FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Les actualites de hubble
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum »  Actualités des sondes, des satellites et des téléscopes spatiaux » Les actualites de hubble
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Jeu 22 Fév 2007 10:23 pm    Sujet du message: Les actualites de hubble
Répondre en citant

Salut a tous

Ce post est dedier a les actualites de hubble Wink


amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Jeu 22 Fév 2007 10:34 pm    Sujet du message: L’agonie d’un soleil prise en image
Répondre en citant

SAlut a tous

Une superbe image prise par Hubble montre avec un luxe de détails une étoile de type solaire explosant en fin de vie. L’irrégularité du nuage suggère des explosions multiples. Arrow

A environ 4 000 années-lumière de la Terre, dans la direction de la Poupe, Hubble a pointé la victime d’un drame stellaire que connaîtra notre Soleil dans cinq milliards d’années. Arrow

[img]

La suite de l'article'

http://www.futura-sciences.com/news-agonie-soleil-prise-image_10392.php


amicalement[/img]
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Ven 23 Fév 2007 11:37 am    Sujet du message: Le télescope spatial Hubble célèbre son 20ème anniversaire !
Répondre en citant

Salut a tous


y a vingt ans, les astronomes étaient témoin d'une des explosions stellaires les plus lumineuses en plus de 400 ans. La titanesque supernova, appelée SN 1987A, s'embrasait avec la puissance de 100 millions de soleils pendant plusieurs mois suivant sa découverte le 23 Février 1987.

Les observations de SN 1987A, faites au cours des 20 dernières années par le télescope spatial Hubble et par beaucoup d'autres importants télescopes terrestres et spatiaux, ont sensiblement changé les vues des astronomes sur la façon dont les étoiles massives terminent leur vie.

Les astronomies attribuent à la vision accérée d'Hubble d'apporter des indices importants sur la disparition de l'étoile massive. Arrow


[img]

Crédit : NASA, ESA, P. Challis and R. Kirshner (Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics

Cette image du télescope Hubble montre le système de trois anneaux de la supernova, y compris les taches lumineuses le long de l'anneau de gaz intérieur entourant l'étoile éclatée.

Une onde choc de matières lâchée par le souffle stellaire s'écrase contre les régions le long de l'anneau intérieur, les rechauffe, et les fait luire. L'anneau, d'environ une année-lumière de large, a été probablement perdu par l'étoile environ 20.000 ans avant qu'elle eclate.



http://hubblesite.org/newscenter/archive/releases/2007/10



Le Meilleur du télescope spatial Hubble


http://perso.orange.fr/pgj/0207-nouvelles.htm#SN_1987A


amicalement[/img]
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Ven 23 Fév 2007 1:28 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Pour les vidéos :

http://www.spacetelescope.org/videos/archive/viewall/

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Jeu 01 Mar 2007 11:45 pm    Sujet du message: Hubble surveille Jupiter en soutien au survol de New Horizon
Répondre en citant

Salut a tous

Le télescope spatial Hubble a récemment pris des images de Jupiter en soutien de la mission New Horizons. Les images ont été prises avec les instruments WFPC2 (Wide Field Planetary Camera 2) et ACS (Advanced Camera for Surveys).

Hubble continuera de photographier Jupiter, ainsi que sa lune volcanique active, Io, au cours du mois suivant lorsque le vaisseau spatial New Horizons dépassera Jupiter.

New Horizons est en route vers Pluton, et a fait son approche au plus près de Jupiter le 28 Février 2007.

Par la formation image à distance combinée par Hubble et les mesures in situ par New Horizons, les deux missions se complèteront mutuellement scientifiquement, permettant aux scientifiques d'en apprendre plus au sujet de l'atmosphère jupitérienne, des aurores, et de l'environnement de particules chargées de Jupiter et de son interaction avec le vent solaire. Arrow



Pour cette photo, des images combinées en ultraviolet et en lumière visible de Jupiter ont été prises avec Hubble entre le 17 et le 21 Février.

Les extraits d'image en encarts, obtenues en utilisant l'instrument ACS en ultraviolet, montrent les émissions aurorales qui sont toujours présentes dans les régions polaires de Jupiter.

Les régions équatoriales de Jupiter ont été prises en images en lumière bleue par l'instrument WFPC2. Des dispositifs de nuages dans l'atmosphère principale de Jupiter sont révélés.

