait exister sur la planète rouge.

"Nous avons trouvé ce qui paraît être nécessaire pour que la vie puisse exister dans le passé, le présent et le futur, à savoir des nutriments",

a déclaré Samuel Kounaves, responsable du laboratoire de chimie humide de TEGA (Thermal and Evolved Gas Analyzer) lors d'une conférence de presse téléphonique. Arrow


Les résultats de l'analyse du premier échantillon du sol martien faite par un des instruments...

Il a précisé qu'il s'agissait de nutriments non-organiques et cité des minéraux comme le magnésium, le potassium, le sodium et le chlorure.

Ce scientifique, de l'université d'Arizona (sud-ouest), a indiqué que l'équipe avait été surprise par l'acidité du sol qu'elle ne pensait pas aussi élevée avec un pH de 8 à 9.

Mais "le sol que nous avons sur Mars est le type de sol que vous trouvez dans votre jardin et dans lequel vous pourriez faire pousser des asperges sans problème et ceci est très exaltant", a-t-il ajouté, expliquant que les scientifiques de la mission avaient été "ébahis" mercredi soir par ces résultats.

Les résultats préliminaires de "cette analyse constituent aussi un indice de plus que l'eau liquide a été présente dans le sol de Mars à un certain moment dans son l'histoire", a aussi relevé le scientifique.

Les résultats de cette analyse sont très similaires à ceux de sol faites sur la Terre dans des déserts et "ceci est la partie exaltante", a-t-il relevé .

Le petit échantillon avait été prélevé à l'aide de la pelle à l'extrémité du bras robotisé de Phoenix et avait été déposé dans l'un des huit petit fours de TEGA. L'échantillon a été progressivement chauffé jusqu'à mille degrés Celsius.

Ce sol provient de la surface, ce qui explique pourquoi l'analyse n'a trouvé aucune trace de glace, qui se trouve à quelques centimètres sous le sol et dont la présence avait été confirmée la semaine dernière.

la source;

http://fr.news.yahoo.com/afp/20080626/tsc-usa-espace-astronomie-lead-c2ff8aa.html

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 28 Juin 2008 12:23 pm    Sujet du message: Phoenix : oui, Mars est apte à supporter la vie !
Répondre en citant

SAlut a tous

Phoenix vient de terminer sa première série d’analyses chimiques du sol martien, inondant littéralement les scientifiques de données qui, toutes, tendent vers une même constatation : la vie est possible sur la Planète rouge !

Rendez-vous sur notre galerie d'images de Phoenix pour voir d'autres photographies.

« Nous sommes submergés de résultats d’analyses chimiques, s’exclame Michael Hecht, responsable de l’instrument Meca (Microscopy, Electrochemistry and Conductivity Analyzer) au JPL.

Nous tentons de comprendre comment se définit la chimie humide du sol martien, quels éléments y sont dissous, s’il est acide ou alcalin. Des résultats que nous venons de recevoir, nous pourrions dire comment ce sol pourrait supporter la vie ». Arrow





L'instrument TEGA avant son intégration à la sonde. Crédit Nasa.

la suite ;

http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/astronomie/d/phoenix-oui-mars-est-apte-a-supporter-la-vie_16017/

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Glenn
Chroniqueur


Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 496
Localisation: ste-sulpice

 Message Posté le: Lun 30 Juin 2008 12:36 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

BONJOUR

croyez_vous qu'elle trouveras la vie Question
_________________
jamais trop tard pour bien faire !
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mar 01 Juil 2008 1:47 am    Sujet du message: Phoenix : Le point sur la mission
Répondre en citant

SAlut a tous

Depuis quelques jours, de nombreux articles présentent Mars comme une planète propice à la vie.

On va tempérer un peu ce bel optimiste.

Oui elle l'est peut-être, mais certainement pas en surface.

Très clairement, la vie à la surface de Mars n'est pas possible aujourd'hui pas plus qu'elle ne l'a été il y a quelques milliards d'années en raison de l'absence d'une atmosphère suffisamment épaisse pour bloquer le rayonnement UV du Soleil.

Si elle l'a été, c'est très tôt dans l'histoire de la planète. Et 'malheureusement' pas longtemps.

Cependant, les résultats de l'analyse des premiers échantillons de surface sont remarquables.

Ils font dire aux scientifiques que par certains aspects Mars est assez semblable à la Terre.

