FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
La vie dans la Station spatiale internationale
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Actualites » La vie dans la Station spatiale internationale
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11028
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 22 Nov 2008 10:23 pm    Sujet du message: La vie dans la Station spatiale internationale
Répondre en citant

SAlut a tous

À partir du printemps 2009, six astronautes occuperont en permanence ce gigantesque Meccano orbital afin de préparer les futures missions vers la Lune et vers Mars. Arrow


La station spatiale internationale (ISS), qui a fêté jeudi ses 10 ans, s'apprête à doubler sa capacité d'accueil.

A partir de mai 2009, ce gigantesque avant-poste orbital dont la construction a démarré le 20 novembre 1998 avec le lancement du module russe Zaria, sera en mesure d'héberger pendant plusieurs mois six astronautes, au lieu de trois actuellement.

Partie il y a une semaine jour pour jour du Centre spatial Kennedy (Floride) pour une mission de 16 jours vers l'ISS, la navette Endeavour a emporté, à l'intérieur du module pressurisé italien Leonardo, pas moins de 14,5 tonnes de matériel.

En particulier des «équipements de vie», comme un réfrigérateur, deux fours de cuisine, deux petites chambres «à coucher» séparées, un appareil de sport et un dispositif ultrasophistiqué,

d'un coût de 250 millions de dollars, capable de produire 23 litres d'eau pure par jour en recyclant les eaux usées ainsi que… l'urine des astronautes.

D'après un ingénieur de la Nasa, les tests réalisés en aveugle n'ont pas mis en évidence de différence notable avec de l'eau «normale», «à part un vague goût d'iode».

Faire vivre des hommes et des femmes en apesanteur dans un espace restreint, sur de longues périodes, est la raison d'être de ce gigantesque Meccano spatial construit par seize pays :

les États-Unis, qui financent la majeure partie de l'investissement évalué à 100 milliards de dollars, la Russie, le Japon, le Canada, le Brésil ainsi que onze pays de l'Agence spatiale européenne (ESA) dont la France.

En 2010, une fois terminée, l'ISS mesurera 88 m de long pour 108 m de large et pèsera la bagatelle de 450 tonnes !

Ce monstre de métal qui fonce à la vitesse vertigineuse de 28 000 km/h à 350 km au-dessus de nos têtes servira d'une part à préparer les futures missions habitées vers la Lune (aux alentours de 2020) puis Mars, et, d'autre part, à effectuer des expériences scientifiques en microgravité (biologie, médecine, physique des fluides…) dans ses trois laboratoires, notamment Columbus (Europe) et Kibo (Japon) qui ont été amarrés cette année.

«Vivre dans l'espace, c'est comme faire du camping à la bonne franquette, avec des commodités bien aménagées, sauf que l'on ne peut pas sortir dehors (excepté lors des sorties extravéhiculaires),

que l'on bénéficie d'une dimension supplémentaire et que l'on peut régler la température et l'humidité à un niveau optimal», explique le spationaute français Jean-François Clervoy, de l'ESA, qui a effectué trois missions spatiales à bord de navettes américaines (Atlantis, Discovery) et de Mir, l'ancienne station orbitale soviétique qui a précédé l'ISS.

«Sensation de liberté extraordinaire»

Les conditions de vie dans cette dernière y sont bien meilleures en raison notamment de son très grand volume habitable (358 m3 à ce jour) et des progrès effectués depuis vingt ans dans tous les domaines ayant trait à la vie quotidienne, en particulier l'alimentation beaucoup plus variée aujourd'hui qu'aux débuts de la conquête spatiale.

En dépit des apparences, le confinement n'est pas un problème pour les astronautes. «Dans l'espace, la «surface» habitable est artificiellement augmentée par le fait que l'on peut utiliser une dimension de plus.

Contrairement à ce qui se passe sur Terre, les quatre parois peuvent servir de plancher : on peut s'asseoir au plafond et manger ou dormir la tête en bas, sans le moindre problème», poursuit Jean-François Clervoy, pour qui l'apesanteur procure «une sensation de liberté extraordinaire dont chaque astronaute garde toute sa vie un souvenir ­indélébile.»

Passés les premiers jours, où l'on peut être victime du mal de l'espace ou de migraines causées par l'afflux de sang vers la tête, le corps humain finit par s'habituer à son nouvel environnement, que le séjour dure une semaine ou six mois.

«Plus personne n'a la nostalgie d' avoir les pieds sur Terre. On se sent au contraire frustré, au retour, de subir à nouveau les effets de la pesanteur, de se sentir cloué au sol. Notamment lorsqu'il s'agit de changer une ampoule au plafond…»

Boire avec une paille, manger des aliments à moitié lyophilisés n'est pas non plus un problème. Tout comme dormir dans un gros sac de couchage accroché à la paroi de la station.

La toilette s'effectue avec des serviettes et du savon sans rinçage. Seuls inconvénients :

le bruit des régénérateurs qui brassent l'air en permanence oblige les astronautes à porter des bouchons auriculaires qui éliminent les sons nuisibles et inutiles.

Enfin, malgré les sensations agréables qu'elle procure, l'apesanteur nécessite de faire quotidiennement de l'exercice physique pour lutter contre les phénomènes de pertes musculaires et stimuler le système cardio-vasculaire.

» VIDEO - Une astronaute perd sa boîte à outils dans l'espace
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
BillyJ
Chroniqueur


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 559
Localisation: val-dor

 Message Posté le: Dim 23 Nov 2008 10:21 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonsoir

Ça doit etre dérangant à la longue de vivre là-haut à l'année longue Shocked

Avec cette gravité zéro, ça doit nuire à la santé des astronautes trop longtemp sans apésanteur Shocked

Les radiations mortels du soleil et l'isolement complet Shocked

Non, merçi pas pour moi Wink

@+
_________________
Astronomiquement votre " le valdorien"
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Numéro ICQ
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Actualites » La vie dans la Station spatiale internationale
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2021 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003