FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Nouvelles vues de Mercure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » le systeme solaire » Nouvelles vues de Mercure
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 19 Jan 2008 12:21 am    Sujet du message: Nouvelles vues de Mercure
Répondre en citant

SAlut a tous

De nouvelles images du premier survol de Mercure par le vaisseau spatial MESSENGER :

Une vue d'ensemble de Mercure

[/
Crédit : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington

Lorsque MESSENGER s'est approché de Mercure le 14 Janvier 2008, l'instrument NAC (Narrow Angle Camera) du MDIS (Mercury Dual Imaging System) a pris des images de la planète à travers chacun de ses 11 filtres.

Cette image du croissant complet de la planète a été prise à l'aide du 7ème filtre, en lumière proche de la fin du rouge du spectre visible (750 nm).

L'image montre des parties de Mercure précédemment vues par Mariner 10, mais quand Mariner 10 survola la planète à chacune de ses rencontres le Soleil était pratiquement au zénith.

Pour ce survol de MESSENGER, le Soleil brille obliquement sur les régions près de la limite jour-nuit (le terminateur) sur le côté droit du croissant, révélant la topographie de la surface dans la forme du relief.

Cette image illustre comment MESSENGER, au cours de ses prochains survols et la mission orbitale à venir, nous en apprendra beaucoup plus sur la partie de Mercure déjà imagée par Mariner 10, et pas seulement en raison de sa caméra plus performante et de la proximité plus proche de la planète. La géométrie de l'éclairage solaire fait une énorme différence.

Cette image a été prise environ 80 minutes avant l'approche au plus près depuis une distance d'environ 27.000 kilomètres et montre des dispositifs aussi petits que 10 kilomètres.

Histoire complexe des cratères de Mercure

[URL=http://imageshack.us]

Crédit : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington

Le 14 Janvier 2008, le vaisseau spatial MESSENGER a observé environ la moitié de l'hémisphère non vue par Mariner 10.

Ces images, assemblées en mosaïque par l'équipe de MESSENGER, ont été prises par l'instrument NAC (Narrow Angle Camera), faisant partie de l'instrument MDIS (Mercury Dual Imaging System),

environ 20 minutes après l'approche au plus près de Mercure par MESSENGER, quand le vaisseau spatial était à une distance d'environ 5.000 kilomètres.

L'image montre des dispositifs aussi petits que 400 mètres en taille et est d'environ 370 kilomètres de large.

L'image montre une partie d'un grand cratère frais avec des séries de cratères secondaires situés près de l'équateur de Mercure sur la face de la planète nouvellement imagée par MESSENGER.

Les grands cratères à fond plat ont souvent des bords en terrasse de l'effondrement après impact de leurs murs nouvellement formés.

Les centaines d'impacts secondaires qui sont creusés à la surface de la planète par l'objet entrant créent de longues chaînes linéaires en rayon à partir du cratère principal.

Ces chaînes, en plus du reste de la couverture d'ejecta, créent le terrain compliqué et accidenté entourant le cratère primaire.

En comptant les cratères sur la couverture d'ejecta qui ont été formé depuis l'événement d'impact, l'âge du cratère peut être estimé.

Ce compte peut alors être comparé à un compte similaire pour le plancher du cratère pour déterminer si du matériel a partiellement rempli le cratère depuis sa formation.

Avec leur grandes taille et production de cratères secondaires abondants, ces cratères au plancher plat éclairent et dévoilent l'histoire géologique de Mercure.

http://messenger.jhuapl.edu/gallery/sciencePhotos/image.php?gallery_id=2&image_id=123

http://messenger.jhuapl.edu/gallery/sciencePhotos/image.php?gallery_id=2&image_id=124

Nouvelles du Ciel Mercure en détail [17/01/2008]

Nouvelles du Ciel Premier coup d'oeil sur la face non vue auparavant de Mercure [16/01/2008]

la source ;

http://pagesperso-orange.fr/pgj/0108-nouvelles.htm#C2007_Y2

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Arnaud
MODERATEUR


Inscrit le: 27 Jan 2007
Messages: 445
Localisation: Belgique

 Message Posté le: Sam 19 Jan 2008 1:19 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

En effet André, les photos découverte de la phase cachée de mercure peuvent interesser beaucoup de monde car on pourra ainsi étudier les différents composants de mercure
amicalement
_________________
Arnaud

l'emerveillement est le premier pas vers le respect " Nicolas Hulot"
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Lun 21 Jan 2008 11:33 pm    Sujet du message: Vues fascinantes de la surface de Mercure
Répondre en citant

SAlut a tous

De nouvelles images du vaisseau spatial MESSENGER montrent des vues fascinantes de la surface de Mercure :

Un curieux cratère Arrow


Crédit : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington

L'instrument NAC (Narrow Angle Camera) sur le MDIS (Mercury Dual Imaging System) a acquis cette vue de la surface de Mercure iluminée obliquement de la droite par le Soleil.

Le cratère non nommé (52 kilomètre de diamètre) au centre de l'image montre un dispositif d'effondrement en forme de combiné télephonique sur son plancher.

Un tel dispositif d'effondrement, non vu sur les planchers d'autres cratères dans cette image, pourrait faire penser à de l'activité volcanique sur et juste au-dessous de la surface de ce cratère particulier.

