FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Galileo: les industriels se préparent à la redistribution
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Actualites » Galileo: les industriels se préparent à la redistribution
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Ven 11 Mai 2007 10:39 pm    Sujet du message: Galileo: les industriels se préparent à la redistribution
Répondre en citant

SAlut a tous

Galileo: les industriels se préparent à la redistribution des cartes !!!

Les industriels européens de l'espace se préparent à la redistribution des cartes du programme Galileo, que doit annoncer Bruxelles mercredi, face à leur incapacité à financer le développement de ce système de navigation par satellite.



La Commission européenne privilégie un financement public par l'Union européenne et l'agence spatiale européenne (ESA) de "la construction de l'infrastructure dans son entièreté", soit 30 satellites de navigation destinés à assurer l'indépendance de l'Europe face au GPS américain.

Dans l'attente de l'annonce des nouveaux choix de Bruxelles, certains industriels se réjouissent d'une "clarification des responsabilités", tandis que d'autres estiment "qu'il ne faudrait pas tout casser de ce qui a déjà été fait sur le plan technique et industriel".

Beaucoup parmi les huit industriels choisis en 2005 pour assurer une concession de réalisation puis d'exploitation, s'attendent à son annulation.

Le groupe des huit, EADS-Astrium, le français Thales et Alcatel Alenia Space qu'il vient de reprendre, l'italien Finmeccanica, les espagnols Aena et Hispasat, le britannique Inmarsat et l'allemand TeleOp, associe des fabricants de satellites (EADS, Alcatel) et des opérateurs (Inmarsat, Aena, Hispasat).

Les opérateurs de satellites sont les plus enclins à se déclarer en vue d'obtenir une nouvelle concession d'exploitation, une fois passée la phase risquée des investissements.

"Nous croyons à Galileo et nous pensons toujours pouvoir jouer un rôle effectif dans son exploitation", a ainsi déclaré à l'AFP un porte-parole du britannique Inmarsat.

De son côté le PDG de l'opérateur Eutelsat, qui avait renoncé en 2004 compte tenu "des engagements financiers et des risques", présente Eutelsat comme "un candidat idéal pour gérer le programme ou apporter des services complémentaires".

Du côté des fabricants, EADS Astrium comme Thales Alenia Space (repreneur d'Alcatel-Alenia) se refusaient vendredi à tout commentaire avant le 16 mai.

L'Union européenne avait forcé en 2005 l'union de deux consortia rivaux de quatre industriels conduits par EADS et Alcatel, "ce qui n'a pas favorisé un avancement rapide", déclarait jeudi le directeur financier d'EADS Hans-Peter Ring.

Les anciens rivaux ont coopéré depuis le début du programme sur deux satellites expérimentaux: "Giove A" a été lancé fin 2005, "Giove B" est retardé à fin 2007 pour des raisons techniques.

"Le plus gros danger serait de tout remettre en cause, même si EADS-Astrium et Thales Alenia Space retrouvent leur liberté", estime une source industrielle.

La poursuite de la coopération industrielle est urgente, car avant même Galileo, attendu "au mieux en 2012" selon des industriels, il faudra valider EGNOS (système d'amélioration des performances GPS au-dessus de l'UE) et attribuer son exploitation en 2010 pour améliorer l'approche des aéroports.

La négociation industrielle avec l'ESA va se doubler d'un débat entre Etats sur l'implantation des installations au sol, une implication politique dénoncée cette semaine par le coprésident allemand d'EADS Tom Enders.

Déjà, selon une source industrielle, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne mettent leur financement en balance avec le maintien des centres de contrôle qui leur ont été promis en 2005, et tout Midi-Pyrénées monte au créneau pour garder le siège social à Toulouse.

L'UE et l'ESA ont déjà financé Giove A et B et une constellation de quatre satellites tests qui suivra (pour 1,5 milliard d'euros). Ils devront reprendre la part des industriels (environ 2,5 milliards sur 3,5) pour la réalisation et le déploiement des 26 autres satellites.Wink

source;

http://fr.news.yahoo.com/11052007/202/galileo-les-industriels-se-preparent-la-redistribution-des-cartes.html

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Actualites » Galileo: les industriels se préparent à la redistribution
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003