FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
3.000 euros pour flotter en apesanteur en Airbus A300 ZERO-G
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Actualites » 3.000 euros pour flotter en apesanteur en Airbus A300 ZERO-G
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11028
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mer 12 Nov 2008 12:28 am    Sujet du message: 3.000 euros pour flotter en apesanteur en Airbus A300 ZERO-G
Répondre en citant

SAlut a tous

L'Europe compte s'implanter sur le marché du "tourisme spatial" en proposant des expériences de vol en apesanteur, dont les recettes contribueront à financer ses recherches scientifiques. Arrow


A l'heure où les ambitions spatiales de l'Europe se heurtent à la crise financière en cours, ce projet, qui allie science et aventure, a été dévoilé au cours d'un vol proposé à des responsables européens à bord d'un Airbus A300 ZERO-G, spécialement reconditionné, vol auquel Reuters a été convié.

De brèves doses d'apesanteur sans atteindre l'espace sont possibles depuis des décennies à bord d'avions de ligne spécialement reconditionnés,

comme l'avion "Vomit Comet" de la Nasa, qui a permis d'entraîner toute une génération d'astronautes américains et a servi au tournage de certaines scènes du film Apollo 13.

Désormais, de tels vols sont de plus en plus utilisés à des fins de recherche ou pour préparer des équipements destinés à la Station spatiale internationale (ISS).

Novespace, filiale du Cnes (Centre national d'études spatiales, français) et de l'ESA (Agence spatiale européenne), déclare être à la pointe dans ce domaine avec un Airbus A300 reconverti pour les vols balistiques.

"Cet Airbus est un laboratoire de recherche scientifique.

Il est unique en Europe et il est le plus gros appareil au monde à permettre des conditions d'apesanteur pour la communauté scientifique", a déclaré à Reuters Jean-François Clervoy, spationaute français et directeur de Novespace.

Pour parvenir à des conditions d'apesanteur, les pilotes d'essai français effectuent au-dessus de l'Atlantique une série d'arcs paraboliques qui ressemblent à des montagnes russes, cela sur une déclivité d'environ 2.500 mètres.

Durant les phases d'ascension puis de chute de l'appareil, les passagers ressentent doublement leur poids habituel, mais, au sommet de l'arc parabolique, ils connaissent pendant 22 secondes un état d'apesanteur.

BUDGET SERRÉ POUR L'ESA

"Aujourd'hui, il n'existe pas de réglementation autorisant cela, mais quelques fois par an, nous pourrions avoir à titre exceptionnel l'autorisation de mêler science et démonstration pour les observateurs", ajoute Clervoy, en disant son espoir de commencer les vols publics d'ici un an.

Il en coûterait alors 3.000 euros pour une série de 30 phases de 22 secondes - soit au total 11 minutes - en apesanteur.

Des expériences de ce genre coûteraient considérablement moins cher, pour un quidam, que les 30 à 35 millions de dollars (23,5 à 27,5 millions d'euros) que paient certains touristes riches pour se rendre véritablement en orbite spatiale.

La seule différence avec l'apesanteur ressentie dans l'espace, c'est le temps passé à flotter, note Clervoy, qui a volé trois fois à bord de la navette spatiale américaine.

Clervoy souligne que les billets vendus par Novespace pour des vols en apesanteur ne viseront pas à dégager des profits mais contribueront au financement des recherches effectuées à bord de l'Airbus reconditionné.

En invitant à un vol des responsables de l'espace d'Europe orientale et du nord, Novespace espérait attirer de nouveaux projets scientifiques à bord de l'avion, qui est à ce jour surtout utilisé par la France et l'Allemagne.

Ce vol a eu lieu quelques semaines avant un conseil des ministres européens au cours duquel devront être prises des décisions difficiles en raison des pressions sur les budgets nationaux.

Le budget annuel de l'ESA, de l'ordre de trois milliards d'euros, représente à peu près un cinquième des dépenses civiles de la Nasa.

Parmi les recherches effectuées à bord de l'Airbus A300 ZERO-G figurent des expériences financées par l'ESA sur l'hypertension artérielle,

sur la mise au point de micropuces plus performantes ou sur les moyens de faire pousser des plantes dans l'espace, en vue de futures missions habitées vers Mars, lesquelles seront appelées à durer deux à trois ans.

Version française Eric Faye

La source;

http://fr.news.yahoo.com/4/20081111/tsc-europe-apesanteur-011ccfa.html

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
néo
Chroniqueur


Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1796
Localisation: valleyfield

 Message Posté le: Mer 12 Nov 2008 2:09 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonsoir

Ça commence a etre plus abordable leurs histoire qui s' envolent en l' air Very Happy

aurevoir
_________________
vivre et laisser vivre
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Actualites » 3.000 euros pour flotter en apesanteur en Airbus A300 ZERO-G
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2021 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003