FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
La Lune, témoin impitoyable
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Les missions lunaires » La Lune, témoin impitoyable
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11027
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mer 14 Fév 2007 2:13 am    Sujet du message: La Lune, témoin impitoyable
Répondre en citant

Salut a tous

Observez aux jumelles la surface rugueuse de la Lune. Elle est grêlée de milliers de cratères dus à l’impact d’astéroïdes et de comètes interplanétaires. Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi la Terre, une bien plus grande cible, a apparemment beaucoup moins de cratères ?

Ils sont si rares qu’un de nos seuls spécimens en bon état, le Cratère Météroritique de Barringer dans l’Arizona, est une attraction touristique. Est-ce juste que la Terre a eu de la chance et a échappé à l’artillerie lourde ?


[img]

Le cratère 308, grand bassin d'impact situé sur la face cachée de la Lune et photographié par l'équipage d'Apollo 11 en juillet 1969

Non. Pendant toute l’histoire du système solaire, la Terre a été encore plus bombardée que la Lune.

Mais la Terre est vivante au sens géologique, et les tremblements de terre, la tectonique des plaques, les volcans, les dépôts de sédiments et tout simplement l’érosion sont perpétuellement en train d’écraser, de refondre et de reformer sa croûte.

En résumé, la Terre détruit continuellement les traces du passé, y compris les marques d’anciens cratères d’impact. Presque tous les cratères terrestres connus (seulement 170 environ au dernier pointage) ont été tellement érodés que des informations essentielles à leur sujet ont été effacées.

Il n’en est pas de même sur la Lune. Un spécialiste des planètes chevronné du Laboratoire de Physique Appliquée de l’Université Johns Hopkins, Paul Spudis, pense qu’une des meilleures raisons pour la NASA de retourner sur la Lune est de mieux comprendre la Terre.

“La Lune est une cible témoin de l’histoire de la Terre”, déclare Paul Spudis, utilisant fort à propos un terme d’ingénieur en armement. Quand des scientifiques veulent mesurer le type, la quantité et la répartition des dégâts causés par une explosion, ils disposent à proximité des cibles témoins en divers matériaux pour mesurer l’impact des matières projetées et des radiations.

Paul Spudis explique : " La Terre et la Lune occupent le même espace dans le système solaire. La Terre est une planète très active, alors que la Lune est une planète morte sans atmosphère. La Lune préserve donc des traces du début de l’histoire du Système Solaire qui ne sont plus visibles sur Terre. "

[/img]

L’astronaute d’Apollo 16 Charles Duke (dont on voit les pieds sur la photo) enfonce un tube de sondage dans le régolite lunaire

Ce n’est pas juste une supposition. Au début des années 70, les astronautes des dernières missions Apollo (15, 16 et 17) ont rapporté des échantillons de carottes de sondage de trois sites lunaires différents.

Les forages ont pénétré le régolite (la couche de roches et poussières fragmentées qui recouvrent la surface de la Lune) sur une profondeur de plus de 2m.

“Les échantillons des couches les plus profondes avaient deux milliards d’années, et n’avaient pratiquement pas évolué depuis.”, dit Spudis. Et de nouvelles analyses plus récentes ont créé la surprise :

" le régolite lunaire emprisonne des particules du vent solaire. Et les carottes de sondage montrent que la composition chimique du vent solaire il y a deux milliards d’années était différente de sa composition actuelle.

Il n’y a pas d’explication à cela dans l’état de nos connaissances sur le Soleil. Mais cette découverte est cruciale pour comprendre la formation de la Terre et l’évolution des étoiles. "

Un retour vers la cible témoin qu’est la Lune permettra peut-être de répondre à une autre question : qu’est ce qui a causé les extinctions massives et brutales d’espèces vivantes qui caractérisent les fins d’ères géologiques sur Terre ?

La plus célèbre est la fameuse extinction K-T, marquant la limite Crétace/Tertiaire, qui a balayé les dinosaures il y a 65 millions d’années, marquant la fin du mésozoïque (l’ère des reptiles) et le début du cénozoïque (l’ère des mammifères).

Beaucoup d’éléments font penser qu’un astéroïde d’une dizaine de kilomètres de diamètre a percuté la Terre, créant une telle catastrophe climatique que les plantes photosynthétiques moururent, ce qui fit mourir de faim la moitié des espèces vivantes du globe.

Le point d’impact a maintenant été identifié, le cratère de Chicxulub qui mesure 160km de diamètre, au large de la péninsule mexicaine du Yucatan.

L’histoire des fossiles fait penser que ces impacts se produisent de manière périodique. " tous les 26 millions d’années " dit Paul Spudis. " Tout le monde n’est pas d’accord, mais les preuves me paraissent convaincantes ".

Pourquoi en serait-il ainsi ?

" Certaines théories sont extravagantes ! "

Il se pourrait qu’un compagnon lointain et invisible du Soleil revienne à intervalle régulier perturber les comètes du nuages de Oort, causant une pluie de comètes sur la Terre. Ou peut-être que le système solaire traverse régulièrement le plan galactique de la Voie Lactée, ce qui causeraient des épisodes périodiques de bombardement.

Cependant, avant de se laisser emporter à échafauder des théories, Paul Spudis nous met en garde " Il faut d’abord s’assurer que cela s’est bien produit ainsi ".

La Terre est-elle vraiment soumise à un bombardement périodique ? Une fois de plus, la Lune tient la clef du mystère : un examen attentif du sol de quelques centaines de cratères pourrait confirmer ou infirmer une périodicité de 26 millions d’années.

" il faut prélever des échantillons des matériaux qui se sont liquéfié au moment de l’impact, et déterminer l’âge des cratères ".

La Lune est un témoin impitoyable – et digne de confiance – pour la Terre.

source;

http://www.cidehom.com/science_at_nasa.php?_a_id=275

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
gab
Chroniqueur


Inscrit le: 10 Jan 2007
Messages: 1451
Localisation: montreal

 Message Posté le: Dim 18 Fév 2007 3:21 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjours

merci pour les détails Wink


aurevoir
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Les missions lunaires » La Lune, témoin impitoyable
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2021 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003