FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
L'aventure Pioneer 10 et 11
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Les missions lunaires » L'aventure Pioneer 10 et 11
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Lun 15 Jan 2007 3:14 am    Sujet du message: L'aventure Pioneer 10 et 11
Répondre en citant

SAlut a tous

L'exploration des planètes géantes a débuté par les missions Pioneer 10 et 11. Question

Ces sondes sont les membres d'une série qui en compta 8, orchestrée par le Pioneer Project Office de la NASA et le Ames Research Center. Wink


La suite de ce fabuleux dossiers;

http://jcboulay.free.fr/astro/sommaire/astronautique/pioneer/page_anomalie.htm


amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Lun 15 Jan 2007 11:20 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Pour résumer un peut la position actuelle de Pioneer 10 et 11 et aussi de voyager 1 et 2 :



Pioneer 10 fut lancée le 2 mars 1972.
- Le 17 février 1998, Voyager 1 dépassa Pioneer 10 à 69,4 UA.
- Le 21 Juillet 2004 Pioneer 10 se trouvait à 85,95 UA du Soleil et à 12,93 milliards de km de la Terre (dans la ceinture de Kuiper). Sa vitesse relative au Soleil était de 12,182 km/s et le signal radio mettait près de 12h 02mn pour faire le trajet aller.
- Dans 20 000 ans, la sonde atteindra le Nuage de Oort.
- Elle continue son voyage intersidéral en direction de l'étoile Ross 248 du Taureau à 10 al, près de l'étoile Aldébaran. La sonde mettra 2 millions d'années à la vitesse de 43 000 km/h pour arriver dans sa banlieue.

Pioneer 11 le 5 avril 1973.
- Pioneer 11 se dirige dans la constellation de l'Aigle, au Nord-Ouest du Sagittaire, vers une étoile qu'elle atteindra dans 4 millions d'années
- Elle est aussi loin que Pioneer 10, mais dans une direction opposée.

La constellation de l'Aigle est situé un peut au dessus des régions centrales de notre galaxie, Le centre est occupé par le Sagitaire. La Taureau est orienté à l'opposé vers les régions externes de notre Galaxie et dans la même direction que la galaxie d'Andromède.

Source : http://jcboulay.free.fr/astro/sommaire/astronautique/pioneer/page_anomalie.htm

Voyager 1 fut lancée le 5 septembre 1977.
- Voyager 1 se dirige vers l'étoile AC+79.3888 située à environ 17 années-lumière dans la constellation de la Girafe.

Voyager 2 fut lancée le 20 août 1977.
- Voyager 2 se dirige vers la constellation du Grand Chien (sirius) qu'elle atteindra dans 296 000ans.

Source : http://jmm45.free.fr/sondes/voyager/voyager.htm
http://www.astrosurf.com/luxorion/hommage-sondes2.htm

Gilles


Dernière édition par glevesque le Mer 24 Jan 2007 5:15 pm; édité 1 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mar 16 Jan 2007 1:07 am    Sujet du message:
Répondre en citant

SAlut a tous

Merci gilles pour le complement Wink


amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Apolloman
Chroniqueur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 15
Localisation: Lédignan (Gard) France

 Message Posté le: Jeu 18 Jan 2007 11:25 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Que seront devenus ces sondes au moment (s'il ya) de leurs arrivées respectives Rolling Eyes
_________________
Paul Cultrera
webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde ...
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
gab
Chroniqueur


Inscrit le: 10 Jan 2007
Messages: 1451
Localisation: montreal

 Message Posté le: Jeu 18 Jan 2007 3:09 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjours

Bonne question apolloman Wink

Onts-elles une destinations finales ces sondes Question

chaos
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Jeu 18 Jan 2007 3:21 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Nul ne peut prévoir, mais rendez-vous dans plusieurs centaines de milliers d'années pour enfin savoir qu'est-ce qu'ils en deviendera de ses supert sondes d'exploration spatiales.

Qui nous ont grandement ouvert les yeux sur la splandeurs du monde interstellaire et sur notre propre systèmes solaire !

Gilles
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Jeu 18 Jan 2007 5:48 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Le problème des sondes spatiales éloignée:

"l'anomalie de Pioneer":

Dans le cas de Pioneer 10, chaque année, la sonde accuse un retard sur sa position théorique de 5000 km.
Le 27 septembre 2004, le magazine Nature rapportait que Pioneer 10 fonçait à 12.5 km/s et se trouvait 400000 km plus proche que prévu !

