FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
L’année des treize lunes responsable de l’été pourri
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Vie et Terre » L’année des treize lunes responsable de l’été pourri
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 01 Sep 2007 9:17 pm    Sujet du message: L’année des treize lunes responsable de l’été pourri
Répondre en citant

SAlut a tous

Pour chaque événement météorologique ou presque, il existe une explication lunaire. C’est à se demander comment fonctionnerait notre climat, si la Lune n’existait pas. Cette année, l’homme de la rue (et son épouse !) se complaisent à expliquer notre été frais et pluvieux par… les treize lunes de 2007. Mais que peut bien pouvoir dire cette mystérieuse formule ?

Ne posez pas la question à la personne qui l’utilise, dans la plupart des cas vous n’obtiendrez pas de réponse. D’ailleurs, telle quelle, l'expression n'a pas de sens. En fait 2007 est une année à 13 pleines lunes, nuance. La première PL de l'année intervenant le 3 janvier, et le cycle étant de 29 jours et demi, la dernière PL est la treizième, c'est arithmétique.

L’un des mois en comporte deux : le mois de juin, le premier et le trente. Si la première PL de l'année était tombée le 2 janvier, le mois des deux Pleines Lunes aurait été mai. C'est un détail.

Si la première PL de l'année tombe entre le 1er et le 10 janvier, l'année aura treize PL, c'est tout aussi arithmétique. Puisqu’un mois compte en moyenne trente jours, cela arrive une fois sur trois. Une année sur trois a donc treize pleines lunes !

Avant 2007, 2004 était aussi une année aux treize lunes. Mais la météo n’ayant pas fait parler d’elle, personne ne s’en est aperçu. L'année de la canicule par contre (2003), était une année normale à douze pleines lunes.

D'ailleurs, pourquoi attribuer davantage d'influence à la Pleine Lune qu'à la Nouvelle ? En 2007, il n'y aura eu que douze Nouvelles Lunes... Mais la configuration est la même pour la NL que pour la PL : une année sur trois a treize Nouvelles Lunes. C'était le cas en 2005, ce sera le cas en 2008. Cela fait qu'il ne reste plus grand place pour les années "normales" ! Il ne reste plus qu’à espérer que la Nouvelle Lune n’ait pas l’influence de la Pleine !

Restons sérieux. Parlons des faits. L'hypothèse de l'influence de la Lune fut la première à laquelle aient pensé les météorologues à la naissance des prévisions il y a plus d'un siècle. Jamais, au grand jamais, cette influence n'a pu être observée.

L’explication des choses compliquées par des causes simples est une spécialité du genre humain. Ce genre d'explication par le vide aura d'autant plus de succès que la population aura moins de culture scientifique et aura moins été exercée à faire jouer son libre arbitre et son sens critique.

http://www.sur-la-toile.com/mod_News_article_4126___.html

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Vie et Terre » L’année des treize lunes responsable de l’été pourri
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2020 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003