FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
L'exploration humaine de l'espace
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Actualites » L'exploration humaine de l'espace
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mer 22 Avr 2009 10:27 pm    Sujet du message: L'exploration humaine de l'espace
Répondre en citant

SAlut a tous

Les freins à l'exploration humaine du Système Solaire sont si nombreux que l'on oublie tout l'ingéniosité qu'Homos Sapiens à fait preuve pour parvenir à ce qu'il est aujourd'hui.

Tout au long de son histoire, son aptitude à fabriquer des outils lui a permis de coloniser de façon progressive toutes les terres émergées de la planète. Arrow


L'homme pointe aujourd'hui son regard vers les étoiles et s'il se demande comment quitter son berceau, la Terre, il a l'intime conviction que son évolution future le poussera à construire les outils nécessaires à ce voyage.

Et s'il s'avère qu'il fait fausse route se rendant compte que sa place n'est pas dans l'espace ou qu'il n'est pas capable de s'éloigner plus loin que de Mars, il devra faire face à son destin, bloquer à jamais sur une planète aux ressources limitées et s'interroger sur sa place dans l'Univers.

Des distances importantes

Les distances qui séparent les objets du Système Solaire se comptent en année, à l'exception de la Lune que l'on peut atteindre en quelques jours, et celles qui séparent les étoiles en milliers d'années.

Autrement dit, entreprendre de tels voyages est sinon impossible en tout cas bien difficile à envisager ces prochaines décennies.

Le voyage spatial restera toujours cher et compliqué car on ne s'extrait pas facilement d'un puit gravifique et on ne voyage pas facilement dans le vide cosmique dans un environnement par nature hostile à l'homme.

Des technologies limitées

Aujourd'hui, les technologies humaines que nous maitrisons ne sont pas adaptées aux contraintes des vols habités de longues durées.

Il est indéniable que d'ici quelques décennies cette capacité sera acquise.

A moins de trouver une faille dans la physique moderne qui permettrait de rejoindre un point à un autre de façon plus rapide ou de découvrir un nouveau combustible capable de produire une grande d'énergie à partir d'une masse de combustible très faible, l'homme est aujourd'hui contraint de rester sur Terre.

La motorisation et le support vie sont les 2 sujets qui posent le plus de problèmes aux planificateurs de ces missions.

La gestion d'un support-vie sur des durées aussi longues obligera à un recyclage très efficace.

Chose que l'on ne sait même pas faire sur Terre.

Les besoins en oxygène, eau et nourriture sont si énormes qu'une des solutions serait de les produire au fur et à mesure de nos besoins. Mais là aussi, on est loin du compte.

Sur la question de la propulsion, les experts se heurtent à plusieurs problèmes.

Il va de soit que l'exploration humaine du Système Solaire nécessitera une amélioration de la propulsion chimique classique, voire de son abandon au profit d'autres concepts plus novateurs comme la propulsion nucléaire.

Quant à quitter le Soleil et rejoindre les étoiles environnantes, les solutions se trouvent du côté des écrivains de science-fiction.

Un bon en avant ?

Enfin, autre sujet de réflexion.

Si la composition de l'Univers est connue, tout au moins dans sa partie visible, plus de 90 % de sa masse est inconnu des astronomes qui parlent de matière noire ou de masse manquante.

Cette situation s'apparente à celle des poissons qui peuplent nos océans.

Ont t'ils seulement conscience qu'ils évoluent dans de grand réservoirs d'eau posés sur la surface d'une planète ?

Certainement nom.

Imaginez le bon en avant que l'homme ferait s'il parvenait à découvrir un pourcentage de cette masse manquante.

Nos lois physiques qui ne permettent pas d'expliquer la nature de cette matière noire serait vraisemblablement revisitée en profondeur ce qui favoriserait une accélération des savoirs et partant de là une sorte de nouvelle révolution technologique.

Cette hypothèse de bon en avant est évidemment toute théorique car rien ne dit que l'homme aura la capacité de comprendre ce qu'il découvrira et de s'en servir.

Mais faisons confiance à Homos Sapiens.

Aurait t'il pu évoluer de la sorte si tout au long de son histoire il n'avait jamais passé outre ces 2 formules:

'selon nos connaissances actuelles' et 'il faudrait bien plus d'énergie que nous pouvons en produire'.


© flashespace aidé de J-Marc Brauer

la source;

http://www.flashespace.com/html/avril09/20b_04_09.htm

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Paul
Chroniqueur


Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 458
Localisation: Brossard

 Message Posté le: Jeu 23 Avr 2009 2:18 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

bonjour

un grand pas pour nous les hommes Wink
_________________
Tout est possible ! quand on veut !
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Numéro ICQ
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Actualites » L'exploration humaine de l'espace
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003