FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Des molécules complexes et prébiotiques dans les systèmes pl
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » Des molécules complexes et prébiotiques dans les systèmes pl
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mar 02 Oct 2012 12:03 am    Sujet du message: Des molécules complexes et prébiotiques dans les systèmes pl
Répondre en citant

Des molécules complexes et prébiotiques dans les systèmes planétaires en formation...

Salut à tous

Une équipe internationale [1] vient d'observer pour la première fois la molécule de cyanoacetylène (HC3N) dans des disques protoplanétaires.

C'est dans ces
disques de gaz et de poussières entourant des jeunes étoiles que les planètes naissent.

HC3N est non seulement la molécule la plus complexe détectée à ce jour dans un disque protoplanétaire, mais elle est surtout l'un des précurseurs des molécules organiques complexes, nécessaire à l'apparition de la vie.

Les chercheurs ont réussi à prouver son existence dans trois disques différents entourant des étoiles de faible masse et âgés de quelques millions d'années.

Ces observations ont été réalisées avec le radiotélescope de 30 mètres de l'IRAM [2] localisé dans la Sierra Nevada espagnol ainsi qu'avec l'interféromètre du Plateau de Bure situé dans les Hautes-Alpes Françaises.

On sait aujourd'hui que les planètes naissent dans les disques de gaz et de poussières qui entourent les étoiles jeunes.

Ce mélange de gaz et de poussière, résidu du nuage moléculaire parent qui a formé l'étoile, gravite déjà autour de son étoile en suivant les lois de Kepler, celles là même qui régissent le ballet de nos planètes dans le ciel nocturne.

Parmi ces étoiles jeunes, celles de faibles masse (moins de deux masses solaires) intéressent tout particulièrement les scientifiques car elles sont des Soleils en devenir.

On comprend dès lors que l'observation de ces disques de gaz et de poussières avec des instruments adaptés, comme le sont les instruments de l'IRAM ou le nouvel interféromètre ALMA [3] qui vient d'entrer en opération au Chili,

font partie des domaines astrophysiques qui passionnent les astronomes avides de déterminer les conditions nécessaires à la formation des planètes et celles encore plus pointues d'émergence de la vie.

Image 1 : Vue d'artiste de l'étoile LkCa 15, sa planète et le disque qui les entoure. C'est dans ce disque proche de la planète que les scientifiques ont trouvé pour la première fois la molécule prébiotique de cyanoacetylène, précurseur des molécules complexes nécessaires a la vie (Crédits : art by Karen Teramura, UH Institute for Astronomy).

Une équipe internationale composée de chercheurs français et allemands vient ainsi d'observer pour la première fois la molécule de HC3N dans trois disques entourant des étoiles de quelques millions d'années dont la masse est comprise entre 0.5 et 2 masses solaires.

HC3N, le premier des cyanopolyynes, fait partie des briques moléculaires nécessaires à l'élaboration des molécules très complexes qui précèdent l'émergence de la vie.

De plus, HC3N est à ce jour la molécule la plus complexe détectée, avec certitude, dans les disques protoplanétaires.

L'étude astrochimique de ces disques nous apprend que ces molécules se forment préférentiellement sur les surfaces des grains de poussières se trouvant proches du plan du disque.

Dans ces zones froides, des molécules simples, comme le monoxyde de carbone ou l'eau sont collées sur les grains où elles forment un manteau de glace.

Certaines réactions chimiques produisent ensuite des molécules plus complexes.

Les photons Ultra-Violet ou le rayonnement cosmique qui impactent ces grains libèrent alors par désorption (évaporation) ces molécules plus complexes, permettant leur observation en état gazeuse.

Les trois disques protoplanétaires observés par l'équipe, LkCa 15, MWC 480 et GO Tauri, sont situés dans la région de formation stellaire du Taureau.

Parmi ces trois disques, LkCa 15 est particulièrement intéressant car une cavité centrale a été découverte grâce à des observations avec l'interféromètre du Plateau de Bure (IRAM).

Cette cavité peut s'expliquée par la présence d'une planète. De récentes observations infra-rouges [4] ont révélées la probable existence d'une planète de même masse que Jupiter.

L'observation de la molécule de cyanoacetylène dans ces régions de formation planétaires est un premier pas important vers la compréhension de l'apparition de la complexité moléculaire et, par conséquent, de la vie, aussi bien sur Terre que sur les exo-planètes.

Note(s) :

[1] Edwige Chapillon (Institute of Astronomy and Astrophysics, Taiwan), Anne Dutrey (LAB, Université de Bordeaux/CNRS), Stéphane Guilloteau (LAB, Université de Bordeaux/CNRS), Vincent Piétu (IRAM, Grenoble), Valentine Wakelam (LAB, Université de Bordeaux/CNRS), Franck Hersant (LAB, Université de Bordeaux/CNRS), Frédéric Gueth (IRAM, Grenoble), Thomas Henning (MPIA, Heidelberg), Ralf Launhardt (MPIA, Heidelberg), Katharina Schreyer (Astrophysikalisches Institut und Universitaets-Sternwarte, Jena) and Dmitry Semenov (MPIA, Heidelberg).

[2] L'IRAM (Institut de Radioastronomie Millimétrique) est un institut international de recherche qui se consacre à l'exploration de l'Univers ainsi qu'à l'étude de ses origines et de son évolution.

Fondé en 1979 par le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) en France et la MPG (Max-Planck-Gesellschaft) en Allemagne, puis élargi en 1990 à un troisième partenaire, l'IGN (Instituto Geogràfico Nacional) en Espagne, l'IRAM est un modèle de coopération scientifique multinationale.

[3] ALMA est un télescope de pointe dédié à l'étude du rayonnement millimétrique et submillimétrique provenant des objets les plus froids de l'Univers.

ALMA est un partenariat entre l'Europe (ESO), l'Amérique du Nord (NRAO) et l'Asie de l'Est (NAOJ), en collaboration avec la République du Chili. C'est le plus grand projet existant pour l'astronomie au sol.

[4] "LkCa 15: A Young Exoplanet Caught at Formation?", A. L. Kraus (Univ. of Hawaii - IfA), M. J. Ireland (Macquarie University), oct. 2011.

Référence :

E. Chapillon, A. Dutrey, S. Guilloteau, V. Piétu, V. Wakelam, F. Hersant, F. Gueth, T. Henning, R. Launhardt, K. Schreyer & D. Semenov, "Chemistry in disks. VII. first detection of HC3N in protoplanetary disks", Astrophysical Journal, 756 (2012).

La Source : INSU/CNRS http://www.insu.cnrs.fr/des-molecules-complexes-et-prebiotiques-dans-les-systemes-planetaires-en-formation

Gilbert Javaux - PGJ-Astronomie

Amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » Des molécules complexes et prébiotiques dans les systèmes pl
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003