FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Une autre "fusion froide", elle, très prometteuse
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Technologies et inventions, nouvelles idées.... » Une autre "fusion froide", elle, très prometteuse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11025
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Dim 04 Nov 2012 10:55 pm    Sujet du message: Une autre "fusion froide", elle, très prometteuse
Répondre en citant

SAlut à tous

Afin que vous compreniez la portée de cette actualité, il nous faut dans un premier temps décrire brièvement le contexte.

Il vous faut savoir que, dans nos centrales nucléaires, le processus mis en oeuvre est la fission contrôlée (sauf dans quelques cas... comme au Japon récemment) de matières fissiles.

Vous le savez : cette technologie a pas mal de détracteurs, car lourde et polluante déjà.

Il serait bien plus intéressant sur de nombreux plans de réaliser une fusion nucléaire au lieu de fission ; c'est ce processus qui a lieu dans les étoiles, dont notre soleil.

Oui, mais voilà, reproduire ce processus naturel est très difficile : notre soleil n'arrive à cela que grâce à une énorme masse qui permet des pressions et températures très élevées en son coeur. Seule une bombe (H) peut arriver à ce genre de choses pour l'instant.

Non, on ne vous fera pas de nouvelle « démo ».

On cherche plutôt maintenant à contrôler cette fusion, mais la date de réalisation ne fait que reculer : « C'est bon dans 50 ans », nous répète-t-on chaque nouvelle décennie.

Flashback : en 1989, Stanley Pons et Martin Fleischmann pensaient avoir trouvé une sorte de Graal qui a été vite nommé « fusion froide ».

Ces scientifiques pensaient vraiment avoir réussi l'exploit incroyable d'une fusion nucléaire à température ambiante, comme une banale réaction chimique en gros.

Ce qui les avait surpris était que davantage d'énergie était sortie que celle qui avait été introduite.

Images ; Uhws

Vous imaginez bien qu'on a tenté illico de reproduire les expériences de ces chimistes, mais sans résultat probant.

L'approche fut vite reléguée au rang de « passe pas ton temps à cela où tous tes collègues vont se moquer de toi et ta carrière sera brisée, malheureux ! ». En Science aussi, on a des aprioris et des moutons noirs...

Maintenant, ce n'est pas tout à fait exact de dire que tout était arrêté. Certains scientifiques ont repris le flambeau et même deux institutions des plus honorables récemment : la NASA et le CERN.

De fait, des voix montent maintenant pour dire qu'il ne s'agissait pas vraiment d'une « fusion » (très peu possible), mais d'un processus physique, lui, très plausible.

Certains scientifiques sont même maintenant carrément optimistes pour dire que cela pourrait déboucher sur une énergie alternative propre qui pourrait changer la face du monde.

La théorie qui prend actuellement du poids est celle de Lewis Larsen.

En 1997, Larsen a commencé à recevoir des fonds et a voulu savoir si l'on pouvait interpréter l'expérience de prétendue « fusion froide » en des termes plus classiques, avec la physique connue.

Il a donc regardé les réactions nucléaires qui pouvaient produire de l'énergie.

Il a pensé à la radioactivité naturelle de certaines substances. Le radium est un bon exemple.

Avec un autre physicien du nom d'Allan Widom, ils ont montré qu'un film chargé d'électrons (signe -) sur du palladium pourrait combiner les protons chargés positivement avec les atomes d'eau afin de former des neutrons.

Ces neutrons pourraient ensuite être absorbés par les noyaux de lithium.

Cela perturberait l'équilibre de charges qui préserve la stabilité du lithium.

Le noyau de lithium finirait par émettre du rayonnement et se convertir en béryllium et en hélium.
Le film d'électrons va ensuite absorber ce rayonnement et émettre de la chaleur.

Cette réaction « en chaîne », lente, a été appelée « Low-Energy-Nuclear-Reaction » ou LENR.

Ce résultat fut publié en 2006 et n'a pas fait tout de suite beaucoup de remous.

Bien d'autres chercheurs avaient écrit sur le sujet de la « fusion froide » auparavant.

L'idée était pourtant bien plus solide cette fois, car tout y était très cohérent avec les théories scientifiques d'aujourd'hui. Rien de spéculatif.

Ce processus pourrait même se produire dans des phénomènes naturels comme dans ces fameux flux de neutrons constatés au passage des éclairs.

Cette année, le chercheur italien Yogendra Srivastava a planché sur le sujet et même réalisé un colloque … au CERN !

Juste après, la NASA plongeait dans le sujet avec un programme de 200 000 dollars US.

Larsen quant à lui, espère bien pouvoir lever carrément 25 millions de dollars afin de créer un véritable prototype de générateur LENR.

Pour l'instant, il n'y a qu'une théorie solide et quelques preuves de laboratoire.

Un scientifique de renom de la NASA pense néanmoins que cette piste est vraiment très prometteuse.

À suivre de près donc.

Pour aller plus loin: A. Widom, L.Larsen Ultra low momentum neutron catalyzed nuclear reactions on metallic hydride surfaces Eur. Phys. J. C (2006) (DOI) 10.1140/epjc/s2006-02479-8

La source ; http://www.sur-la-toile.com/article-16930-Une-autre-fusion-froide-elle-tres-prometteuse.html

Amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3064
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Lun 05 Nov 2012 1:09 am    Sujet du message: Re: Une autre "fusion froide", elle, très promette
Répondre en citant

André a écrit:

Ce processus pourrait même se produire dans des phénomènes naturels comme dans ces fameux flux de neutrons constatés au passage des éclairs.

Bonne fin de journée;
Very Happy Very Happy , voilà qui donne de l'importance a mon modèle de Z machine, si la grande chambre cylindrique contient de la poussière contenant divers atome, comme le palladium et du lithium en plus de vapeur d'eau, avec les électrons de l'arc électrique, ont a toute la matière disponible Very Happy .

J'avais justement suggérer d'étudier les éclairs sur différente planète, dont principalement Saturne, mais si nos éclairs peuvent autant nous donnez d'information, c'est extrêmement intéressant Very Happy .

Rappel:

http://gnralsujet20.blogspot.ca
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Technologies et inventions, nouvelles idées.... » Une autre "fusion froide", elle, très prometteuse
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2020 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003