FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
La relativité générale validée aux échelles cosmologiques
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Astroclick Index du Forum » Les théories scientifiques » La relativité générale validée aux échelles cosmologiques
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11028
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Ven 23 Avr 2010 11:42 pm    Sujet du message: La relativité générale validée aux échelles cosmologiques
Répondre en citant

SAlut à tous

La théorie de la relativité générale d'Einstein est le modèle gravitationnel de référence pour notre compréhension de l'univers.

L'expansion constante de celui-ci était jusqu'à récemment, l'un des aspects de son comportement susceptibles de remettre en cause cette théorie, l'une des explications envisagées étant les possibles variations de la gravitation aux distances cosmologiques.

En collaboration avec leurs collègues américains de l'Université de Princeton, des physiciens de l'Institut de physique théorique de l'Université de Zurich ont prouvé la validité de cette théorie sur des échelles allant jusqu'à des dizaines de millions de parsecs* (1E20 km environ).

A ces distances, l'un des principaux défis qui se posent aux chercheurs est de quantifier la gravité par une valeur qui ne soit pas dépendante du biais des galaxies.

Ce biais correspond à la différence entre l'effet d'agrégation des galaxies visibles et celui de la matière noire invisible.

Dans leur étude, publiée dans la revue britannique Nature [1], les scientifiques helvétiques et américains ont utilisé la ''sonde de gravité'' EG, paramètre témoignant de plusieurs effets :

la distribution anisotrope des galaxies, les corrélations entre les distributions des galaxies et celle de la matière noire, et la force des interactions d'agrégation des galaxies entre elles.

Dans le cadre du modèle standard cosmologique, la valeur prédite théoriquement par la relativité générale est de 0,4 environ.

En utilisant les données de 70 205 galaxies rouges, issues du programme de relevés célestes Sloan Digital Sky Survey à l'observatoire d'Apache Point dans les montagnes de Sacramento, la sonde de gravité EG est évaluée expérimentalement à 0,39 +/- 0,06 sur des distances de l'ordre de la dizaine de millions de parsecs, soient 1E20 km environ.

La théorie d'Einstein est ainsi validée sur des échelles de distance 1E11 fois supérieures à celles qui avaient été précédemment utilisées pour des tests classiques.

*parsec : unité de longueur utilisée en astronomie, définie comme la distance à laquelle une unité astronomique (1 unité astronomique = distance Terre-soleil soient environ 150 millions de km) apparaît sous un angle d'une seconde. 1 parsec = 3,086E13 km.

La source ;

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/63099.htm

Amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3084
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Lun 26 Avr 2010 10:11 pm    Sujet du message: Re: La relativité générale validée aux échelles cosmologique
Répondre en citant

Citation:

En collaboration avec leurs collègues américains de l'Université de Princeton, des physiciens de l'Institut de physique théorique de l'Université de Zurich ont prouvé la validité de cette théorie sur des échelles allant jusqu'à des dizaines de millions de parsecs* (1E20 km environ).

Attention, un super amas de galaxies est generallement plus grand que quelques dizaines de millions de parsec et il faudrait ici une etude sur une vaste zone comprenant au moins des dizaines de super amas, afin de verifier l'acceleration de l'expansion de l'espace entre les amas.

Dans cette etude on ne peut pratiquement pas analyse' l'energie sombre responsable de la gravite' inverse qui cause l'acceleration de l'expansion de l'Univers.

Toutefois comme Einstein avait introduit une constante pour eliminer l'energie sombre des equations de sa relativite' general, il reconnait donc l'existance de l'energie sombre, il suffit simplement de changer le signe de cette contante et l'Univers devient non-statique, on peut donc s'attendre que sa theorie est d'une certaine facon valable pour au moins tout l'Univers observable actuellement Smile .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mer 28 Avr 2010 4:30 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
comme Einstein avait introduit une constante pour eliminer l'energie sombre des equations de sa relativite' general, il reconnait donc l'existance de l'energie sombre,


Merde!!! ET moi qui croyait qu'Einstein avait introduit une constante pour rendre son univers statique au lieu de dynamique!!!!!

