FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Découverte de propriétés physiques d'un état d'agrégation.
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum »  Physique... » Découverte de propriétés physiques d'un état d'agrégation.
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11028
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mar 06 Juil 2010 10:26 pm    Sujet du message: Découverte de propriétés physiques d'un état d'agrégation.
Répondre en citant

Salut a tous

Des chercheurs ont découvert des propriétés physiques d'un état d'agrégation de la matière fluide qui avait jusqu'à présent fuit à l'observation des scientifiques.

La recherche a été conduite par le Laboratoire Européen de Spectroscopies non linéaires (LENS) de l'Université de Florence en collaboration avec le CNR, avec le Synchrotron (ESRF) de Grenoble, l'Université de Rome

"La Sapienza", l'Institute for Condensed Matter Physics, le National Academy of Sciences of Ukraine et le National Polytechnic University of Lviv (en Ukraine).

Au-delà d'une certaine température et d'une certaine pression, définies comme critiques, on considère en général que pour un fluide donné il est impossible de distinguer l'état liquide de l'état gazeux, et que l'on ne peut, par conséquent, parler que d'une seule et unique phase fluide supercritique.

Les chercheurs ont remis en question cette notion d'uniformité de la phase du fluide supercritique et ont montré l'existence, au-delà du point critique, de deux phases distinctes aux propriétés physiques analogues respectivement, à celles du liquide et de la vapeur.

Ces deux phases sont reliées par la ligne de Widom, et sont donc bel et bien séparées par une véritable transition de phase.

Ce résultat pourrait bien amener, dans un futur proche, à une révision radicale de la thermodynamique des fluides et du concept de fluide supercritique, avec des répercussions sur les manuels scolaires.

"Nous pensons que les résultats de cette étude, a commenté Mario Santoro du LENS, ouvrent la voie à la compréhension approfondie du comportement de la matière dans les conditions de fluide dense et chaud.

Une telle étude peut en outre avoir des retombée d'importance cruciale sur les sciences de base, les sciences de la Terre et des planètes, les nanotechnologies et même les technologies de démantèlement des déchets. [...]

Les résultats de notre recherche pourraient fournir de nouveaux instruments pour l'étude de la structure et de la genèse des planètes externes ou géantes du système solaire, et par extension, de la genèse de l'intérieur du système solaire."

Source :
Site de l'université de Florence : http://www.unifi.it/printMDN.php?bid=2681

Rédacteur :
Jean-Charles Tropato - jean-charles.tropato@diplomatie.gouv.fr

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/63862.htm

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Madarion
Chroniqueur


Inscrit le: 18 Déc 2007
Messages: 2063
Localisation: Sud de la France

 Message Posté le: Mer 07 Juil 2010 3:08 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Voici une vidéo


>> http://www.dailymotion.com/video/xc0r31_declic-la-matiere-comme-on-ne-lya-j_tech

.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3093
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Jeu 08 Juil 2010 3:50 pm    Sujet du message: Decouverte de proprietes physiques d'un model d'agregations.
Répondre en citant

Salut, ce n'est pas nouveau pour moi;
concernant l'eau au point critique, le fluide n'a jamais ete' pour moi
uniforme dans un etat intermediaire entre le liquide et le gaz, j'ai toujours vu l'eau dans deux etats, soit une moitie' de l'eau est liquide et l'autre moitie' est gazeuse.
Mes livres de thermodynamique sont donc correct(selon ce que j'ai retenu) et il ne faut surtout pas modifie' tous les livres scolaire Smile .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Jeu 08 Juil 2010 10:37 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
Au-delà d'une certaine température et d'une certaine pression, définies comme critiques, on considère en général que pour un fluide donné il est impossible de distinguer l'état liquide de l'état gazeux,


Cela ne fait pas tellement longtemps "qu'on considère cela". Seulement depuis 1998 quand on a fait l'expérience du plasma de quarks/gluons.
On s'attendait de voir un comportement de gaz ionisé et on a aperçu un comportement d'un liquide. Cela a provoqué une "tollé" générale. Mais on ne l'admettra plus aujourd'hui. On dira que cela était "prévu".

On écrit des articles scientifiques à tour de bras en décrivant de nouvelles expériences qui résultes à ce qui a déjà été observé et on en fait tout un plat.

