FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Expertise stellaire
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » le systeme solaire » Expertise stellaire
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mer 24 Oct 2007 11:53 pm    Sujet du message: Expertise stellaire
Répondre en citant

SAlut a tous

Une nouvelle image spectaculaire montre la complexité d'après-vie d'une étoile. En étudiant les détails de cette image faite d'une longue observation de l'Observatoire de rayons X Chandra, les astronomes peuvent mieux comprendre comment certaines étoiles meurent et dispersent les éléments comme l'oxygène dans les générations à venir d'étoiles et de planètes.

A la distance d'environ 20.000 années-lumière, G292.0+1.8 est l'un de trois seuls restes de supernova dans la Voie lactée connus pour contenir de grande quantité d'oxygène. Arrow



Crédit : X-ray: NASA/CXC/Penn State/S.Park et al.; Optical: Pal.Obs. DSS


L'image montre un champ de débris en rapide extension et complexement structuré qui contient, avec de l'oxygène, d'autres éléments tels que du néon et du silicium qui ont été forgés dans l'étoile avant qu'elle explose.

"Nous constatons que, comme des flocons de neige, chaque reste de supernova est compliqué et beau à sa manière," commente Sangwook Park (Penn State) qui a dirigé l'étude, publiée en même temps que le symposium "8 Years of Chandra" à Huntsville, Alabama.

La nouvelle et profonde image de Chandra - représentant près de 6 jours de temps d'observation - montre une structure incroyablement complexe.

Comprendre les détails de G292.0+1.8 est particulièrement important parce que les astronomes l'ont considérée comme étant un cas exemplaire d'une supernova créée par la mort d'une étoile massive.

En retraçant la distribution des rayons X dans différentes bandes d'énergie, l'image de Chandra détermine la distribution des éléments chimiques éjectés dans la supernova.

Les résultats impliquent que l'explosion n'était pas symétrique.

Par exemple, le bleu (silicium et soufre) et le vert (magnésium) sont vus fortement en haut à droite, tandis que le jaune et l'orange (l'oxygène) domine en bas à gauche.

Ces éléments brillent à des différentes températures, indiquant que la température est plus élevée dans la partie supérieure droite de G292.0+1.8.

Légèrement au-dessous et à la gauche du centre de G292.0+1.8 est un pulsar, une dense étoile à neutrons tournant rapidement qui est restée après l'explosion de l'étoile d'origine.

En supposant que le pulsar soit né au centre du reste, il est supposé que le recul de l'explosion de travers a pu envoyer le pulsar dans cette direction.

L'entourage du pulsar est une prétendue nébuleuse de vent de pulsar, une bulle magnétisée de particules de grande énergie.

Le dispositif en forme de jet étroit, courant du nord au sud dans l'image est probablement parallèle à l'axe de rotation du pulsar.

Cette structure est plus facilement vue dans les rayons X d'énergie élevée.

Dans le cas de G292.0+1.8, la direction de la rotation et la direction du recul ne semblent pas être alignées, contrairement aux alignements rotation-recul apparents dans quelques autres restes de supernova.

Un autre dispositif intrigant de ce reste est la brillante ceinture équatoriale d'émission de rayons X qui s'étend à travers le centre du reste.

Cette structure est supposée avoir été créée quant l'étoile - avant sa mort - a expulsé de la matière autour de son équateur par l'intermédiaire des vents.

L'orientation de la ceinture équatoriale suggère que l'étoile parent a maintenu le même axe de rotation avant et après qu'elle explose.

"La détection du pulsar et de sa nébuleuse de vent confirme que la supernova qui a conduit à G292 a produit une étoile à neutrons par l'effondrement du noyau d'une étoile massive," ajoute le co-auteur John Hughes (Rutgers University.

"La capacité d'étudier l'asymétrie de l'explosion d'origine en employant des images de rayons X du reste nous donne une nouvelle technique puissante pour se renseigner sur ces événements cataclysmiques."


Ces résultats paraîtront dans une prochaine édition d'Astrophysical journal Letters.



http://chandra.harvard.edu/press/07_releases/press_102307.html

la source ;

http://perso.orange.fr/pgj/1007-nouvelles.htm#Orion

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » le systeme solaire » Expertise stellaire
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003