FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Selon des astronomes japonais, il existe une 9eme planetes
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum »  Débats scientifiques » Selon des astronomes japonais, il existe une 9eme planetes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11028
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Jeu 28 Fév 2008 10:58 pm    Sujet du message: Selon des astronomes japonais, il existe une 9eme planetes
Répondre en citant

SAlut a tous

Des astronomes japonais sont persuadés qu'il existe une 9e planète dans le système solaire:shock:

Des scientifiques japonais se sont dits jeudi convaincus qu'une neuvième planète, encore inconnue, gravite aux confins de notre système solaire et qu'elle sera un jour découverte si les astronomes s'en donnent les moyens.

Des chercheurs de l'université de Kobe (ouest du Japon) basent leur assertion sur des simulations informatiques.

"Il existe une probabilité élevée qu'une vraie planète, dont on ignorait l'existence, d'une masse située entre 0,3 à 0,7 fois celle de la Terre, évolue à la frontière de notre système solaire", ont expliqué les scientifiques dans un communiqué Arrow


Des scientifiques japonais se sont dits jeudi convaincus qu'une neuvième planète, encore inconnue, gravite aux...

"Si des recherches sont effectuées à grande échelle, cette planète mystérieuse sera sans doute découverte d'ici dix ans au plus", ont-ils ajouté.

Les travaux de l'équipe de Kobe, emmenée par le professeur japonais Tadashi Mukai et le chercheur américain Patryck Lykawka, seront publiés en avril dans l'Astronomical Journal édité par la Société astronomique américaine.

Cette hypothèse de l'existence d'une surnommée "planète X" survient alors que la communauté scientifique a décidé en 2006 d'exclure Pluton de la liste des planètes de notre système solaire.

Pluton, corps céleste découvert en 1930 par l'astronome américain Clyde Tombaugh, a été rétrogradé au rang inférieur de "planète naine", car elle ne correspond plus à la nouvelle définition plus restrictive adoptée en 2006 par l'Union astronomique internationale (UAI).

Pluton n'est plus une planète à part entière car elle n'a pas fait le vide dans son orbite, naviguant au milieu de nombreux débris cosmiques, la ceinture de Kuiper.

Les huit vraies planètes connues dignes de ce titre sont: Mercure, Venus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

la source ;

http://fr.news.yahoo.com/afp/20080228/tsc-japon-sciences-astronomie-c2ff8aa.html

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Madarion
Chroniqueur


Inscrit le: 18 Déc 2007
Messages: 2063
Localisation: Sud de la France

 Message Posté le: Ven 29 Fév 2008 3:53 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

il faut bien expliquer la pressence de Mars, cette planète n'a pas de soeurs Wink
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11028
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 01 Mar 2008 2:51 am    Sujet du message:
Répondre en citant

SAlut a tous

Pour te repondre mandarion sur ceci ;

Citation:
il faut bien expliquer la pressence de Mars, cette planète n'a pas de soeurs


OUi, et d"apres-moi, elle va rester unique Wink

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
gab
Chroniqueur


Inscrit le: 10 Jan 2007
Messages: 1451
Localisation: montreal

 Message Posté le: Sam 01 Mar 2008 4:29 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

bonjour

qui sait vraiment?

peut-etre que cette planete existe vraiment , mais de taille inferieur a pluton et elle se siturais apres pluton Wink

tchaos
_________________
Je hais les menteurs!
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Test
Chroniqueur


Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 39
Localisation: boucherville

 Message Posté le: Lun 03 Mar 2008 12:27 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonsoir

Ça serait tres surprenant qu,il y est une autres palnete Surprised
je n,y crois pas Rolling Eyes
_________________
aucun complexe
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BillyJ
Chroniqueur


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 559
Localisation: val-dor

 Message Posté le: Lun 03 Mar 2008 12:34 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Allo

Ça comfirmerait les théories mayas parcontre Surprised
@+
_________________
Astronomiquement votre " le valdorien"
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Numéro ICQ
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11028
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Lun 03 Mar 2008 12:05 pm    Sujet du message: Peut-être une planète au-delà de Pluton
Répondre en citant

SAlut a tous

La structure de la Ceinture de Kuiper pourrait être expliquée par la présence d’une planète au triple de la distance de Neptune, selon deux astronomes.

La Ceinture de Kuiper s’étend depuis l’orbite de Neptune à 30 Unités Astronomiques (UA) jusqu’à environ 50 UA.

Elle se compose vraisemblablement d’environ 35.000 objets de plus de 100 kilomètres de diamètre, ce qui lui confère une masse totale plusieurs centaines de fois plus importante que la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter. Arrow



Aspect connu de la Ceinture de Kuiper. L’échelle est indiquée en Unités Astronomiques. Source : Laboratoire d’Astrophysique de Grenoble

Son origine est à rechercher dans les phénomènes d’accrétion qui ont formé le système solaire tel que nous le connaissons. Au cours du temps, les parties intérieures du disque protoplanétaire, situé dans le plan de l’écliptique, se sont condensées pour former les planètes alors que le bord externe, plus diffus, a donné naissance à un grand nombre de petits objets.