Dans les vues en ultraviolet, l'atmosphère montre plus de brume parce que la lumière du Soleil est reflétée de plus haut dans l'atmosphère.



http://hubblesite.org/newscenter/archive/releases/2007/11

http://perso.orange.fr/pgj/0307-nouvelles.htm

Le Meilleur du télescope spatial Hubble


amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mer 07 Mar 2007 12:09 am    Sujet du message: Une moisson d'au moins 50.000 galaxies
Répondre en citant

SAlut a tous

Plusieurs centaines d'images prises avec le télescope spatial Hubble ont été assemblées dans une tapisserie riche d'au moins de 50.000 galaxies. La vue de Hubble rapporte de nouveaux indices sur la jeunesse de l'Univers, de ses années de "pré-adolescence" à son jeune âge adulte.

La tempête de neige de galaxies dans le panorama de Hubble ne semble pas uniformément étendue. Quelques galaxies semblent être regroupées. D'autres sont dispersées à travers l'espace.

Cette distribution inégale de galaxies détermine la concentration de matière sombre, une invisible structure comme une toile s'étendant dans tout l'espace. Les galaxies se forment dans les secteurs riches en matière sombre.

Parmi les découvertes jusqu'ici dans cette tapisserie galactique sont une galaxie rouge géante avec deux trous noirs en son coeur;

plusieurs nouvelles lentilles gravitationnelles — des galaxies dont la pesanteur courbe la lumière des galaxies de fond dans des images multiples ;

et une collection de mystérieuses galaxies qui devraient occuper les astronomes pour un bon moment pour essayer de les expliquer.

La vue large de Hubble — réalisée en assemblant de nombreuses expositions séparées dans une mosaïque — couvre toujours seulement une relativement petite tranche du ciel.

La largeur entière de l'image, en taille angulaire, n'est pas plus grande sur le ciel que la largeur apparente de votre doigt avec le bras tendu. Pour les astronomes, toutefois, ce secteur apparemment petit est un grand secteur d'édifices célestes.

Pour couvrir cette grande partie du ciel, l'instrument ACS (Advanced Camera for Surveys) de Hubble a capturé plus de 500 expositions séparées, à 63 jointures différentes, s'étalant sur une durée d'un an.

La mosaïque finale est de 21 images en longueur par 3 images en hauteur. (Les dimensions en degrés sont d'environ 1.1 par 0.15 degré. En comparaison, La lune est d'environ 0.5 degré en taille angulaire). Arrow



"Ces images révèlent une richesse de galaxies à de nombreuse étapes de leur évolution à travers le temps cosmique," commente l'astronome Anton Koekemoer (Space Telescope Science Institute, Baltimore, Md.), qui a combiné toutes les observations de Hubble pour créer l'image panoramique finale, laquelle contient plus de 3 milliards de pixels.

L'observation de Hubble fait partie d'un plus grand projet pour étudier les galaxies dans un secteur modérément petit du ciel, lequel fournit un échantillon représentatif de l'Univers.

L'étude, appelée AEGIS (All-wavelength Extended Groth Strip International Survey), a utilisé quatre télescopes orbitaux et quatre télescopes terrestres.

Le projet sur cinq ans a impliqué la collaboration de plus de 50 chercheurs observant de partout dans le monde la même petite région du ciel dans les diverses régions du spectre électromagnétique, à savoir en radio, infrarouge, visible, ultraviolet, et rayons X.

"Extended Groth Strip" vient du nom du physicien Edouard Groth de l'Université de Princeton. Le projet est conjointement mené par Sandra Faber, professeur de la physique et d'astronomie à l'Université de Californie à Santa Cruz, et Marc Davis, professeur d'astronomie à l'Université de Californie à Berkeley.

"Le but était d'étudier l'Univers comme il était lorsqu'il avait environ la moitié de son âge actuel, ou il y a environ 8 milliards d'années, un moment où les jeunes galaxies subissant la formation active étaient en train de devenir des adultes mûrs plus calmes," commente Davis.

Les images du télescope de Hubble révèlent un moment où les galaxies commençaient à atteindre leurs formes adultes, ressemblant aux galaxies voisines que nous voyons aujourd'hui. Une large diversité de galaxies peut être vue dans toutes les images.

Certaines sont de belles spirales ou des galaxies elliptiques massives comme celles vues dans l'Univers voisin, mais d'autres ressemblent aux assemblages aléatoires de matières, les restes de fusions violentes de jeunes galaxies. Celles-ci ressemblent à certaines des galaxies les plus éloignées et les plus jeunes observées, indiquent les membres de l'équipe AEGIS.

Hubble peut avoir épié des dizaines de milliers de galaxies — un bon nombre d'entre elles surprenantes et chaotiques — mais d'autres télescopes observant à des longueurs d'onde autres que les visibles sur de plus larges secteurs ont indiqué des objets plus extrêmes et plus exotiques, dont des trous noirs supermassifs et des galaxies énergiques en sursaut.

