FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Dureté de l'inox?
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Technologies et inventions, nouvelles idées.... » Dureté de l'inox?
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
AlBouffon
Chroniqueur


Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 4
Localisation: Lorraine

 Message Posté le: Jeu 01 Mar 2007 1:07 pm    Sujet du message: Dureté de l'inox?
Répondre en citant

Bonjour à tous,

Existe-t-il un inox capable d'atteindre une dureté de 1000 HV1 après traitement thermique ou autre?

Sinon, existe-t-il un matériau très dur et très très très résistant à la corrosion?

Si encore une fois non, j'aurais essayé Laughing

Merci par avance.

AlBouffon
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gab
Chroniqueur


Inscrit le: 10 Jan 2007
Messages: 1451
Localisation: montreal

 Message Posté le: Jeu 01 Mar 2007 2:47 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjours

Excellente questions Wink

J;ai bien hates de voir ce que les experts en pense Wink

Pour ma part , je crois pas qu.il existe un tel materiaux Crying or Very sad


aurevoir
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
vinety
Invité





 Message Posté le: Jeu 01 Mar 2007 5:28 pm    Sujet du message: Re: Dureté de l'inox?
Répondre en citant

Salut AlBouffon

Citation:

Existe-t-il un inox capable d'atteindre une dureté de 1000 HV1 après traitement thermique ou autre?

Sinon, existe-t-il un matériau très dur et très très très résistant à la corrosion?

Si encore une fois non, j'aurais essayé

Merci par avance.

AlBouffon


Oui, il existe plusieurs métaux très dur et résistant à la corrosion.
Ne connaissant pas l’usage que tu veux faire d’un tel métal, il m’est très difficile de répondre à cette question. Par contre, en se référant à ta demande, ci-joint quelques suggestions.


Titane (Ti): Métal léger, dur, résistant à la corrosion, utilisé en aéronautique. Point de fusion : 1660°C

Tungstène (W): Métal gris noir très dur dont la température de fusion est la plus élevée (3 482 °C), utilisé pour les filaments des lampes. Les aciers au tungstène servent à la fabrication d’outils de coupe. Point de fusion : 3410°

Zirconium (Zr): Métal qui se rapproche du titane, utilisé dans certains alliages inoxydables. Point de fusion : 1852°C

Il y a un autre métal qu’on utilise en aviation qui à mon point de vue est très dure est l’acier #4130. Un alliage d’acier au chrome-molybdene. C’est un acier semi-dur, facile à souder mais résiste mal à la corrosion. Il faut le protéger. Il peut devenir très dur et cassant comme du verre, s’il est refroidie très rapidement.

Sais tu qu’au III ième siècle les Indiens fabriquaient un acier très résistant à la corrosion.
Un pilier mesurant plus de sept mètres, en comptant la partie enterrée et le chapiteau, et pesant plus de six tonnes — a été érigé par le râja Kumaragupta de la dynastie des Gupta qui régna sur l'Inde du Nord du milieu du IIIe siècle à 535.

Le pilier a été analysé en 2002, par une équipe dirigé par R. Balasubramanian de l'Institut indien de technologie de Kanpur, équipe qui a résolu le mystère. Les métallurgistes ont découvert qu'une fine couche d'un composé de fer, d'oxygène et d'hydrogène (δ-FeOOH), appelé misawite dans le texte anglais, protégeait le pilier de la rouille. Cette couche prit forme dans les trois années qui suivirent l'érection du pilier et gagna lentement en épaisseur depuis, pour atteindre aujourd'hui celle d'un vingtième de millimètre.

Dans son papier paru dans Current Science, Balasubramanian affirme que le film protecteur s'est formé de façon catalytique du fait de la présence d'une haute teneur en phosphore dans le fer, jusqu'à 1% à comparer au 0,05 que l'on trouve couramment dans le fer actuellement. Cette teneur est le résultat du travail des artisans indiens de cette période, qui pour leur fabrication de l'acier, transformait le minerai de fer en acier en une seule étape en le mélangeant avec du charbon de bois. En revanche, le haut-fourneau moderne utilise de la pierre à chaux à la place du charbon de bois et la majeure partie du phosphore est évacuée avec les scories.

Affirmant que le pilier est « un témoignage vivant de la compétence des métallurgistes de l'Inde antique », Balasubramaniam a indiqué que le travail de son équipe sur la formation du film protecteur qui protège le pilier pourrait conduire à améliorer la résistance à la corrosion à long terme des conteneurs destinés au stockage des déchets nucléaires.

L’acier inoxydable que l’on connaît en occident existe que depuis les années 1890, où l'Allemand Hans Goldschmidt développa et breveta un procédé appelé la thermite qui permettait d'obtenir du fer sans carbone. Entre 1904 et 1911, divers chercheurs, notamment le Français Léon Guillet, mirent au point différents alliages que l'on pourrait aujourd'hui considérer comme inoxydables. En 1911, l'Allemand Philip Monnartz mettait en évidence l'influence du taux en chrome des alliages et leur résistance à la corrosion.