Le premier objet de la Ceinture de Kuiper (1992 QB1, officieusement baptisé Smiley) a été observé en 1992 par David C. Jewitt et Jane X. Luu de l’observatoire de Hawaï.

Plusieurs centaines d’autres ont été découverts dans les dix années suivantes. Pluton a fini par en perdre son statut de planète puisqu’elle se déplace parmi ces corps rocheux dont l’origine semble commune.

La présence de la Ceinture de Kuiper et sa modélisation suffisant à expliquer les anomalies orbitales de Neptune et d’Uranus, il ne fut alors plus nécessaire de rechercher une hypothétique planète X située au-delà de Pluton, d'autant que la concentration de matière semblait insuffisante pour former une planète.

Planète "X", le retour !

Mais aujourd’hui, Patryck Sofia Lykawka (Etats-Unis) et Tadashi Mukai (Japon) suggèrent que l’existence d’une planète de quelques dixièmes de masse terrestre située au-delà de la Ceinture de Kuiper pourrait expliquer son énigmatique déformation à 48 UA, où elle apparaît tronquée.

Cette conclusion se base essentiellement sur la corrélation de nombreuses simulations informatiques de systèmes planétaires semblables au nôtre, comportant quatre planètes géantes et de nombreux planétésimaux.

Selon leur hypothèse, à paraître en avril dans The Astronomical Journal, cet objet aurait été éjecté par interaction gravitationnelle avec une des planètes géantes du système solaire (vraisemblablement Jupiter) et aurait perturbé l’organisation du disque planétésimal vers 40 à 50 UA, finissant par provoquer ce déficit de masse observé à 48 UA. Par effet de résonance avec Neptune, la planète aurait ensuite migré vers une orbite stable à plus de 100 UA inclinée de 20 à 40° d’où elle garantit aussi la stabilité de la Ceinture de Kuiper.

Le modèle présenté par les deux chercheurs est parfaitement en accord avec la dynamique du système solaire, la faible masse (relative) de la Ceinture de Kuiper et la position actuelle de Neptune à 30,1 UA.

Il répond aussi au mécanisme de Kozai impliquant les effets de résonance qui ont modelé la distribution actuelle des planètes entourant le Soleil.
La genèse agitée du système solaire

Pour mieux comprendre ce mécanisme, retraçons brièvement l’histoire de la formation du système solaire depuis son accrétion. Après seulement 8 millions d’années de formation des protoplanètes au sein du nuage primordial,

la masse de Jupiter croît rapidement. Lorsqu’elle atteint environ 300 masses terrestres, ses perturbations gravitationnelles déstabilisent les protoplanètes intérieures, ce qui provoque de nombreuses collisions et de nouvelles accrétions.

De nombreux objets disparaissent dans le Soleil ou chutent sur d’autres corps. Les protoplanètes de la ceinture d’astéroïdes sont éjectées, et celle-ci est finalement modelée par la force d’attraction de Jupiter.

On appelle l’ensemble de ces phénomènes la relaxation d’un système planétaire. C’est probablement à cette période que la planète décrite par la théorie des deux chercheurs de Kyoto rejoint la zone interne de Kuiper.

Par échange d’énergie et de moment cinétique, Jupiter migre alors d’environ 1 UA vers l’intérieur du système solaire et entre en résonance avec Saturne (2:1), ce qui rend leurs orbites elliptiques.

Uranus et Neptune se trouvent repoussées de plusieurs UA vers l’extérieur, la seconde se retrouvant à l’intérieur de la Ceinture de Kuiper, dont la limite interne était beaucoup plus proche du Soleil qu’aujourd’hui.

Du même coup, de nombreux objets de cette ceinture sont éjectés, certains vers l’extérieur, mais surtout de nombreux autres vers l’intérieur.

Cette bousculade provoque le grand bombardement tardif entre -4 et -3,8 milliards d’années (au cours duquel la vie est apparue sur Terre) et dont de nombreux vestiges existent encore sous forme de cratères sur les planètes du système solaire n’ayant pas, ou peu, connu d’érosion atmosphérique ou tellurique.

Un peu plus tard, les forces d’attraction déstabilisent une petite planète se trouvant là par hasard, qui est éjectée pour la deuxième fois de son existence et finit par se stabiliser sur une orbite à plus de 100 UA…

Ce scénario est encore susceptible de nombreuses évolutions, au fil de nouvelles découvertes, mais sa cohérence ne cesse de se renforcer et l’hypothèse de Patryck Sofia Lykawka et Tadashi Mukai s’y inscrit très bien.

La source;

http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/astronomie/d/peut-etre-une-planete-au-dela-de-pluton_14814/

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum »  Débats scientifiques » Selon des astronomes japonais, il existe une 9eme planetes
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2022 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003