Dans un article récapitulatif maintenant mis en ligne dans Astrophysical Journal Letters, Davis et ses collègues notent que AEGIS fournit une combinaison unique des observations profondes et intensives sur un secteur comparativement large, rapportant de grands échantillons même de types rares de galaxies.

L'étude est différente du SDSS (Sloan Digital Sky Survey), qui a observé l'Univers local en grand détail, mais se concentre seulement sur les 2 derniers milliards d'années d'évolution cosmique.

"A l'heure actuelle, il n'y a aucune autre région aussi grande dans le ciel qui a été regardée aussi profondément dans autant de différentes longueurs d'onde," ajoute Faber.



Un total de 19 articles basés sur cette étude apparaîtra dans une édition spéciale d'Astrophysical Journal Letters. Tous actuellement sont signalés en ligne à l'adresse http://www.journals.uchicago.edu/ApJ/



AEGIS fournit beaucoup de fenêtres sur cette période de transition. L'ultraviolet et la lumière infrarouge des longues longueurs d'onde des étoiles nouvellement nées, observés par GALEX (GALaxy Evolution eXplorer) et le télescope spatial Spitzer, respectivement, montrent que les étoiles étaient en train de se former à un rythme beaucoup plus élevé qu'aujourd'hui.

La lumière infrarouge de plus courte longueur d'onde mesure la masse totale des étoiles dans chaque galaxie, permettant aux astronomes de voir comment les galaxies s'accroissent au fil du temps, alors que les observations en rayons X et radio par Chandra et le VLA (Very Large Array) au Nouveau-Mexique, respectivement, peuvent révéler la présence de trous noirs puissants aux centres des galaxies.



http://hubblesite.org/newscenter/archive/releases/2007/06



Le Meilleur du télescope spatial Hubble


http://perso.orange.fr/pgj/0307-nouvelles.htm

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 24 Mar 2007 11:34 pm    Sujet du message: HUBBLE : 50.000 GALAXIES AU MOINS!
Répondre en citant

SAlut a tous

Plusieurs centaines d'images de Hubble ont été mises bout à bout afin de nous donner à voir cette vue unique d'un petit coin de ciel contenant plus de 50.000 galaxies. (qu'il est impossible de voir sur des photos sur Internet même en haute définition)



Ce petit coin (partie gauche de la photo) se trouve proche de la grande Ourse (Big Dipper, la grande casserole en anglais) et se retrouve agrandi à droite.

Ces galaxies semblent réparties un peu n'importe comment, elles suivent en fait la concentration de matière noire, ce tissu invisible qui porte les galaxies.

Parmi les découvertes sur cette tapisserie cosmique, une galaxie géante rouge avec deux trous noirs en son centre; de nombreuses lentilles gravitationnelles et des galaxies aux formes bizarres.

On y voit des galaxies à différents stades de leur évolution, mais la plupart en fin d'évolution, atteignant l'age adulte.

Cette photo a nécessité plus de 500 images séparées à 63 points du ciel différents (3 milliards de pixels), l'image originale couvre 21 images de long par 3 images de large soit un champ de 1,1° par 0,15°.


Cette étude du ciel fait partie d'un projet plus large appelé AEGIS (All-wavelength Extended Groth Strip International Survey ou étude d'une bande de ciel sous toutes les longueurs d'onde) , elle implique 4 télescopes spatiaux et 4 télescopes terrestres.

Ce projet est baptisé en l'honneur du professeur Edward Groth de Princeton.

Ce projet doit étudier le même coin de ciel des fréquences radio au gamma et remonte dans le temps jusqu'à une période de 8 milliards d'années.

Source de l'article;

http://www.planetastronomy.com/astronews/astrn-2007/08/astronews-net-21mar07.htm#SPITZER

amicalement

La plupart des résultats du projet AEGIS paraissent dans les Astrophysical Journal Letters en une vingtaine d'articles assez techniques disponibles sur Internet.
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mar 10 Avr 2007 11:12 am    Sujet du message: HUBBLE : NGC 1672 SUPERBE.
Répondre en citant

Salut a tous


HST a encore frappé, malgré le décès de sa caméra ACS, nos amis du centre Hubble et notamment Lars Christensen de Garching nous tente encore avec de superbes photos prises avec cette caméra en Août 2005.

Cette fois ci c'est la galaxie spirale barrée NGC 1672 de l'hémisphère Sud (dans la Dorade), qui est la vedette.




Credit: NASA, ESA, and the Hubble Heritage Team (STScI/AURA)-ESA/Hubble Collaboration

source;

http://www.planetastronomy.com/astronews/astrn-2007/10/astronews-net-10avr07.htm#ANNONCE

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mar 10 Avr 2007 9:40 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

!!!
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.