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sebastien
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Sep 2009
Messages: 63
Localisation: Laval

 Message Posté le: Sam 24 Juil 2010 4:59 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour

Citation:
quand on a fait l'expérience du plasma de quarks/gluons.
On s'attendait de voir un comportement de gaz ionisé et on a aperçu un comportement d'un liquide. Cela a provoqué une "tollé" générale. Mais on ne l'admettra plus aujourd'hui. On dira que cela était "prévu".

On écrit des articles scientifiques à tour de bras en décrivant de nouvelles expériences qui résultes à ce qui a déjà été observé et on en fait tout un plat.


Selon la théorie de la Rg , je pense que les grandes étoiles à neutrons pourraient entrer dans une phase quark-gluon avant qu’elles ne s’effondrent en trous noirs?

Parcontre , le plasma est donc moins compressible que prévu, ce qui signifie qu’il peut être susceptible de supporter les pressions des noyaux d’étoiles très denses.

Quand une étoile à neutrons devient assez grande et assez dense, elle peut passer par une phase ‘à quark’, ou bien elle peut juste s’effondrer en un trou noir.

Pour supporter une étoile à quark, le plasma quark-gluon aurait besoin d’être extrêmement rigide?

Quand pensez-vous elie?

Sebas
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Sam 24 Juil 2010 10:54 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
Selon la théorie de la Rg , je pense que les grandes étoiles à neutrons pourraient entrer dans une phase quark-gluon avant qu’elles ne s’effondrent en trous noirs?


C'est ce que la science appelle les étoiles de quarks. Mais leur existence n'est pas prouvée.

Citation:
Quand une étoile à neutrons devient assez grande et assez dense, elle peut passer par une phase ‘à quark’, ou bien elle peut juste s’effondrer en un trou noir.


Tout dépend de l'énergie de masse impliquée.

Citation:
Pour supporter une étoile à quark, le plasma quark-gluon aurait besoin d’être extrêmement rigide?


Je pense que les qurks sont originaire du gluon; donc si l'énergie de masse est suffisante, l'état de l'étoile tout juste avant de devenir un trou noir serait une étoile de gluons.

Les quarks sont apparus suite à la fusion de deux gluons, à l'époque où il n'y avait que des neutrinos et des gluons dans l'univers. Cette fusion se produisit lorsque l'univers eut une "dimension de 10^-14 mètre.

J'explique tout cela dans mes articles chez centpapiers.com. Ça s'intitule: "La naissance de l'univers à partir de RIEN."

Au moment où le gluon se manifeste dans l'univers (10^-15 mètre) sa caractéristique ondulatoire magnétique se joint à l'onde neutronique qui était là depuis l'instant de Planck pour former l'électromagnétisme. Cet électromagnétisme est le rayonnement gamma, dont la caractéristique "particulaire" est le boson Zo, qui produira 3 quarks. La fusion de deux gluons produira les trois autres.

Amicalement

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3093
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Mer 04 Aoû 2010 10:31 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Elie L"Artiste a écrit:


J'explique tout cela dans mes articles chez centpapiers.com. Ça s'intitule: "La naissance de l'univers à partir de RIEN."

Salut, pourriez-vous s'il vous plait nous donnez l'adresse de cette page web Question
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mer 04 Aoû 2010 11:24 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Avec plaisir

http://www.centpapiers.com/

Amicalement

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Madarion
Chroniqueur


Inscrit le: 18 Déc 2007
Messages: 2063
Localisation: Sud de la France

 Message Posté le: Mer 04 Aoû 2010 3:39 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
. Cet électromagnétisme est le rayonnement gamma, dont la caractéristique "particulaire" est le boson Zo, qui produira 3 quarks. La fusion de deux gluons produira les trois autres.


S'il vous plait, pourrions-nous avoir un développement de cette jolie hypothèse ?
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mer 04 Aoû 2010 8:11 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

"S'il vous plait, pourrions-nous avoir un développement de cette jolie hypothèse ?"

Quelle hypothèse? Ce sont des données expérimentales de collisionneurs.

Voici le résultat de la désintégration du boson Z qui est également la carctéristique particul;aire du rayonnement gamma (voir z ou Y sous le boson. Y est le symbole du rayonnement gamma.)



Les deux quark/antiquark C se désintègrent en quark/antiquark Strange qui deviendront des Up, Down, stange et leur antiparticules.

Les quarks manquant sont produits par la fusion de deux gluons qui produit deux quark/antiquark Top, bottom Up, Down, positron et neutrino électronique.

