FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Dans l'intimité d'une étoile en pleine croissance
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum »  Actualités des sondes, des satellites et des téléscopes spatiaux » Dans l'intimité d'une étoile en pleine croissance
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11028
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mer 30 Jan 2008 1:03 am    Sujet du message: Dans l'intimité d'une étoile en pleine croissance
Répondre en citant

Salut a tous

En utilisant le VLTI (Very Large Telescope Interferometer) de l'ESO, des astronomes ont sondé l'intérieur du disque de matériel qui entoure un jeune objet stellaire, témoignant de la façon dont il gagne sa masse avant de devenir adulte.

Les astronomes ont régardé de près l'objet connu sous le nom de MWC 147, situé à environ 2600 années-lumière en direction de la constellation de la Licorne (Monoceros). MWC 147 appartient à la famille des objets Herbig Ae/Be.

Ils ont un certain nombre de fois la masse de notre Soleil et sont encore en pleine formation, accumulant de la masse en avalant la matière présente dans un disque qui les entoure. Arrow



MWC 147 est âgé de moins d'un demi-million d'années.

Si l'on associait le Soleil d'un âge moyen de 4,6 milliards d'années à une personne à l'aube de ses quarante ans, en comparaison MWC 147 serait âgé d'un jour.

La morphologie de l'environnement intérieur de ces étoiles jeunes est toutefois une question qui relève du débat et de la connaissance de ce qui est important pour mieux comprendre comment les étoiles et leur cortège planètes se forment.

Les astronomes Stefan Kraus, Thomas Preibisch, et Keiichi Ohnaka ont utilisé les quatre télescopes unitaires de 8.2 mètres du VLT de l'ESO à cet effet, en combinant la lumière de deux ou trois télescopes avec les instruments MIDI et AMBER.

Avec nos observations VLTI/MIDI et VLTI/AMBER de MWC147, nous associons, pour la première fois, les observations interférométriques en proche et moyen infrarouge d'une étoile Herbig Ae/Be, fournissant une mesure de la taille du disque sur une large gamme de longueurs d'onde», a déclaré Stefan Kraus, l'auteur principal de l'article rapportant les résultats.

"Différents régimes de longueurs d'onde retracent différentes températures, ce qui nous permet de sonder la géométrie du disque sur la plus petite échelle, mais aussi de contraindre comment la température change avec la distance de l'étoile."

Les observations en proche infrarouge sondent la chaude matière avec des températures allant jusqu'à quelques milliers de degrés dans les régions les plus profondes du disque, tandis que les observations en moyen infrarouge tracent la poussière plus froide plus loin dans le disque.

Les observations montrent que les modifications de température avec le rayon sont beaucoup plus abruptes que prévues par les modèles actuellement favorisés, indiquant que la majeure partie de l'émission en proche infrarouge de matériel chaud est située très près de l'étoile, c'est-à-dire, de une ou deux fois la distance Terre-Soleil (1-2 UA).

Cela implique également que la poussière ne peut exister si près de l'étoile, puisque la forte énergie rayonnée par l'étoile réchauffe et finalement détruit les grains de poussière.

Nous avons effectué des simulations numériques détaillées pour comprendre ces observations et parvenu à la conclusion que l'on observe non seulement la partie extérieure du disque de poussières, mais aussi à mesurer la forte émission d'un chaud disque gazeux intérieur.

Cela donne à penser que le disque n'est pas passif, retransformant simplement la lumière de l'étoile", explique Kraus.

"Au lieu de cela, le disque est actif, et nous voyons la matière, qui est juste transportée des parties extérieures vers l'étoile en formation."

Le modèle qui correspond le mieux est celui d'un disque s'étendant à 100 UA, avec l'étoile augmentant en masse à un taux de sept millionièmes de masse solaire par an.

«Notre étude démontre la puissance du VLTI de l'ESO pour sonder la structure interne de disques autour de jeunes étoiles et pour révéler comment les étoiles atteignent leur masse finale», a déclaré Stefan Kraus.

Gilbert Javaux - PGJ-Astronomie

http://www.ciw.edu/news/hyperfast_star_proven_be_alien

La source ;

http://pagesperso-orange.fr/pgj/0108-nouvelles.htm#C2007_Y2

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum »  Actualités des sondes, des satellites et des téléscopes spatiaux » Dans l'intimité d'une étoile en pleine croissance
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2021 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003