FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
5000 orbites pour Mars Express
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Les missions martiennes » 5000 orbites pour Mars Express
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Dim 25 Nov 2007 11:21 pm    Sujet du message: 5000 orbites pour Mars Express
Répondre en citant

SAlut a tous

Lancée en juin 2003, la sonde européenne Mars Express a rejoint la planète Mars en décembre 2003 et débuté son activité opérationnelle en juin 2004.

Quant au radar Marsis, il a été mis en servie en juin 2005. Elle a aujourd'hui accompli 5000 orbites autour de la planète rouge !

Les 7 instruments qu'elle embarque ont acquis une somme d'informations colossales qui dans de nombreux domaines d'étude a affiné et révolutionné nos connaissances de Mars ou modifié l'idée que nous ne faisions de cette planète.

La mission a été prolongée jusqu'en 2009.

D'ici au 16 décembre, des corrections de trajectoires sont prévues de façon à modifier l'orbite de Mars Express.

Cette petite correction de trajectoire doit permettre de positionner la sonde de façon à ce que la caméra HRSC et le spectromètre Omega aient le meilleur éclairage possible pour leurs observations tout en répondant au besoin du radar Marsis qui doit observer de nuit le sous-sol de la planète. Arrow



Le sourire martien (cratère Galle).
Crédits ESA /DLR / FU Berlin (G. Neukum).


Résultats scientifiques


ASPERA (Energetic Neutral Atoms Analyser)

Fourni par la Suède, ASPERA est un imageur d'atomes neutres à haute énergie et un analyseur de plasmas spatiaux.

Il permet de 'voir' comment les composants atmosphériques quittent la sphère d'influence martienne et quel rôle joue à cet égard le plasma.

Il étudie également l'interaction entre le vent solaire et l'ionosphère martienne.

Aspera a donc identifié les interactions entre le vent solaire et l'atmosphère supérieure.

Il a mesuré les propriétés de ce vent dans la queue ionosphérique martienne et a commencé à quantifier la réalité de l'érosion de l'atmosphère martienne due à l'action du vent solaire.

Une érosion effective jusqu'à une altitude de 270 km, bien que le taux de perte soit étonnamment faible.

HRSC (High Resolution Stereo Camera)

La caméra allemande HRSCfournit des images stéréo haute résolution en couleur de toute la planète Mars prises sous plusieurs angles, ce qui permet de faire des études détaillées de sa morphologie, de sa géologie et de son évolution.

Pour le grand public, les avancées les plus significatives sont celles dues à la caméra allemande HRSC qui a photographié la surface de Mars comme jamais auparavant.

Seule la caméra Hirise, plus récente, embarquée sur la sonde de la NASA Mars Reconnaissance Orbiter fait mieux. Elle tourne autour de Mars depuis mars 2006.

Parmi les découvertes rapportées par l'Agence spatiale européenne, on signalera des dispositifs géologiques bien plus récent que l'on ne le pensait, de nouvelles informations sur les volcans de Tharsis suggérant qu'ils puissent avoir été actifs il y a encore quelques millions d'années, ce qui est très court à l'échelle d'une planète.

Les images montrent également que les reliefs glaciaires sont beaucoup plus répandus. Mieux encore, certains sont figés depuis seulement 20 à 30.000 ans !

Parmi les dispositifs les plus surprenants, on citera la découverte de ce qui semble être une mer congelée sous la surface (Paléo-mer gelée d'Elysium Planitia), près de l'équateur ou encore le survol de Cydonia, le site le plus populaire de Mars et dont les images acquises en 1976 par Viking 1 en 1976 ont pu faire croire à des structures artificielles.

MaRS (Mars Radio Science Experiment)

Cette expérience de radioscience allemande utilise le sous-système de télécommunications de Mars Express pour sonder l'atmosphère neutre et ionisée après occultation du Soleil et des étoiles.

Elle permet de déterminer les propriétés diélectriques de surface pour observer les anomalies de gravité.

On doit à cet instrument des études de la rugosité de la surface, des mesures de légères perturbations orbitales subies par la sonde à cause de la gravité de la planète.

Ces anomalies apparaissent plus prononcées au-dessus de la région de Tharsis, un vaste plateau de 5500 km de diamètre et d'une hauteur de 6 à 10 kilomètres, qui supporte les édifices volcaniques les plus importants de la planète Mars.

Cela peut signifier une densité plus élevée de la croûte martienne à cet endroit. Enfin, MaRS a découvert l'existence d'une couche ionosphérique créée par la combustion de météores dans l'atmosphère.

MARSIS (Sub-Surface Sounding Radar/Altimeter)

MARSISest un radar de sondage de subsurface mis au point conjointement par l'Italie et les Etats-Unis pour l'étude de la structure interne de Mars jusqu'à quelques kilomètres de profondeur de façon à établir des cartes de la répartition de l'eau liquide et gelée se trouvant sous la surface de Mars.

