FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Interstellar et les secrets de la physique des trous de ver
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » Interstellar et les secrets de la physique des trous de ver
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Lun 17 Nov 2014 12:20 am    Sujet du message: Interstellar et les secrets de la physique des trous de ver
Répondre en citant

Interstellar et les secrets de la physique des trous de ver

Salut à tous

Comme nous l’expliquions dans un précédent article, le dernier film du réalisateur britannique Christopher Nolan, Interstellar, contient de nombreuses références à la physique et à l’astrophysique des trous noirs. C’est vers ces objets étranges que sont les trous de ver que nous nous tournons maintenant. Leurs propriétés, toujours théoriques car nous n’avons encore aucune preuve de leur existence, sont en effet au cœur du scénario d’Interstellar.

Au début des années 1970, le physicien Gerard K. O’Neill, surfant sur la vague du projet Apollo, a proposé à ses étudiants de l’Université de Princeton d’apprendre à devenir physicien en réfléchissant sur la possibilité de coloniser l’espace à partir de leurs cours de physique. Les résultats seront stimulants.

Pour O’Neill, ses étudiants et ses collègues, les colonies spatiales qu'ils ont étudiées seraient l’occasion pour l’Humanité de repartir sur de nouvelles bases, de transférer l’industrie et une population grandissante dans l’espace et de permettre à la Terre de sortir du « coma écologique » dans lequel un développement industriel frénétique et anarchique l’ont fait sombrer. On voit une de ces colonies sur cette image d'artiste.

L'idée a été reprise dans Interstellar où l'une d'entre-elles sert d'étape à l'humanité avant de s'aventurer dans un voyage interstellaire. © DP, Wikipédia, Rick Guidice

La suite ;

http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/actu/d/physique-interstellar-secrets-physique-trous-ver-55993/#xtor=RSS-8

Amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Bob
Chroniqueur


Inscrit le: 24 Déc 2008
Messages: 598
Localisation: Laval

 Message Posté le: Sam 03 Jan 2015 12:21 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonsoir

J'aurais besoin de vos lumières pour comprendre ce point là (et comment le rattacher au scénario du film).

Ce que je comprends : à partir d'un temps T, il y a une infinité de possibles. Parmi ces possibles, il y en a forcément un où un problème posé à l'instant T est résolu (à un instant T2). Il suffit ensuite de voyager dans le temps de T2 jusqu'à T pour apporter la réponse au problème. Mais ce faisant, un nouveau possible est créé, non ?
Cela voudrait dire que la personne ayant résolu le problème à l'instant T2, et la personne dans le nouveau possible créé à partir de T ne sont plus les mêmes personnes car elles n'ont plus la même histoire.

Je ne sais pas si mon raisonnement est clair et si ça tient... Admettons que comprenne bien, voici mon problème par rapport au film : le film nous pousse à croire que le Cooper devant la bibliothèque à l'instant T et le Cooper derrière la bibliothèque à l'instant T2 sont le même personnage avec la même histoire (donc qu'ils évoluent dans le même possible).
Mais si tel était que le cas je ne vois pas comment ça l'est, possible... J'y vois un problème de poule et d'oeuf.

Des avis, des idées ? Merci !
_________________
Robert St-gelais
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3037
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Sam 03 Jan 2015 9:35 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bob a écrit:
Bonsoir

J'aurais besoin de vos lumières pour comprendre ce point là (et comment le rattacher au scénario du film)

Salut;
je n'ai pas vu le film, cependant je sais qu'un trou de ver est un passage qui nous permet de traverser des distances de plusieurs années lumière en beaucoup moins qu'une année, je crois bien que c'est l'essentiel, ensuite quelqu'un qui reviendrait d'un tel voyage, n'aurait presque pas veilli par rapport aux individus qui n'aurait pas fait le voyage;

a mon avis c'est la relativité générale qui s'applique,
encore selon mon avis, il suffit simplement de passer près d'un bon trou noir (avec une trajectoire au moins un peu courbe a cause de l'attraction du trou noir) et atteindre des vitesses relativiste(près de la vitesse de la lumière) pour profiter des effets relativiste comme je vient d'expliquer. Smile
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » Interstellar et les secrets de la physique des trous de ver
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003