Dernière édition par Elie l'Artiste le Lun 06 Oct 2008 12:24 am; édité 1 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mer 02 Mai 2007 9:59 am    Sujet du message: CÉPHÉIDES : LES CHANDELLES STANDARD DEVIENNENT PLUS PRÉCISES
Répondre en citant

SAlut a tous

Les Céphéides sont des étoiles pulsantes et c'est à Henrietta Leavitt qu'on doit d'avoir trouvé une caractéristique :

Elle étudia différentes Céphéides dans le même endroit galactique et eut une INTUITION GÉNIALE :

elle trouva une relation directe entre la magnitude apparente et la période de variation :

la magnitude apparente (du max de luminosité par exemple) ou la luminosité apparente était linéaire avec le log de la période. Toutes les Céphéides de l'Univers ont la même luminosité intrinsèque

Mesurer la période revenait à mesurer la distance pour peu qu'on ait un point de référence permettant d'étalonner la courbe, on l'a eu, une Céphéide proche que l'on put mesurer par parallaxe.

Cette méthode a aussi ses limites vers 1 milliard d'al.

Il y a néanmoins des limites aux précision de mesure, et ce sont ces limites que Hubble vient de faire reculer.

Une équipe de scientifiques de l'Université du Texas conduite par Fritz Benedict et Barbara McArthur, ont utilisé les données du télescope spatial Hubble pour résoudre un des problèmes les plus mystérieux :

l'expansion de l'Univers basée sur une étude astrométrique approfondie des parallaxes de 10 Céphéides galactiques (proches donc).


La constante de Hubble est le facteur trouvé par E Hubble et G Lemaître dans les années 1930, correspondant au taux d'expansion des galaxies entre elles.

Si on connaît la distance à une galaxie et sa vitesse d'expansion, on est capable de dire depuis combien de temps elle s'éloigne, et donc de déterminer "l'age de l'Univers".

C'est en ce sens que la constante de Hubble H est importante.
La valeur absolue de H est importante car plus H est petit et plus l'Univers est vieux.

Cela revient à mesurer exactement les distances cosmiques de galaxies très lointaines.

C'est le rôle de cette échelle des distances cosmiques (cosmic distance ladder en anglais) où chaque maillon de l'échelle permet de proche en proche d'atteindre ces distances cosmologiques. Arrow



Un maillon de cette échelle est celui des Céphéides dont nous venons de parler et dont on a voulu déterminer avec plus de précision cette relation période-luminosité pour une dizaine de ces étoiles variables de notre galaxie.

À cet effet ils les ont étudié pendant deux ans afin de mesurer leur parallaxe.

Cela revient à mesurer le cercle CD en bleu de l'image, ce cercle est infiniment petit plus l'étoile est éloignée si bien qu'il a nécessité l'utilisation d'un pointage très précis du télescope :

le Fine Guidance Sensors.

Une fois la distance exacte déterminée, sa luminosité intrinsèque (ou absolue) peut être établie et permet de calibrer la relation période-luminosité, loi des Céphéides.

Ils ont testé cette nouvelle relation sur des Céphéides d'autres galaxies et ces résultats étaient cohérents avec des résultats provenant d'autres méthodes de mesure. (comme la galaxie NGC 4258 dont la distance est connue précisément).

Ces dernières mesures devraient permettre l'amélioration de la précision de mesure de la constante de Hubble.


Donc attendons la publication des résultats. ???

Source;

http://www.planetastronomy.com/astronews/astrn-2007/11/astronews-net-30avr07.htm#EXOPLANETE

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 05 Mai 2007 1:10 am    Sujet du message: HUBBLE : UN TABLEAU IMPRESSIONNISTE!
Répondre en citant

Salut a tous

La nébuleuse Eta Carina (la Carène) n'est visible que de l'hémisphère sud, elle est située à plus de 9000 années lumière de nous, dans le bras du Sagittaire, donc une voisine de notre Galaxie, elle a été cataloguée pour la première fois par le célèbre Edmund Halley.
C'est un sujet photographique très célèbre notamment par Hubble il y a quelques années.

Justement Hubble pour célébrer son 17ème anniversaire en orbite, s'est intéressé de nouveau à cette nébuleuse, et il nous offre cette fois ci un spectacle digne des peintres impressionnistes.



Credit: NASA, ESA, N. Smith (Berkeley), and The Hubble Heritage Team (STScI/AURA)

Image associant 48 sous images de Hubble prises par la caméra ACS dans la lumière de l'Hydrogène ionisé et auxquelles on a ajouté les informations couleurs suivantes : rouge pour le Soufre, vert pour l'Hydrogène et bleu pour l'Oxygène.

Voici un panorama de 50 années lumière de large pris par Hubble de la région centrale de cette nébuleuse de la Carène, où l'on voit un enchevêtrement d'étoiles dans tous leur stade d'évolution et en particulier de leur naissance.

