FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Éphémérides de Novembre 2009
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum »  Éphémérides astronomiques » Éphémérides de Novembre 2009
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11028
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Lun 02 Nov 2009 12:27 am    Sujet du message: Éphémérides de Novembre 2009
Répondre en citant

SAlut a tous

La science-fiction regorge de mondes exotiques autour de lointaines étoiles.

Mais il aura tout de même fallu attendre jusqu'en 1995 pour que la science — la vraie — nous apporte enfin la preuve que notre système solaire n'est pas unique dans l'Univers.

Depuis 14 ans, les techniques d'observation se sont raffinées, et l'on a catalogué des centaines de ces exoplanètes, des planètes en orbite autour d'autres soleils que le nôtre.

Voici quelques-uns de ces systèmes planétaires dont l'étoile est visible dans le ciel d'automne.

La tournée des exoplanètes
Les astronomes suisses Michel Mayor et Didier Queloz passeront à l'histoire comme étant ceux qui, les premiers, ont détecté la présence d'une planète autour d'une étoile semblable au Soleil.

L'étoile 51 de la constellation de Pégase, ou 51 Pegasi dans le jargon des astronomes, est une étoile de cinquième magnitude assez facilement visible à l'œil nu dans un ciel bien noir.

En ville ou en banlieue, toutefois, vous aurez besoin d'un peu d'aide :

des jumelles vous la montreront alors sans trop de peine. Regardez à mi-chemin entre les deux étoiles qui forment le côté droit du Carré de Pégase :

51 Pegasi est l'étoile la plus brillante qui se trouve juste à droite de la ligne qui les relie. Elle est située à une cinquantaine d'années-lumière de nous.

La planète qui orbite autour de 51 Pegasi n'a toutefois jamais été vue au télescope. Mayor et Queloz ont déduit son existence en observant les subtils mouvements de va-et-vient que sa gravité produit sur son étoile. La grande majorité des planètes extrasolaires identifiées depuis 1995 l'ont d'ailleurs été de cette manière.

Mais la technologie avance rapidement, et les astronomes n'ont pas renoncé à photographier des planètes très sombres noyées par l'éclat de leur étoile.

C'est ainsi qu'en octobre 2008, une équipe d'astronomes américains a annoncé la détection directe d'une planète autour de l'étoile Fomalhaut, ou Alpha du Poisson Austral :

contrairement à 51 Pegasi b et à la plupart des autres planètes extrasolaires connues jusqu'alors, Fomalhaut b apparaît distinctement sur les images de l'étoile prises par le télescope spatial Hubble.

Fomalhaut, distante de 25 années-lumière, est une étoile brillante du ciel d'automne, plus facile à repérer que 51 Pegasi.

En novembre, elle culmine vers 19 heures juste au-dessus de l'horizon sud. Pour la trouver, prolongez le côté droit du Carré de Pégase vers l'horizon, jusqu'à ce que vous rencontriez une étoile solitaire.

Mais attention! Ne confondez pas Fomalhaut avec la planète Jupiter, beaucoup plus brillante, et qui se trouve actuellement plus haut et à droite de l'étoile!

Fomalhaut n'est cependant pas la seule à réclamer le titre de première étoile autour de laquelle on a directement détecté des planètes.

Le même jour d'octobre 2008, une équipe de trois jeunes chercheurs québécois dévoilait des photographies saisissantes de l'étoile HR 8799, située à 129 années-lumière.

Sur ces images de Christian Marois, René Doyon et David Lafrenière, prises à l'aide de certains des plus grands télescopes actuels, on distingue nettement non pas une, ni deux, mais bien trois planètes!

Tout un coup de filet, qui ouvre la voie à bien d'autres découvertes du genre.

Par pure coïncidence, HR 8799 se trouve à seulement 2 ½ degrés à gauche de 51 Pegasi et apparaît dans le même champ de jumelles. HR 8799 est toutefois légèrement moins brillante. Arrow

Près du côté droit du Carré de Pégase, ces deux étoiles visibles aux jumelles (ou à l'œil nu sous un ciel très sombre) possèdent des planètes. (Photo : Marc Jobin/Planétarium de Montréal)

Lorsque vous vous laisserez aller à imaginer ces lointains systèmes solaires, gardez en tête que les exoplanètes trouvées autour de Fomalhaut ou HR 8799 sont des géantes du calibre de Jupiter qui se trouvent très loin de leur étoile.