La composition du sol est similaire à celle que l'on retrouve dans les vallées sèches de l'Antarctique ou certains déserts.

Mieux encore, les analyses futures devraient permettre de mieux comprendre comment se définit la chimie humide du sol martien et quels éléments y sont dissous.

Ces premiers résultats révèlent un sol alcalin avec un pH compris entre 8 et 9, contenant des éléments nutritifs non organiques :

magnésium, potassium, sodium et chlorure et d'autres composants qui n'ont pas encore été analysé.

La présence de ces sels ne laisse plus guère de doute sur la présence d'eau liquide dans le passé de la planète.

Cette analyse a également montré la présence d'un certains nombre d'éléments nutritifs, ou produits chimiques nécessaires à la vie, telle que nous la connaissons.

Mais tous les facteurs nécessaires à la vie ne sont pas réunis. Arrow



Gros plan de l'échantillon du sol analysé par Phoenix

Crédits NASA / JPL-Caltech / University of Arizona / Texas A&M University



La surface martienne impropre à la vie

Aujourd'hui cette surface ne peut pas supporter la vie, même endormie. Ce ne sont pas le manque d'eau liquide ou les conditions actuelles qui l'empêchent de perdurer ou d'hiberner mais l'absence de champ magnétique protecteur, accentué par une faible atmosphère qui permet au rayonnement cosmique de balayer la surface martienne de toute matière organique.

Ce travail de sape, débuté il y a quelques milliards d'années a rendu la surface martienne impropre à toute forme de vie et empêcherait son développement dans les premiers mètres du sous-sol martien. Cependant, on n'est pas certain que des organismes ne puissent pas vivre dans un environnement souterrain avec une telle contrainte.

Si une vie martienne a existé, elle se serait développée entre 3,5 et 3,8 milliards d'années et éteinte peu de temps après la disparition de l'eau sous forme liquide, le début du refroidissement de la planète et le travail de sape du rayonnement U . D'une planète chaude et humide, Mars est alors devenu le monde froid et sec que l'on connaît aujourd'hui.

On sait que des organismes sont capables d'hiberner sur de très longues périodes. Les scientifiques se demandent donc si des cellules martiennes sont capables de rester endormies pendant une période aussi grande tout en sachant que sur Terre, nous n'avons pas découvert de cellules endormies sur une aussi longue période.

La problématique de la vie

Nos connaissances de la planète et les derniers résultats scientifiques font qu'il est certain que la planète a dans son histoire permis l'émergence et l'évolution d'une forme de vie et qu'il est de plus en plus improbable que la vie n'ait pas pu exister sur Mars. Toutefois, si certains scientifiques pensent que la vie existe aujourd'hui sous une forme à découvrir, il est peu probable qu'elle se situe en surface.

Mars était probablement un monde froid et sec ces dernières 3 milliards d'années mais certains scientifiques sont convaincus que la planète a connu des épisodes provisoires où l'eau, sous sa forme liquide, devait être présente dans quelques endroits, peut-être que ces zones formaient alors des niches biologiques. Aujourd'hui, il apparaît que la planète possède bien plus de niches biologiques qu'initialement pensé de sorte que les scientifiques ont un large éventail de possibilités pour rechercher des traces de vie éteintes ou présentes.

Prochaine étapes

La prochaine étape sera de préparer des missions à même de découvrir ces niches biologiques de façon à envoyer sur site des rovers ou autre landers et des missions de retour d'échantillons. Si l'eau est l'élément le plus emblématique pour la recherche des signatures du vivant, les scientifiques veulent également comprendre le cycle du carbone, déterminer les sources d'énergie disponibles, rechercher les points chauds de type hydrothermiques et bien entendu découvrir n'importe quel indice d'une activité chimique pré biotique, voire biotique. L'ensemble de ses recherches seraient à même de mieux déterminer quels secteurs devront être explorés in situ.

Bulletin météorologique

Chaque jour martien (sol) l'Agence spatiale canadienne publie et met en ligne un bulletin météo du site d'atterrissage. Pour le sol 33, la journée était très ensoleillée avec un vent léger soufflant du sud-est, entre 11 et 14 kilomètres heure.