La forme bizarre de cette nébuleuse est sculptée par l'action des divers vents stellaires et des intenses radiations UV émises par les étoiles géantes.

Cet ensemble contient plus d'une douzaine d'étoiles de masses 50 à 100 fois celle de notre Soleil, la plus importante étant Eta Carina elle même située à la gauche de la photo et marquée d'une croix en pointillée sur la photo haute résolution.

Cette étoile se trouve dans le stade final de son évolution et devrait bientôt (au sens astronomique du terme) exploser en super nova comme nous l'indique ses deux lobes de poussière et de gaz l'entourant. (photo de gauche)

Ce feu d'artifice dans cette région commença il y a trois millions d'années quand les premières générations d'étoiles se sont allumées dans un énorme nuage d'Hydrogène moléculaire. Les rayonnements de ces étoiles ont sculpté une immense bulle de gaz en expansion.

Il y a des restes en forme de nuages sombres qui sont des nodules de gaz et de poussières qui n'ont pas encore été avalé par les radiations et que l'on remarque particulièrement bien sur la photo. (photo de droite)





Credit: NASA, ESA, N. Smith (Berkeley), and The Hubble Heritage Team (STScI/AURA)


Ces vents stellaires violents compriment la couche extérieure de la bulle et provoque ainsi la formation d'une deuxième génération d'étoiles.

Nous même sommes probablement issus de tels comportement cosmiques.

Rappelons que Hubble est un projet conjoint NASA/ESA et que pendant ses 17 ans de vie il a procédé à plus de 800.000 observations, et pris 500.000 photos de 25.000 objets célestes.

Il envoie plus de 10 GB de données par jour, ses informations ont été traitées dans plus de 7.000 publications scientifiques.

Longue vie Hubble et merci!!!

source de l'article;

http://www.planetastronomy.com/astronews/astrn-2007/11/astronews-net-30avr07.htm#ENCELADE

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Jeu 10 Mai 2007 9:44 am    Sujet du message: HUBBLE : TROIS GÉNÉRATIONS D'ÉTOILES D'UN COUP!
Répondre en citant

SAlut a tous

Notre brave télescope spatial Hubble a observé dans l'amas globulaire (globular cluster en anglais) NGC 2808 trois générations différentes d'étoiles qui s'étaient formées dans cet amas.

Là encore c'est une surprise, on ne pensait pas les trouver ensemble.

Les amas globulaires contiennent des centaines de milliers d'étoiles retenues par une gravité très forte, on pense que ce furent les premiers "habitants" de notre voie lactée.

NGC 2808 est deux ou trois fois plus massif qu'un amas typique de notre galaxie (il y en a approximativement 150), il contient en fait plus d'un millions d'étoiles. Arrow



(Photo : NASA, ESA, G. Piotto (University of Padua) and A. Sarajedini (University of Florida)

On pensait que toutes les étoiles de l'amas s'étaient formées en même temps au même endroit et à partir des mêmes composants.

C'est pour cette raison que les découvertes de Hubble surprennent.

Il a en effet trouvé plusieurs populations d'étoiles distinctes dans cet amas. Les données semblent montrer que cet amas a donné naissance à trois générations au début de sa formation, cet amas est vieux de 12,5 milliard d'années.

Ces étoiles de générations différentes seraient nées toutes dans la petite enfance de l'amas, vers les 200 millions d'années, ce qui semble assez inimaginable d'après G Piotto de l'Université de Padoue le responsable de l'étude.

Ces dernières observations de Hubble (par l'ACS avant qu'elle ne tombe en panne) sont basées sur la mesure du taux d'Hélium; on sait que la quantité d'He augmente avec chaque nouvelle génération d'étoiles (en effet une étoile transforme H en He).

Chaque génération d'étoiles apparaît légèrement plus bleue que la précédente, indiquant que la quantité d'Hélium augmente.

NGC 2808 étant très massif, peut être est il capable d'allumer plus facilement et plus rapidement de nouvelles générations d'étoiles.
Généralement la naissance d'étoiles est liée à la mort d'autres étoiles, les supernovae avec leurs ondes de choc compriment la matière interstellaire jusqu'à allumer le feu nucléaire de l'étoile naissante.

La gaz interstellaire s'enrichit en He au fur et à mesure des naissances successives.

Jusqu'à présent on pensait que les amas ne donnaient naissance qu'à une génération d'étoiles, car on pensait que l'énergie dégagée de la première génération suffirait à souffler tout le gaz résiduel nécessaire à allumer d'autres étoiles.

Probablement cet amas est tellement massif qu'il retient par gravité tout la matière interstellaire.

