FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Une fourmi cosmique économe
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Observations astronomiques » Une fourmi cosmique économe
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11027
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Jeu 27 Sep 2007 9:54 pm    Sujet du message: Une fourmi cosmique économe
Répondre en citant

SAlut a tous

En utilisant le VLTI (Very Large Telescope Interferometer) et sa capacité unique à voir de petits détails, les astronomes ont découvert un disque aplati presque de profil de silicates au coeur de la magnifique Ant Nebula.

Le disque semble cependant trop 'maigre' pour expliquer comment la nébuleuse a obtenu son intriguante forme de fourmi. Arrow


Crédit : ESO

Ant Nebula est l'une des nébuleuses planétaires les plus remarquables connues. Les nébuleuses planétaires - dont le nom provient du fait que la plupart sont sphériques et ressemblaient aux planètes lorsqu'elles ont été découvertes la première fois par des télescopes plus anciens et moins puissants - sont des structures rougeoyantes de gaz abandonnées par des étoiles comme le Soleil aux termes de leurs vies.

La morphologie de Ant Nebula - un noyau lumineux, trois paires imbriquées de lobes bipolaires et un écoulement en forme d'anneau - est si unique quelle a été surnommée la 'Chambre des horreurs' des nébuleuses planétaires vers la fin des années 1950.

Mais comment une étoile sphérique produit de telles structures complexes ?

La réponse, beaucoup d'astronomes le pensent, exigent la compréhension des disques entourant l'étoile centrale.

Par leur nature, ces disques témoignent des phénomènes qui mènent aux structures asymétriques des nébuleuses planétaires.

"Le défi est de détecter réellement ces disques," explique le chef d'équipe Olivier Chesneau, de l'Observatoire de la Côte d'Azur, France. "La plupart des instruments astronomiques n'ont pas une vue assez perçante pour les trouver, encore moins pour les étudier.

Le VLTI, cependant, avec sa résolution spatiale particulièrement élevée, est un puissant chasseur de disque."

Le disque de Ant Nebula, qui ne peut pas être détecté avec un seul télescope unitaire de 8.2-m du VLT, a été découvert en mode interférométrique où deux télescopes unitaires de 8.2-m ont été utilisés pour combiner la lumière, à travers l'instrument interférométrique MIDI (MID-infrared Interferometric).

Les observations indiquent un disque aplati presque de profil dont l'axe principal est perpendiculaire à l'axe des lobes bipolaires. Le disque s'étend d'environ 9 fois la distance moyenne entre la Terre et le Soleil (9 Unités Astronomiques ou 9 UA) à plus de 500 UA.

A la distance de Ant Nebula, ceci correspond à avoir détecté des structures que sous-tend un angle de seulement 6 millisecondes d'arc. C'est similaire à distinguer un bâtiment de deux étage sur la Lune.

La masse de poussières stockée dans le disque semble être seulement de cent millième de la masse du Soleil et est cent fois plus petite que la masse trouvée dans les lobes bipolaires.

"Nous devons par conséquent conclure que le disque est trop léger pour avoir un impact significatif sur la matière sortant et ne peut pas expliquer la forme de Ant Nebula", dit Chesneau.

"A la place, on dirait plus que ce disque est du reste de matières expulsées par l'étoile."

Les observations fournissent également la preuve incontestable que le disque se compose principalement de silicate amorphe "Ceci," dit Chesneau, "indique très probablement que le disque est jeune, peut-être aussi jeune que la nébuleuse planétaire elle-même."

Les astronomes privilégient la possibilité que la grande quantité de matériel dans les lobes a été propulsée par plusieurs événements à grande échelle, déclenchés avec l'aide d'un compagnon stellaire froid.

La solution du mystère réside par conséquent dans le noyau du système, et exige une meilleure caractérisation de la chaude étoile centrale et son supposé compagnon, actuellement masqué par le disque poussiéreux.


http://www.eso.org/public/outreach/press-rel/pr-2007/pr-42-07.html

source;

http://perso.orange.fr/pgj/0907-nouvelles.htm#Dawn

http://www.clickoblog.com/aa69c11ec23c33f33c4995067ded02918

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Observations astronomiques » Une fourmi cosmique économe
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2021 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003