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
gab
Chroniqueur


Inscrit le: 10 Jan 2007
Messages: 1451
Localisation: montreal

 Message Posté le: Ven 02 Mar 2007 3:00 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjours

merci beaucoup Mr vinet pour votre description Wink

aurevoir
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Mononk Jacques
Chroniqueur


Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 642
Localisation: 46°37'N 72°41'O

 Message Posté le: Lun 05 Mar 2007 1:38 am    Sujet du message: inconel
Répondre en citant

Va voir ce qui se fait comme inconel, ça correspond pas mal à ce que tu demande. Coté Vickers tu seras bien servi et coté corrosion aussi.

Dans ce qui est carrément classé comme inox, c'est peut-être pas la gamme que tu cherches.

Encore faut-il savoir quelle est l'application réservée. Veux-tu te faire un sous-marin?
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
touzalin
Chroniqueur


Inscrit le: 20 Jan 2007
Messages: 18
Localisation: france seine et marne ou roussillon

 Message Posté le: Mar 06 Mar 2007 12:03 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut Vinety, pour mon aile nautique, quel serait le meilleur compromis métal ou le plus approprié car située sous le bateau elle doit encaisser les coups (se cabosser), ne doit pas rouiller, être résistante à la compression et rester dans 1 coùt raisonnable? (inox 316 L ?).
Cette aile nautique est vraiment sympath (les tests actuels sont largement positifs) et sera montée début avril sur un bateau de 6m et peut être, 1 jour sur 1 engin à effet de sol (si tu vois ce que je veux dire ....) car elle est toujours en poussée, sans les inconvénients des profils NACA.
Bonne journée à tous.
_________________
bien dire fait rire, bien faire fait taire
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
AlBouffon
Chroniqueur


Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 4
Localisation: Lorraine

 Message Posté le: Mar 06 Mar 2007 9:56 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Merci à tous pour vos réponses et pour la petites histoires.

Je vais pouvoir cogiter à tout ça.

Je vous tiens au jus.

Salut.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
AlBouffon
Chroniqueur


Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 4
Localisation: Lorraine

 Message Posté le: Mar 06 Mar 2007 10:13 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Je viens de regarder un peu l'inconel, et même les autres, ce sont des matériaux qui coutent les yeux de la tête ou bien ca reste abordable?

Sinon, c quoi exactement l'inconel?

Mon problème de corrosion n'est pas du à l'eau, mais plutot à des produits chimiques, parfois chargés, dans le domaine industriel.

Je me demande si de tels matériaux ne sont pas un peu trop chers.

En tout cas merci quand même pour vos réponses, et n'hésitez pas à me faire parvenir d'autres infos.

Tchao
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinety
Invité





 Message Posté le: Mar 06 Mar 2007 1:30 pm    Sujet du message: Aile aquatique
Répondre en citant

Salut Touzalin

Citation:
Salut Vinety, pour mon aile nautique, quel serait le meilleur compromis métal ou le plus approprié car située sous le bateau elle doit encaisser les coups (se cabosser), ne doit pas rouiller, être résistante à la compression et rester dans 1 coùt raisonnable? (inox 316 L ?).
Cette aile nautique est vraiment sympath (les tests actuels sont largement positifs) et sera montée début avril sur un bateau de 6m et peut être, 1 jour sur 1 engin à effet de sol (si tu vois ce que je veux dire ....) car elle est toujours en poussée, sans les inconvénients des profils NACA.
Bonne journée à tous.


Je te remercie pour me tenir informé sur ton projet.
La dernière fois que nous avons correspondu était le 13 Février sur les dimensions métriques de mon VilyzIII.

Je vois que tu vas monter ton aile sur un bateau de dimensions à la portée d’une bourse modeste. C’est une approche que j’ai personnellement toujours favorisée. Des essais avec les moyens du bord et ensuite selon les résultats obtenus.

Les compromis que tu devras faire avec les matériaux à utiliser sont toujours selon les contraintes et les milieux en présence. Quand tu seras rendu au stade où tu devras réellement tenir compte des différents facteurs de tensions, résistance et types de matériaux les plus aptes à résoudre les problèmes massiques, tu seras alors prêt pour utiliser les services d’un ingénieur ou d’un architecte pour t’aider à peaufiner ton projet. Je suis quand même assez confiant que tu pourras résoudre beaucoups de problèmes par toi même avant d'avoir recours à des experts.

Un engin à effet de sol peut fonctionner parce que les vortex induits par le déplacement d’une aile à très basse altitude, moins de 12 à 15 mètres n’ont aucun effet négatif (trainée) sur la portance d’une aile. C’est pour cela que la portance est augmentée de 75% à 0%, selon la distance du sol.

Je ne vois tout simplement pas comment ton aile aquatique pourrait être utile pour un WIG. Un Wig a quand même besoin d’une force propulsive pour générer une portance. L’ajout d’une aile aquatique ne ferait qu’augmenter le besoin en énergie pour contrebalancer la résistance de l’eau au déplacement qui est d’environ 813 fois plus grande que l’air.