Une autre explication est possible d'après les astronomes, cet amas aurait pu être une galaxie naine située hors de notre galaxie et happée par elle par gravitation en passant à proximité.

Comme on pense que c'est le cas pour l'amas Omega Centauri (très bel amas de l'hémisphère Sud déjà connu au temps de Ptolémée) qui contient lui aussi plusieurs générations d'étoiles. (voir aussi cette très belle vue de notre ami Thierry Legault de l'amas du Centaure sur son site).

Ces derniers travaux basés sur les données de Hubble montrent que rien n'est simple en astronomie et qu'il faut continuer à élaborer des théories. À cet effet le VLT du Chili va être mis aussi à contribution. Wink

source;

http://www.planetastronomy.com/astronews/astrn-2007/12/astronews-net-08mai07.htm#SOHO

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Ven 30 Nov 2007 11:35 pm    Sujet du message: La comète Holmes vue par le télescope spatial Hubble
Répondre en citant

SAlut a tous

Pourquoi la comète Holmes s’est-elle ainsi mise à briller ? Le sursaut d’éclat inattendu de la comète 17P/Holmes continue d’orner la constellation de Persée sous la forme d’un ajout visible à l’œil nu.

Tout amateur d’astronomie de l’hémisphère nord bénéficiant de cieux suffisamment sombres, doté d’un peu de curiosité et d’une carte du ciel actualisée devrait encore être capable de la repérer en quelques minutes. Arrow


Crédit: A. Dyer (image prise depuis le sol); NASA, ESA, et H. Weaver (JHU APL) (Hubble image)
Cette image est disponible en format : 881x600 3000x2400

Ce que l’on observe est cependant essentiellement la lumière du Soleil se réfléchissant sur la chevelure de poussières.

Cette coma environne un iceberg formant le noyau, trop petit et trop peu brillant pour être discerné.

Les indices menant à la source de ce sursaut d’éclat de près d’un million de fois sont donc cherchés dans les images spectaculaires des régions centrales de l’énigmatique comète prises au début du mois de novembre par le télescope spatial Hubble.

Une de ces images d’Hubble indique la présence à proximité du noyau d’un dense nuage central de poussières encore non résolu, lui-même entouré d’une chevelure plus complexe et anisotropique.

Les images d’Hubble ne montrent aucun signe manifeste de fragmentation du noyau, contrairement à ce qui avait pu être observé en 2006 sur la comète Schwassman-Wachmann 3.

Les observateurs, qu’ils soient au sol ou en orbite, vont continuer à étudier cet ajout insolite au ciel nocturne.

traduction réalisée par : Didier Jamet

la source ;

http://www.cidehom.com/apod.php?_date=071128

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 12 Jan 2008 12:48 pm    Sujet du message: Spectaculaire mission de perfectionnement d'Hubble envisagée
Répondre en citant

SAlut a tous

Alan Stern, l'administrateur adjoint de la NASA en charge des missions scientifiques, a dévoilé mardi les détails de la prochaine mission de maintenance du télescope spatial Hubble en compagnie de l'équipe de scientifiques et d'astronautes impliqués dans le projet.

Un équipage de 7 astronautes devra rejoindre le télescope spatial en août prochain à bord de la navette spatiale Atlantis dans le cadre du vol STS-125 pour 11 jours de mission incluant 5 sorties dans l'espace. Arrow


Credit: STS-103, STScI, ESA, NASA

Hubble, considéré comme un trésor national du fait des données exceptionnelles qu'il fournit aux astronomes depuis 17 ans, verra ses performances considérablement améliorées et sa durée de vie sera prolongée de 5 à 10 ans en cas de succès de la mission.

En effet, outre l'installation de 2 nouveaux équipements d'une sensibilité sans précédent -la Wide Field Camera 3 (WFC3) et le Cosmic Origins Spectrograph (COS)- la tâche la plus ardue sera la restauration de 2 autres instruments scientifiques n'étant pas conçus initialement pour être réparés en orbite.

Des batteries, gyroscopes et autres capteurs seront également remplacés avant de remonter le télescope sur son orbite, ce qui devrait lui permettre de rester en service quelques années supplémentaires en attendant le lancement de son successeur le James Webb Space Telescope, prévu pour 2013.

Pour Alan Stern, le futur Hubble sera un outil sans précédent à disposition des astronomes, laissant présager de futures grandes découvertes. Néanmoins, cette mission sera conditionnée par les succès des 3 vols de navettes prévus plus tôt dans l'année.

