FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Les filaments cosmiques représentent la moitié de la masse..
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » Les filaments cosmiques représentent la moitié de la masse..
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11028
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mar 23 Oct 2012 11:24 pm    Sujet du message: Les filaments cosmiques représentent la moitié de la masse..
Répondre en citant

Les filaments cosmiques représentent la moitié de la masse de l'Univers

Salut à tous

Une équipe internationale d'astronomes dirigée par Mathilde Jauzac, du Laboratoire d'Astrophysique de Marseille (CNRS/Aix-Marseille Université), a réalisé la première étude en trois dimensions d'un filament cosmique de matière sombre.

En utilisant des données du télescope spatial Hubble [1], elle a pu découvrir que ce filament, inclus dans la toile cosmique, nourrit l'un des amas de galaxies les plus massifs de l'Univers et s'étend sur plus de 60 millions d'années-lumière.

En extrapolant la très grande masse mesurée de ce filament à l'ensemble de la « toile cosmique », cette étude permet d'estimer que ces structures devraient contenir plus de la moitié de la masse totale de notre Univers.

Ce résultat est publié en ligne sur MNRAS.

La théorie du Big Bang prédit que les fluctuations de matière aux premiers instants de notre Univers sont responsables de la condensation de la majorité de la matière et que celle-ci se concentre en un enchevêtrement de filaments.

Cette hypothèse a été validée par les simulations numériques : elles suggèrent que notre Univers est structuré en une « toile cosmique » de filaments à l'intersection desquels se situent des amas de galaxies très massifs.

Ces filaments, très étendus et très diffus, sont principalement constitués de matière sombre [2].

Alors qu'un filament a été identifié pour la première fois en juillet 2012 [3], une équipe internationale, comprenant des chercheurs français du LAM et du Centre de recherche astrophysique de Lyon (CNRS/ENS Lyon/Université Lyon 1),

vient à son tour d'analyser un autre filament cosmique, mais cette fois en trois dimensions : une prouesse d'autant plus remarquable que ces filaments sont extrêmement étendus et très diffus,

ce qui les rend très difficiles à détecter. Cette innovation a permis de déterminer la densité volumique du filament et de le comparer aux simulations.

Pour cela, l'équipe a combiné des images haute-résolution de l'amas de galaxies MACSJ0717 et du champ voisin provenant du télescope spatial Hubble,

avec des images provenant des télescopes au sol Subaru (NAO) et Canada-France-Hawaii (CFHT), puis avec des données spectroscopiques des galaxies de l'amas provenant des observatoires Keck et Gemini.

Cette technique a notamment permis à l'équipe de localiser des milliers de galaxies au sein du filament, et de mesurer le déplacement de la plupart d'entre elles.

C'est en combinant les positions et les vitesses de toutes ces galaxies que les astronomes ont pu révéler la forme du filament en trois dimensions, ainsi que son orientation : il s'étend sur près de 60 millions d'années lumière de long derrière MACSJ0717, quasiment aligné avec notre ligne de visée.

Il s'agit donc d'une structure exceptionnelle, même aux échelles astronomiques : si la masse mesurée peut-être considérée comme représentative des filaments proches d'amas géants,

alors les filaments cosmiques devraient contenir plus de la moitié de la masse de notre Univers, bien plus que ne le prévoyaient les théoriciens.

Le futur télescope spatial, le NASA/ESA/CSA James Webb Space Telescope [4], sera un outil puissant et essentiel pour détecter ces filaments cosmiques, grâce à sa très haute résolution.

© NASA, ESA, Harald Ebeling (University of Hawaii at Manoa) & Jean-Paul Kneib (LAM)

Voir plus d'images d'Hubble

Note :

[1] Le télescope spatial Hubble est un projet de coopération internationale entre l'ESA et la NASA.

[2] La matière sombre, qui représente à peu près les trois quarts du contenu en matière de notre Univers, ne peut être observée directement car elle n'émet pas ni ne réfléchit la lumière.

De plus elle peut passer au travers d'autres types de matière, sans friction (on dit qu'elle n'est pas collisionnelle).

Cette matière interagit uniquement par gravité et sa présence peut être détectée par ses effets gravitationnels, par exemple ses effets sur la vitesse de rotation des galaxies, ou encore son effet sur la trajectoire des rayons lumineux, en accord avec la théorie de la Relativité Générale.

[3] Nature, J. Dietrich et al. « A filament of dark matter between two clusters of galaxies » le 4 Juillet 2012.

