FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Du bleu de Prusse pour le stockage de l'information
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum »  Physique... » Du bleu de Prusse pour le stockage de l'information
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Jeu 18 Jan 2007 2:25 am    Sujet du message: Du bleu de Prusse pour le stockage de l'information
Répondre en citant

Salut a tous

Dans la famille du bleu de Prusse, il existe un composé capable de commuter : non magnétique au départ, il peut le devenir sous l'effet de la lumière et retourner à son état initial par chauffage. Arrow

Des chercheurs de l'Institut de chimie moléculaire et des matériaux d'Orsay (CNRS/Université Paris XI) et du Laboratoire de chimie inorganique et matériaux moléculaires (CNRS/Université Paris VI) ont montré que ce changement d'état est du à la modification collective de la position des atomes, induite par la lumière. Arrow

De tels composés, susceptibles de mémoriser une information binaire, pourraient constituer les bits de stockage des futurs ordinateurs. Ces travaux paraissent dans la revue Angewandte Chemie International Edition. Wink


[img][/img]

Dans le domaine informatique, les demandes de la société en termes de capacité de stockage de l'information augmentent de manière exponentielle et sont à l'origine du développement des nanosciences : stocker toujours plus dans un volume le plus petit possible et le plus rapidement possible. Arrow

Ainsi, le premier disque dur, le RAMAC, construit par IBM en 1954, pesait une tonne et stockait cinq mégaoctets. Dans les ordinateurs portables actuels et les baladeurs MP3, les disques durs stockent plusieurs gigaoctets et ne pèsent plus que quelques centaines ou quelques dizaines de grammes. Arrow

Pour miniaturiser encore les dispositifs et donner ainsi plus de liberté aux utilisateurs, de nombreux chimistes synthétisent de nouveaux matériaux commutables, c'est-à-dire pouvant basculer d'un état (OFF = 0) à l'autre (ON = 1) sous l'effet d'une impulsion extérieure (variation de température, pression, impulsion lumineuse, magnétique ou électrique), et gardant la mémoire de l'état dans lequel ils se trouvent. Arrow

Les chimistes des deux équipes espèrent bien réussir à stocker ainsi de l'information à l'échelle de quelques atomes. Arrow

Ils travaillent sur le bleu de Prusse. Shocked

En remplaçant quelques-uns des atomes de fer par du cobalt, ils transforment le pigment connu depuis l'antiquité en un composé capable de commuter : éclairé par une lumière rouge à basse température (-150°C), ce composé passe d'un état non magnétique (OFF) à un état magnétique (ON), de manière stable dans le temps. Arrow

Si on le réchauffe, il retourne à l'état OFF. Ce changement d'état est du au transfert d'un électron du cobalt au fer (et vice-versa), par absorption de lumière ou d'énergie thermique. Arrow

Aujourd'hui, en utilisant le rayonnement synchrotron, les chimistes ont constaté une modification collective de la position des atomes dans l'espace, induite par le passage de l'électron d'un atome à l'autre. Arrow

Lorsque l'électron passe de l'atome de fer (état OFF) à l'atome de cobalt (état ON) grâce à la lumière rouge, les enchaînements tridimensionnels entre atomes de cobalt, d'azote, de carbone et de fer, initialement coudés, deviennent linéaires. Arrow

Cette modification structurale est à l'origine de l'existence de cet état magnétique et de sa stabilité dans le temps. Cette connaissance à l'échelle atomique des mécanismes associés au passage ON/OFF est un premier pas indispensable au chimiste pour imaginer les matériaux exploitables par l'industrie qui stockeront l'information à l'échelle de quelques atomes. Arrow

Ces nouveaux composés reproduisent parfaitement la fonction de stockage des composants classiques. Parce qu'il ne sera bientôt plus possible de réduire en taille les composants actuels sans qu'ils ne perdent leur fonction de mémoire, les chimistes imaginent des matériaux capables de prendre le relais et de répondre à la demande de la société en terme de stockage miniaturisé de l'information. Wink

Source: CNRS


amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum »  Physique... » Du bleu de Prusse pour le stockage de l'information
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003