Nous obtenons donc les 6 quarks fondamentaux Top, Bottom. Charme, Strange, Up et Down..

¨Ca va-t-y comme ça?


André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mer 04 Aoû 2010 8:16 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

J'oubliais de dire que la carctéristique onduilatoire du gluon est une onde magnétique. Cette onde magnétique, à son apparition lorsque l'univers est expansionné à 10^-15 m, se joint à l'onde du neutrino (électronique) présente depuis l'instant de planck, pour former une onde électromagnétique.

C'est donc lorsque l'univers atteint la dimension de 10^-14 mètre qu'il devient un vrai photon électromagnétique en expansion. C'est la naissance du rayonnement gamma


Amicalement

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Madarion
Chroniqueur


Inscrit le: 18 Déc 2007
Messages: 2063
Localisation: Sud de la France

 Message Posté le: Jeu 05 Aoû 2010 4:14 am    Sujet du message:
Répondre en citant

oui je comprend !

ce que je ne savais pas c'est qu'après la collision il s'en suivait une fission-fusion.
je n'avais jamais attendus parlé qu'après les particules se reconstituaient pour former autre chose.

Citation:
J'oubliais de dire que la carctéristique onduilatoire du gluon est une onde magnétique. Cette onde magnétique, à son apparition lorsque l'univers est expansionné à 10^-15 m, se joint à l'onde du neutrino (électronique) présente depuis l'instant de planck, pour former une onde électromagnétique.


dissont que le coolliseur englobe l'expérience d'un champ magnétique très intense et que les choses qui en ressortent sont au niveau de ce champs.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Jeu 05 Aoû 2010 4:37 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
dissont que le coolliseur englobe l'expérience d'un champ magnétique très intense et que les choses qui en ressortent sont au niveau de ce champs.


La création du rayonnement gamma ne se fait pas encore dans les collisionneurs, comme elle s'est fait au début de l'univers.

Au début de l'univers ce fut la jonction de deux caractéristiques ondulatoires qui produisit le rayonnement gamma. Au même moment, se fit la "jonction" (fusion) de deux particules identiques, deux gluons, qui produisit trois des 6 quarks fondamentaux.

Et ce fut la caractéristique particulaire (Zo) du rayonnement gamma qui produisit les trois autres quarks.

L'instant où l'univers atteignit 10^-14 mètre, est le plus important de son histoire. Car à cet instant est apparu:
1) le rayonnement gamma (l'électromagnétisme)
2) l'apparition de la masse
3)le début de la production de la matière
4) les premières déformations spatiales

Amicalement

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Madarion
Chroniqueur


Inscrit le: 18 Déc 2007
Messages: 2063
Localisation: Sud de la France

 Message Posté le: Jeu 05 Aoû 2010 5:11 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
Au début de l'univers ce fut la jonction de deux caractéristiques ondulatoires qui produisit le rayonnement gamma. Au même moment, se fit la "jonction" (fusion) de deux particules identiques, deux gluons, qui produisit trois des 6 quarks fondamentaux.

Et ce fut la caractéristique particulaire (Zo) du rayonnement gamma qui produisit les trois autres quarks.


tu veut dire qu'il y a u deux groupes de trois ?
Mais ça colle avec ma théorie des deux fois quatre !

A la différence c'est qu'il manquerait aux scientifiques de découvrir une quatrième famille de quarks.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Jeu 05 Aoû 2010 1:50 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
tu veut dire qu'il y a u deux groupes de trois ?
Mais ça colle avec ma théorie des deux fois quatre !


Pas vraiment. Je veux dire que trois quarks sont originaire du gluon et que les trois autres sont originaire du Zo.

Citation:
A la différence c'est qu'il manquerait aux scientifiques de découvrir une quatrième famille de quarks.


Il n'y a pas de quatrième famille de quarks. De plus les différents quarks ne sont, en fait, que la même particule ayant différentes "caractéristiques" à cause de leur "équilibration" avec l'univers ambiant.

Ce n'est qu'à la troisième "équilibration" que l'équilibre viable est atteint. Donc, il n'y a que les quarks Up et Down. Ne pas oublier également qu'ils peuvent se transformer chacun en l'autre en ajoutant ou enlevant de l'énergie.

