FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Possible découverte de l'étoile à neutrons ......
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum »  Actualités des sondes, des satellites et des téléscopes spatiaux » Possible découverte de l'étoile à neutrons ......
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
néo
Chroniqueur


Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1796
Localisation: valleyfield

 Message Posté le: Jeu 23 Aoû 2007 9:43 pm    Sujet du message: Possible découverte de l'étoile à neutrons ......
Répondre en citant

Bonsoir a tous

Avec le satellite Swift, des astronomes canadiens et américains ont identifié un objet qui est probablement une des étoiles à neutrons les plus proches de la Terre, et probablement la plus proche.


Crédit : X-ray: NASA/CXC/UVic./A.Mahdavi et al. Optical/Lensing: CFHT/UVic./A.Mahdavi et al

L'objet, situé dans la constellation de la Petite Ourse (Ursa Minor), est surnommé 'Calvera', du nom du chef des bandits, un rôle tenu par Eli Wallach, dans le film "The Magnificent Seven" ("Les Septs Mercenaires") de John Sturges.

Si cela était confirmé, ce serait seulement la huitième "étoile à neutrons isolée" connue -- une étoile à neutrons qui n'est pas associée à un reste de supernova, un compagnon binaire ou des pulsations par radio.

"Les sept étoiles à neutrons isolées connues auparavant sont connues collectivement en tant que "Magnificent Seven" au sein de la communauté, aussi le nom de Calvera est un peu une plaisanterie interne de notre part," commente le co-découvreur Derek Fox (Penn State University). Un article décrivant la recherche sera publié dans Astrophysical Journal.

L'auteur principal Robert Rutledge (McGill University, Montreal, Québec), a porté au départ son attention à la source. Il a comparé un catalogue de 18.000 sources de rayons X du satellite germano-américain ROSAT, qui a fonctionné de 1990 à 1999,

avec les catalogues d'objets qui apparaissent dans la lumière visible, la lumière infrarouge, et les ondes radio. Il s'est rendu compte que la source de ROSAT connue sous le nom de 1RXS J141256.0+792204 ne semblait pas avoir de contrepartie à aucune autre longueur d'onde.

Le groupe a braqué Swift sur l'objet en Août 2006. Le télescope de rayons X Swift a montré que la source était toujours là, et émettant environ la même quantité d'énergie de rayons X que durant la période de ROSAT.

Les observations de Swift ont permis au groupe d'indiquer la position de l'objet plus précisément, et ont montré qu'il n'était associé à aucun objet connu.

L'équipe a visé ensuite Calvera avec le télescope Gemini North de 8,1 mètres d'Hawaii.

Ces observations, avec une courte observation par l'Observatoire de rayons X Chandra, ont prouvé que l'objet n'est associé à aucune contrepartie optique jusqu'à une très faible magnitude.

La vision en rayons X plus précise de Chandra voit l'objet comme un point, en confirmité avec l'interprétation d'une l'étoile à neutrons.

Selon Rutledge, il n'y a aucune théorie alternative largement admise pour les objets comme Calvera qui sont lumineux dans les rayons X et à peine visible en lumière visible. Le type exact d'étoile à neutrons, toutefois, reste un mystère.

Comme Rutledge le souligne, "ou Calvera est un exemple inhabituel d'un type connu d'étoile à neutrons, ou c'est l'une d'un nouveau type d'étoile à neutrons, la première de cette sorte."



L'emplacement de Calvera haut au-dessus du plan de notre galaxie de la Voie lactée fait partie de son mystère.

Selon toute probabilité, l'étoile à neutrons est le reste d'une étoile qui a vécu dans le disque étoilé de notre galaxie avant d'éclater en supernova. Afin d'atteindre sa position actuelle, elle a dû errer une certaine distance hors du disque. Mais à quelle distance exactement ? "

La meilleure supposition est que c'est toujours près de son lieu de naissance, et donc près de la Terre," dit Rutledge. Si cette interprétation est correcte, l'objet est éloigné de 250 à 1.000 années-lumière. Ceci ferait de Calvera une des étoiles à neutrons connue la plus proche, et probablement la plus proche.

"Parce qu'elle est si lumineuse, et probablement près de la Terre, c'est une cible prometteuse pour de nombreux types d'observations," note Fox. En effet, pour éclaircir les mystères entourant Calvera l'équipe fera une plus longue observation avec Chandra pour voir si la source palpite en rayons X, et pour mesurer son spectre.

Ils ont également rejoint un groupe utilisant un radiotélescope pour rechercher les pulsations radio, qui n'ont pas été vues.

Calvera pourrait représenter le haut de l'iceberg pour les étoiles à neutrons isolées. "Il pourrait facilement en exister des douzaines," ajoute Fox. "Le point clé est que jusqu'à notre étude avec Swift, personne n'a pu affiner les positions de rayons X d'un grand nombre de sources de ROSAT au point qu'il est devenu clair que les sources de ROSAT 'manquaient' leurs contreparties optiques."



http://www.eurekalert.org/pub_releases/2007-08/ps-pcn081907.php

source;


http://perso.orange.fr/pgj/0807-nouvelles.htm#Uranus

aurevoir
_________________
vivre et laisser vivre
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum »  Actualités des sondes, des satellites et des téléscopes spatiaux » Possible découverte de l'étoile à neutrons ......
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2022 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003