Dans un contexte où les navettes sont soumises à des exigences supplémentaires, à l'image des reports successifs du prochain lancement d'Atlantis, cette mission particulièrement délicate pourrait être retardée, la sécurité étant le maître mot de la politique de la NASA.

la source ;

http://www.cidehom.com/apod.php?_date=010806

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Dim 17 Fév 2008 9:52 pm    Sujet du message: M1,la nébuleuse du Crabe vue par le télescope spatial Hubble
Répondre en citant

SAlut a tous

Voici à quoi ressemble le chantier de démolition d’une étoile qui a explosé.

La nébuleuse du Crabe, fruit d’une supernova observée en l’an 1054 de notre ère, est remplie de mystérieux filaments.

Ces derniers, non content de former un réseau extraordinairement complexe, semblent renfermer moins de matière que celle qui fut expulsée lors de la supernova, et ont une vitesse d’expansion plus rapide qu'attendue. Arrow

[URL=http://imageshack.us][/
Image Crédit: NASA, ESA, J. Hester, A. Loll (ASU); Remerciements: Davide De Martin (Skyfactory)

Cette image, prise par le télescope spatial Hubble, est traitée en nuances de trois couleurs retenues pour leur intérêt scientifique.

La nébuleuse du Crabe s’étend sur environ 10 années-lumière.

Au centre exact de la nébuleuse se trouve un pulsar, une étoile à neutrons aussi massive que le Soleil mais pas plus grande qu’une petite ville.

Le pulsar du crabe tourne sur lui-même au rythme de 30 fois par seconde.

traduction réalisée par : Didier Jamet

La source;

http://www.cidehom.com/apod.php?_date=080217

http://www.clickoblog.com/aa69c11ec23c33f33c4995067ded02918

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Thomas
Chroniqueur


Inscrit le: 08 Nov 2007
Messages: 330
Localisation: ottawa

 Message Posté le: Mar 19 Fév 2008 1:05 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour

Excellent photo ! combien d' années hubble va t-il nous étonnées Question
@+
_________________
le pire con , est le vieux con, car il a de l' expérience!!!!!
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mar 19 Fév 2008 1:25 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

!!!
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.


Dernière édition par Elie l'Artiste le Lun 06 Oct 2008 12:25 am; édité 1 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Glenn
Chroniqueur


Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 496
Localisation: ste-sulpice

 Message Posté le: Mar 19 Fév 2008 4:17 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Allo

Que ve t-il advenir de la matiere dans cette nébuleuse?
@+
_________________
jamais trop tard pour bien faire !
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mar 19 Fév 2008 5:43 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

!!!
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.


Dernière édition par Elie l'Artiste le Lun 06 Oct 2008 12:25 am; édité 1 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
néo
Chroniqueur


Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1796
Localisation: valleyfield

 Message Posté le: Lun 25 Fév 2008 12:25 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonsoir

très intéressant Laughing

aurevoir
_________________
vivre et laisser vivre
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Jeu 24 Avr 2008 10:35 pm    Sujet du message: Hubble dévoile une splendide collection de galaxies....
Répondre en citant

SAlut a tous

En général, les galaxies présentées dans les livres d'astronomie sont des mondes solitaires, stricts, des îles majestueuses qui scintillent de leurs milliards d'étoiles.

Mais les galaxies ont aussi un côté sauvage.

Lorsque certaines d'entre elles se rapprochent l'une de l'autre, leur rencontre se termine parfois en des feux d'artifice de nouvelles étoiles naissantes et cette fusion engendre des objets de forme souvent très spectaculaire. Arrow



Une collection de 59 nouveaux clichés de galaxies en interaction.
Cliquer sur l'image pour voir plus d'illustrations

Pour célébrer le 18ème anniversaire du lancement du télescope spatial Hubble, 59 nouvelles photos de collisions de galaxies sont rendues publiques.

Ce tout nouveau atlas astronomique illustre parfaitement comment les collisions de galaxies génèrent une incroyable diversité de structures complexes avec un niveau de détail encore jamais atteint. Arrow



Source: Hubble News Center
Illustrations: NASA, ESA, the Hubble Heritage (STScI/AURA)-ESA/Hubble Collaboration, et A. Evans (University of Virginia, Charlottesville/NRAO/Stony Brook University) et al.


la suite et les images;

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5315

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Jeu 24 Avr 2008 11:09 pm    Sujet du message: Hubble : 18 ans en orbite !
Répondre en citant

SAlut a tous

Pour célébrer les 18 années d'activité opérationnelle du Télescope spatial Hubble, l'Agence spatiale européenne et la NASA rendent publique 59 photos de collisions de galaxies pris par Hubble.

Ces collisions de galaxies ont été très fréquentes dans les premiers instants de l'Univers qu'elles ont contribué à le façonner tel qu'il est aujourd'hui.

