FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Les étoiles Be : des rotateurs rapides dès leur naissance!
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » Les étoiles Be : des rotateurs rapides dès leur naissance!
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11028
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mar 06 Fév 2007 1:08 am    Sujet du message: Les étoiles Be : des rotateurs rapides dès leur naissance!
Répondre en citant

Salut a tous

Parmi les étoiles chaudes, certaines étoiles B sont connues pour être des rotateurs très rapides et pour s'entourer d'une enveloppe gazeuse anisotrope. Cette enveloppe circumstellaire, située dans les régions équatoriales de l'étoile, est alimentée par des éjections épisodiques de matière:

c'est le phénomène Be. Les raies d'émission observées dans les spectres trouvent leur origine dans cette enveloppe. Toutefois les processus physiques qui sont à l'origine de l'éjection de matière des étoiles Be demeurent un mystère.


Grâce au VLT, de l'ESO, équipé du spectrographe multi-objets GIRAFFE en mode MEDUSE, une équipe internationale d'astronomes, dont des chercheurs de l'Observatoire de Paris (GEPI), a observé plus de 500 étoiles chaudes (O, B, Be) des Petit et Grand Nuages de Magellan (figure 1).

Leur étude met en lumière l'importance de la métallicité (ou composition chimique) sur la rotation et l'évolution des étoiles chaudes, et de ce fait ouvre de nouvelles voies d'investigation quant à la compréhension de l'origine du phénomène Be.

[img]

Figure 1: Champs observés avec le VLT GIRAFFE. A gauche: Dans le Grand Nuage de Magellan.

[/img]

A droite: Dans le Petit Nuage de Magellan. Le nord est en haut et l'ouest à droite.

Par ajustements de spectres théoriques aux spectres observés, les astronomes ont déterminé les paramètres fondamentaux (température effective, gravité de surface, vitesse de rotation projetée, et vitesse radiale) pour l'ensemble de ces étoiles.

Les effets de la rotation rapide (exemple: aplatissement de l'étoile dû à la force centrifuge) ont été pris en compte dans la détermination des paramètres des étoiles Be.

Ensuite, à l'aide d'outils statistiques et de sélections adéquates d'échantillons, ils ont mis en évidence (figure 2) que :

- Plus la métallicité de la galaxie est faible, plus les étoiles B et Be tournent vite. Ainsi elles tournent plus vite dans le Petit Nuage de Magellan (faible métallicité), que dans le Grand Nuage de Magellan (métallicité moyenne) et dans la Voie Lactée (forte métallicité).

Ce résultat apporte une première validation observationnelle de précédents travaux théoriques, par une équipe genevoise, concernant l'impact de la métallicité sur la rotation.

- Dans une galaxie de métallicité donnée, les progéniteurs des étoiles démarrent leur vie avec des vitesses différentes de rotation. Ainsi ceux des étoiles Be ont une vitesse de rotation plus grande que ceux des étoiles B.

En conséquence, seules les étoiles B avec une vitesse de rotation suffisante au début de leur vie (>300 km/s) pourront devenir des étoiles Be. Par contre, celles dont la vitesse de rotation initiale est comprise entre 50 et 300 km/s, selon la métallicité, resteront des étoiles B.

Les astronomes ont également obtenu les premières estimations des distributions des vitesses de rotation des étoiles Be au début de leur vie sur la séquence principale (ZAMS, figure 3) et ont montré que ces distributions dépendent de la masse de ces étoiles et de la métallicité du milieu.

Plus une future étoile Be est massive et formée dans un milieu peu métallique, plus elle tourne vite; au point que les étoiles Be les plus massives du Petit Nuage de Magellan seraient des rotateurs critiques, c'est à dire à la limite de la stabilité.

On peut donc supposer que la rotation critique aurait pu être couramment atteinte par les étoiles massives de 1ères générations, que l'on pense extrêmement déficientes en métaux.

Enfin, l'étude du statut évolutif des étoiles Be dans ces trois galaxies de différentes métallicités nous indique que les étoiles Be massives des Nuages de Magellan apparaissent dans la deuxième partie de la séquence principale contrairement à celles de la Voie Lactée.

En conclusion, si la rotation rapide joue un rôle fondamental dans la genèse des étoiles Be, rôle d'autant plus marqué que la métallicité du milieu est faible, elle n'est pas toujours suffisante pour permettre l'éjection de matière.

D'autres phénomènes combinés à la rotation, tel que la présence de champ magnétique, pourraient alors favoriser la création de l'enveloppe circumstellaire des étoiles Be.

Source;

http://www.obspm.fr/actual/nouvelle/dec06/be.fr.shtml

amicalement



[/list]
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » Les étoiles Be : des rotateurs rapides dès leur naissance!
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2021 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003