FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Les météorites peuvent être des restes de planète naine ?
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » le systeme solaire » Les météorites peuvent être des restes de planète naine ?
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Ven 14 Mar 2008 10:53 pm    Sujet du message: Les météorites peuvent être des restes de planète naine ?
Répondre en citant

Salut a tous

Deux roches trouvées ensemble en Antarctique sont de gros morceaux d'une planète naine qui a été brisée tôt dans l'histoire du Système solaire, suggèrent des études détaillées.

D'autres restes du proto-monde peuvent encore flotter autour dans la Ceinture d'astéroïdes, et pourraient être identifiables par le spectre de la lumière du Soleil qu'ils reflètent.


Crédit : NASA

Dans les dizaines de premiers millions d'années du Système solaire, les collisions entre les objets rocheux et la désintégration des isotopes radioactifs ont fondu les intérieurs de grands objets.

Des Océans de magma - peut-être profond de centaines des kilomètres - ont recouvert la lune, la Terre, et d'autres grands corps, permettant au matériel dense de s'installer vers leurs centres dans un processus appelé différentiation.

Les deux morceaux de météorite, appelés GRA 06128 et GRA 06129 d'après la région de Graves Nunataks de l'Antarctique où elles ont été trouvées ensemble en 2006, montrent la preuve d'une telle différentiation - ce qui suggère qu'elles proviennent d'un corps massif.

C'est parce que les deux objets sont faits la plupart du temps d'un minéral appelé feldspath, qui constitue environ 75 à 90% de leur volume.

Le feldspath est bien plus abondant dans quelques roches lunaires.

Il est pensé être le résultat des cristaux de feldspath se solidifiant de l'océan primaire de magma sur la Lune.

Parce que le feldspath est un minerai relativement léger, il aurait flotté jusqu'au-dessus de l'océan de magma, lui permettant de former une couche fortement concentrée du minerai.

La quantité de feldspath dans les deux fragments de météorite suggère qu'ils soient les restes d'un corps très grand qui a différencié d'une manière semblable, selon Allan Treiman (Lunar and Planetary Institute in Houston, Texas, USA), qui a mené une étude de l'un des fragments.

'Nouveau monde étrange'

D'autres études de la météorite, y compris une menée par Richard Ash (University of Maryland, College Park), une autre dirigée par Chip Shearer (University of New Mexico, Albuquerque),

et une troisième conduite par Ryan Zeigler (Washington University in St Louis, Missouri), toutes aux USA, conviennent que le corps parent a du être assez massif pour s'être répartis en couches.

Les concentrations de feldspath suggèrent que le corpsétait probablement plus petit que la Lune de 3500 kilomètres de diamètre mais plus grand que Vesta, le troisième plus grand asteroïde dans le Système solaire avec 578 kilomètres de diamètre, note Treiman.

C'est parce que les météorites supposées être de Vesta contiennent de la lave solidifiée, mais pas de grandes concentrations de feldspath.

Cela suggère que Vesta était assez massive pour fondre, mais pas si massive que celle différenciée pour former une couche distincte de minerai.

"C'est un morceau d'un corps de la taille d'une planète naine qui n'existe apparent plus," ajoute Treiman.

"Nous avons ici un échantillon d'un nouveau monde étrange, un échantillon que nous n'avons jamais vu auparavant."

Ere ancienne

Zeigler, cependant, indique les météorites nouvellement étudiées comportent des similitudes avec une classe des météorites appelées brachinites, dont le corps parent semble avoir été assez grand pour fondre partiellement.

"Je pense nous pouvons faire donner des arguments que la nouvelle découverte est du corps parent de brachinite mais je ne pense pas que nous pouvons le dire encore définitivement."

La composition des météorites a conduit les scientifiques à éliminer la possibilité qu'elles sont des morceaux de la Lune, de Mars ou de Vénus.

Et le rapport de fer/manganèse ne correspond pas à celui de la Terre, éliminant la possibilité que c'est un vieux gros morceau extrait de la surface de notre planète qui est revenu plus tard.

En mesurant la désintégration radioactive des éléments dans la météorite, les scientifiques menés par Richard Ash ont montré que la roche a dû être formée il y a environ 4.5 milliards d'années, quand la Terre et les autres planètes fusionnaient.

Etudier ces fragments d'un objet maintenant disparu de cette ère fournit une rare ouverture sur le Système solaire premier, indique Treiman .

A ce moment-là , beaucoup d'objets de taille de planète naine volaient autour du Système solaire.

Certains auraient été projetés hors du Système solaire par des interactions gravitationnelles avec d'autres objets, alors que d'autres se heurtaient pour aider à construire les planètes actuelles dans le Système solaire d'aujourd'hui.

Fragments restants

"Nous regardons peut-être une partie de l'histoire du Système solaire quand les planètes naines étaient partout et en train de former les planètes terrestres," ajourte Treiman.

Mais ce qui est arrivé exactement à l'objet parent de GRA 06128 et de GRA 06129 n'est pas connu. S'il était détruit dans une collision,

il peut encore y avoir des fragments de lui flottant autour du système solaire en tant qu'astéroïdes. Treiman indique que de tels fragments pourraient être identifiés par leurs spectres de lumière.

Quelques aspects de la météorite, tels que l'abondance élevée de sodium dans certains de ses minerais, laissent entendre que le corps parent pourrait avoir contenu beaucoup d'eau, selon une autre étude de la météorite par Tomoko Arai (National Institute for Polar Research, Tokyo, Japon).

La recherche des cinq équipes a été présentée mercredi à la Conférence des Sciences Planétaires et Lunaires à Houston, Texas, USA.

http://space.newscientist.com/article/dn13456-meteorites-may-be-remnants-of-destroyed-dwarf-planet.html

http://www-curator.jsc.nasa.gov/antmet/amn/amnaug07/petdesGRA06128.cfm

http://www-curator.jsc.nasa.gov/antmet/amn/amnaug07/petdesGRA06129.cfm

Gilbert Javaux - PGJ-Astronomie

la source;

http://pagesperso-orange.fr/pgj/0308-nouvelles.htm

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Ven 14 Mar 2008 11:54 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Il vont finir par prouver que ce qui est dit dans l'Enuma Elish est exact. Cela fait dix ans qu'ils ne cessent d'en approcher la confirmation. Rolling Eyes

Amicalement

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » le systeme solaire » Les météorites peuvent être des restes de planète naine ?
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003