FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Le Japon prend pied dans l'ISS
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Actualites » Le Japon prend pied dans l'ISS
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Zebal
Chroniqueur


Inscrit le: 07 Mar 2008
Messages: 139
Localisation: chicoutimi

 Message Posté le: Sam 29 Mar 2008 8:25 pm    Sujet du message: Le Japon prend pied dans l'ISS
Répondre en citant

Avec le lancement, mardi, du laboratoire Kibo, le pays du Soleil-Levant devient avec les États-Unis, la Russie, l'Europe et le Canada, le cinquième occupant de l'ISS.
Il n'y a pas si longtemps, bien peu de gens auraient misé un kopek sur l'avenir de la Station spatiale internationale (ISS), ce gigantesque Meccano orbital destiné à préparer les vols habités vers la Lune et Mars et à effectuer des recherches en apesanteur. Lorsque la navette Columbia s'est désintégrée au-dessus du Texas, le 1er février 2003, causant la mort de ses sept astronautes, l'assemblage, démarré cinq ans plus tôt, n'était qu'à moitié terminé.

Vu le retard déjà accumulé et les incertitudes sur le retour en vol des navettes, seuls vaisseaux capables d'emporter, à 350 kilomètres d'altitude, les éléments lourds de la station, beaucoup se demandaient s'il ne valait pas mieux arrêter les frais tout de suite en désorbitant l'ISS au-dessus de l'océan Pacifique…

Mais, aujourd'hui, changement de perspective. Depuis le lancement de Discovery en juillet 2006, les navettes ont réalisé un quasi-sans-faute, avec pas moins de huit missions réussies vers l'ISS dont la physionomie a changé depuis, du tout au tout. Et, même s'il reste encore dix dessertes à effectuer, la fin du chantier, attendue en septembre 2010, ne paraît plus hors de portée.

Dernier succès en date : pas plus tard que mardi matin (8 h 28 heure française), la navette Endeavour a décollé du centre spatial Kennedy (Floride) pour livrer le premier segment du laboratoire japonais Kibo, qui devrait être fixé vendredi à l'ISS. «Avec ce vol, nous devenons un partenaire véritable de la Station spatiale internationale», se réjouissait peu après le lancement Keiji, Tachikawa, le président de la Jaxa.

Même s'il faut encore deux autres vols de navette pour achever l'assemblage de cet «appartement spatial» de luxe dont le prix est estimé à 2,8 milliards d'euros.

Après les États-Unis, la Russie, le Canada, et plus récemment l'Europe, les cinq principaux partenaires ont maintenant chacun au moins une de leur «brique» fixée à la station.


L'Europe dépendante de ses partenaires

Avec le laboratoire Columbus lancé en février, le cargo ravitailleur ATV-Jules Verne ce week-end (nos éditions du 10 mars 2008), sans oublier le module Harmony en novembre, «l'Europe a ajouté, en l'espace de quelques mois, 45 tonnes de structures supplémentaires à la station», se réjouit Alan Thirkettle, le responsable du programme ISS à l'ESA.

Léopold Eyhaerts, l'astronaute français qu'Endeavour doit ramener sur Terre le 27 mars, vient de démarrer les premières expérimentations à bord de Columbus. Comme ces graines de moutarde arabidopsis mises à germer afin d'observer comment les végétaux se développent en l'absence de pesanteur.

Et ce n'est pas fini ! En comptant le module de jonction Node 3, le bras robotique ERA, les quatre conteneurs italiens MPLM, et le hublot d'observation Cupola, la partie « made in Europe» de l'ISS représentera, au final, la moitié de la partie habitée. Soit un peu plus de 8 % du prix de cet avant-poste spatial évalué à 25 milliards de dollars (16,6 milliards d'euros), vols de navette non compris.

L'Europe reste toutefois dépendante de ses partenaires pour envoyer ses propres astronautes vers l'ISS. Deux solutions s'offrent à elle : rendre «habitable» l'ATV qui doit s'amarrer le 3 avril à l'ISS, ou moderniser la capsule Soyouz en coopération avec les Russes. Dans les deux cas, la facture tourne autour de 5 à 10 milliards d'euros.

Si l'Allemagne et l'Italie ne cachent pas leur enthousiasme pour les vols habités, la France, premier contributeur de l'ESA, se montre plus réticente. La question sera à l'ordre du jour de la prochaine conférence ministérielle de l'ESA, prévue en novembre à La Haye (Pays-Bas).

http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/03/07/01008-20080307ARTFIG00679-le-japon-prend-pieddans-l-iss-.php

zebal
_________________
Trouvera t-on un jour??
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Actualites » Le Japon prend pied dans l'ISS
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2020 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003