FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Hausse des températures: découverte alarmante
Aller à la page Précédente  1, 2
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Climat, environnement et pollution et le fameux rechauffement climatique ! » Hausse des températures: découverte alarmante
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3075
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Sam 04 Oct 2008 1:25 pm    Sujet du message: Hawking pari contre la découverte du boson de Higg au LHC
Répondre en citant

Salut, on est daccord qu'il y a beaucoup de réserve de pétrole et de gaz
naturel(qui est principalement du méthane), mais comme actuellement
l'extraction de ces gisements naturel ne suffit pas a la demande et que le prix des hydrocarbures est en hausse(comme vous le reconnaissez Yves) et que cette hausse semble une tendance générale, alors nous sommes vis a vis de plusieurs choix et ces choix vont possiblement nous donnez le meme résultat au niveau économique, car d'une maniere ou d'une autre, il faut de plus en plus investir pour essayer de répondre de mieux en mieux a la demande, enfin ces choix sont a prendre, et il me semble bien que pour augmenter cette production, les choix qui sont en accord avec une stabilité de la quantitée du gaz carbonique dans l'atmosphere, ne soient pas plus couteux Smile .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
vinety
Chroniqueur


Inscrit le: 25 Déc 2007
Messages: 689

 Message Posté le: Sam 04 Oct 2008 3:04 pm    Sujet du message: Re: Hawking pari contre la découverte du boson de Higg au LH
Répondre en citant

Salut Pierre

Pierre:Salut, on est daccord qu'il y a beaucoup de réserve de pétrole et de gaz naturel(qui est principalement du méthane), mais comme actuellement l'extraction de ces gisements naturel ne suffit pas a la demande et que le prix des hydrocarbures est en hausse(comme vous le reconnaissez Yves) et que cette hausse semble une tendance générale, alors nous sommes vis a vis de plusieurs choix et ces choix vont possiblement nous donnez le même résultat au niveau économique, car d'une manière ou d'une autre, il faut de plus en plus investir pour essayer de répondre de mieux en mieux a la demande, enfin ces choix sont a prendre,

Je suis d'accord avec à peu près tout ce paragraphe, excepté, dont la demande peut être satisfaite. Mais ce sont ces embrouillaminis liés à la fausse idée des CO² qui influent sur les GES qui désorganisent l’offre et la demande et le marché des carburants. Le pétrole est toujours aussi abondant, mais le jeu de la concurrence et de la demande fait que les prix varient. Ce sont les prétentions des uns et des autres qui influent sur l’humeur du marché.

Par exemple, les producteurs d’éoliennes, de panneaux solaires et tout autres gugusses qui peuvent produire de l’énergie, tirent des avantages sur le marché, s’ils peuvent convaincre la population, que le pétrole sera en manque bientôt, ce qui n’est pas le cas, et utilisent pour leur bénéfice, la peur des GES, qui réchauffe le climat, propagé par les activistes de l’écocratie.

Cependant, il sera toujours primordial et nécessaire d’investir massivement dans la recherche et l’exploitation de sources d’hydrocarbure. Quand une poche de gaz est vide ou un champ pétrolifère est tari, les pétrolières doivent investir dans la recherche pour continuer à tirer des profits de cette entreprise. S’ils n’ont plus de pétrole à vendre, leur industrie meurt. C'est pour cela, qu’il y a trente ans, prévoyant alors avec la technologie de forage qu’ils utilisaient atteignait ses limites, ont investie massivement dans d’autres sources plus dispendieuses à exploiter, mais qu’éventuellement, avec le pari qu’ils ont tenu que le cout du baril augmentera, il ont pris le risque et ont gagné. Ce qui désorganise le marché de l’énergie, qui comptait sur cette déplétion pour mettre de l’avant leurs technologies.

Mais, ces technologies de demain, ne peuvent aujourd’hui concurrencer avec les centrales aux mazouts, au charbon, à l’hydroélectricité et au nucléaire, qui elles, produisent de l’énergie à la moitié si ce n’est au tiers du prix de ces technologies de demain. Pour survivent, elles doivent compter sur la fausse idée de réchauffement climatique anthropologique pour se garder la tête hors de l’eau. Sans cette fausse théorie, qui d’ailleurs n’a jamais été confirmée par la science, tient debout, qu’avec la démagogie de l’écocratie, et la peur de demain.