Le décalage de la fréquence des ondes radios émises par la sonde suite à son déplacement est affecté par quelque chose d'inconnu.

Mordehai Milgrom de l'Institut des Sciences Weizmann de Rehovot en Israël (1983), sans plus d'information, a carrément suggéré que la théorie de la gravitation devait être modifiée pour tenir compte de cet effet. Cette solution trouva un certain écho en 2002, lorsque John Anderson du JPL ne put trouver aucune explication rationnelle alternative...

La raison de l'anomalie reste donc en suspens.

A ce jour les ingénieurs du JPL réfutent les théories proposées et aucune explication conventionnelle ne peut expliquer l'anomalie de Pioneer.

Mon explication est que le calcul de la vitesse d'éloignement de la sonde fut basé sur la longueur d'onde prévalant autour de la Terre et comme l'éloignement diminue la courbure de l'espace, la métrique de l'espace de là-bas est plus dilatée que celle autour de la Terre; donc la vitesse de 12,5 km/s ne parcoure pas la même distance lorsqu'elle traverse un km de là-bas comparé à un km d'ici. Les km de là-bas sont plus "long".

Cela donne une information qui pourrait servir à décrire la courbure de l'espace entre la sonde et nous. Nous pourrions alors représenter la diminution graduelle de l'intensité de la courbure de l'espace selon la distance, avec les données receuillies durant le voyage de la sonde. Moins la courbure est intense, plus la métrique est allongée.

Ensuite les comparaisons avec les données des autres sondes confirmeraient l'intensité des courbures.

Amicalement

André lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Jeu 18 Jan 2007 7:32 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

La gravité en boucle, soutient a quelque par cette formes d'anomalie. Les densité de matière (vecteur densitométrique de la topologie courbé), sous forme de boucle interactionnelle à sphère de densité variable concentrique (topologie de la métrique décroissente mais pas de porté universelle), décrit des niveaux variables de la densité de celle-ci en fonction des distances.

Et prédit cette formes de décroissences des longueurs d'ondes, versus les densité interactionnelle des boucles (prémisses de la matière au dimension de planck).

Les formule sont très semblable a la Relativité générale en ce qui concerne les densité des champs de matière-énergie impliquées ! Cela reviens aussi a la forme de calcule ou formalisme d'Éli .

Mais, il reste a interpréter la variation des champs électrique et magnétique sur les sondes d'explorations spatiales (fabriquer a l'aide de méteaux) traversant de t'elles régions de l'espace. CEs champs peuvent peut-être expliquer une d'ésaccélération de cette ordres de grandeurs. Faisant ralentire les sondes spatiales sur leurs parcourts et traversant des régions ou les champs électrique et magnétique interstellaire deviendrait plus fort que la composante gravitationnelle situé a une frontière relié a leurs potencielle d'interface (ligne de front).

Mais qui sait !

Gilles qui suppose encore et toujours !
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Jeu 18 Jan 2007 8:14 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
Faisant ralentire les sondes spatiales sur leurs parcourts et traversant des régions ou les champs électrique et magnétique interstellaire deviendrait plus fort que la composante gravitationnelle situé a une frontière relié a leurs potencielle d'interface


Dans ma théorie, les sondes ne ralentissent pas; mais elles doivent parcourir des kilomètres plus long que les kilomètres autours de la Terre. C'est cela la dilatation de la métrique. Si nous considérons une km ici dans notre déformations spatiale où la métrique est compresseée, nous mesurons un km ayant 1000 mètres. Si nous gardons la même rèhgle pour mesurer le kilomètre de là-bas, il sera moins compressé et mesure ra peut-être 2000 mètres. À vitesse constante, la sonde prendra deux fois plus de temps pour parcourir ce kilomètre et semblera diminuer de vitesse. Mais elle ne ralentit pas du tout; ce n'est que nos mesures de distances qui ne sont pas adéquates à une telle distance.

La fréquence des ondes radio reste constante et sa longueur d'onde également. Mais elle parcourt des kms plus long donc semble être à un moins qrand nombre de kilomètres que prévu.

On dirait que la géométrie bafoue les maths. Laughing

Amicalement

André lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
néo
Chroniqueur


Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1796
Localisation: valleyfield

 Message Posté le: Mer 11 Juil 2007 4:16 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour

??????

amicalement
_________________
vivre et laisser vivre
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Les missions lunaires » L'aventure Pioneer 10 et 11
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003