Les températures relevées allaient de -34 degrés C° pour la maximale à -80 C° pour la minimale pour une pour une pression de 8,15 hectopascals.

la source;

http://www.flashespace.com/html/juillet08/01b_07_08.htm

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Arnaud
MODERATEUR


Inscrit le: 27 Jan 2007
Messages: 445
Localisation: Belgique

 Message Posté le: Mar 01 Juil 2008 1:52 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Depuis quelques jours, de nombreux articles présentent Mars comme une planète propice à la vie. On va tempérer un peu ce bel optimiste. Oui elle l'est peut-être, mais certainement pas en surface.

Très clairement, la vie à la surface de Mars n'est pas possible aujourd'hui pas plus qu'elle ne l'a été il y a quelques milliards d'années en raison de l'absence d'une atmosphère suffisamment épaisse pour bloquer le rayonnement UV du Soleil. Si elle l'a été, c'est très tôt dans l'histoire de la planète. Et 'malheureusement' pas longtemps.

Cependant, les résultats de l'analyse des premiers échantillons de surface sont remarquables. Ils font dire aux scientifiques que par certains aspects Mars est assez semblable à la Terre. La composition du sol est similaire à celle que l'on retrouve dans les vallées sèches de l'Antarctique ou certains déserts. Mieux encore, les analyses futures devraient permettre de mieux comprendre comment se définit la chimie humide du sol martien et quels éléments y sont dissous.

Ces premiers résultats révèlent un sol alcalin avec un pH compris entre 8 et 9, contenant des éléments nutritifs non organiques : magnésium, potassium, sodium et chlorure et d'autres composants qui n'ont pas encore été analysé. La présence de ces sels ne laisse plus guère de doute sur la présence d'eau liquide dans le passé de la planète.

Cette analyse a également montré la présence d'un certains nombre d'éléments nutritifs, ou produits chimiques nécessaires à la vie, telle que nous la connaissons. Mais tous les facteurs nécessaires à la vie ne sont pas réunis.



Gros plan de l'échantillon du sol analysé par Phoenix

Crédits NASA / JPL-Caltech / University of Arizona / Texas A&M University


La surface martienne impropre à la vie

Aujourd'hui cette surface ne peut pas supporter la vie, même endormie. Ce ne sont pas le manque d'eau liquide ou les conditions actuelles qui l'empêchent de perdurer ou d'hiberner mais l'absence de champ magnétique protecteur, accentué par une faible atmosphère qui permet au rayonnement cosmique de balayer la surface martienne de toute matière organique.

Ce travail de sape, débuté il y a quelques milliards d'années a rendu la surface martienne impropre à toute forme de vie et empêcherait son développement dans les premiers mètres du sous-sol martien. Cependant, on n'est pas certain que des organismes ne puissent pas vivre dans un environnement souterrain avec une telle contrainte.

Si une vie martienne a existé, elle se serait développée entre 3,5 et 3,8 milliards d'années et éteinte peu de temps après la disparition de l'eau sous forme liquide, le début du refroidissement de la planète et le travail de sape du rayonnement U . D'une planète chaude et humide, Mars est alors devenu le monde froid et sec que l'on connaît aujourd'hui.

On sait que des organismes sont capables d'hiberner sur de très longues périodes. Les scientifiques se demandent donc si des cellules martiennes sont capables de rester endormies pendant une période aussi grande tout en sachant que sur Terre, nous n'avons pas découvert de cellules endormies sur une aussi longue période.
suite sur http://www.flashespace.com/html/juillet08/01b_07_08.htm[/list]
_________________
Arnaud

l'emerveillement est le premier pas vers le respect " Nicolas Hulot"
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Lun 07 Juil 2008 12:51 pm    Sujet du message: Phoenix : un court-circuit compromet la mission
Répondre en citant

SAlut a tous

L'instrument Tega s'apprête à effectuer sa deuxième analyse sur les huit que Phoenix peut réaliser. Mais, à cause d'un risque de court-circuit, les ingénieurs de la Nasa pourraient décider d'arrêter là l'étude chimique du sol martien...

Sur la planète Mars, le travail d'un géologue n'est visiblement pas facile. Au début du mois de juin, Phoenix plongeait sa pelle dans le sol à seule fin de tester sa technique de prélèvement.

La pelletée devait ensuite être photographiée puis redéposée au sol, à peu de distance.

Mais ce jeu du tas de sable a déjà posé des problèmes.

La pelle a réussi à creuser et extraire un peu de terre martienne mais le bras n'a pas pu la déposer à l'endroit voulu.