Amicalement

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Madarion
Chroniqueur


Inscrit le: 18 Déc 2007
Messages: 2063
Localisation: Sud de la France

 Message Posté le: Jeu 05 Aoû 2010 4:58 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

on frôle la théorie des cordes là !
Wink

je comprend parfaitement :
une minuscule corde d'énergie qui suivant ça vibration formerait l'une des particules élémentaires

mais je peut dire exectactement la même chose en gardant la fameuse bille.
car une bille peut avoir un spin et un moment.
deux variables qui peuvent former toutes les particules.

 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Jeu 05 Aoû 2010 7:39 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
je comprend parfaitement :
une minuscule corde d'énergie qui suivant ça vibration formerait l'une des particules élémentaires

mais je peut dire exectactement la même chose en gardant la fameuse bille.
car une bille peut avoir un spin et un moment.
deux variables qui peuvent former toutes les particules.


Eh bien moi je n'y comprend rien.

Une corde unidimensionnelle est une corde qui n'a qu'un seul bout; sinon elle est bidimensionnelle. Alors je ne parle même pas des théories des cordes. Une de tes bille est ce que j'appelle une particule et cette particule possèede également une autre caractéristique qui est @ondulatoire@. Donc on a en même temps, une bille et une onde.

C'est pas plus compliqué que cela.

Va sur
http://www.centpapiers.com/

et lit mes articles sur la naissance de l'univers à partir de rien et ensuite si tu as des questions on en reparlera.

Amicalement

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sebastien
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Sep 2009
Messages: 63
Localisation: Laval

 Message Posté le: Dim 08 Aoû 2010 12:28 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonsoir

Elie à écrit ;

Citation:
Les quarks sont apparus suite à la fusion de deux gluons, à l'époque où il n'y avait que des neutrinos et des gluons dans l'univers. Cette fusion se produisit lorsque l'univers eut une "dimension de 10^-14 mètre.


Les quarks sont, à ce jour, les constituants connus les plus élémentaires de la matière mais ils n'ont jamais été observés sous forme isolée.
Ils apparaissent toujours sous forme confinée, regroupés soit par deux .

La force forte qui les réunit est assurée par échange d'un autre type de particules, les gluons.
La chromodynamique quantique (QCD), théorie qui décrit les interactions fortes, prévoit que, pour des concentrations d'énergie suffisamment élevées, une configuration totalement différente est possible.
C'est le plasma de quarks et de gluons (QGP) où les quarks se comportent comme des particules libres et ne sont plus confinés dans les mésons et les nucléons.
Pour reproduire en laboratoire ce plasma, les physiciens accélèrent des ions (noyaux d'atomes contenant un plus ou moins grand nombre de nucléons) et les projettent sur d'autres noyaux d'atomes.
Lors d'une collision, tout ou partie de l'énergie communiquée à l'ion incident sert à provoquer de multiples interactions entre nucléons qui, à leur tour, génèrent d'autres particules et d'autres interactions.

Il se crée ainsi un volume de réaction où les concentrations en particules et en énergie sont d'autant plus élevées que les ions qui ont interagi à l'origine sont plus lourds (donc plus grands) et plus énergétiques et que leur collision est plus frontale (violente).
Si la concentration d'énergie ainsi produite est suffisante, il peut arriver qu'il se forme dans cette région, mais très transitoirement (pendant 10 puissance -23 seconde), un plasma de quarks et de gluons.

La principale difficulté dans ce type d'expérience tient à la multitude de particules (plusieurs milliers) émises lors de chaque collision.

Comment prouver à partir d'elles qu'un plasma de quarks et de gluons s'est bien formé ?

Sebas
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Dim 08 Aoû 2010 8:42 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
Les quarks sont, à ce jour, les constituants connus les plus élémentaires de la matière mais ils n'ont jamais été observés sous forme isolée.
Ils apparaissent toujours sous forme confinée, regroupés soit par deux .



Sauf lors de l'expérience du plasma quarks/gluons en 2000.

Citation:
La force forte qui les réunit est assurée par échange d'un autre type de particules, les gluons.


C'est de la foutaise! Il n'existe pas de "forces magiques" dans l'univers. Si Newton n'avait jamais imaginé une "force attractive des masses", personne par la suite n'aurait accepté les "forces nucléaires et même électromagnétique". De plus, il faudrait expliquer comment il se fait que la fusion de deux gluons, vecteur de force nucléaire forte, puisse produire un quark et antiquark top et que chacun de ceux-ci continuent leur suite de désintégrations mutuelles, sans s'annihiler sous la pression de cette fameuse force nucléaire forte.

