FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Une aventure humaine et scientifique mémorable dans le cadre
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Vie et Terre » Une aventure humaine et scientifique mémorable dans le cadre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Ven 25 Jan 2008 10:03 pm    Sujet du message: Une aventure humaine et scientifique mémorable dans le cadre
Répondre en citant

SAlut a tous

Une aventure humaine et scientifique mémorable dans le cadre d'une Année Polaire Internationale (API) qui a vu un recul historique de la banquise arctique en été:

100 ans après le Norvégien Fridtjof Nansen, premier dériveur polaire de l'Histoire, la goélette Tara a bouclé avec succès sa mission au pôle Nord réchauffé.

Ses dix membres d'équipage, trois femmes et sept hommes de cinq nationalités (français, néo-zélandais, russe, norvégien, américain), ont ramené intact et glacé,

jeudi à Longyearbyen, capitale du Spitzberg norvégien, leur vaisseau des glaces, après 507 jours de dérive dans le désert blanc, entre Sibérie et Groenland. Arrow

[URL=http://imageshack.us][/
Une aventure humaine et scientifique mémorable dans le cadre d'une Année Polaire Internationale (API) qui...

"La mission est finie, mais l'expédition durera jusqu'à Lorient (où Tara est attendue dans un mois)", s'est empressé de préciser Grant Redvers,

le grand kiwi néo-zélandais, chef d'expédition qui était le seul à bord à ne pas avoir revu la terre ferme depuis septembre 2006, ses équipiers ayant relevé le premier groupe de "glacionautes" en avril et septembre derniers.

Grant, qui a fêté ses 35 ans en voyant apparaître jeudi les premières lumières de la côte dans la nuit polaire permanente, ne veut pas que l'aventure s'arrête.

"La glace est devenu mon chez-moi. Je ne sors pas de la banquise comme on sortirait de prison, mais plutôt comme si je venais de m'échapper d'un sortilège m'ayant mis en congé du monde."

Etienne Bourgois, le patron de Tara-Expéditions, directeur général de la maison de couture Agnès B., voileux et mécène de la sauvegarde de l'environnement a le succès discret:

"La mission scientifique est remplie et l'aventure humaine vécue sans casse, ni humaine, ni matérielle. C'était le double objectif.

Il est atteint. Pourtant, le 4 septembre 2006, quand j'ai quitté le bateau tout juste pris dans les glaces, je n'en menais pas large.

+Je les envoie vers l'inconnu+, me disais-je avec ce cortège d'inquiétude, voire de doute qui me réveillait la nuit..."

La fête a duré jusqu'à tard jeudi dans le carré de la goélette amarrée au dock de Longyearbyen.

Le ciel ténébreux et étoilé s'est même mis de la partie. Plusieurs aurores boréales aux reflets émeraudes furent offertes, alors qu'une grosse lune rousse soulignait de son improbable clarté la crête des montagnes enneigées qui veillent sur les fjords du Spitzberg.

La goélette aux formes arrondies (elle monte sur la glace mais ne se brise pas) et ventrue comme un gastronome, a pris des allures de navire marchand surchargé.

Le pont est encombré d'un fret hétéroclite, solidement amarré et bâché sous une couche de glace et de givre.

"60 tonnes de matos scientifique, vaches à kérosène, bouteilles de gaz, un sauna construit à bord par Audun Tholfsen, notre charpentier norvégien de talent", détaille Hervé Bourmaud, le patron-pêcheur de l'île d'Yeu devenu capitaine de Tara.

Naviguer dans ces conditions, depuis notre sortie des glaces, était un peu hasardeux. Heureusement, nous n'avons pas eu de grosse mer."

Mais depuis le début de l'aventure, une bonne étoile a veillé sur Tara. Comment aurait-il pu en être autrement ? Tara, la déesse tibétaine salvatrice, née d'une fleur de lotus, Tara qui veut dire "étoile" au Tibet bouddhiste...

Grant et Hervé (lui aussi était du premier équipage mais a fait un saut en France pour embrasser ses enfants avant de revenir sur la banquise) sont d'accord.

Le plus gros "pépin" en 16 mois, fut la terrible débâcle de la glace quelques jours après le début de la dérive en septembre 2006.

"Tout le matériel scientifique s'est éparpillé sur la banquise fragmentée. La dérive a failli +mourir-née+. On a mis 10 jours à tout récupérer en bossant comme des fous..."

Mais pour tous, ceux du premier équipage, les "défricheurs", les "pionniers", dit Grant, comme pour ceux qui viennent d'atterrir dans la froidure du Spitzberg,

reste l'indicible: ces nuits de pleine lune et d'aurores boréales, perdues dans le silence de la planète glace, sans odeur et sans couleur. Cette longue et magique nuit qui ne finira jamais...

La source ;

http://fr.news.yahoo.com/afp/20080125/tsc-aventure-arctique-expedition-voile-a-c2ff8aa_1.html

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Vie et Terre » Une aventure humaine et scientifique mémorable dans le cadre
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2020 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003