FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Les Polonais dans le cosmos européen
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Astronautique » Les Polonais dans le cosmos européen
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11028
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mar 02 Oct 2012 12:18 am    Sujet du message: Les Polonais dans le cosmos européen
Répondre en citant

SAlut à tous

Tel est le titre d'un article de Piotr Cieslinski et Artur Wlodarski dans le journal polonais " Gazeta Wyborcza ", des 15 et 16 septembre 2012 à la suite de la signature, le 11 septembre 2012, par l'Agence Spatiale Européenne (ESA), de l'accord portant adhésion de la Pologne à cet organisme.

Miroslaw Hermaszewski

Il est ici intéressant de voir l'état d'esprit des polonais (l'ESA est définie par rapport à la NASA) et les retombées scientifiques et industrielles qu'ils espèrent obtenir de cette adhésion.

L'ESA, semblable européen de la NASA, existe depuis 37 ans et rassemble 20 pays membres avec un budget annuel de 4 milliards d'euros.

Elle est spécialisée dans le transport spatial et dans les systèmes de navigation des satellites et d'observation de la Terre depuis l'espace.

Elle envoie, par exemple, des sondes interplanétaires sur Mars et sur Vénus, a participé avec la NASA aux travaux du télescope Hubble et prépare également les missions de la sonde Cassini-Huygens vers Saturne.

La Pologne a collaboré avec l'ESA depuis 2007, mais sans droit de vote sur les expérimentations ni accès de plein pied aux projets de recherche.

Cette situation est désormais résolue : après des années d'hésitation, la Pologne a signé le 11 septembre 2012 l'accord d'accession à l'ESA.

Officiellement, le parlement doit encore le ratifier. Qu'apporte en pratique l'adhésion de la Pologne l'ESA?

Waldemar PAWLAK, vice-premier ministre et ministre polonais de l'économie, affirme que " les entreprises polonaises acquièrent un accès illimité [cet accès sera en fait limité par la qualité des réponses polonaises aux appels d'offres de l'ESA] aux contrats conclus avec l'ESA.

Et le fait que la branche spatiale soit l'une des plus modernes du secteur industriel aura pour effet que nos entreprises deviendront rapidement plus innovantes et plus concurrentielles ".

Des polonais pourront être recrutés comme astronautes et pourront ainsi bénéficier des observatoires cosmiques [européens] et séjourner dans la Station Spatiale Internationale.

" Mais c'est notre industrie qui tirera le plus de profit de cette adhésion à l'ESA" admet Mateusz Wolski, de l'Institut Industriel d'Automatique et de Mesures (PIAP).

Wolski est l'instigateur d'une action de lobbying " Pologne dans l'ESA " qui a permis de vaincre la résistance du Ministère polonais des finances quant au paiement des quelque 37 M euros, le prix que la Pologne doit régler pour accéder à l'ESA.

Ce lobby a réussi à convaincre le gouvernement que cet argent ne serait pas du tout investi en pure perte.

" Tout d'abord nous allons bénéficier de l'accès à une flotte de satellites et aux technologies spatiales.

Et la possibilité d'observer la Terre de très loin donne de nouvelles possibilités d'actions pour un Etat, comme le sauvetage des populations en cas de graves inondations ou en cas d'incendies de forêts, ou la planification du territoire pour implanter les autoroutes " argumente Wolski.

Il semble que le Ministère polonais des finances ait été en réalité sensible à un autre argument : cette adhésion ouvre le marché polonais aux projets européens.

Les cotisations à l'ESA peuvent rapporter à la Pologne près d'un demi-milliard d'euros d'ici 2020, notamment grâce au système GALILEO de navigation par satellite (le GPS européen) et GMES, le système européen d'observation de la Terre.

" Jusqu'ici, seul 1 des 5 Euros que nous investissions dans ces projets nous revenait sous forme de commandes pour des entreprises ou des instituts polonais.

Dès à présent, il nous en reviendra 2,5 sur les 5, et d'ici 4 ans, 4 euros sur 5, soit près de 80%. " souligne Wolski.

" Les sommes d'argent que nous pouvons réussir à lever s'accroissent sensiblement et les acteurs polonais pourront en profiter " ajoute Maciej Urbanowicz, coordinateur de la construction par des étudiants de la Polytechnique de Varsovie du récent satellite PW-Sat 1 [cf. BE Pologne n° 18].

" C'est seulement lorsque la NASA s'est lancée dans l'aventure spatiale que des firmes comme Boeing ont mis au point certains composants à base d'hydrocarbures.

De cette manière, Boeing a profité de l'argent des contribuables pour créer des technologies très largement appliquées dans ses avions. " rajoute t-il.

Vis-à-vis de l'ESA, le raisonnement est équivalent: une entreprise polonaise pourra ultérieurement utiliser à des fins domestiques la technologie qu'elle a développée à l'occasion de la réalisation d'une commande de l'ESA.

