FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Des atomes artificiels interagissent à distance
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum »  Physique... » Des atomes artificiels interagissent à distance
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mar 31 Déc 2013 1:41 am    Sujet du message: Des atomes artificiels interagissent à distance
Répondre en citant

Salut à tous

Des chercheurs ont créé un système composé de deux atomes artificiels qui ont maintenu des interactions quantiques en partageant des photons à distance.

Ces recherches pourraient permettre aux chercheurs d'améliorer leur compréhension de la physique fondamentale et les communications quantiques et les ordinateurs quantiques.

Une équipe de chercheurs internationaux, y compris deux Boursiers de l'ICRA, est à l'origine de ces travaux qui ont été publiés dans la revue Science.

"Ces résultats pourraient se révéler très utiles en calcul quantique", dit Alexandre Blais, boursier de l'ICRA au sein du programme Informatique quantique et chercheur à l'Université de Sherbrooke.

"Mais nous avons aussi démontré que ces atomes sont préférables aux atomes naturels pour un vaste éventail d'expériences en mécanique quantique."

Les atomes interagissent, entre autres, par l'échange de photons - soit de vrais photons ou des photons "virtuels", qui oscillent spontanément de la vie à la mort en un instant.

Toutefois, il est difficile d'observer ces interactions entre de vrais photons, en partie parce qu'un photon peut être émis dans n'importe quelle direction.

Pour résoudre le problème, Alexandre Blais et Barry Sanders, boursier principal de l'ICRA et professeur à l'Université de Calgary, ont fait équipe avec des expérimentateurs de l'ETH Zurich.

Des chercheurs de Zurich ont fabriqué deux transmons - de petits bouts de supraconducteurs qui, d'une certaine façon, se comportent comme des atomes naturels.

Ils ont ensuite connecté ces atomes artificiels le long d'un canal gravé dans une surface servant de guide d'ondes. Lorsque l'un des atomes artificiels émettait un photon, le photon était obligé de se déplacer le long du canal, accroissant la possibilité d'interactions avec l'autre atome artificiel.

Les chercheurs ont démontré que les atomes artificiels mis en relation par le guide d'ondes fonctionnaient comme un seul système, en échangeant des photons et des photons virtuels.

En fait, les deux atomes artificiels pouvaient être perçus comme une seule molécule, faiblement liée par l'interaction quantique de l'échange de photons.

L'interaction s'est maintenue même quand on a séparé les atomes artificiels de deux centimètres - une énorme distance en termes quantiques - et on s'attend à ce qu'elle se maintienne à des distances encore plus grandes. "Je crois que ces résultats seront essentiels aux applications futures", dit Sanders.

Cela pourrait se révéler utile pour protéger l'information quantique contre les erreurs causées par le bruit ambiant ou transmettre de l'information d'un lieu à un autre. Sanders dit que les chercheurs ne font que commencer à cerner les applications éventuelles.

Blais et Sanders précisent qu'ils ont commencé à collaborer grâce à l'ICRA. Ils se sont rencontrés à une réunion de programme de l'ICRA à Halifax, en 2005, et travaillent ensemble depuis. "Sans l'ICRA, je n'aurais même jamais rencontré Barry", dit Blais.

Le programme Informatique quantique de l'ICRA réunit des informaticiens et des physiciens dans l'objectif d'exploiter des effets quantiques pour fabriquer des ordinateurs plus puissants.

Le groupe jette un pont entre la théorie du calcul quantique et la réalisation expérimentale, et accroit les chances que le calcul quantique devienne une véritable possibilité.

La source ;

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/74757.htm

Amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Johnny
Chroniqueur


Inscrit le: 10 Avr 2008
Messages: 282
Localisation: st-jean

 Message Posté le: Sam 04 Jan 2014 12:29 am    Sujet du message: Re: Des atomes artificiels interagissent à distance
Répondre en citant

André a écrit:
Salut à tous

Des chercheurs ont créé un système composé de deux atomes artificiels qui ont maintenu des interactions quantiques en partageant des photons à distance.

