FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Nouvel amas globulaire dans la Voie lactée
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Actualites » Nouvel amas globulaire dans la Voie lactée
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mer 14 Mar 2007 10:28 pm    Sujet du message: Nouvel amas globulaire dans la Voie lactée
Répondre en citant

SAlut a tous

Les images faites avec le télescope NTT (New Technology Telescope) de l'ESO à La Silla par une équipe d'astronomes allemands révélent un riche amas circulaire d'étoiles dans la partie intérieure de notre Galaxie.

Situé à 30.000 années-lumière, ce groupe compact inconnu auparavant d'environ 100.000 étoiles est probablement un nouvel amas globulaire.

Les amas d'étoiles nous fournissent des conditions uniques de laboratoire pour étudier des aspects divers de l'astrophysique. Ils représentent des groupes d'étoiles avec des âges, des quantités d'éléments chimiques et des distance semblables.

Les amas globulaires, en particulier, sont des fossiles dans la Voie lactée qui fournissent des informations utiles. Avec des âges d'environ 10 milliards d'années, ils sont parmi les objets les plus anciens dans notre Galaxie - presque aussi vieux que l'Univers lui-même.

Ces massifs amas d'étoiles de forme sphérique sont donc des témoins des jeunes et mystérieuses époques de l'Univers.

"De plus, les propriétés des amas globulaires sont profondément reliées à l'histoire de leur galaxie hôte," note Dirk Froebrich (University of Kent), et auteur principal de l'article présentant les résultats.

"Nous croyons aujourd'hui que les collisions de galaxies, le cannibalisme de galaxies, ainsi que les fusions de galaxies laissent leurs empreintes dans la population des amas globulaires de n'importe quelle galaxie donnée.

Ainsi, en étudiant les amas globulaires nous espérons pouvoir les employer pour évaluer notre compréhension de la formation et de l'évolution des galaxies". Arrow



Dans notre propre Galaxie environ 150 amas globulaires sont connus, chacun contenant des centaines de milliers d'étoiles.

Contrairement à leurs frères plus petits et de forme moins régulière - les amas ouverts - les amas globulaires ne sont pas concentrés dans le disque galactique ;

ils sont plutôt sphériquement distribués dans le halo galactique, avec une augmentation de concentration vers le centre de la Galaxie. Jusqu'au milieu des années 1990, des amas globulaires ont été identifiés la plupart du temps à l'oeil - par l'inspection visuelle de clichés photographiques.

Cependant, ces recherches antérieures sont susceptibles d'avoir oublié un nombre significatif d'amas globulaires, en particulier près du disque de la Galaxie, où des nuages denses de poussières et de gaz masquent la vue.

Dans les premiers temps de l'astronomie extragalactique ce secteur s'est appelé la "Zone à éviter" parce que les systèmes stellaires extragalactiques semblaient être très rares dans cette partie du ciel.

La recherche des amas globulaires absents dans notre Galaxie exige des observations en infrarouge, parce que le rayonnement infrarouge peut pénétrer le "brouillard galactique" épais.

En utilisant les modernes détecteurs infrarouges sensibles, ceci est maintenant possible.

L'exécution du recensement est non seulement un défi dans son propre intérêt, comme trouver de nouveaux amas globulaires est utile pour plusieurs raisons additionnelles.

Par exemple, l'analyse de leurs orbites permet aux astronomes de tirer des conclusions sur la distribution de la masse dans la galaxie. Les amas d'étoiles peuvent donc être employés comme sondes pour la structure à grande échelle de la Voie lactée.

"Il a été estimé que la région près du Centre Galactique pourrait contenir environ 10 amas globulaires jusqu'ici inconnus et nous avons commencé une grande campagne pour les dévoiler et les caractériser," explique Helmut Meusinger (Thüringer Landessternwarte Tautenburg, Allemagne), et membre de l'équipe.

Les astronomes ont effectué une recherche systématique à grande échelle et automatisée (de 14.400 degrés carrés) des amas globulaires candidats dans le plan galactique en entier, basée sur l'étude en proche infrarouge 2MASS (Two Micron All Sky Survey). Finalement, seulement environ une douziane d'objets condidats sont restés.

Les astronomes ont observé ces candidats avec l'instrument SofI fixé au télescope NTT (New Technology Telescope) à la La Silla (Chili), prenant des images avec trois filtres différents en proche infrarouge.

Les nouvelles images sont dix fois plus profondes et ont une résolution angulaire bien meilleure que les images 2MASS originales, permettant de ce fait aux astronomes de résoudre au moins en partie l'accumulation dense d'étoiles dans les amas globulaires candidats.

Un de ces candidats a le numéro 1735 dans la liste de Froebrich, de Scholz, et de Raftery, et est en conséquence référencé comme FSR 1735.

"Les images uniques que nous avons obtenues indiquent que l'aspect nébuleux de l'amas dans les images précédentes est dû en fait à un grand nombre d'étoiles faibles," commente Froebrich. "Les images montrent une belle, riche, et circulaire accumulation d'étoiles."

D'une analyse détaillée des propriétés de l'amas, les astronomes arrivent à la conclusion que l'amas est à environ 30.000 années-lumière de nous et à seulement 10.000 années-lumière du Centre Galactique, près du Plan Galactique.

"Toute les preuves corroborent l'interprétation que FSR 1735 est un nouvel amas globulaire de la Voie lactée intérieure," ajoute Aleks Scholz (University of St Andrews, Royaume-Uni), et autre membre de l'équipe.

"Cependant, pour en être sûr, nous devons maintenant mesurer l'âge de l'amas exactement, et ceci exige encore de plus profondes observations."

L'amas est d'environ 7 années-lumière de large (légèrement moins de deux fois la distance entre le Soleil et sa plus proche étoile, Proxima centauri) mais contient environ 100.000 étoiles pour une masse totale estimée de 65.000 fois la masse du Soleil. Les étoiles contiennent entre 5 et 8 moins d'éléments lourds que le Soleil.

"Sur son chemin vers notre Système solaire, la lumière venant des étoiles dans l'amas FSR 1735 doit pénétrer un nuage épais de poussières et de gaz," indique Meusinger. "C'est une des raisons pour lesquelles il était difficile de trouver cet amas dans les études précédentes."

"Est-ce maintenant le dernier amas globulaire absent dans notre galaxie ?," demande Scholz." Nous ne pouvons pas vraiment en être sûr. Les intérieurs opaques de la Voie lactée peuvent avoir bien plus de surprises en magasin."

http://www.eso.org/outreach/press-rel/pr-2007/pr-12-07.html


Source;

http://perso.orange.fr/pgj/0307-nouvelles.htm#M1


amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Actualites » Nouvel amas globulaire dans la Voie lactée
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003