Il a donc introduit sa constante pour rendre dynamique son univers que sa formule rendait "statique". Mais on sait que son problème était que sa formule démontrait un univers dynamique. Faudra remanier vos infos ou les miennes.

Mais faisons-le tout de suite, on perdra moins de temps

Citation:
Λ, la constante cosmologique, a été introduite par Einstein pour permettre des solutions statiques au modèle cosmologique issu de l'équation d'Einstein. Par la suite, il a qualifié cette introduction de «plus grande erreur de sa vie».


http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quation_d%27Einstein#La_constante_cosmologique
(Note: le lien ne fonctionne pas alors j'ai placé celui-ci qui dit la même chose)

Je viens de comprendre cette "l'élimination de l'énergie sombre"; mais personne à cette époque possédait cette notion d'énergie qui repousse. Elle fut nécessaire suite à la découverte de l'accélération de l'expansion. On pourrait qualifier cette "déduction" de "sophisme". Donc je continu:

Pour être un peu plus précis:

Citation:
Nous sommes en 1915 et Einstein vient tout juste de découvrir la relativité générale. Quand il applique sa loi à l'Univers entier, le savant est surpris, et déçu : d'après ses calculs, l'Univers devient terriblement instable et semble prédestiné à s'autodétruire. Sous l'effet de l'attraction universelle, les étoiles et autres objets s'attirent et finissent par imploser.

Or, Einstein n'apprécie pas l'idée d'un univers instable et temporaire. Au début du XXè siècle, comme la majeure partie de la communauté scientifique, il considère que l'Univers est statique et éternel.

La constante qui sauve l'Univers
Qu'à cela ne tienne. Pour sauver l'univers de l'effondrement, le savant imagine une astuce mathématique : il introduit un nouveau paramètre, la constante cosmologique. Grâce à elle, l'espace vide devient le siège d'une pression qui empêche les corps de se rapprocher. En somme, c'est une force de répulsion agissant contre l'attraction universelle qu'Einstein fait naître.

Einstein lui-même reconnaît que cette constante est "laide" et "qu'elle porte préjudice à la beauté formelle de la théorie". Mais cette constante possède un immense avantage : elle parvient à faire concilier l'inconciliable : un Univers stable et statique, et la relativité générale. Elle est donc accueillie favorablement par de nombreux scientifiques.


Pas par tous. De son côté, un mathématicien russe, Alexandre Friedmann, ose une nouvelle approche. Se basant sur les travaux sur la relativité d'Einstein, sans la constante cosmologique, il en arrive à la conclusion que l'Univers est dynamique, en expansion, et né d'une explosion initiale.

Einstein ne l'entend pas de cette oreille. Fermement accroché à son Univers statique, il critique son collègue russe : "les résultats concernant un monde non-stationnaire contenus dans les travaux de Friedmann me semblent douteux". Pourtant, les calculs du mathématicien sont parfaitement corrects. Friedmann n'a pas le temps de défendre ses idées : en 1925, il contracte la fièvre thyphoïde, et meurt dans le quasi anonymat.



http://www.linternaute.com/science/histoires-de-science/einstein-erreur/einstein-erreur.shtml

En résumé la formule d'Einstein nous dit que "l'attraction universelle" n'est pas du tout universelle, mais on refuse de le voir.

Cela m'étonne beaucoup que Einstein n'ait pas pensé que sa formule était parfaite et que le problème était causé par le fait que la "force de gravité", cette foutue "attraction universelle" qu'il avait lui-même nié, n'était tout simplement pas universelle mais "locale". C'est d'ailleurs pourquoi je doute qu'Einstein soit vraiment l'auteur de cette théorie de la relativité. La notion vient de quelqu'un d'autre puisqu'il ne comprend pas tout ce qu'implique vraiment cette notion de "déformation de la géométrie de l'espace". Il continu de croire que tout l'univers est "déformé" même si sa formule est une formule "localisée".

