FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Le Very Large Telescope repousse la recherche de galaxies
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum »  Actualités des sondes, des satellites et des téléscopes spatiaux » Le Very Large Telescope repousse la recherche de galaxies
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11028
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mer 28 Nov 2007 11:07 pm    Sujet du message: Le Very Large Telescope repousse la recherche de galaxies
Répondre en citant

SAlut a tous

Le Very Large Telescope repousse la recherche de jeunes galaxies vers de nouvelles limites!

Une équipe internationale d'astrophysiciens, à laquelle participe Céline Péroux, chercheuse au Laboratoire d'Astrophysique de Marseille (LAM-Observatoire Astronomique de Marseille Provence / INSU-CNRS / Université de Provence) a pu détecter la très faible lumière émise par de "jeunes galaxies" situées à des milliards d'années-lumière.

Selon cette équipe, ces galaxies qui n'ont jamais pu être détectées malgré d'intensives recherches menées au cours des trente dernières années, pourraient être les blocs élémentaires des galaxies "normales" telle que notre Galaxie, la Voie Lactée.


Crédit : ESO

Les scientifiques supposaient depuis longtemps que les galaxies semblables à la Voie Lactée avaient été créées, très tôt dans l'histoire de l'Univers, par la fusion de "proto-galaxies".

Cependant, les astronomes n'avaient jamais pu, auparavant, en prouver l'existence. Le temps d'observation nécessaire pour détecter la faible lumière émise par ces structures lointaines, même avec le Very Large Telescope de l'ESO, surpasse en effet le temps généralement alloué aux campagnes d'observation.

Le succès de cette équipe scientifique repose donc avant tout sur la stratégie d'observation qu'ils ont choisie... et un peu de chance aussi car à l'origine, leur campagne d'observation avait pour objectif de détecter, par l'observation d'une partie du ciel centrée sur un quasar, le très faible signal du gaz intergalactique causé par le rayonnement ultraviolet du fond cosmique.

Ils ont donc demandé à utiliser le VLT à des périodes où les conditions d'observation ne sont pas optimum (moins bonnes conditions climatiques) afin d'obtenir une plus longue période d'observation.

Ils ont ainsi pu pointer le télescope sur une même zone de l'Univers pendant 92 heures entre 2004 et 2006, c'est-à-dire l'équivalent de 12 nuits complètes, durée relativement supérieure à ce qui est généralement accordé pour de tels programmes.

C'est donc grâce à cette période d'observation relativement importante et à la très grande sensibilité de l'image prise avec le VLT que cette équipe a pu obtenir un spectre de l'Univers alors qu'il n'était âgé que de 2 milliards d'années.

Elle a ainsi mis en évidence 27 objets de très faible luminosité dont les caractéristiques correspondent à celles des proto-galaxies (existence dans leur spectre de la raie "Lyman Alpha", radiation de l'hydrogène neutre, signature de ce type de galaxies).

Ces objets sont environ 20 fois plus nombreux que toutes les galaxies distantes jamais observées jusqu'à présent avec les télescopes au sol.

De plus, renchérit Céline Péroux "les informations recueillies indiquent que le taux de formation stellaire et la production d'éléments chimiques de ces objets sont faibles, ce qui renforce l'idée qu'ils sont dans la première phase de leur formation".

Cette découverte est importante à double titre.

Elle confirme les modèles théoriques qui prédisent que les galaxies comme la nôtre ont été formées par la fusion de petites proto-galaxies très tôt dans l'histoire de l'Univers et elle met en évidence une stratégie d'observation qui devrait permettre la découverte et l'étude détaillée d'un nombre important d'objets similaires.

Nous pourrons ainsi obtenir de précieuses informations sur la formation des galaxies semblables à la Voie Lactée.



A paraître dans Astrophysical Journal en mars 2008.



Source ; CNRS/INSU http://www.insu.cnrs.fr/a2412



http://www.eso.org/public/outreach/press-rel/pr-2007/pr-52-07.html

http://pagesperso-orange.fr/pgj/1107-nouvelles.htm#55_Cancri

Merci special a Gilbert claveau Wink

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
néo
Chroniqueur


Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1796
Localisation: valleyfield

 Message Posté le: Jeu 29 Nov 2007 2:04 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour

Le VLT est situé ou au juste?

Est-il le plus puissant télescope de ce monde?

Ce sonts les questions que je me pose et je ne trouve pas de réponses satisfesantes Crying or Very sad

Albert peut-tu me répondre si tu connais les réponses Wink

merçi

aurevoir
_________________
vivre et laisser vivre
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum »  Actualités des sondes, des satellites et des téléscopes spatiaux » Le Very Large Telescope repousse la recherche de galaxies
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2021 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003