Si la découverte de l'expansion de l'univers de Hubble avait précédé celle de Newton, notre physique serait basée sur une "force de répulsion" au lieu d'une "force d'attraction". La tête, ce n'est pas seulement pour installer un chapeau!.

On ne peut pas baser la physique sur les découvertes de Galilée en y ajoutant les découvertes de la semaine passée. Il faut faire le contraire. Partir des dernières découvertes de pointe et voir si les anciennes y sont acceptables. Si elles ne le sont pas, il faut revoir les anciennes données. Actuellement, on fait le contraire; on ré-adapte les nouvelles découvertes aux anciennes avec des "excuses" imaginaires.

Citation:
C'est le plasma de quarks et de gluons (QGP) où les quarks se comportent comme des particules libres et ne sont plus confinés dans les mésons et les nucléons.


Alors pourquoi continuer à dire qu'ils sont TOUJOURS confinés? Voilà un très bel exemple de "ré-adaptation" d'une découverte de pointe aux anciennes données. On a "imaginé" une excuse pour garder les quarks confinés même s'ils ne l'étaient pas lors de cette expérience.

Citation:
Il se crée ainsi un volume de réaction où les concentrations en particules et en énergie sont d'autant plus élevées que les ions qui ont interagi à l'origine sont plus lourds (donc plus grands) et plus énergétiques et que leur collision est plus frontale (violente).


J'espère que vous comprenez que plus l'énergie est grande, plus la production est celle qui existait loin dans le passé de l'univers!!!

Donc, lorsque l'univers était un plasma de quarks et de gluons, les quarks étaient libres. Donc pas de force nucléaire en vue! Donc, pas TOUJOURS confinés!!!

Citation:
Comment prouver à partir d'elles qu'un plasma de quarks et de gluons s'est bien formé ?


C'est assez simple; si les quarks sont libres et que le tout se comporte comme un liquide au lieu d'un gaz ionisé, c'est qu'on est face à un plasma de quarks et de gluons.

Amicalement

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sebastien
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Sep 2009
Messages: 63
Localisation: Laval

 Message Posté le: Jeu 12 Aoû 2010 12:39 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour

Citation:
Elie a ecrit ;

C'est assez simple; si les quarks sont libres et que le tout se comporte comme un liquide au lieu d'un gaz ionisé, c'est qu'on est face à un plasma de quarks et de gluons.


Le plasma est moins compressible que prévu, ce qui veut dire qu'il peut être susceptible de supporter les pressions des noyaux d'étoiles particulièrement denses.
"Lorsque une étoile à neutrons devient assez grande et assez dense, elle peut passer par une phase'à quark', ou bien elle peut juste s'effondrer en un trou noir" .

"Pour supporter une étoile à quark, le plasma quark-gluon aurait besoin d'être extrêmement rigide.
Je dis qu'il existe des étoiles à quark, mais il sera complexe de les étudier.
Si elles existent, elles doivent être illimitément lointaines".

Sebas
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Bob
Chroniqueur


Inscrit le: 24 Déc 2008
Messages: 598
Localisation: Laval

 Message Posté le: Mer 01 Sep 2010 9:55 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonsoir

Citation:
Je dis qu'il existe des étoiles à quark, mais il sera complexe de les étudier.
Si elles existent, elles doivent être illimitément lointaines".


Peut-tu m'en localiser une? non, probablement pas, car ce n'est que des spéculations l'ami Rolling Eyes

Bob
_________________
Robert St-gelais
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Jeu 02 Sep 2010 11:08 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
elle peut passer par une phase'à quark', ou bien elle peut juste s'effondrer en un trou noir" .


Si elle s'effondre en un trou noir, le stage qui précède le trou noir est une étoile "à quarks".

Pour comprendre il faut connaître le mouvement évolutif démontré par les "limites de Chandrasekhar"

Une étoile qui s'effondre en un trou noir passe par les stages successifs de ces limites. Ce n'est que l'intensité de son énergie de masse qui l'arrête à un stage ou à un autre.

Une étoile ne se "transforme" pas en trou noir par magie. Elle passe par une succession de stages qui l'amènme à l'état "trou noir". Même si ces stages se déroulent de façon très rapide, l'étoile les traverse quand même.

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum »  Physique... » Découverte de propriétés physiques d'un état d'agrégation.
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2021 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003