C'est une bonne chose qu'il n'ait pas reçu de prix nobel pour cette théorie. Peut-être avait-on des doutes sur ses droits de concepteur?

Par contre Freidman croyait, lui aussi, à "l'attraction universelle" malgré qu'il se serve de la relativité d'Einstein. Il ne voit pas lui non plus, que la "force de gravité" n'est pas universelle. Il "imagine" alors la notion de "densité critique" qui donne la possibilité à l'univers de ne pas imploser à condition que la "densité critique" soit suffisante.

Plus tard, on se rendit compte que l'univers était plat; ce qui signifiait que la "densité critique" équilibrait la "force d'expansion" de l'univers.

Mais quelques années plus tard, on découvrit que l'expansion accélérait. Donc, la densité critique de Freidman ne parvenait pas à retenir l'expansion. Mais quelque chose "clochait" quelque part parce que l'univers n'était pas "convexe", comme le demandait la notion de "densité critique", mais restait plat malgré cette accélération. Toute la science fut bouleversée jusqu'à ce qu'on lise les travaux d'un américain peu connu, Fritz Zwicky , qui avait imaginé, en 1932, une matière noire qui "repousse". Ouf! Plus besoin de remettre en cause la "divine attraction universelle".

En réalité, cela signifiait qu'après avoir constaté que les étoiles éloignées du centre galactique ne se conformait pas à la formule de Newton, pour une deuxième fois, on refusa d'accepter que la "force de gravité" n'était pas universelle et on préféra adopter l'imaginaire "matière noire" inobservée et inobservable.

Cette partie de l'histoire de la science est aussi "conne" et bornée que cela. C'est presque incroyable! Rolling Eyes Nous sommes maintenant dans la Science-Fiction. Non seulement sommes-nous coinçé avec une "interaction divine" opérant à distance sans aucun support physique, mais nous avons maintenant en main, une pierre philosophale noire qui résout tous les problèmes causés par la notion de Newton. Sans parler, évidemment, de cette nouvelle panacée "sombre" qui remplit 70% de l'univers. Il serait très content puisqu'il était surtout un alchimiste.

Que de tortures pour les neurones, simplement parce qu'on ne veut pas remettre en cause l'universalité de la "déformation de la géométrie de l'espace", toujours considérée comme une "interaction" universelle. C'est à pleurer !

Amicalement

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3084
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Mer 28 Avr 2010 10:25 pm    Sujet du message: La relativite' generale valide' aux echelles cosmologique
Répondre en citant

Merci Elie concernant la raison d'utilisation de la constant cosmologique:
alors cette constante n'aurait pas ete' introduite par Einstein pour contrer l'acceleration de l'expansion de l'Univers, mais bien pour contrer une implosion de l'Univers ou contraction total de l'Univers ou Big Crunch, mais toujours pour que l'Univers soit statique;

Donc la relativite' generale ne reconnait donc pas l'energie sombre actuelle et meme en considerant l'interpretation de la relativite' generale de Friedmann, la relativite' generale ne reconnait qu'un certain dynamiste a l'Univers, sans toutefois considerer l'acceleration de l'expansion de l'Univers actuelle, soit sans considerer l'energie sombre decouvert en 1998.

Merci encore pour ces precisions, cela signifie que ce present article est completement erronee;

alors non la relativite' generale n'est pas tout valide aux echelles cosmologique Mad .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Jeu 29 Avr 2010 11:51 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
Donc la relativite' generale ne reconnait donc pas l'energie sombre actuelle


Elle ne pouvait pas la reconnaître, tout le monde scientifique croyait l'univers statique.

Citation:
meme en considerant l'interpretation de la relativite' generale de Friedmann, la relativite' generale ne reconnait qu'un certain dynamiste a l'Univers,


Pas tout à fait; la formule d'Einstein démontrait que l'univers était dynamique. Il a triché en ajoutant sa constante. Freidman a simplement accepté les résultats qu'apportait la formule d'Einstein. Celle-ci démontrait un univers dynamique, en expansion originaire du Big bang. La formule était tout à fait exacte. Seul le préjugé d'Einstein et des autres la rendait douteuse à leurs yeux. Je dois dire que le fait qu'Einstein aie voulu "tricher" me laisse songeur sur son honnêteté intellectuelle.