Pierre : et il me semble bien que pour augmenter cette production, les choix qui sont en accord avec une stabilité de la quantité du gaz carbonique dans l'atmosphère, ne soient pas plus couteux.

La stabilité et la quantité de CO² dans l’atmosphère ne sont pas en soi un problème. Mais en nous concentrant sur le CO² et les GES, nous manquons radicalement le bateau, car c’est la pollution qui influe sur nos écosystèmes et surtout les humains, qu’il faut combattre à la source. Pourquoi dépenser des milliards pour résoudre un faux problème, quand ces milliards peuvent être directement alloués directement aux sources de pollution ou à des foyers à circonscrire?

Amicalement

Vinety
_________________
J'ai découvert le secret de la démagogie: toujours dire aux gens ce qu'ils veulent entendre, jamais ce qu'ils ne veulent pas savoir.


Dernière édition par vinety le Dim 05 Oct 2008 12:40 pm; édité 2 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3075
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Sam 04 Oct 2008 5:39 pm    Sujet du message: Re: Hawking pari contre la découverte du boson de Higg au LH
Répondre en citant

vinety a écrit:
S’ils n’ont plus de pétrole à vendre, leur industrie meurt. C,est pour cela, qu’il y a trente ans, prévoyant alors avec la technologie de forage qu’ils utilisaient, ont investie massivement dans d’autres sources plus dispendieuses à exploiter, mais qu’éventuellement, avec le pari qu’ils ont tenu que le cout du baril augmentera, il ont pris le risque et ont gagné. Ce qui désorganise le marché de l’énergie, qui comptait sur cette déplétion pour mettre de l’avant leurs technologies.

Salut, c'est ce que semble avoir fait l'industrie pétroliere en Alberta;
voulant assurer sa survie, ils ont investi massivement dans l'exploitation
des sables bitumineux, ils ont développé une technologie tres couteuse qui contribu a faire des sables bitumineux une source d'énergie qui émet beaucoup plus de CO2 que le pétrole ordinaire et cela est une honte pour tout les Canadiens et cette mauvaise exemple est déja connu mondialement.
Ces compagnies semblent avoir peur de faire d'autres pari pour assurer leur survi et vos remarques ne va pas encouragé ces compagnies a prendre d'autre direction .
La production actuelle de pétrole a partir des sables bitumineux peut etre augmenté considérablement, mais pour cela il faudra encore beaucoup plus d'investissement et cette investissement se fera au fur et a mesure que les compagnies pétroliere Albertaine feront des profits avec ces sables, ce qui fait que l'ampleur des émissions de CO2 de cette industrie continura d'augmenté considérablement, cela si rien n'est fait pour les arreté ou les dissuadé de ne pas produire plus de cette maniere Sad .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
vinety
Chroniqueur


Inscrit le: 25 Déc 2007
Messages: 689

 Message Posté le: Dim 05 Oct 2008 12:37 pm    Sujet du message: Re: Hawking pari contre la découverte du boson de Higg au LH
Répondre en citant

Salut Pierre

Vinety :S’ils n’ont plus de pétrole à vendre, leur industrie meurt. C,est pour cela, qu’il y a trente ans, prévoyant alors avec la technologie de forage qu’ils utilisaient, ont investie massivement dans d’autres sources plus dispendieuses à exploiter, mais qu’éventuellement, avec le pari qu’ils ont tenu que le cout du baril augmentera, il ont pris le risque et ont gagné. Ce qui désorganise le marché de l’énergie, qui comptait sur cette déplétion pour mettre de l’avant leurs technologies.

Pierre :
Salut, c'est ce que semble avoir fait l'industrie pétrolière en Alberta; voulant assurer sa survie, ils ont investi massivement dans l'exploitation des sables bitumineux, ils ont développé une technologie très couteuse qui contribue a faire des sables bitumineux une source d'énergie qui émet beaucoup plus de CO2 que le pétrole ordinaire et cela est une honte pour tous les Canadiens et ce mauvais exemple est déjà connu mondialement.


