FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Les petits satellites de Saturne sont-ils les enfants des an
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » le systeme solaire » Les petits satellites de Saturne sont-ils les enfants des an
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Jeu 10 Juin 2010 11:32 pm    Sujet du message: Les petits satellites de Saturne sont-ils les enfants des an
Répondre en citant

Salut à tous

A partir des observations effectuées avec la mission Cassini , une équipe d'astrophysiciens Diderot, CEA, CNRS a réalisé une simulation numérique des processus de formation des satellites de Saturne.

Ils ont montré que ces satellites, pourtant bien distincts du système d'anneaux de la planète , en sont issus et poursuivent leur "accrétion ", alors que leur formation, comme pour les planètes et les satellites du Système solaire , est réputée achevée depuis plusieurs milliards d'années.

Ces travaux ont été publiés dans la revue Nature du 10 juin. Arrow

Petits satellites de Saturne photographiés par la mission Cassini.
Crédits: © Cassini NASA/JPL/SSI Etrait de Porco et al., 2007.

La mission Cassini (NASA), en orbite autour de Saturne depuis 2004, observe à haute résolution la planète Saturne, ses satellites et son système d'anneaux.

Situés juste à l'extérieur de la ceinture principale d'anneaux, une myriade de petits satellites - Pan, Atlas, Prométhée, Pandore, Janus, Epiméthée - peuvent être repérés par leurs formes allongées.

Les anneaux denses de Saturne (découverts par Galilée) s'étendent de 70 000 km à 138000 km de la planète ;

les satellites orbitent au-delà, entre 138 000 km et 150 000 km et sont donc bien distincts de ce système d'anneaux.

Les satellites naturels des planètes du Système solaire, par exemple la Lune satellite de la Terre , Titan , satellite de Saturne, se sont formés pendant le premier milliard d'années de son histoire, dont l'âge est estimé à 4,56 milliards d'années.

Les processus de formation de ces planètes et de ces satellites seraient ainsi aujourd'hui achevés.

Les observations permises par Cassini intriguent les scientifiques à double titre.

D'une part, la myriade de petits satellites est actuellement relativement proche de Saturne, alors que leur distance à la planète doublerait tous les dix millions d'années environ par interaction avec les anneaux.

Dans ce cas, comment pourraient-ils être aussi âgés que Saturne elle-même et se trouver à cette distance de la planète ?

D'autre part, ils restent très brillants, d'une couleur spectrale proche de celle des anneaux, qui sont constitués de glace d'eau très réfléchissante ; or ils devraient subir le bombardement météoritique qui noircit les surfaces de corps du Système solaire.

Pour être si "propres" et si proches des anneaux, les satellites doivent-être beaucoup plus jeunes.

Quelle est leur origine ?

Comment se sont-ils formés ?

L'étude menée par des astrophysiciens de l'Université Paris Diderot, du CEA Irfu, du CNRS, de l'Université de Nice Sophia-Antipolis, de l'Observatoire de la Côte d'Azur/INSU et de l'Université de Cambridge, permet d'éclaircir ce mystère.

Grâce à une simulation numérique modélisant l'évolution fluide des anneaux et la couplant aux processus de formation des satellites, ils ont montré que les petits satellites de Saturne sont en fait constitués du matériau-même des anneaux de Saturne, qui s'est spontanément étalé vers l'extérieur.

D'une certaine manière, ils sont en fait des "bouts" d'anneaux condensés en agrégats, il y a quelques millions ou dizaines de millions d'années seulement.

En effet, les anneaux de Saturne, comme tout disque astrophysique s'étalent sous l'effet de leur viscosité.

Les intenses forces de marées -c'est-à-dire les interactions entre la planète et les anneaux- maintiennent les anneaux stables.

Au-delà d'une certaine distance, ils deviennent instables et se condensent spontanément en agrégats.

La zone de transition s'appelle "la limite de Roche", et se trouve justement aux alentours de 138 000 km, là où les anneaux principaux s'arrêtent et où l'on commence à trouver des satellites.

Quand les anneaux s'étalent et franchissent cette frontière , des agrégats de matière se forment en quelques centaines d'heures .

Ces petits agrégats se rencontrent et peuvent former des corps plus gros. Les chercheurs ont montré que ce processus rendait compte à la fois des masses, des tailles mais aussi de l'organisation orbitale des petits satellites de Saturne.

Ce processus très lent, toujours à l'œuvre au bord externe des anneaux, explique également la faible densité et la composition chimique des satellites, proche de celle des anneaux. Arrow

Visualisation de la formation des petits satellites grâce à la simulation numérique.
Crédits: © CEA.

"Ce nouveau mécanisme de formation de satellites pourrait avoir d'autres applications ailleurs dans le Système solaire:

notre Lune se serait formée de manière très similaire par exemple, à partir du disque proto-lunaire», indique Sébastien Charnoz, du laboratoire AIM Paris Saclay [1].

"Ces travaux montrent que les processus de formation de nouveaux objets ne sont pas achevés dans le Système solaire, et qu'au bord des anneaux principaux de Saturne [2], en ce moment même, des corps sont en train de naitre."

Le même processus explique également l'origine de l'anneau F de Saturne (figure ci-dessous).

Riche en poussières et situé juste au-delà des anneaux principaux (à 3 000 km), il se trouve entre les orbites de Prométhée et Pandore, deux des petits satellites.

Cet anneau très dynamique ne serait autre que la signature "poussiéreuse" de ce processus.

Même si l'anneau F pourrait avoir toujours existé , le matériau dont il est constitué ne doit pas avoir plus de dix millions d'années.

Le bord des anneaux de Saturne (anneau A) à 138700 km, l’anneau F riche en poussières et le satellite Prométhée.
Crédits: © Cassini NASA/JPL/SSI

Notes:

[1] Laboratoire AIM: Laboratoire d'Astrophysique, Instrumentalisation-Modélisation (CEA-Irfu, CNRS/INSU, Université de Paris Diderot)

[2] Les anneaux de Saturne se composent d'une zone dense, avec en s'éloignant de la planète les anneaux D, C, B, A qui sont très brillants et des ceintures de poussières, les anneaux F, G, E, situés à des distances à Saturne comprises entre 140 000 et plus de 400 000 km.

Source: CNRS / INSU & CEA

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=7902

Amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » le systeme solaire » Les petits satellites de Saturne sont-ils les enfants des an
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003