Citation:
sans toutefois considerer l'acceleration de l'expansion de l'Univers actuelle, soit sans considerer l'energie sombre decouvert en 1998.


Ils ne pouvaient pas considérer l'accélération de l'expansion de l'univers en 1915, puisque celle-ci fut constatée en 1998. Déjà de se rendre compte que l'univers était en expansion leur était difficile à accepter.

Citation:
cela signifie que ce present article est completement erronee;


Pas du tout. Cela signifie que ce présent article confirme qu'il existe bien une déformation spatiale à l'échelle de la dizaine de millions de parsecs. Cependant, cette déformation n'est pas suffisante pour annuler l'expansion de l'univers à 73 km/sec par mega parsec. J'ai déjà expliqué qu'il existe au moins six niveaux de déformation de l'espace imbriqués les unes dans les autres. Il y en a trois dont la courbure parvient à annuler l'expansion; les trois plus grandes n'y parviennent pas.

Comme tu l'as mentionné toi-même, un super amas de galaxie est généralement plus grand que quelques dizaines de millions de parsecs. L'expérience est parfaitement exacte et l'article également. Leur seule erreur est causé par leur préjugé basé sur l'attraction universelle. Là où l'univers est plat, il n'y a pas de déformation spatiale; et s'il n'y a pas de déformation spatiale, il ne peut pas y exister la conséquence d'une déformation spatiale qui est la gravitation.

D'ailleurs l'expérience donne la marge de précision où se retrouve le résultat de la formule d'Einstein. Ceci démontre que la formule d'Einstein n'est probalement pas aussi précise qu'elle le semble (Tout comme celle de Newton d'ailleurs) . Surtout si la courbure de l'espace n'est pas stable dans sa progression. Nous avons vu, toi et moi, qu'elle ne l'était pas puisque dans la galaxie d'Andromède, la gravitation se retrouve par paliers successifs qui, en plus, sont différents les uns des autres.

Citation:
alors non la relativite' generale n'est pas tout valide aux echelles cosmologique


La relativité a toujours été considérée comme une théorie locale; elle n'est pas aplicable universellement, mais seulement "localement" (dans une déformation de l'espace.

Citation:
une expérience par la pensée faite par Einstein lui fit comprendre que dans un référentiel accéléré les mesures des longueurs ne sont pas compatibles avec une géométrie euclidienne, c'est-à-dire avec un espace plat.

Là où l'espace est courbe, la notion de translation est remplacée par le déplacement le long d'une géodésique. Mais la notion de distance n'est que locale en relativité générale


Finalement, je te ferai remarquer que l'énergie sombre n'a jamais encore été découverte, ni en 1998, ni aujourd'hui. En 1998, tout ce qui fut constaté est l'accélération de l'expansion de l'univers. L'énergie sombre n'est qu'une invention pour justifier cette accélération sans être obligé d'admettre qu'il n'existe pas "d'attraction universelle".

Pour renforcer cette notion, on l'a jumelée avec l'autre "invention" appelée matière noire en disant que celle-ci provoque une gravitation qui "repousse". (Plus illogique que cela tu meurs! C'est comme de dire que la noirceur est blanche.) Cette invention de la matière noire est exclusivement justifiée par la vitesse trop grande des étoiles au pourtour des galaxies. Nous en avons déjà discuté et nous sommes tombé d'accord, si je me rappelle bien, que cette matière noire n'était nullement nécessaire pour justifier ces vitesse non prévues. Donc, rien ne prouve, ni l'existence de la matière noire, ni l'existence de l'énergie sombre. Surtout si on accepte que les deux sont interdépendantes. L'une n'irait donc pas sans l'autre. S'il y en a une qui n'existe pas, l'autre ne peut pas exister.

http://faq.iap.fr/public/faq.php?table=astrophysique&theme=6&id=124#124

Ces deux "inventions" de la science actuelle sont des "tricheries" équivalentes à celle de la constante d'Einstein qui voulait rendre l'univers statique quand sa formule la disait dynamique.