En fait, ils ont investi 42 milliards de $ avant même de savoir si par hasard cet investissement serait rentable. Cependant, ces sables bitumineux rapportent aujourd’hui près de 100 milliards au gouvernement canadien et albertain.

Le CO² n’est pas un polluant, mais un fertilisant et contribue à l’accélération de la croissance des plantes. Il n’y a pas de différence entre une essence qui vient des sables bitumineux et celle qui vient du golfe en ce qui concerne l’émission de CO².

En ce qui concerne directement la production de pétrole avec les sables bitumineux, c’est que le procédé requiert beaucoup de chaleur et d’eau pour extraire la mélasse des sables qui en sont enrobés. Et l'énergie pour la produire vient du charbon ou du mazout utilisés pour chauffer l’eau, qui sert à diluer le pétrole. Ce qui est sûr, c’est que ce procédé d’extraction est beaucoup plus élaboré, plus polluant et dispendieux que le simple pompage de pétrole d’un champ pétrolifère.

Les polluants émis par ce procédé peuvent être filtrés et piégés. Ce n’est qu’une question de volonté politique, pour tarir ces sources de pollution.

Je ne vois pourquoi ce serait une honte pour les Canadiens, à moins que ceux qui le disent soient jaloux de notre bonne fortune ou essaient de nous diaboliser, parce que nous ne tombons pas dans le piège de l’écocratie et des boursicoteurs du carbone de Kyoto, qui voit là, une entorse à leur mystification du RCA, qu’ils pensent suffisamment diffusé et cru par la population occidentale, pour leur permettre de nous montrer du doigt.

Que feront ces démagogues et ces manipulateurs de mauvais augure, quand les pays asiatiques seront tout aussi heureux de posséder de telles ressources et de les exploiter. Que feront ces drôles pour les arrêter?

Si au Québec, nous avions de tels sables bitumineux à exploiter, je me demande si les québécois, à l’idée du pactole qui leur tomberaient sur la tête, seraient tout aussi rapide à décrier ces sables bitumineux, connaissant les possibilités des retombés d’enrichissement collectif, qui en résulterait?.

Pierre :Ces compagnies semblent avoir peur de faire d'autres paris pour assurer leur survit et vos remarques ne va pas encourager ces compagnies à prendre d'autre direction.

Je ne crois pas que mes commentaires puissent changer le cours des évènements. Les compagnies pétrolières sont maitres de leurs décisions, et mes remarques n’y changeront rien. Cependant, je suis très heureux que les Albertains puissent en profiter allègrement et aussi, les nombreux Québécois qui trouvent là des salaires à faire baver les autres de jalousie. Imagine, des salaires qui vont de 90 à 150 mille $ par année, soit à peu près quatre fois le salaire moyen d’un québécois, wow. Si j’étais plus jeune, je crois que je déménagerais en Alberta pour en profiter. Un Klondike pour eux et pour tous les Canadiens.

Pierre : La production actuelle de pétrole a partir des sables bitumineux peut être augmenté considérablement, mais pour cela il faudra encore beaucoup plus d'investissement et cette investissement se fera au fur et a mesure que les compagnies pétrolière Albertaines feront des profits avec ces sables, ce qui fait que l'ampleur des émissions de CO2 de cette industrie continuera d'augmenté considérablement, cela si rien n'est fait pour les arrêter ou les dissuader de ne pas produire plus de cette manière Sad .

Elle va augmenter, c’est la seule chose qui est tout à fait sure, et les Albertains en profiteront, malgré les quelques désagréments qui viennent avec. Ce n’est pas eux, qui vont s’en plaindre…Non? Pourquoi devrions-nous les arrêter? Ils procurent du pétrole pour ceux qui en ont besoin et de plus enrichissent toute une communauté et par ricochet nous aussi. Serions-nous jaloux? Quand les Albertains seront suffisamment riches, ils feront les pressions nécessaires pour éliminer les désagréments reliés l’exploitation de leur trésor.

La façon de produire va automatiquement changer avec le temps, à mesure de l’expérience acquise que tout un chacun tirera de cette nouvelle technologie. Cela a toujours été un processus normal dans l’élaboration d’une nouvelle technologie. Aujourd’hui, on ne fabrique plus les autos comme dans les années vingt, pourquoi, en serait-il autrement pour l’exploitation des sables bitumineux?