Or, dans l'expérience réelle, le bras doit distribuer l'échantillon dans le réceptacle du microscope, puis dans le Meca (Microscopy, Electrochemistry and Conductivity Analyzer) et à l'intérieur de l'un des huit fours embarqués sur Phoenix, capables de le chauffer à mille degrés, et qui ne peuvent servir qu'une fois. Arrow



La tranchée baptisée Snow White 5, creusée par la pelle de Phoenix. © Nasa/JPL-Caltech/University of Arizona/Max Planck Institute

la suite ;

http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/astronautique/d/phoenix-un-court-circuit-compromet-la-mission_16090/

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Jeu 31 Juil 2008 10:10 pm    Sujet du message: La Nasa confirme la présence d'eau sur Mars
Répondre en citant

SAlut a tous

Californie (Reuters) - Les scientifiques de la Nasa annoncent détenir la preuve définitive de l'existence d'eau sur Mars à partir de nouvelles expériences menées sur des morceaux de glace trouvés en juin sur la planète rouge par la sonde américaine Phoenix Mars Lander.



"Il y a de l'eau", affirme le chercheur William Boynton, de l'université de l'Arizona, dans un communiqué de l'agence spatiale américaine.

"Nous avions déjà la preuve de l'existence de cette glace d'eau grâce aux observations de Mars Odyssey et de Phoenix en juin, mais c'est la première fois que de l'eau en provenance de Mars est touchée et goûtée" par des instruments scientifiques, a ajouté le chercheur de la Nasa.

Jeudi, l'agence spatiale a également prolongé de cinq semaines la mission de Phoenix Mars Lander en expliquant qu'au-delà de la recherche d'eau, elle explorerait la possibilité de la planète d'accueillir la vie.

"Nous allons prolonger cette mission jusqu'au 30 septembre", a annoncé Michael Meyer, scientifique de haut vol du programme d'exploration de la Nasa concernant Mars, lors d'une conférence de presse télévisée.

Cette prolongation coûtera deux millions de dollars supplémentaires à la Nasa, pour un budget totalisant déjà 420 millions de dollars.

Phoenix s'était posé le 25 mai sur Mars pour une mission initiale de trois mois. La sonde est chargée d'analyser la glace située à un mètre sous la surface de la planète.

Boynton a indiqué que l'existence d'eau a été identifiée de manière catégorique grâce un échantillon prélevé par le bras robotique de la sonde et qui a été analysé mercredi par des instruments qui ont détecté des vapeurs dégagées par la chaleur.

"Nous espérons pouvoir répondre à la question de savoir s'il existe une zone habitable sur Mars.

Il appartiendra aux missions à venir de découvrir si cet environnement peut abriter quelque chose", a précisé Peter Smith, enquêteur du projet Phoenix, lors d'une conférence de presse.

Version française Jean-Loup Fiévet

la source;

http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20080731/tsc-espace-mars-011ccfa.html

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mer 27 Aoû 2008 11:31 am    Sujet du message: Phoenix : Le point sur la mission
Répondre en citant

SAlut a tous

La planétologie comparée, est une des disciplines qui devrait bénéficier des avancées scientifiques de la mission Phoenix qui poursuit l'analyse du sol sur lequel s'est posé le lander le 26 mai dernier.

Il faut savoir qu'il y a 4 milliards d'années, la Terre et Mars étaient très semblables. Comme le signale l'Institut de Physique du Globe de Paris, à cette époque, champ magnétique interne et volcanisme, atmosphère dense et relativement chaude (avec donc un effet de serre important), eau à la surface et peut-être même tectonique des plaques étaient présents sur les 2 planètes.

Les données de Phoenix ont d'ores et déjà un impact sur notre connaissance, pour le moins fragmentée, de l'histoire de la planète Mars et, dans une moindre mesure, de celle du Système Solaire.

Vie

Ces données profiteront également aux biologistes qui ne peuvent que s'appuyer sur la vie terrestre pour étudier son origine, sa structure et son évolution future. En élargissant leur périmètre d'action à la planète Mars, il ne fait aucun doute qu'un bond en avant est attendu ces prochaines années sur cette question de la vie dans le Système Solaire. Tout simplement parce que sur Terre, une barrière infranchissable se dresse devant eux les empêchant à jamais de comprendre ce qui s'est passé il y a plus de 3,5 milliards d'années sur Terre.