Le marché polonais est-il prêt à cette ouverture ? " Nous n'avons pas de cosmodrome, notre plus gros satellite mesure 10 cm d'arête [ndlr :

PW-Sat 1] et le premier et seul cosmonaute polonais, Miroslaw Hermaszewski, s'est envolé vers le cosmos à bord d'un Soyouz soviétique il y a tellement longtemps que bien peu s'en souviennent. " souligne Wolski.

Personne ne s'illusionne : même les plus grandes entreprises polonaises ne sont pas à même de construire un grand satellite et encore moins une fusée spatiale.

Mais elles peuvent travailler en tant que sous-traitantes, ce qui est toujours très rentable car le taux de retour sur investissement dans le domaine spatial se monte à près de 400%, c'est à dire qu'un euro investi en ramène 4 voire 5 au bout de quelques années.

Des deux audits réalisés séparément par le Ministère polonais de l'Economie et par l'ESA, il en ressort que près de 100 entreprises, universités ou instituts de recherche polonais bénéficieront de cette accession, par exemple :

- le Centre polonais de Recherches Spatiales (CBK) à Varsovie [ndlr : Institut de l'Académie polonaise des Sciences], à l'origine de près de 80% du matériel et des outils conçus et construits pour l'espace, dont un pénétrateur spécial pour la sonde Rosette, qui mord dans le sol de la comète dès que la sonde l'atteint ;

- la société VIGO, qui produit d'excellents capteurs infrarouges, que la NASA utilise depuis des années, notamment dans le robot Curiosity qui s'est envolé vers Mars il y a peu ;

- la petite entreprise " Geo-System ", qui crée des logiciels spécialisés pour les entreprises aérospatiales,

- " Robotic Inventions ", qui conçoit des robots mobiles, notamment des aspirateurs automatiques.

D'autres entreprises espèrent bien récupérer une part du marché de l'aérospatial.

" En principe, des entreprise qui produisent des technologies avancées, par exemple dans les domaines de l'agriculture, de la médecine ou de l'armement, peuvent trouver en l'ESA un partenaire potentiel ", assure Urbanowicz.

Cependant, les entreprises ne réalisent pas que l'ESA puisse être un " business partner ".

L'image publique de l'ESA est très associée aux missions vers Mars, à la recherche des trous noirs ou de nouvelles planètes par exemple ...

" J'ai discuté récemment avec une entreprise du secteur high-tech qui pensait que la recherche polonaise tirerait grands bénéfices de l'adhésion de la Pologne à l'ESA.

Cette entreprise pensait que 80% des commandes pourraient aller vers l'industrie ", dit Urbanowicz.

" Comme vous pouvez le constater, une campagne d'information est nécessaire. C'est dommage que lors de la cérémonie d'adhésion, aucune entreprise n'ait été invitée ...

Pourtant, l'ESA fait beaucoup d'efforts pour attirer les entreprises.

Elle possède un site internet sur lequel les entreprises peuvent s'inscrire. Il y a beaucoup d'appels d'offres ! ", affirme Urbanowicz.

Quels plans Urbanowicz a-t-il pour l'espace?

Il souhaiterait mettre en place des technologies pour débarrasser certaines orbites de leurs déchets spatiaux en vue d'accroître la sûreté des satellites commerciaux.

Lorsqu'une fusée porte un satellite en orbite, la partie de la fusée qui libère le satellite se sépare de la fusée et devient un déchet qui reste sur la même orbite que le satellite.

Il s'agit de concevoir un mécanisme qui permette à ce déchet de s'écarter de l'orbite et de brûler à la rentrée dans l'atmosphère.

Bartosz Buszke, président de la firme " Wasat " qui travaille avec l'ESA, veut utiliser les images satellites et la télédétection pour débusquer des dépôts d'ordures illégaux : " Il y en a une pléthore en Pologne, et cette application intéresse les communes " indique-t-il.

Grâce aux recherches spatiales, des techniques médicales de diagnostic comme les ultra-sons ont pu voir le jour.

Qu'il y ait plus de retombées, cela ne dépend pas seulement des chercheurs mais aussi de l'engagement des politiques.

Pour en savoir plus, contacts :

Dominique Le Masne et Vincent Galand, ambassade de France en Pologne


liens utiles :

- Gazeta Wyborcza, des 15-16 septembre 2012, page 7

- " PW-Sat1, le premier satellite polonais mis sur orbite par la fusée VEGA ", BE Pologne 18, Vincent Galand et Dominique Le Masne, 7 Mars 2012 : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/69322.htm

Rédacteurs :
Vincent Galand, dominique.lemasne@diplomatie.gouv.fr - Retrouvez toutes nos informations et activités sur http://institutfrancais.pl/sciences-universites/

La source ;

BE Pologne numéro 20 (28/09/2012) - Ambassade de France en Pologne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71091.htm

Amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Astronautique » Les Polonais dans le cosmos européen
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2021 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003