Il y a un autre principe d’ingénierie qui dit ceci : le cout de production est réduit d’un facteur fixe (relié à l’industrie en cause), à chaque fois que la quantité produite double. Si la courbe d’apprentissage de l’industrie de l’exploitation des sables bitumineux est, disons, de 10 %, à chaque fois que la quantité de barils produits doublera, le cout sera réduit de 10 %. Si le premier millier de barils produits coute X, le double, 2 mille barils coutera 90 % de X, et ainsi de suite.

Cela donne une courbe exponentielle.

Bonne journée

Yves
_________________
J'ai découvert le secret de la démagogie: toujours dire aux gens ce qu'ils veulent entendre, jamais ce qu'ils ne veulent pas savoir.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3075
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Dim 05 Oct 2008 8:51 pm    Sujet du message: Hausse de la température: découverte allarmante
Répondre en citant

Da Vinci a écrit:

Serions-nous Jaloux ?

Salut, si en Alberta ils ont plus de ressource naturel pour produire de l'énergie, ce dont je ne suis pas certain, en tout cas on peut tout de meme espéré rivalisé en développement du renouvelable, exemple, les Québéquois sont dans la course pour produire des hydrocarbures a partir de la culture marine de micro-algues, qui est une source d'énergie renouvelable qui peut ne pas contribuer a l'augmentation de l'effet de serre, si cette ressource est bien exploité.
Je t'assure Yves que la fierté des Québéquois qui seront en Alberta pour aider les Albertains a exploité leur sable, pourrait changé, si un bon jour on leur apprend que les Québéquois ont gagné leur pari et développe cette ressource de micro-algue cultivé aussi bien que les meilleurs spécialiste ailleurs dans le monde.
A cause de l'espoir que j'ai pour le développement de divers énergie renouvelable ici au Québec, je n'ai donc rien a envié au autres résidents
qui réside ailleurs dans le monde Smile .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
vinety
Chroniqueur


Inscrit le: 25 Déc 2007
Messages: 689

 Message Posté le: Lun 06 Oct 2008 11:59 am    Sujet du message: Re: Hausse de la température: découverte allarmante
Répondre en citant

Salut Pierre

Da Vinci: Serions-nous jaloux?]

Pierre: Salut, si en Alberta ils ont plus de ressources naturelles pour produire de l'énergie

Actuellement c'est le cas avec les sables bitumineux.

PIerre: ce dont je ne suis pas certain, en tout cas on peut tout de même espérer rivalisé en développement du renouvelable.

J'aime bien ce mot "développement durable" un fourretout politique, qui sert bien leur démagogie et celle de l'écocratie. Un terme en vogue, qui durera jusqu'au jour où ce mot ne signifiera plus rien, comme les mots "vitamine" "Oméga 3" etc. Des mots et des termes qui ont leurs heures de gloire et qui sont rapidement remplacés par d'autres qui sont moins démodés.

Par exemple, le mot "développement" qui a aussi pour synonymes [cheminement, cours, déroulement, devenir, évolution , fil, marche, progrès , progression, suite, etc,] et qui veut aussi dire changements, ne peut avoir pour "attribut ou qualité", le mot durable, qui veut dire qui ne change pas (ancré, chronique , endémique, enraciné, établi, gravé, implanté, indéracinable, inextirpable, invétéré , persistant, tenace, vieux, vivace, etc.

Donc, on pourrait remplacer ce terme "développement durable" par "évolution chronique" ou "progrès invétéré " qui par contexte signifie que l’évolution de s’arrête jamais, ce qui est une contradiction du terme "développement durable" ! Un petit jeu de pinaillage qui m’amuse beaucoup.

C’est quand même la loi de la nature, "changements perpétuels " et non "développement durable"…Non ? La seule chose qui dure, c’est la bêtise humaine, selon tous les sens possibles qu’on peut lui donner.

Pierre : exemple, les Québécois sont dans la course pour produire des hydrocarbures à partir de la culture marine de microalgues, qui est une source d'énergie renouvelable qui peut ne pas contribuer a l'augmentation de l'effet de serre, si cette ressource est bien exploité.

