FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Et si l'énergie noire était la constante cosmologique ?
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » Et si l'énergie noire était la constante cosmologique ?
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mar 15 Nov 2011 11:46 pm    Sujet du message: Et si l'énergie noire était la constante cosmologique ?
Répondre en citant

SAlut à tous

Petit flashback rapide !

Après avoir publié sa théorie de la relativité restreinte, Einstein s'est penché sur son extension.


Uploaded with ImageShack.us
En effet, pour faire simple, la première théorie dite « restreinte » l'était pour une bonne raison : elle ne s'occupait que de la notion de vitesse et pas de l'accélération ni de la gravité.

C'était déjà un grand progrès conceptuel, mais ouvrait la boîte de Pandore de nouvelles questions alors que Newton se retournait dans sa tombe.

Après être devenu célèbre et soutenu, Einstein mettra bien plus de temps pour mettre au point cette théorie « générale ».

Il devra même se casser la tête, car, comparé à des pointures comme un Poincaré, il n'avait pas vraiment la « bosse des maths » (de son propre aveu).

Heureusement, il avait beaucoup d'imagination et il est arrivé au bout de la tâche.

Einstein était comme tout le monde : il avait des idées préconçues.

Ainsi, pour lui, l'univers était nécessairement « statique » (immuable).

Pour y arriver, il reprit ses équations toutes fraîches et ajouta un paramètre un peu arbitraire à son équation : la constante cosmologique. Tout se stabilisait ainsi.

Cette constante apportée sur le tard a fait beaucoup jaser dans les milieux scientifiques.

Einstein aurait déclaré que cela aura été l'erreur de sa vie quand il eût la surprise de voir Hubble démontrer par l'observation que l'univers était en expansion...

Toutefois, depuis une dizaine d'années, on trouve que ce paramètre n'était pas si idiot que cela.

Il y a un autre mystère.

Pour que cette expansion constatée par Hubble soit possible en dépit du fait que la matière connue ne pouvait l'expliquer, on a inventé le concept d' « énergie noire » ; elle serait responsable de presque 80 % de la densité cosmique.

Des modèles ont montré qu'un peu après le moment du Big Bang, cette énergie aurait constitué qu'environ 2 % du tout.

Pourquoi cette variation ?

En fait, il se pourrait que cette énergie noire n'ait pas varié au cours du temps.

La différence de valeur s'expliquerait par la décroissance de densité au fur et à mesure de l'expansion. Dans ce cas, la constante cosmologique a toute sa raison d'être.

Pour aller plus loin: Christian L Reichardt, Roland de Putter, Oliver Zahn, Zhen Hou. New limits on Early Dark Energy from the South Pole Telescope. arXiv:1110.5328v1 [astro-ph.CO]

La source ;

http://www.sur-la-toile.com/article-12993-Et-si-l-energie-noire-etait-la-constante-cosmologique-.html

Amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3072
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Mer 16 Nov 2011 11:33 pm    Sujet du message: Et si l'énergie noire était la constante cosmologique ?
Répondre en citant

Bonne fin de journée;
Pour plusieurs spécialistes, moins l'univers est dense et plus la gravité répulsive du a l'énergie sombre, l'emporte sur la gravité attractive du a l'énergie gravitationnelle;

l'ensemble des contributions des énergies sombre du au contraction des supers amas de galaxies de l'Univers observable est supérieur a l'énergie gravitationnel de l'Univers observable, ce rapport (pour l'Univers observable) a déja été calculé dans mon article:
énergiesombre2.htm [Energie sombre (appendice 1)],
ce rapport valait N ou N est le rapport du rayon de l'Univers observable a celui du rayon d'un super amas de galaxies moyen.

N = r/(XR) , (équation 1),

il faut considérer un super amas moyen qui se contracte de r = XR a r = R , (XR étant le rayon au moment du début de la contraction du super amas de galaxies et R étant le rayon final suite a la contraction du super amas de galaxies.

(énergie sombre global)/[(GM)/r] = N , (équation 2),

(énergie sombre global) = [(GM)/r]N] , (équation 3),

r/(XR) = N , (équation 1),

r pour le rayon de l'Univers observable,

XR pour le rayon moyen d'un super amas de galaxies,

R pour le rayon moyen qu'aura le super amas de galaxies, après que la contraction du super amas de galaxies sera terminer Smile .

M pour la masse de l'Univers observable.
Selon l'équation 1 et l'équation 3, on a:

(GM)/(XR) = (énergie sombre global), (équation 4),

On peut considérer l'énergie sombre global par unité de longueur et par unité de masse, en divisant par le rayon observable r de l'Univers, cela donne:

[(GM)/[r(XR)] = (énergie noire global par unité de masse et par unité de longueur), (éq. 5),

j'ai ajouté en dernier l'expression par unité de masse, par commodité Smile .

Si le taux d'augmentation du rayon r de l'Univers observable augmente tout comme le taux de diminution du rayon XR moyen d'un super amas de galaxies diminue, alors dans ces conditions, l'énergie noire global par unité de masse et par unité de longueur est constante et on peut l'associer avec la constante cosmologique, ce qui nous donne:

[(GM)/[r(XR)] = (constante cosmologique),

(si le taux d'augmentation r augmente comme le taux de diminution de XR diminue), (éq.6),
c'est pour l'Univers observable, bien sur Smile .

En fait, même si le rayon moyen XR des supers amas de galaxies semblent ne pas diminuer beaucoup, sont taux de diminution peut être très faible, en fait il peut être aussi faible que le taux de croissance du rayon de l'Univers observable qui est environ (une année lumiere)/(13.7 milliards d'années lumiere) par année, soit:

(taux de croissance) = 1/[(13.7)(10)^9] par année,

(environ pour le rayon de l'Univers observable), (éq.7),

ce qui est très faible, alors le taux de diminution d'un rayon moyen d'un super amas de galaxies, peut être aussi faible, de sorte que la constante cosmologique demeure constante, soit l'énergie noire(sombre) global pour l'Univers observable par unité de masse et par unité de longueur demeure constante, dans ces conditions Smile .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » Et si l'énergie noire était la constante cosmologique ?
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2020 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003