En effet, les roches de ces âges ont été détruites par l'activité tectonique et volcanique de la jeune Terre. Ce qui explique pourquoi aucun fossile ou indice significatif vieux de plus de 3,5 milliards d'années n'existe aujourd'hui quelque part sur notre planète. Concernant la vie terrestre, il n'est donc pas possible de dater son apparition sur Terre et encore moins comprendre comme cela a été fait de sorte que plusieurs théories cohabitent.

Mais ne rêvons pas, ce n'est pas la mission Phoenix qui permettra de faire le tri parmi les 3 principales hypothèses de l'avènement de la vie terrestre.

Pour expliquer son apparition certains scientifiques pensent qu'elle aurait pu naitre dans l'espace et ne s'implanter qu'ensuite sur la Terre et d'autres planètes. D'autres se disent convaincus que les astéroïdes, les comètes et la poussière interplanétaire ont déposé les molécules nécessaires à son apparition sur la surface de la Terre en cours de formation.

La troisième hypothèse est un mixte des 2 premières. Enfin, l'évolution de la Terre est tellement liée à ce qui passe dans le ciel, qu'il est très peu probable que les ingrédients de la vie ont été mis en place dès la formation de la planète.

Eau

L'origine de l'eau sur Terre fait débat. Etait t'elle présente dès la formation de la planète ou bien est ce que astéroïdes et comètes l'ont enrichi, notamment lors du Grand bombardement, une période de l'histoire du Système Solaire qui a duré plus de 700 millions d'années après la formation du Soleil et où 14 millions d'objets ont percuté la Terre et l'ont enrichi en différents matériaux.

Concernant Mars, les planétologues se posent la même question ! Sur la planète rouge, l'eau ne peut pas exister sous la forme liquide mais qu'à l'état de glace. Avec des températures moyennes de - 40°C la journée et descendant jusqu'à - 120 °C la nuit, l'eau dans cet état ne peut se trouver que dans son atmosphère, voire enfouie sous la surface mais rien n'est moins sur.

Cependant, tout comme sur Terre, il est vraisemblable que l'origine de l'eau martienne soit venue des comètes et autres astéroïdes. Mais dans le cas de Mars, on aimerait bien comprendre comment la planète a perdu son eau, vu qu'il ne fait plus aucun doute sur son existence à l'état liquide dans son passé. Alors quel type d'événement de 'cataclysme' a ravagé ou parcouru la planète.

Planétologie comparée

Sur ces questions, l'étude de Mars apportera sans aucun doute de nombreuses réponses, mais ne nous leurrons pas cette discipline a également des limites. Par exemple, ce que l'on apprendra sur Mars n'apportera aucun éclairage nouveau sur les changements climatiques qui se produisent actuellement sur Terre. D'un monde doux et humide Mars est passé au monde froid et sec d'aujourd'hui. Dans l'immédiat, ce n'est pas ce qui risque de se produire sur Terre. D'autant plus que comprendre les mécanismes martiens qui ont permis cela nécessitera forcément de mieux connaître l'histoire de l'activité du Soleil.

A plus long terme, il sera toujours temps de craindre que la Terre puisse subir le sort de Mars.


Bulletin météorologique : Sol 87

Chaque jour martien (sol) l'Agence spatiale canadienne publie et met en ligne un bulletin météo du site d'atterrissage.

Pour le sol 87, la journée était ensoleillée et le site d'atterrissage profitait d'une grande visibilité.

Les températures relevées allaient de -27 degrés C° pour la maximale à -83 C° pour la minimale pour une pour une pression de 7,65 hectopascals.

la source;

http://www.flashespace.com/html/aout08/27_08_08.htm

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
néo
Chroniqueur


Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1796
Localisation: valleyfield

 Message Posté le: Ven 29 Aoû 2008 11:44 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour

merçi pour la mise-a-jour de phoénix Laughing

aurevoir
_________________
vivre et laisser vivre
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Sam 30 Aoû 2008 3:18 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Prolongation de la mission de 30 jours (jusqu'a septembre) et analyse officiel de la découverte d'eau par TEGA de Phoenix (datant du 31 juillet 2008). Voir aussi les images et vidéo en bas de la page !

NASA Spacecraft Confirms Martian Water, Mission Extended

Complément :
Phoenix a trouver de l'eau sur Mars


Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Dim 31 Aoû 2008 8:09 pm    Sujet du message: Phoenix : Le point sur la mission
Répondre en citant

SAlut a tous

Initialement prévue pour durer 90 sols martiens, la mission Phoenix a été prolongée de quelques semaines en raison de la très bonne résistance du rover et de ses instruments aux conditions météorologiques au-dessus du site d'atterrissage.