La culture marine des microalgues est connue depuis les années 50. Parmi les algues oléagineuses utilisées pour produire de l’huile, qui est transformé en mazout :

Micro-Algues % d’huile par matière sèche
_________________________________________
Botryococcus braunii 25-75 %
Chlorelle sp. 28-32 %
Dumaliella promolecta 23 %
Isochrysis sp. 25- 33 %
Nitzschia sp. 45-47 %
Phaeodactybum tricornutum 45-47 %
Tetraselmis sueica 15-23 %
__________________________________________
Tableau 1 : comparaison des teneurs naturelles en huile chez différentes espèces de micro-algues

Comme on peut le constater, il y a 7 sortes d’algues qui sont utilisées. Comme de raison, les Québécois ne sont pas les seuls dans la course et doivent concurrencer avec plusieurs pays qui expérimente ce procédé. Ce n’est pas un problème en soi, car chacun des pays pourrait s’autoalimenter.

Mais on pourrait se poser la question suivante? Pourquoi ce "biodiésel" issu de l’huile de ces microalgues n’est-il pas encore disponible à la pompe? Serait-ce parce que le cout du mazout issu de ce procédé n’est pas encore concurrentiel? Je sais, c’est mieux que la bio-carburant issu de plantes oléagineuses cultivées sur de grandes surfaces et qui font concurrence à l’alimentation humaine. Par exemple, si la France voulait emprunter cette filière, elle serait obligée d’utiliser 108 % de ses terres cultivables? Avec quoi les Français se nourriraient-ils?

Pierre :Je t'assure Yves que la fierté des Québéquois qui seront en Alberta pour aider les Albertains a exploité leur sable, pourrait changé, si un bon jour on leur apprend que les Québéquois ont gagné leur pari et développe cette ressource de microalgue cultivée aussi bien que les meilleurs spécialistes ailleurs dans le monde.

Laissons-nous montrer notre savoir-faire et attendons les résultats. Et je parie que ces procédés seront utilisés "at large", seulement, quand les hydrocarbures fossiles seront taris, et cela pourrait prendre des siècles. Et entre temps, nous aurons tout le temps nécessaire pour développer des sources énergétiques ou des procédés, pour remplacer ceux qui sont facilement et économiquement exploitables aujourd’hui.

Aussi, il y a une autre source énergétique, quoi que méprisée pour le moment par l’écocratie, qui est le nucléaire, qui peut nous fournir une énergie à bon marché et dont les ressources nucléaires (uranium) sont quasi inépuisables et tellement propre. La seule pollution est la vapeur d’eau.

Pierre : A cause de l'espoir que j'ai pour le développement de diverse énergie renouvelable ici au Québec, je n'ai donc rien à envié au autres résidents qui résident ailleurs dans le monde.

L’espoir vitalise notre vie à tous.

Amicalement

Yves
_________________
J'ai découvert le secret de la démagogie: toujours dire aux gens ce qu'ils veulent entendre, jamais ce qu'ils ne veulent pas savoir.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3075
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Lun 06 Oct 2008 2:49 pm    Sujet du message: Hausse de la température: découverte allarmante
Répondre en citant

Da Vinci a écrit:

Donc,on pourrait remplacer ce therme de" développement durable"par"évolution chronique" ou

Salut, je ne suis pas daccord, que parce que l'énergie renouvelable
est un développement durable, que cela signifie régression, et je vous donne un exemple d'une énergie renouvelable qui est durable et qui ne signifie pas régression:
soit l'énergie hydroélectrique et l'énergie des éoliennes Surprised .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
El Kabong
Chroniqueur


Inscrit le: 19 Avr 2007
Messages: 140
Localisation: Pointe St-Charles

 Message Posté le: Mer 08 Oct 2008 7:37 pm    Sujet du message: Re: Hausse de la température: découverte allarmante
Répondre en citant

vinety a écrit:
J'aime bien ce mot "développement durable" un fourretout politique, qui sert bien leur démagogie et celle de l'écocratie. Un terme en vogue, qui durera jusqu'au jour où ce mot ne signifiera plus rien, comme les mots "vitamine" "Oméga 3" etc. Des mots et des termes qui ont leurs heures de gloire et qui sont rapidement remplacés par d'autres qui sont moins démodés.