Concernant les pôles martiens, les avancées les plus importantes sont venues de ce radar qui, après un déploiement rocambolesque, a révélé pour la première fois le sous-sol de ces 2 régions.

Des données des couches stratifiées au pôle sud martien révèlent qu'elles sont composées d'importants volumes de glace pure situés à 3,7 kilomètres sous la calotte polaire.

L'ensemble du volume de glace de cette région a pu être estimé à 1,6 million de kilomètres cubes. Si ce volume de glace était distribué de manière uniforme sur toute la surface de la planète Mars, cette dernière serait couverte de 11m d'eau.

Des sondages du pôle nord ont permis de confirmer qu'il est constitué essentiellement d'eau avec des quantités de poussière variables d'un endroit à un autre. Le pôle nord est plus poussiéreux que celui du sud.

Enfin, des échos radar renvoyés par des collines sur l'équateur de Mars laissent à penser qu'elles pourraient avoir un volume d'eau égal à celui d'une calotte polaire

OMEGA (Visible and Infrared Mineralogical Mapping Spectrometer)

Ce spectromètre français fonctionne dans le visible et le proche infrarouge. Il fournit des informations de moyenne résolution, à l'échelle de la planète, sur la composition minéralogique du sol martien.

Omega a produit des cartes sans précédent de la composition et de la distribution de la glace d'eau et du dioxyde de carbone aux pôles.

Une des découvertes les plus significatives est à mettre à l'actif d'Omega qui revisite l'histoire géologique de la planète et des trois grandes périodes connues que sont le Noachien, l'Hespérien et l'Amazonien (périodes ici classées de la plus ancienne à la plus récente).

Les relevés ont livré des informations significatives, voire décisives, sur le cycle de l'eau, ainsi que la couleur et l'histoire de la planète ce qui a permis de diviser l'histoire de la planète en trois périodes distinctes vues à travers leurs minéraux :

le Phyllosian, le Theiikian et le Siderikian. Pour cela, les scientifiques ont pris en compte les processus de formation et d'altération de chaque minéral, et en particulier le rôle joué par l'eau dans cette altération, trois grandes périodes distinctes peuvent être décrites.

PFS (Planetary Fourier Spectrometer)

PFS, spectromètre infrarouge de Fourier, est fourni par l'Italie. Il est spécialement conçu pour étudier l'atmosphère.

Il fait des mesures des champs de température de la basse atmosphère et nous renseigne sur les propriétés optiques des aérosols de l'atmosphère.

PFS a fait la carte la plus complète à ce jour de sa composition chimique et découvert des traces de méthane, ce qui laisse perplexe les scientifiques.

La présence avérée de méthane peut s'expliquer soit par une activité volcanique ou hydro thermique ou, pourquoi pas, liée à la présence d'une forme de vie ! A suivre donc.

SPICAM (Ultraviolet and Infrared Atmospheric Spectrometer)

Quant à SPICAM, un spectromètre français dans l'infrarouge et l'ultraviolet pour l'étude de l'atmosphère, il a fourni d'importantes mesures de répartition verticale de l'oxygène, des poussières et du dioxyde de carbone contenus dans l'atmosphère martienne.

Ce spectromètre aborde la question de l'habitabilitéde la planète rouge en tentant de démontrer si les conditions existantes sont à même de favoriser l'évolution et la perduration d'une forme de vie, aussi simple soit-elle, et bien sûr si jamais elle existe !

Il a mesuré dans quelle proportion la lumière UV pénètre l'atmosphère de Mars et affecte sa surface. Une mesure importante quand on sait que ce type de rayonnement peut détruire de nombreux organismes sur Terre. Des mesures de la présence d'ozone, d'eau et de produits oxydants ont également été menées.

SPICAM a effectué le premier sondage vertical complet de la température et la densité atmosphérique de Mars (principalement le CO2) grâce à la technique de l'occultation d'étoile, utilisée sur terre pour la surveillance de la couche d'ozone.

C'est-à-dire que l'instrument n'a pas observé directement l'atmosphère de la planète, mais analysé l'absorption de la lumière d'une étoile lorsqu'elle traverse l'atmosphère, de sorte que l'instrument parvient plus facilement à découvrir les propriétés de l'atmosphère et les éléments présents en suspension.

Ces résultats permettront dans le futur une meilleure pratique de l'aérofreinage et de l'aérocapture, pour faciliter les futures missions martiennes.

Enfin, il a découvert l'existence d'aurores aux latitudes moyennes et produit la première carte de l'ozone et de la découverte des nuages les plus élevés jamais observés sur Mars.

la source ;

http://www.flashespace.com/html/nov07/26_11.htm

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Les missions martiennes » 5000 orbites pour Mars Express
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003