La mission est prévue maintenant pour durer au moins jusqu'au 30 septembre. Mais, il n'est pas exclut que la NASA la prolonge de nouveau si le rover ne connaît pas de problème d'ici là.

Elle pourrait en effet se poursuivre jusqu'à la mi-novembre.

En attendant, Phoenix va continuer ses analyses, ce qu'il fait très bien depuis son arrivée, et suivre le passage d'une saison à une autre. N'oublions pas qu'il s'est posé en plein été au pôle Nord et que cette saison commence à faire place à l'automne.

Pour les scientifiques, il s'agit là d'un promontoire unique pour suivre ce processus.

De la baisse des températures et du taux d'ensoleillement à l'apparition de givre le matin autour du rover, et la formation des nuages de glace, les scientifiques observeront également les variations de la composition de l'atmosphère au-dessus de cette région.

A l'instar de la Terre, le pôle nord martien s'apprête à rentrer dans la nuit plaire courant novembre. Aujourd'hui, le Soleil est chaque jour un peu plus bas sur l'horizon ce qui comme on vous l'a dit précédemment entraine une baisse des températures mais également du taux d'éclairage des panneaux solaires du rover.

Alors que la température ne descendait pas au dessous de -80°C en moyenne au début de la mission, une température minimale de -85°C a été relevée au sol 88.

Evidemment, le risque de gèle de l'électronique du rover augmente un peu plus chaque jour à mesure que la production d'énergie baisse. Cependant pour la NASA, il ne s'agit pas encore d'un seuil critique.

Les tolérances appliquées au moment de la conception de la mission laissent à penser que l'engin pourrait être en état de fonctionner jusqu'en novembre, ce qui lui permettrait et voir la neige martienne recouvrir progressivement le site d'atterrissage (la plaine de Vastitas Borealis).

Pour les scientifiques, cette extension de la mission ne change rien. Ils travaillent toujours à déterminer les propriétés et l'histoire de la glace présente sur le site d'atterrissage et à déterminer si cette région a été habitable à un moment dans l'histoire de la planète.

S'ils ont déjà confirmé la présence de glace d'eau, déterminé la nature alcalin du sol et identifié la présence de magnésium, de sodium, du potassium, de chlorure et de perchlorate, ils leur reste 'plus qu'à' donner un sens historique à tous ca et voir ce qu'était Mars il y a quelques millions d'années en arrière. Arrow



Mosaïque d'images acquises jusqu'au sol 90 et montrant la zone de travail de Phoenix. On aperçoit très nettement la totalité des tranchées faites par le rover.

Crédits NASA / JPL-Caltech / University of Arizona / Texas A&M University




Bulletin météorologique : Sol 89

Chaque jour martien (sol) l'Agence spatiale canadienne publie et met en ligne un bulletin météo du site d'atterrissage. Pour le sol 89, la journée était hivernale. Le site d'atterrissage profitait d'une très grande visibilité et l'on notait la présence de gelée au sol.

Les températures relevées allaient de -30 degrés C° pour la maximale à -84 C° pour la minimale. Aucune mesure de la pression est disponible pour ce jour (sol 89).

la source;

http://www.flashespace.com/html/sept08/01_09_08.htm

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 11 Oct 2008 9:24 pm    Sujet du message: Phoenix est à l’agonie au seuil de l'hiver arctique
Répondre en citant

SAlut a tous

Sur Mars, Phoenix est à l’agonie au seuil de l'hiver arctique

Après plus de quatre mois passés dans les plaines arctiques de la Planète rouge, Phoenix commence à souffrir de la rigueur du climat.

Ses jours sont désormais comptés.

La sonde américaine Phoenix avait atterri le 25 mai dernier en région arctique martienne, sous une latitude correspondant à peu de chose près au nord de l’Alaska sur Terre.

A ce moment, le Soleil grimpait encore haut dans le ciel et alimentait sans peine les deux panneaux solaires, fournissant aux instruments une énergie de quelque 3.300 wattheures par journée martienne (qui dure 24 heures 39 minutes), soit de quoi alimenter une ampoule de 60 watts durant 55 heures. Arrow



Phoenix vue par elle-même, montrant un des deux panneaux solaires (photo prise durant l’été martien). Crédit Nasa

Comme en toute région arctique, quelle que soit la planète, le Soleil reste constamment visible durant l’été.

