FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Un bouclier électronique à l’origine du saturnisme
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum »  Physique... » Un bouclier électronique à l’origine du saturnisme
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Ven 06 Avr 2007 10:36 pm    Sujet du message: Un bouclier électronique à l’origine du saturnisme
Répondre en citant

Salut a tous

Le plomb est un métal lourd dont la pénétration dans l’organisme peut entraîner un certain nombre de désordres regroupés sous le terme générique de saturnisme.

On peut citer, entre autres problèmes induits, des anémies, des retards de croissance ou des retards au développement intellectuel chez les enfants. Mais pourquoi est-il si toxique et comment agit-il à l’échelle de la molécule ?

Au moyen de modélisations employant les techniques de chimie quantique, C. Gourlaouen et Olivier Parisel (Laboratoire de Chimie Théorique – UMR 7616 – Université Pierre et Marie & CNRS) suggèrent une explication.

On savait déjà que le plomb peut se substituer aux cations métalliques natifs de certaines protéines, en particulier le calcium ou le zinc. La calmoduline, par exemple, assure le transport du calcium, essentiel à la régulation des processus cellulaires.

Le plomb peut y remplacer le calcium, diminuant ainsi l’activité de l’enzyme. De même, le cation plomb, en remplaçant un cation zinc, inhibe complètement la déshydratase de l’acide delta-aminolévulinique (ALAD), enzyme qui intervient dans les premières étapes de la biosynthèse de l’hème, base chimique de l’hémoglobine.

En considérant des modèles très simples de ces deux protéines, les deux chercheurs ont mis en évidence comment les choses se passent au niveau moléculaire.

Dans le cas de la calmoduline, le remplacement d’un calcium par un plomb n’entraîne pas de trop fortes distorsions du site actif de la protéine. Il en résulte que celle-ci est perturbée mais pas complètement inhibée. La situation est complètement différente pour l’ALAD :

le site actif à zinc qui peut normalement lier 4 ligands est perturbé par la substitution par le plomb au point qu’un de ces 4 ligands, en l’occurrence le substrat naturel de l’enzyme, ne peut plus se lier.

La protéine est alors inhibée. La raison de cette perturbation est clairement établie :

la paire d’électrons libres 6s2 du cation du plomb se directionalise et vient occuper l’espace normalement réservé aux électrons du substrat ; elle forme un « bouclier d’électrons » qui empêche tout nouveau ligand de se lier au cation métallique.

Cette observation pourrait aider au développement de chélatants spécifiques du cation Pb2+ pouvant être utilisés à des fins curatives.

Site du communiqué original (libre d’accès) : http://www3.interscience.wiley.com/homepages/26737/press/200702press.pdf

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum »  Physique... » Un bouclier électronique à l’origine du saturnisme
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003