Effectivement...

Maintenant que nos poli-ti-chiens se sont mis à ergoter sur le développement durable est apparu un nouveau terme destiné à remplacer l'ancien.

Il s'agit de "développement soutenable". Nuance!

Citation:
Développement durable ou soutenable ?

Il existe une polémique sur la traduction du concept anglais « Sustainable development » qui a été traduit en français par « développement durable ».

Certains préfèrent parler de « développement soutenable », c’est-à-dire de ce que notre environnement peut supporter sur le long terme, ce qui serait aussi une traduction plus littérale du terme anglophone, tandis que, les tenants du terme « durable » préfèrent insister sur la notion de durabilité (cohérence entre les besoins et les ressources globales de la Terre sur le long terme) plutôt que sur l’idée d’une recherche de la limite jusqu’à laquelle la Terre sera capable de nous porter sans dommage.

Pour ma part, cette traduction de « durable » ne met pas assez l’accent sur les changements incontournables que nécessite la mise en œuvre du « sustainable development », notamment avec la prise de conscience des limites de portée de notre planète.

On peut en effet s’interroger sur ce qui doit durer. Es- ce le mode de développement que nous entretenons depuis 2 siècles et qui montre aujourd’hui ces limites à travers l’émergence de crises sociales, économiques et écologiques?


Anyway!
Étant donné les baisses de productivité éventuelles (en nourriture) dues au modèle "capitalisme sauvage" en vigueur presque partout. Peut-être que les générations du futur parleront de "massacre soutenable" au sujet de la nature et des humains...

Santé, sécurité et bien-être spatial.

_________________
Le mystère de la conscience?
Données erronnées.
Résultats significatifs.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
vinety
Chroniqueur


Inscrit le: 25 Déc 2007
Messages: 689

 Message Posté le: Jeu 09 Oct 2008 12:23 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut mon ami El Kabong

El Kabong: Anyway!
Étant donné les baisses de productivité éventuelles (en nourriture) dues au modèle "capitalisme sauvage" en vigueur presque partout. Peut-être que les générations du futur parleront de "massacre soutenable" au sujet de la nature et des humains...


Si je lis bien ce texte ....baisse de productivité éventuelle (nourriture).. , cette phrase n'est-elle pas de la rhétorique, du (bla..bla), car "éventuelle" est une hypothèse...Non? Si l'on se fie sur ce qui se passe en ce moment au sujet de la nourriture, l'humanité n'en a jamais autant produit, malgré la démographie actuelle (6.7 milliards d'h), ce qui est contraire à cette hypothèse….Non? Où est cette baisse de productivité, quand la terre n'a jamais autant produit autant de nourriture!

Extrait du livre: " l’écologie sceptique" p164 de Bjorn Lomborg : Les stocks de céréales ne sont pas particulièrement bas et, quoi qu’il en soit, il n’y a pas lieu de s’inquiéter à leur sujet. En réalité, la sécurité alimentaire est meilleure aujourd’hui grâce précisément à l’élargissement du commerce mondial. Et le " tampon de réserves céréalières " garantira la consommation de l’humanité en cas de récolte catastrophique.



Prévisions jusqu'à 2030.

Le "Monde et les pays en voie de développement " ont dépassé le nombre de calories utilisées par les pays industrialisés en 1960, passant de 2950 par les "PI" à 3100 calories prévues en 2030 pour les "P.V.D.", ce qui veut dire, que les pays en voie de développement, mangeront déjà mieux en 2030, que nous mangions en 1960!

Mais quand même, les pays industrialisés auront accès à 525 calories de plus par jour que les "P.V.D". Quand même, depuis 1960 un ajout de 1000 calories à leur quotidien...Non? (1925 en 1960 à 3025 prévues en 2030)

La terre n'a jamais eu autant de nourriture pour énergiser les humains qui la peuple. C'est quand même étrange de constater que plus les humains se reproduisent, mieux ils mangent?