Mais l’hiver approchant, l’astre du jour a commencé à plonger sous l’horizon un peu plus longtemps chaque jour, réduisant progressivement l’énergie disponible à bord.

Le problème est encore accentué par le fait que les deux panneaux solaires de Phoenix n’ont pas été conçus pour être orientés en direction de la source, comme le sont par exemple ceux de la Station Spatiale Internationale.

Le nombre d’expériences réalisables à bord, en effet, ne justifiait pas une durée de vie supérieure à quelques mois.

Les jours de Phoenix, à son arrivée sur Mars, étaient déjà comptés.

Pourtant, les chercheurs aimeraient bien garder le contact avec leur petit ambassadeur martien le plus longtemps possible, ne fût-ce que pour savoir comment l’hiver se manifeste dans l’environnement désolé de l’engin.

Déjà, tous les moyens ont été mis en œuvre pour économiser l’énergie disponible, et certaines analyses de sol programmées pour septembre (une analyse chimique et quatre expériences dans les fours Tega restants) ont été étalées jusqu’à fin octobre.

la suite ;

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/sur-mars-phoenix-est-a-lagonie-au-seuil-de-lhiver-arctique_16985/

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 11 Oct 2008 9:47 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

SAlut a tous

La Nasa, l'agence spatiale américaine, a indiqué vendredi qu'elle maintenait pour le moment le projet de lancement vers Mars de la sonde "Mars Science Laboratory" à la fin 2009 malgré quelques problèmes techniques et un dépassement de budget.

Des retards dans la livraison de certains matériels "exercent des tensions sur le calendrier et le budget pour un lancement en 2009 mais nous pouvons tenir cette date et poursuivons nos efforts vers cet objectif",

a indiqué Doug McCuistion, le directeur du programme d'exploration de Mars à la Nasa lors d'une conférence de presse téléphonique. Arrow


L'appareil Phoenix Mars Lander publiée par la Nasa le 1er septembre 2008

"Des progrès techniques incroyables ont été accomplis et beaucoup de matériel a déjà été livré mais certains équipements sont toujours en souffrance", a-t-il poursuivi à l'issu d'une réunion avec le patron de la Nasa, Michael Griffin, pour faire le point sur l'état d'avancement de cette mission.

Une autre réunion est programmée en janvier, a précisé M. McCuistion tout en se refusant à donner une estimation du coût supplémentaire de cette mission dont le montant atteint déjà 1,5 milliard de dollars.

"Nous avons une estimation générale que nous devons examiner avec le Bureau du budget du Congrès et nous ne pouvons pas encore rendre ces chiffres publics", a expliqué Doug McCuistion.

"Mais c'est clair qu'il nous faudra plus de fonds si nous lançons en 2009", a-t-il ajouté, tout en se disant "pleinement confiant dans le fait que le Congrès soutiendra cette rallonge car il reconnaît aussi l'importance scientifique de cette mission".

Selon des informations citées dans des médias américains, le Jet Propulsion Laboratory, responsable de la fabrication de la sonde robotique, estime le supplément budgétaire nécessaire à quelque 100 millions de dollars.

La sonde Mars Science Laboratory ou MSL, dont le lancement est prévu entre la mi-septembre et la mi-octobre 2009, est de la taille d'un petit 4X4.

Alimenté par une batterie nucléaire, le MSL pourra se déplacer sur de longues distances sur le sol de la planète rouge et récolter de nombreuses données afin d'alimenter sa panoplie d'instruments scientifiques très puissants, dont un laser capable de vaporiser des roches.

"C'est une mission scientifique vraiment importante pour faire avancer le programme d'exploration de Mars dans la prochaine décennie et aussi pour la découverte de formes de vie potentielles sur d'autres planètes", a insisté vendredi Doug McCuistion.

"C'est également une mission cruciale pour faire avancer l'ensemble des objectifs scientifiques de la Nasa", a-t-il ajouté.

Si la Nasa devait renoncer à lancer le MSL à la fin 2009, la prochaine fenêtre de lancement serait en 2011.

la source;

http://fr.news.yahoo.com/afp/20081010/tsc-la-nasa-maintient-la-lancement-de-la-c2ff8aa.html

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Les missions martiennes » Actualites de Mars Phoenix
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003