FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Une galaxie pour la science et la recherche
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum »  Actualités des sondes, des satellites et des téléscopes spatiaux » Une galaxie pour la science et la recherche
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11028
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 10 Nov 2007 12:09 am    Sujet du message: Une galaxie pour la science et la recherche
Répondre en citant

SAlut a tous

Au cours de sa visite au VLT (Very Large Telescope) à Paranal, le Commissaire Européen pour la Science et la Recherche, Janez Potocnik, a participé à une séquence d'observation et a pris des images d'une belle galaxie spirale.

La visite a eu lieu le 27 Octobre et le Comminssaire a observé avec l'un des instruments FORS sur ANTU, le premier Télescope Unitaire de 8,2 mètres du VLT.

"A deux heures d'autobus de la ville la plus proche, Antofagasta, au milieu de nulle part et à 2.600 mètres d'altitudes,

s'élève un observatoire astronomique ultramoderne qui permet aux scientifiques de toute l'Europe d'exploiter certaines des technologies les plus avancées et les techniques sophistiquées disponibles en astronomie. Arrow



Un des équipements est le VLT, le Very Large Telescope, avec lequel, ensemble avec les autres télescopes, les scientifiques peuvent étudier des objets au fin fond de l'Univers," écrit Potocnik sur son blog.

Connue jusqu'à maintenant comme un simple numéro dans un catalogue, NGC 134, ''l'Ile dans l'Univers" qui a été observée par le Commissaire regorge d'attributs remarquables, et le VLT a posé ses yeux sur eux.

Comme notre propre Galaxie, NGC 134 est une spirale barrée avec ses bras en spirale vaguement enroulés autour d'une région centrale lumineuse en forme de barre.

Un dispositif qui sort de l'ordinaire est son disque déformé. Bien que le disque d'une galaxie est souvent décrit comme une structure plate de gaz et d'étoiles entourant le centre de la galaxie, un disque déformé est une structure qui, une fois vue de biais, ressemble à un disque microsillon voilé resté trop longtemps sous le Soleil brûlant.

Les déformations ne sont pas réellement atypiques. Plus de la moitié des galaxies en spirale montrent des déformations d'une manière ou d'une autre, et notre propre Voie lactée a également une petite déformation.

De nombreuses théories existent pour expliquer les déformations. Une possibilité est que les déformations sont la conséquence des interactions ou des collisions entre les galaxies.

Celles-ci peuvent également produire des queues de matière sortant de la galaxie.

L'image du VLT indique que NGC 134 semble également avoir une queue de gaz arrachée du bord supérieur du disque.

Est-ce que NGC 134 a eu une rencontre avec une autre galaxie dans le passé ?

Ou est-ce qu'une autre galaxie au-dehors exerce une attraction gravitationnelle sur elle ?

C'est une énigme que les astronomes doivent résoudre.

La superbe image du VLT montre également que la galaxie a sa part de régions ionisées d'hydrogène (régions HII) flânant le long de ses bras en spirale.

Vues dans l'image comme des dispositifs rouges, ce sont des nuages rougeoyants de gaz chaud dans lesquels les étoiles se forment.

La galaxie montre également d'importantes lignes foncées de poussières à travers le disque, obscurcissant une partie de la lumière des étoiles de la galaxie.

Étudier des galaxies comme NGC 134 est une excellente manière d'en apprendre plus sur notre propre Galaxie.

NGC 134 a été découverte par Sir John Herschel au Cap de Bonne-Espérance et est située dans la constellation australe du Sculpteur.

La galaxie est située à environ 60 millions d'années-lumière - lorsque la lumière qui a été capturée par le VLT a quitté au départ la galaxie, un épisode dramatique d'extinction de masse a conduit à la disparition des dinosaures sur Terre,

préparant le terrain pour l'apparition des mammifères et plus tard plus particulièrement des humains, lesquels ont construit les installations high-tech uniques dans le désert d'Atacama pour satisfaire leur curiosité sur les fonctionnements de l'Univers.

Encore, NGC 134 n'est pas très lointain, au point de vue cosmologique. C'est le membre dominant d'un petit groupe de galaxies qui appartient à la Vierge ou Super Amas local et est l'une des 200 galaxies les plus lumineuses dans nos cieux.



http://www.eso.org/public/outreach/press-rel/pr-2007/pr-49-07.html

source;

http://pagesperso-orange.fr/pgj/1107-nouvelles.htm#55_Cancri

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum »  Actualités des sondes, des satellites et des téléscopes spatiaux » Une galaxie pour la science et la recherche
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2021 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003