[4] Le télescope spatial James Webb (JWST) sera le successeur du télescope spatial Hubble, dont il est prévu qu'il prenne la relève en 2018.

C'est une mission dirigée par la NASA à laquelle participe l'Europe, sous la responsabilité de l'Agence Spatiale Européenne (ESA), et le Canada, à travers l'Agence Spatiale Canadienne (CSA).

Le télescope aura une surface collectrice 7 fois plus grande que le HST et sera consacré à l'observation de l'Univers dans le rayonnement infrarouge (de 1 à 27 microns de longueurs d'onde).

Référence :

Mathilde Jauzac, Eric Jullo, Jean-Paul Kneib, Harald Ebeling, Alexie Leauthaud, Marceau Limousin, Richard Massey, Johan Richard. Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, octobre 2012. Consulter le site web

La Source : CNRS http://www2.cnrs.fr/presse/communique/2837.htm

http://pgj-new.pagesperso-orange.fr/1012-nouvelles.htm#canyon

Gilbert Javaux - PGJ-Astronomie

Amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3093
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Mer 24 Oct 2012 9:25 pm    Sujet du message: Re: Les filaments cosmiques représentent la moitié de la mas
Répondre en citant

André a écrit:


Cette hypothèse a été validée par les simulations numériques : elles suggèrent que notre Univers est structuré en une « toile cosmique » de filaments à l'intersection desquels se situent des amas de galaxies très massifs.

Very Happy Oui a l'intersection des filaments se situent des amas de galaxies très massif, que je nomme super amas de galaxies Very Happy .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Jeu 25 Oct 2012 10:35 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
Oui a l'intersection des filaments se situent des amas de galaxies très massif, que je nomme super amas de galaxies


Oui mais ces filaments ne sont pas de la "matière sombre" équivalent à la matière noire dont on parle continuellement.

Les "amas de galaxies très massifs" se retrouvent effectivement à l'intersection de ces filaments de matière qui démontrent la structure de l'univers. Voir un de ces filaments "en trois dimensions" n'en fait pas de la "matière noire"; ni de dire que cette matière est très diffuse. C'est simplement de la matière ordinaire qui n'est pas "éclairée".

Donc plus il existe de cette "matière sombre", moins il existe de la "matière noire exotique". Ce qui n'est pas décrit dans l'article.

Amicalement

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3093
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Sam 27 Oct 2012 8:23 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
Oui a l'intersection des filaments se situent des amas de galaxies très massif, que je nomme super amas de galaxies

Élie L'Artiste a écrit:

Oui mais ces filaments ne sont pas de la "matière sombre" équivalent à la matière noire dont on parle continuellement.

Salut;
ce sont sans doute une série d'amas de galaxie.
Élie L'Artiste a écrit:

Les "amas de galaxies très massifs" se retrouvent effectivement à l'intersection de ces filaments de matière qui démontrent la structure de l'univers.

J'imagine le centre de ces super amas de galaxies, occupée par une amas de galaxie très concentrée, comme par exemple le Grand Attracteur, cela se comprend donc très bien, pourquoi il ne semble pas bouger, comparer aux autres amas qui l'entourent.
Élie L'Artiste a écrit:

Voir un de ces filaments "en trois dimensions" n'en fait pas de la "matière noire"; ni de dire que cette matière est très diffuse. C'est simplement de la matière ordinaire qui n'est pas "éclairée".

Ces filaments sont visible, petit rappel:

http://gnralsujet2.blogspot.com

Élie L'Artiste a écrit:

Donc plus il existe de cette "matière sombre", moins il existe de la "matière noire exotique". Ce qui n'est pas décrit dans l'article.

Amicalement

André Lefebvre

Oui, il y a bien la masse manquante, pour la matière noire invisible mais qui influence par sa gravité, elle ne semble pas présente dans les centres des galaxies, pour les zones a densité constante au centre des galaxies, tous ou presque tous sont d'accord a ce sujet, mais a mesure que les densités de matière stellaire deviennent faible, cette matière noire semble existé pour plusieurs, malgré que de plus en plus d'expert(e)s pensent qu'on peut expliquer les courbes de rotation des galaxies, sans cette matière noire, c'est entre les galaxies et entre les amas de galaxies, que cette matière noire semble surtout existé(pas dans les zones ou il y a des étoiles) Smile.
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » Les filaments cosmiques représentent la moitié de la masse..
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2021 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003