Ces recherches pourraient permettre aux chercheurs d'améliorer leur compréhension de la physique fondamentale et les communications quantiques et les ordinateurs quantiques.

Une équipe de chercheurs internationaux, y compris deux Boursiers de l'ICRA, est à l'origine de ces travaux qui ont été publiés dans la revue Science.

"Ces résultats pourraient se révéler très utiles en calcul quantique", dit Alexandre Blais, boursier de l'ICRA au sein du programme Informatique quantique et chercheur à l'Université de Sherbrooke.

"Mais nous avons aussi démontré que ces atomes sont préférables aux atomes naturels pour un vaste éventail d'expériences en mécanique quantique."

Les atomes interagissent, entre autres, par l'échange de photons - soit de vrais photons ou des photons "virtuels", qui oscillent spontanément de la vie à la mort en un instant.

Toutefois, il est difficile d'observer ces interactions entre de vrais photons, en partie parce qu'un photon peut être émis dans n'importe quelle direction.

Pour résoudre le problème, Alexandre Blais et Barry Sanders, boursier principal de l'ICRA et professeur à l'Université de Calgary, ont fait équipe avec des expérimentateurs de l'ETH Zurich.

Des chercheurs de Zurich ont fabriqué deux transmons - de petits bouts de supraconducteurs qui, d'une certaine façon, se comportent comme des atomes naturels.

Ils ont ensuite connecté ces atomes artificiels le long d'un canal gravé dans une surface servant de guide d'ondes. Lorsque l'un des atomes artificiels émettait un photon, le photon était obligé de se déplacer le long du canal, accroissant la possibilité d'interactions avec l'autre atome artificiel.

Les chercheurs ont démontré que les atomes artificiels mis en relation par le guide d'ondes fonctionnaient comme un seul système, en échangeant des photons et des photons virtuels.

En fait, les deux atomes artificiels pouvaient être perçus comme une seule molécule, faiblement liée par l'interaction quantique de l'échange de photons.

L'interaction s'est maintenue même quand on a séparé les atomes artificiels de deux centimètres - une énorme distance en termes quantiques - et on s'attend à ce qu'elle se maintienne à des distances encore plus grandes. "Je crois que ces résultats seront essentiels aux applications futures", dit Sanders.

Cela pourrait se révéler utile pour protéger l'information quantique contre les erreurs causées par le bruit ambiant ou transmettre de l'information d'un lieu à un autre. Sanders dit que les chercheurs ne font que commencer à cerner les applications éventuelles.

Blais et Sanders précisent qu'ils ont commencé à collaborer grâce à l'ICRA. Ils se sont rencontrés à une réunion de programme de l'ICRA à Halifax, en 2005, et travaillent ensemble depuis. "Sans l'ICRA, je n'aurais même jamais rencontré Barry", dit Blais.

Le programme Informatique quantique de l'ICRA réunit des informaticiens et des physiciens dans l'objectif d'exploiter des effets quantiques pour fabriquer des ordinateurs plus puissants.

Le groupe jette un pont entre la théorie du calcul quantique et la réalisation expérimentale, et accroit les chances que le calcul quantique devienne une véritable possibilité.

La source ;

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/74757.htm

Amicalement


Bonsoir

Le modèle de l’atome artificiel est l’image physique intuitive qui découle de la discrétisation du spectre énergétique des électrons, qui sont confinés dans les trois directions de l’espace dans une boîte quantique de semiconducteurs .

Cette analogie avec les systèmes atomiques s’est révélée commode et fructueuse pour étudier les propriétés électroniques et optiques des boîtes quantiques de semi-conducteurs.

Elle a conduit à des expériences élégantes qui utilisent les concepts
de base de la physique quantique de systèmes élémentaires.

Nous retiendronsl’émission de photons uniques , la génération de photons indiscernables , les oscillations de Rabi , le couplage fort avec une cavité de semiconducteurs , et encore la démonstration d’une porte logique quantique.
_________________
Johnny pour vous servir!!
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum »  Physique... » Des atomes artificiels interagissent à distance
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2020 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003