Amicalement

Yves
_________________
J'ai découvert le secret de la démagogie: toujours dire aux gens ce qu'ils veulent entendre, jamais ce qu'ils ne veulent pas savoir.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
vinety
Chroniqueur


Inscrit le: 25 Déc 2007
Messages: 689

 Message Posté le: Ven 10 Oct 2008 12:28 pm    Sujet du message: Re: Hausse de la température: découverte allarmante
Répondre en citant

Salut Pierre

Vinety :Donc,on pourrait remplacer ce therme de" développement durable"par"évolution chronique" ou

Pierre :Salut, je ne suis pas d’accord, que parce que l'énergie renouvelable est un développement durable, que cela signifie régression, et je vous donne un exemple d'une énergie renouvelable qui est durable et qui ne signifie pas régression: soi l'énergie hydroélectrique et l'énergie des éoliennes Surprised .]

Si j’ai délibérément introduit ce petit pinaillage dans mon texte, c’était pour m’amuser aux dépens des environnementalistes bornés, ce qui n’est pas ton cas, et ensuite pour dédramatiser le contexte sur les énergies.

Les énergies renouvelables telles que tu les mentionnes sont effectivement durables. C’est réel, mais seulement accessible pour les régions où les rivières existantes peuvent être harnachées à un cout acceptable. (hydroélectricité)

Pour les éoliennes, je ne suis pas aussi chaud, car les éoliennes ont un rendement inférieur à 25 %, à cause du vent qui ne peut être régulé et qui n’est pas toujours au rendez-vous.
Ce qui veut dire, que pour chaque groupe d’éoliennes existant, fournissant une énergie donnée, il doit être appuyé par trois centrales électriques avec la même capacité ou une qui peut fournir le triple et fonctionnant probablement au charbon, au pétrole, au gaz ou à l’énergie nucléaire. Pourquoi, dans ce cas, ne pas tout simplement utiliser une seule centrale électrique, qui génèrera la même énergie à un cout moindre?

Au Québec, elles sont inutiles, inefficaces et beaucoup plus dispendieuses que l’hydroélectricité, et en plus pollue notre environnement visuel. Chez nous, il y a plein de rivières qui peuvent être harnachées et qui pourraient fournir plein d’énergie à nos citoyens et de plus enrichir notre trésor commun, en vendant les surplus à nos voisins immédiats qui en ont toujours un besoin criant.

Amicalement

Vinety (écolo sceptique)
_________________
J'ai découvert le secret de la démagogie: toujours dire aux gens ce qu'ils veulent entendre, jamais ce qu'ils ne veulent pas savoir.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
El Kabong
Chroniqueur


Inscrit le: 19 Avr 2007
Messages: 140
Localisation: Pointe St-Charles

 Message Posté le: Jeu 16 Oct 2008 10:56 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut!

Citation:
La terre n'a jamais eu autant de nourriture pour énergiser les humains qui la peuple. C'est quand même étrange de constater que plus les humains se reproduisent, mieux ils mangent?

La croissance n'est pas infinie dans un système fini.
Wink
Tôt ou tard, nous atteindrons les limites du système.
Et puis, si les sols produisent comme jamais, la Mer en a perdu...
Et si les sols se meurent à cause des produits chimiques synthétiques, un "crash" est toujours possibles au niveau de la production.

Reste aussi à voir si les changaments climatiques apporteront de nouveaux sols exploitables ou non.

Finalement, la croissance de la population devra bien avoir une limite...

_________________
Le mystère de la conscience?
Données erronnées.
Résultats significatifs.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Johnny
Chroniqueur


Inscrit le: 10 Avr 2008
Messages: 282
Localisation: st-jean

 Message Posté le: Mar 21 Oct 2008 2:57 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonsoir le monde

Exactement kabong Laughing

Vinety exagere pas mal, quand il mentionne que les ressources de la planete sonts illimitées Rolling Eyes
_________________
Johnny pour vous servir!!
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Thomas
Chroniqueur


Inscrit le: 08 Nov 2007
Messages: 330
Localisation: ottawa

 Message Posté le: Jeu 23 Oct 2008 4:08 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour

c' est certain que les ressources de notre planete sonts limitées Wink

ceux qui affirme le contraire sont dans l' erreur et mal informée Rolling Eyes

A+
_________________
le pire con , est le vieux con, car il a de l' expérience!!!!!
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Climat, environnement et pollution et le fameux rechauffement climatique ! » Hausse des températures: découverte alarmante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2020 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003