La demande en puissance pour décoller est la plus grande aussi longtemps que la partie mouillée du projet est en contact avec l’eau. Ensuite, la même vitesse de déplacement ne requiert que le septième de la puissance initiale requise pour le décollage.

Citation:
Dis moi comment écrire et je t'enverrai les schémas officiels (qui sont dans toutes les revues sérieuses d'architecture navale).


Touzalin, tu te rappelles cette phrase. Tu peux me contacter sur mon adresse E-mail, présente sur mon profil ou tout simplement copier le site http des informations sur cette enfilade où tous les forumers pourront en bénéficier.

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
vinety
Invité





 Message Posté le: Mar 06 Mar 2007 1:49 pm    Sujet du message: inconel
Répondre en citant

Salut AlBouffon

AlBouffon a écrit:
Je viens de regarder un peu l'inconel, et même les autres, ce sont des matériaux qui coutent les yeux de la tête ou bien ca reste abordable?

Sinon, c quoi exactement l'inconel?

Mon problème de corrosion n'est pas du à l'eau, mais plutot à des produits chimiques, parfois chargés, dans le domaine industriel.

Je me demande si de tels matériaux ne sont pas un peu trop chers.

En tout cas merci quand même pour vos réponses, et n'hésitez pas à me faire parvenir d'autres infos.

Tchao


L'inconel est un super-alliage contenant principalement du nickel, mais aussi plusieurs métaux comme le chrome, le magnésium, le fer et le titane. Il est extrêmement résistant à la corrosion. Utilisé par exemple pour des constructions mécaniques subaquatiques. Ses propriétés mécaniques et son apparence sont comparables à celles de l'acier inoxydable. Sa résistance mécanique à la traction varie de 690 à 1275 MPa (100 000 à 185 000 psi) selon l'alliage. Comparable à l'Hastelloy.

Masse volumique: 8250 Kg/m³

Inconel® est une marque déposée par la compagnie INCO

Se tourne généralement à 20m/min, avec 0.05mm d'avance pour une profondeur de passe de 1mm.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Inconel

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
vinety
Invité





 Message Posté le: Mar 06 Mar 2007 2:24 pm    Sujet du message: Re: inconel
Répondre en citant

Salut Mononk Jacques

Mononk Jacques a écrit:
Va voir ce qui se fait comme inconel, ça correspond pas mal à ce que tu demande. Coté Vickers tu seras bien servi et coté corrosion aussi.

Dans ce qui est carrément classé comme inox, c'est peut-être pas la gamme que tu cherches.

Encore faut-il savoir quelle est l'application réservée. Veux-tu te faire un sous-marin?


Je m'excuse d'avance pour l'intrusion sur ton post, avec un sujet hors propos.

Dans un de tes post du 13 février, où tu échangeais avec moi sur les effets négatifs des éoliennes sur l’environnement et tu rééditais ma suggestion de petites éoliennes près du sol..

Citation:
Pour revenir à ton idée, plusieurs petites éoliennes à rotation rapide si elles peuvent être couplé ensemble avant de produire du courrant, pourrait très bien remplacer un monstre de 10 mètres. Je ne me suis pas penché sur le sujet mais je suis certain qu'il y a quelque chose à faire avec ça.


.. j’ai lue il y a quelques jours qu’une firme dont je ne me rappelle pas le nom va mettre sur le marché des petites éoliennes semblables à l’idée que j’avais partagé avec toi.

Comme la technologie t’intéresse beaucoup, si tu trouves des informations sur le même sujet je serais très intéressé à les connaître.

Je ne comprends pas pourquoi je ne l’ai pas fais quand je suis venu en contact avec cela. Mais le suis sûr que quelqu’un à quelque part l’a vue ou entendue.

P.S. Il est étrange de constater que quand un problème découle d’une technologie, il y a un nombre de personnes qui planchent sur le sujet et trouvent souvent la même solution. Ce phénomène de redondance a été observé à mainte fois au cours de l'histoire des inventions.

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
Mononk Jacques
Chroniqueur


Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 642
Localisation: 46°37'N 72°41'O

 Message Posté le: Jeu 08 Mar 2007 3:21 am    Sujet du message: ...
Répondre en citant

- Alors AlBouffon si ton application est industriel en millieu acide les inox font un bon prospect. L'idéal je pense c'est de te procurer les catalogues des fabricants et des distributeurs. Les applications sont tellement spécifiques que tu auras le choix des compromis. Si tu as a souder des pièces regarde davantage pour le TIG et n'oublie surtout pas les contraintes internes, tu risque d'avoir des surprises. Prépares-toi à faire le saut pour les prix.

- Je n'ai pas eu le temps Vinety de regarder pour les éoliennes mais je suis toujours preneur moi aussi pour les données. Dès que j'ai quelque chose je te fais signe.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Technologies et inventions, nouvelles idées.... » Dureté de l'inox?
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003