L'observation directe de planètes de même type que la Terre, situées assez près de leur soleil pour bénéficier de sa chaleur, devra attendre d'autres avancées technologiques.

Mais la course est lancée, car l'enjeu est de taille : découvrir d'autres terres où la vie est apparue.

Du côté de notre système solaire

Revenons dans notre propre système solaire, où le spectacle des planètes en mouvement se poursuit.

Jupiter apparaît au sud dès la tombée de la nuit et accompagne nos soirées de novembre.

La planète géante est à son plus haut dans le ciel au crépuscule; c'est donc à ce moment qu'il faut l'observer, avant qu'elle ne s'enfonce trop vers l'horizon à mesure que la soirée avance.

Le croissant lunaire reposera juste au-dessus de Jupiter le soir du 23 novembre.

Lorsque Jupiter approche de l'horizon sud-ouest vers 23 heures, Mars émerge au-dessus de l'horizon nord-est.

Au cours de la première nuit de novembre, la planète rouge est en train de traverser l'amas de la Ruche, un groupe d'étoiles jeunes situé au centre de la constellation du Cancer. Il s'agit bien sûr d'un alignement fortuit :

Mars se trouve à l'avant-plan, tandis que l'amas de la Ruche se trouve 32 millions de fois plus loin, à 590 années-lumière de nous.

Malgré tout, le contraste de couleur entre la planète orangée et les étoiles bleutées de l'amas est fort joli dans un petit télescope.

Au cours des prochaines semaines, Mars poursuit sa course vers l'est et se dirige vers la frontière de la constellation du Lion.

Mars se lève de plus en plus tôt en soirée; et comme la distance qui nous en sépare diminue graduellement, sa taille apparente et son éclat augmentent.

Vers la fin du mois, la planète rouge franchit d'ailleurs le cap symbolique de la magnitude zéro, ce qui en fait dès lors l'un des astres les plus brillants au firmament.

À deux mois de son opposition du 29 janvier, la période d'observation télescopique de Mars pourra commencer, car sa taille apparente permettra enfin d'y discerner quelques détails.

La Lune décroissante sera voisine de la planète rouge dans la nuit du 8 au 9 novembre.

Outre Mars, la dernière partie de la nuit est aussi l'affaire de Saturne.

La planète apparaît au-dessus de l'horizon est vers trois heures du matin.

Au début de l'aube, on la retrouve au sud-est, à une trentaine de degrés de hauteur : c'est le moment pour jeter un coup d'œil sur ses anneaux, inclinés d'à peine plus de trois degrés.

Le croissant lunaire se trouvera juste à la droite de Saturne le matin du 12 novembre.

Vénus, enfin, nous tire sa révérence. L'Étoile du matin se rapproche de plus en plus du Soleil et n'apparaît plus maintenant que dans les lueurs de l'aube, au ras de l'horizon sud-est, peu avant le lever du jour.

Vénus aura un dernier rendez-vous avec le croissant lunaire, le matin des 14 et 15 novembre, avant de s'effacer dans l'éclat du Soleil au cours des premiers jours de décembre.

N'oubliez pas de visiter le site astronomie2009.ca pour connaître les prochaines soirées publiques d'observation, organisées par des groupes d'astronomes amateurs de votre région dans le cadre de l'Année mondiale de l'astronomie.

Les activités organisées par le Planétarium de Montréal sont également répertoriées ailleurs sur ce site Web.

Vous pourriez bientôt vivre votre propre « moment galiléen » en découvrant les bandes nuageuses de Jupiter ou la Lune à travers l'oculaire d'un télescope…

Bonnes observations !

La source ;

http://www.planetarium.montreal.qc.ca/Information/ciel_du_mois.html

Amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
mike
Chroniqueur


Inscrit le: 21 Oct 2008
Messages: 529
Localisation: chambly

 Message Posté le: Lun 02 Nov 2009 12:47 am    Sujet du message:
Répondre en citant

super!!!
_________________
Merçi pour votre temps
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bob
Chroniqueur


Inscrit le: 24 Déc 2008
Messages: 598
Localisation: Laval

 Message Posté le: Mar 10 Nov 2009 2:20 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonsoir

merci Wink
_________________
Robert St-gelais
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
néo
Chroniqueur


Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1796
Localisation: valleyfield

 Message Posté le: Sam 21 Nov 2009 3:09 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonsoir

merci Wink

aurevoir
_________________
vivre et laisser vivre
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum »  Éphémérides astronomiques » Éphémérides de Novembre 2009
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2021 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003