FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
L'ordinateur d'après-demain
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Technologies et inventions, nouvelles idées.... » L'ordinateur d'après-demain
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mar 20 Fév 2007 12:06 pm    Sujet du message: L'ordinateur d'après-demain
Répondre en citant

SAlut a tous

Traquer les minuscules particules qui composent la lumière sans les perturber: une première, et un pas de plus vers l’ordinateur quantique.

par Binh An Vu Van

Le 1er février 2007 – Pas commode d’observer des photons, ces particules qui composent la lumière. Parlez-en à Alexandre Blais: «Si vous prenez une photographie, par exemple, les innombrables photons de la scène viennent frapper le senseur de votre appareil photo et se dispersent.»

Le jeune chercheur physicien de l’Université de Sherbrooke a pourtant réussi à piéger ces particules. Il en fait la démonstration dans des travaux publiés aujourd’hui dans la revue Nature.

C’est qu’il a réussi à déterminer le nombre et l’état exacts des photons contenus dans un espace confiné.

Chose impossible jusqu’à présent, puisque chaque fois que l’on tentait d’observer un photon, il se désintégrait. Cette maîtrise sans précédent de la lumière est un pas de géant dans la quête que mène le chercheur depuis près de dix ans: celle de l’ordinateur quantique. Arrow

[img]

Cette génération d’ordinateur, qui tire sa puissance de la physique étrange du monde de l’infiniment petit, promet de décupler les possibilités informatiques. Son cœur, au lieu d’être composé de transistors, comme nos ordinateurs, est fait de qubits (pour «quantum bits»), des particules quantiques. Et contrairement aux bits, qui peuvent être représentés par 0 ou par 1, les qubits peuvent être dans deux états en même temps: à la fois 0 et 1.

Mais on est encore loin des milliards de transistors de nos processeurs traditionnels. Le plus puissant ordinateur quantique bâti à ce jour, à l’Université de Waterloo, en Ontario, ne compte que 12 qubits, assemblés par résonance magnétique nucléaire.

«Avec cette méthode, il sera presque impossible de dépasser les 12 ou 15 qubits», explique Alexandre Blais. Heureusement, ce n’est pas la seule manière de faire. À travers le monde, les chercheurs étudient des dizaines d’autres façons de concevoir des qubits.

Et Alexandre Blais et ses collègues en ont imaginé une très prometteuse, qui a fait l’objet d’une publication antérieure dans Nature.

Habituellement, ce sont de minuscules particules (électrons, atomes, photons, par exemple) qui forment les qubits. Mais Alexandre Blais voulait travailler avec quelque chose de plus gros.

«On cherchait quelque chose d’assez petit pour être soumis aux lois quantiques, mais d’assez gros pour être manipulable. Deux exigences en apparence contradictoires.» Le physicien a donc entrepris de créer son propre atome artificiel: un circuit électrique qui a toutes les propriétés d’un seul atome, grâce aux supraconducteurs, des matériaux qui présentent des propriétés quantiques même à de grandes échelles. C’est ce qu’on appelle un «qubit supraconducteur».

«Certains croient que l’assemblage des qubits de ce type sera très semblable à celui des ordinateurs actuels. Et lorsque l’on saura construire des qubits de suffisamment bonne qualité, on ne sera pas limité à 12, mais on pourra en réunir des milliers.»

Et ce sont les qubits supraconducteurs qui valent au chercheur sa dernière réussite: la mesure de l’état des photons. «On met des photons dans une cavité artificielle.

Ces photons interagissent avec le qubit. On mesure le système, et on peut ainsi connaître les propriétés de ces photons sans les altérer.» Cette percée ouvre la voie aux communications quantiques.

«Une des prochaines étapes sera de mettre au point des systèmes capables d’émettre un seul photon à travers l’équivalent d’une fibre optique, et d’autres capables de les détecter. Ainsi, on pourra transmettre de l’information sous forme quantique.» Wink

source de l'article;

http://www.cybersciences.com/cyber/fr/actualites/sciences_pures/l_ordinateur_d_apres_demain.html

amicalement
[/img]
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
gab
Chroniqueur


Inscrit le: 10 Jan 2007
Messages: 1451
Localisation: montreal

 Message Posté le: Mer 21 Fév 2007 3:03 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjours

merci pour le super articles Wink

aurevoir
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
copernic
Chroniqueur


Inscrit le: 21 Jan 2007
Messages: 56

 Message Posté le: Mer 21 Fév 2007 6:32 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

bonjours

merci pour le liens , et tres bon textes en passant Wink

bye
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Technologies et inventions, nouvelles idées.... » L'ordinateur d'après-demain
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003