Il n'y a pas d'attraction universelle; celle-ci n'est que "locale" à l'intérieur d'une déformation de l'espace. Et l'univers est majoritairement plat d'où la nécessité que les deux inventions imaginaires totalisent la majorité de l'univers (95%).

La relativité générale est exacte, la formule d'Einstein est plus précise que la formule de Newton, mais elle n'est pas encore parfaitement précise puisqu'on discerne des "anomalies"; entre autre l'anomalie de Pioneer.

Il faut comprendre que les expériences en cours sont d'une grande précision et d'une technologie extraordinaire. Les notions que nous tirons des résultats sont directement dépendantes de nos préjugés, c'est à dire des "connaissances" acceptées et qu'on refuse de remettre en question. Il est à noter qu'un grand nombre de savants ne sont pas d'accord avec l'affirmation de l'existence de la matière noire et de l'énergie sombre; mais leur nombre est beaucoup moindre que l'ensemble du collège scientifique alors, on ne les entend pas beaucoup.

Amicalement

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3084
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Ven 30 Avr 2010 12:49 am    Sujet du message: La relativite' generale valide' aux echelles cosmologique
Répondre en citant

Citation:

Donc la relativite' generale ne reconnait pas l'energie sombre actuelle

Elie L'Artiste a écrit:

Elle ne pouvait pas la reconnaitre, tout le monde scientifique croyait l'univers statique.

Salut, on reconnaissait tout de meme une energie sombre qui annulait la gravite' entre des amas de galaxies, puis Friedmann considerait une expansion de l'Univers decelere'.

Elie L'Artiste a écrit:

Ils ne pouvaient pas considerer l'acceleration de l'expansion de l'univers en 1915, puisque celle-ci fut constatee en 1998. Deja de se rendre compte que l'univers etait en expansion leur etait difficile a accepter.

Alors vous reconnaissez donc que la relativite' generale ne reconnait pas l'acceleration de l'expansion de l'Univers decouvert en 1998.

Citation:
cela signifie que ce present article est completement erronee;

Elie L'Artiste a écrit:

Pas du tout. Cela signifie que ce present article confirme qu'il existe bien une deformation spatiale a l'echelle de la dizaine de millions de parsecs.

Votre deformation spatiale concerne la gravite' et cette gravite' domine dans les super amas de galaxies, mais tout de meme, il y a les deux phenomene qui est implique' dans les super amas, meme si la gravite' domine, cette gravite' a ces echelles doit donc etre moins dominante a l'echelle de la dizaine de millions de parsec, comparer a la gravite' dans notre systeme Solaire et cela la relativite' generale n'en tient donc pas compte, puisqu'il n'a pas de demarcation nette des loi entre le centre d'un super amas de galaxies et son extremite.

Citation:
alors non la relativite' generale n'est pas du tout valide aux echelles cosmologiques

Elie L'Artiste a écrit:

La relativite' a toujours ete' consideree comme une theorie locale; elle n'est pas applicable universellement, mais seulement "localement" (dans une deformation de l'espace.

Comme je l'ai deja indique' precedemment, la relativite' generale ne peut pas non plus etre valide localement a l'echelle d'un super amas de galaxies, et ici j'ajoute ni meme a l'echelle d'un amas de galaxies, parce qu'il n'a pas de demarcation nette des loi de la gravite' et de la gravite' inverse entre le centre et l'extremite' d'un super amas de galaxies ou d'un amas de galaxies.


Par consequent cette article est completement faux et en tant que grand specialiste de l'acceleration de l'expansion de l'Univers, je rassure la haute direction d'Astroclick et tout le monde que pour le bien de ce forum, j'ai de bonne raison de vouloir verrouiller cette discussion.
b1a2s3a4l5t6e7 pour la moderation

_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Les théories scientifiques » La relativité générale validée aux échelles cosmologiques
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2021 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003