Les membres d'équipe de MESSENGER examinent de manière approfondie les plus de 1200 images retournées de ce survol pour d'autres dispositifs en surface qui peuvent fournir des indices sur l'histoire géologique de la planète la plus proche du Soleil.

Le cratère est situé dans l'hémisphère sud de Mercure, sur la face qui n'a pas été vue par Mariner 10 au cours de ses trois survols (1974-1975).

Cette scène a été imagée alors que MESSENGER s'éloignait de Mercure, depuis une distance d'environ 19.300 kilomètres, environ 1 heure après l'approche au plus près de Mercure par le vaisseau spatial.

L'image couvre une région d'approximativement 236 kilomètres de large, et des cratères d'environ 1,6 kilomètres de diamètre peuvent être vus.

http://messenger.jhuapl.edu/gallery/sciencePhotos/image.php?gallery_id=2&image_id=127

Crêtes et falaises à la surface du Mercure

Crédit : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington

Une histoire complexe d'évolution géologique est enregistrée dans cette image de l'appareil-photo NAC (Narrow Angle Camera), faisant partie de l'instrument MDIS, prise pendant le survol au plus près de Mercure par MESSENGER le 14 Janvier 2008.

La partie d'un vieux et grand cratère occupe la majeure partie de la partie inférieure gauche de l'image. Un arrangement de crêtes et de falaises en forme de "Y" traverse le plancher du cratère.

Les ombres définissant les crêtes sont projetées sur le plancher du cratère par le Soleil brillant de la droite, indiquant des plaines en marche d'escalier descendante.

La branche principale droite du "Y" croise le plancher de cratère, le bord du cratère, et continue hors du bord supérieur de l'image;

elle semble être un classique escarpement en lobe (falaise irrégulièrement formée) commun à tous les secteurs de Mercure imagés jusqu'ici.

Ces escarpements lobaires ont été formés pendant une période où la croûte de Mercure se contractait pendant que la planète se refroidissait.

En revanche, la branche du Y vers la gauche se termine au bord du cratère et est limitée au plancher du cratère.

Ceci et la crête de couleur plus claire qui se prolonge vers le bas font que la crête ressemble aux crêtes plissées qui sont communes sur les grandes plaines volcaniques, ou aux "Mers", sur la Lune.

L'équipe scientifique de MESSENGER étudie quels dispositifs comme ceux-ci renseignent sur l'histoire du refroidissement intérieur de Mercure.

Les restes fantomatiques de quelques cratères sont vus du côté droit de cette image,

indiquant probablement que ces cratères autrefois primitifs en forme de cuvette (comme ceux sur le plancher du grand cratère) ont été plus tard inondés par le volcanisme ou d'autres processus de formation de plaines.

Cette image a été prise 18 minutes après l'approche au plus près, quand MESSENGER était à environ 5.000 kilomètres de Mercure.

L'image est d'environ 200 kilomètres de large, et des dispositifs d'environ 400 mètres peuvent être résolus.

http://messenger.jhuapl.edu/gallery/sciencePhotos/image.php?gallery_id=2&image_id=128

Regard en direction du pôle Sud de Mercure




Crédit : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington

Il y a une semaine, le 14 Janvier 2008, le vaisseau spatial MESSENGER est passé à 200 kilomètres au-dessus de la surface de Mercure et a capturé les premières images du côté de Mercure non vu précédemment par un vaisseau spatial.

Cette image montre cette face non vue auparavant, avec une vue regardant en direction du pôle sud de Mercure.

Le limbe sud de la planète peut être vu en bas à droite de l'image.

Le bas gauche de l'image montre la transition entre la zone éclairée par le Soleil, le côté jour de Mercure, et l'obscurité, la face nuit de la planète, une ligne de transition connue sous le nom de terminateur.

Dans la région près du terminateur, le Soleil brille sur la surface sous un angle faible, entraînant que les bords des cratères et autres caractéristiques élévées de la surface projettent de ombres alongées, accentuant les différences de taille dans l'image.

Cette image fait partie d'une séquence de 42 images acquises par l'instrument NAC (Narrow Angle Camera) du MDIS (Mercury Dual Imaging Syste).

A partir de ces 42 images, l'équipe de MESSENGER crée une mosaïque d'images en haute résolution de cette partie de Mercure non vue précédemment.

Au total pendant le survol, MDIS a pris plus de 1200 images, lesquelles sont combinées pour créer des mosaïques avec différentes résolutions et de différentes parties de la planète.

La création des mosaïques d'images en haute résolution permettra une vue globale de la surface de Mercure et sera utilisée pour comprendre les processus géologiques qui ont fait de Mercure la planète que nous voyons aujourd'hui.

Cette image a été acquise environ 98 minutes après l'approche au plus près de Mercure par MESSENGER, quand le vaisseau spatial était à une distance d'environ 33.000 kilomètres.

http://messenger.jhuapl.edu/gallery/sciencePhotos/image.php?page=1&gallery_id=2&image_id=131

La source ;

http://pagesperso-orange.fr/pgj/0108-nouvelles.htm#C2007_Y2

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » le systeme solaire » Nouvelles vues de Mercure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003