FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
L'ATV va se désintégrer au-dessus du Pacifique
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Astronautique » L'ATV va se désintégrer au-dessus du Pacifique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mar 21 Juin 2011 11:01 pm    Sujet du message: L'ATV va se désintégrer au-dessus du Pacifique
Répondre en citant

SAlut à tous

Au terme de sa mission spatiale, le cargo ravitailleur européen ATV Johannes Kepler doit s'autodétruire mardi soir en se consumant dans l'atmosphère terrestre.

Cinq exemplaires de ce vaisseau doivent encore voler d'ici à 2020.

Un ATV, ici le Jules Verne. Ce véhicule pourrait servir pour aller plus loin que l'ISS dans le futur. Crédits photo : HO/AFP

Le second cargo spatial européen Johannes Kepler (ATV-2) doit se désintégrer mardi soir, comme prévu, à 22h52 heure française, au-dessus du Pacifique sud.

Lundi après-midi, ce splendide vaisseau s'est détaché de la Station spatiale internationale (ISS) où il est resté amarré pendant quatre mois,

avant que les ingénieurs du centre de contrôle du Centre national d'études spatiales (Cnes), à Toulouse, ne procèdent aux ultimes manœuvres de désorbitage.

L'allumage des puissants moteurs de l'ATV devait notamment ralentir sa course et lui donner l'angle nécessaire pour qu'il s'autodétruise, de manière contrôlée, au contact de l'atmosphère terrestre, produisant une gerbe de feu comparable à une gigantesque étoile filante.

Dans un communiqué, l'Agence spatiale européenne (ESA) justifie le choix du Pacifique sud par le fait qu'il s'agit d'une zone déserte, située à l'écart des couloirs aériens ou des routes maritimes.

La même région avait été choisie pour la descente de Jules Verne, le premier exemplaire de l'ATV, le 29 septembre 2008, et de la station russe Mir, il y a dix ans.

S'amarrer automatiquement à l'ISS

Parti le 16 février dernier du Centre spatial de Kourou (Guyane française), à bord de la 200e fusée Ariane, Johannes Kepler a apporté aux six astronautes de l'ISS plus de sept tonnes de ravitaillement.

À savoir 1,6 t de vivres et d'équipements divers, 850 kg de carburant, 100 kg de gaz et 4,5 t d'ergols grâce auxquels il a pu rehausser, à plusieurs reprises l'orbite de l'ISS jusqu'à une altitude de 375 kilomètres.

Il faut savoir en effet que la station a tendance à perdre progressivement de l'altitude.

En outre cette dernière avait été volontairement abaissée ces derniers mois pour optimiser les vols des dernières navettes américaines.

Au moment de son démarrage, l'ATV est reparti rempli de déchets divers - mais non dangereux - qui se consumeront en même temps que lui au contact des couches denses de l'atmosphère terrestre.

Le directeur général de l'ESA, Jean-Jacques Dordain, a tenu à saluer lundi, au salon du Bourget, la «fantastique mission» accomplie par Johannes Kepler.

Il s'est dit également «admiratif de voir que l'industrie spatiale européenne est capable de tels exploits.»

Développé et fabriqué sous la maîtrise d'œuvre d'EADS-Astrium, l'ATV est en effet le seul vaisseau capable de s'amarrer automatiquement à l'ISS, sans la moindre intervention humaine.

Cinq vols de desserte de la station sont encore prévus d'ici à 2020.

La Lune, Mars ou un astéroïde

L'Europe doit «capitaliser» sur ces indéniables atouts pour préparer une «politique de transport (spatial) commune, avec des interfaces communes» à l'échelle mondiale,

a poursuivi M. Dordain en regrettant le «manque de cohérence» qui a prévalu jusqu'ici entre Américains, Russes, Européens ou Japonais, chacun prenant ses décisions de manière «unilatérale».

Si l'ESA a déjà confié à Astrium l'étude d'un nouveau vaisseau, l'ARV, permettant le retour sur terre d'expériences scientifiques réalisées à bord de l'ISS, des discussions ont été engagées parallèlement avec la Nasa.

Objectif: voir comment un éventuel dérivé de l'ATV pourrait s'intégrer dans un futur programme commun d'exploration spatiale.

Mardi matin, le patron de la Nasa, Charles Bolden a déclaré que «l'ATV pourrait être à l'avenir une solution pour envoyer des équipages au delà de l'orbite basse». Autrement dit vers la Lune, Mars ou un astéroïde.

En attendant, il compte bien faire à l'appel au cargo européen pour désorbiter l'ISS lorsqu'elle arrivera en fin de vie en 2020 ou en 2028.

La source ;

javascript:closeAdLayer1922714()

Amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Glenn
Chroniqueur


Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 496
Localisation: ste-sulpice

 Message Posté le: Ven 24 Juin 2011 1:19 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut à tous

J'aurais aimé voir ca en direct Wink

A+
_________________
jamais trop tard pour bien faire !
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Astronautique » L'ATV va se désintégrer au-dessus du Pacifique
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2020 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003