Véritables forces motrices de l'évolution cosmique, ont leur doit les quasars ou encore les épisodes de formations d'étoiles (flambées d'étoiles). Arrow


CGCG436-030


Note

Les galaxies sont de vastes systèmes d'étoiles et de matière interstellaire, contenant de plusieurs millions à des milliers de milliards d'étoiles, avec des masses allant également de plusieurs millions à des milliers de milliards de masses solaires.

Leurs dimensions s'échelonnent de quelques milliers à plusieurs centaines de milliers d'années-lumière, et elles peuvent être séparées les unes des autres par des distances se comptant en millions d'années-lumière.

Lors de la collision entre deux galaxies, leurs étoiles passent la plupart du temps les unes entre les autres, tellement elles sont petites par rapport aux distances qui les séparent.

Par contre la situation est très différente pour les nuages de gaz et de poussières interstellaires, très vastes.

Ils entrent véritablement en collision et les augmentations de pression qui en résultent peuvent déclencher la formation d'étoiles nouvelles par contraction gravitationnelle.

Ces régions où viennent de se former les nouvelles étoiles ont une couleur bleutée, caractéristique d'étoiles massives jeunes.

On pense que notre galaxie et la galaxie d'Andromède se sont formées l'une près de l'autre peu après le big bang.

L'expansion de l'univers les a d'abord écartées, mais leur attraction gravitationnelle les attire et elles sont actuellement en train de se rapprocher.

On pense qu'elles entreront en collision d'ici 3 milliards d'années pour fusionner et donner lieu à une galaxie elliptique.

James Webb

Le successeur du Télescope spatial Hubble est prévu vers 2013. Ce sera James Webb, un télescope spatial doté d'un miroir primaire de 6,5 m.

Il sera lancé par une Ariane 5, au titre de la participation européenne au projet, et installé au point de Lagrange L2, à environ 1,5 million de km de la Terre.

Ce sera le plus grand instrument de ce type jamais lancé dans l'espace.

La source;

http://www.flashespace.com/html/avril08/25_04_08.htm

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Ven 25 Avr 2008 1:44 am    Sujet du message:
Répondre en citant

!!!
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.


Dernière édition par Elie l'Artiste le Lun 06 Oct 2008 12:26 am; édité 2 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Jeu 02 Oct 2008 10:32 pm    Sujet du message: Le télescope spatial Hubble s'est placé en mode de sécurité
Répondre en citant

SAlut a tous

Dimanche dernier, 28 septembre, le télescope de la NASA et de l'ESA Hubble est automatiquement entré en mode de sécurité lorsque des erreurs ont été détectées dans un de ses éléments. Arrow


Le télescope spatial Hubble Illustration: NASA

C'est un module essentiel pour le stockage et la transmission des données .

Dans les technologies de l'information des instruments scientifiques du télescope vers la Terre qui est tombé en panne.

Les tentatives des contrôleurs au sol de réinitialiser le composant et de provoquer un téléchargement de sa mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) se sont révélées infructueuses.

Les spécialistes de la NASA étudient actuellement le problème et projettent un basculement sur un canal redondant équivalent.

C'est une tâche complexe qui exige le basculement de cinq autres modules sur cet autre canal.

Plusieurs de ces modules ont été activés pour la dernière fois il y a 20 ans durant l'essai au sol avant le lancement.

Si cette procédure réussit, le télescope pourrait rapidement redevenir opérationnel.

La NASA évalue également la possibilité d'envoyer un système de rechange lors de la mission de service 4 initialement programmée pour le 14 octobre.

Cependant ce module de rechange, bien que déjà fabriqué, a besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement.

Il est souvent fait un...) d'être entièrement contrôlé et testé au Centre Goddard et ne sera en conséquence pas disponible avant début janvier 2009.


Source: ESA et http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5857

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Lun 20 Oct 2008 11:55 am    Sujet du message: Des ingénieurs de la NASA trouvent une solution pour Hubble
Répondre en citant

SAlut a tous

Des ingénieurs de la NASA disent avoir trouvé une façon de réparer, à distance, une panne du télescope spatial Hubble.

À cause d'un problème informatique, le télescope est incapable de capter et de transmettre des photos depuis plus de deux semaines. Arrow


© AP / PHOTO
Le plan complexe conçu par les ingénieurs de la NASA prévoit de réactiver des composantes d'ordinateur restées inactives dans l'espace pendant plus de 18 ans, ce qui devrait permettre au télescope Hubble d'envoyer des clichés d'étoiles vers la Terre d'ici vendredi matin.

La défaillance informatique a obligé la NASA à reporter une mission d'entretien du télescope au début de l'an prochain.

la source;

http://www.canoe.com/techno/nouvelles/archives/2008/10/20081015-081237.html

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum »  Actualités des sondes, des satellites et des téléscopes spatiaux » Les actualites de hubble
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Page 1 sur 8

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2020 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003