FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
De la complexe relation entre Terre et comètes
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » le systeme solaire » De la complexe relation entre Terre et comètes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Dim 18 Fév 2007 11:40 am    Sujet du message: De la complexe relation entre Terre et comètes
Répondre en citant

Salut a tous

Les observations récentes d'astronomes européens accréditent l'hypothèse selon laquelle les comètes seraient source de molécules organiques complexes, et par là même de vie, pour la Terre.

es comètes sont les outils idéaux pour étudier et comprendre l'origine de notre système solaire. Préservées du tumulte, elles gardent dans leur noyau de glace et de poussières les traces des conditions physico-chimiques du passé.

C'est pour étudier une des ces comètes, baptisée C/2000 WM1 ou LINEAR, que les astrophysiciens belges, néerlandais et finlandais ont braqué vers elle les objectifs du Very Large Telescope (VLT) installé au Chili. Une première pour ce télescope et, à la clé, des résultats précieux pour les scientifiques sur les premiers instants de notre système solaire. Arrow



[img]

A 1,24 UA* de distance, les chercheurs ont ainsi mesuré, à partir du radical cyanure CN, les rapports de ses isotopes** de carbone et d'azote.

Pour le carbone, les résultats ont révélé un rapport 12C/13C de 115 (soit d'un atome de carbone 13 pour 115 atomes de carbone 12), une valeur qui correspond à celles établies avec d'autres objets de notre système (Lune, Terre, météorites, atmosphère du Soleil).

L'affaire semble toutefois plus délicate du côté de l'azote. Lorsqu'en 1997, la comète Hale-Bopp s'est approchée du Soleil, des mesures ont permis de déterminer un rapport d'environ 330 à partir du cyanure d'hydrogène (HCN), dans la fourchette de la valeur de référence 272 mesurée à partir du diazote (N2) de l'atmosphère terrestre.

Mais dans le cas de LINEAR, les astrophysiciens se sont concentrés sur les radicaux cyanures. Et là, les chiffes changent totalement et tombent à 140.

Cette différence, pour le moins intrigante, met en évidence, selon Damien Hutsemekers, chercheur qualifié au Fonds National de la Recherche Scientifique de l'Université de Liège*** et membre de l'équipe qui a mené ces travaux, "l'existence d'un parent de CN autre que le HCN et possédant un rapport isotopique beaucoup plus faible".

Et s'il existe d'autres parents de CN, cela signifie tout simplement la présence dans les comètes de molécules organiques plus complexes.

Le raccourci qui consisterait à voir, à partir de ces résultats, une possible "vie organique" dans ces mêmes comètes est tentant mais par trop prématuré.

Cependant, ces données renforcent bel et bien l'hypothèse selon laquelle les comètes qui ont bombardé la Terre (ainsi que d'autres planètes comme Vénus ou Mars) ont pu constituer une source de molécules complexes ayant peut-être favorisé l'apparition de la vie sur notre planète.

Il s'agit maintenant pour les chercheurs d'identifier ce fameux parent inconnu de CN. "Notre objectif est d'étudier des comètes très éloignées du Soleil et de vérifier qu'à cette distance seul le HCN est "parent" de CN, explique Damien Hutsemekers.

Plus près du Soleil, nous pensons en effet que le CN a deux parents dont celui dont nous supposons l'existence par le biais du rapport isotopique anormal mis en évidence. Mais l'identification précise de ce X-CN [avec X molécule inconnue - Ndlr] ne sera pas chose aisée".

Proches du Soleil, les comètes se réchauffent et, sous l'effet de la sublimation, produisent un jet de gaz et de poussières. A plus grande distance, elles ne sont plus que des boules de glace et de poussières inertes, plus facilement mesurables in situ.

C'est d'ailleurs dans ce but qu'a été conçu le projet européen Rosetta, dont il reste donc à attendre le départ...


Source de l'article;

http://www.infoscience.fr/articles/articles_aff.php3?Ref=801

amicalement


[/img]
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
gab
Chroniqueur


Inscrit le: 10 Jan 2007
Messages: 1451
Localisation: montreal

 Message Posté le: Mer 21 Fév 2007 3:01 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjours

merci pour le super articles Wink

aurevoir
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » le systeme solaire » De la complexe relation entre Terre et comètes
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2020 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003