FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
UNE NOUVELLE POPULATION DE GALAXIES :
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » UNE NOUVELLE POPULATION DE GALAXIES :
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Sam 25 Aoû 2007 11:31 am    Sujet du message: UNE NOUVELLE POPULATION DE GALAXIES :
Répondre en citant

SAlut a tous

UNE NOUVELLE POPULATION DE GALAXIES : ELLES N'ONT QUE 500 MILLIONS D'ANNÉES!

L'INSU (Institut National des Sciences de l'Univers) communique sur cette nouvelle population de galaxies au fin fond de l'Univers

Cet article dont les auteurs principaux sont Jean Paul Kneib du LAM et Johan Richard du Caltech, est aussi paru en complet (anglais) dans les archives d'astrophysique en format pdf de 27 pages.

Une équipe internationale d'astronomes, à laquelle participe un chercheur du Laboratoire d'Astrophysique de Marseille(1), semble avoir trouvé une nouvelle population de galaxies dont la lumière aurait mis plus de 13 milliards d'années à nous parvenir.

Cette découverte, utilisant l'effet de mirage gravitationnel, mettrait en évidence l'existence de galaxies alors que l'Univers n'était âgé que de 500 millions d'années.

300 000 ans après le Big-Bang, l'Univers en expansion est devenu transparent au rayonnement lumineux. Mais aucune étoile ne brillait encore, et c'est pourquoi les astronomes nomment cette époque « les Ages Sombres ».

La découverte des premières étoiles et des premières galaxies qui commencèrent à briller dans l'Univers est l'un des objectifs majeurs des cosmologues et motive la construction des futurs télescopes comme le télescope européen ELT (Extremely Large Telescope) et le télescope spatial JWST.

Ces recherches constituent un élément essentiel pour nous permettre de comprendre comment notre Univers s'est formé et évolue au cours du temps.

En attendant de pouvoir utiliser les futurs instruments d'observation, les astronomes ont recours à des techniques faisant appel à des phénomènes naturels et aux lois fondamentales de la physique.

L'une d'entre elles utilise l'effet de mirage gravitationnel prédit par Einstein et amplement vérifié depuis. D'après la relativité générale, la lumière est déviée par le champ gravitationnel.

Au voisinage d'un champ gravitationnel fort, comme celui des amas de galaxies les plus massifs de l'Univers, la lumière provenant d'un objet lointain est donc fortement déviée.

Si l'objet lointain, l'amas de galaxies et l'observateur sont alignés, ce dernier voit un arc lumineux. Cet arc correspond en réalité à la fusion de plusieurs images de l'objet lointain.

Ces images sont déformées, et ce qui intéresse surtout les astronomes, elles sont amplifiées. La lumière provenant de l'objet lointain est ainsi focalisée comme au travers d'un télescope, ce qui permet de l'observer alors qu'il resterait autrement invisible.



Une équipe internationale d'astronomes a utilisé cette technique en observant les amas de galaxies les plus efficaces en termes d'agrandissement apparent, avec l'un des plus puissants télescopes au monde : le télescope Keck de 10m de diamètre, situé à 4200m au sommet du Mauna Kea à Hawaii et équipé du spectrographe NIRSPEC.

Pendant 3 ans, 9 amas de galaxies ont été scrutés en détail.

Les astronomes, dont Jean-Paul Kneib, chercheur au Laboratoire d'Astrophysique de Marseille, auraient identifié 6 jeunes galaxies formant activement des étoiles, à une distance de 13 milliards d'années-lumière.

Ceci correspond à l'époque où l'Univers n'avait que 500 millions d'années, soit moins de 4% de son âge actuel.

S'assurer que cette nouvelle population de galaxies a été identifiée de façon non ambiguë est excessivement difficile à de telles distances, malgré de très nombreux tests réalisés cette dernière année par l'équipe d'astronomes avec les meilleurs télescopes actuels.

Cependant, de vieilles populations d'étoiles ont été identifiées dans d'autres galaxies un peu plus âgées que celles-ci. D'après les scientifiques, on peut donc raisonnablement penser qu'au moins une partie des galaxies identifiées est effectivement réelle.

Le grand nombre de galaxies trouvées semble indiquer qu'il existait à cette époque une grande population de galaxies intrinsèquement peu brillantes.

Le flux ultraviolet ionisant de cette nouvelle population de galaxies serait suffisant pour expliquer le phénomène de ré-ionisation de l'Univers (ionisation des atomes d'hydrogène neutre du milieu intergalactique) qui marqua la fin des « Ages Sombres ».

source;

http://www.planetastronomy.com/astronews/astrn-2007/19/astronews-net-23aou07.htm#GALAXIES

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Dim 26 Aoû 2007 10:22 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Bonne nouvelle effectivement !

Maintenent il ne faudrait plus en trouver de plus agées, car sinon le modèle standard du BB serait très en dangé !

D'ailleurs a t-on fait ressortir les détailles des différents spectes mesurer, a savoir leurs composition en élément lourd et surtout en ce qui concernes leurs différentes formes de concentration ! Car en seulement 500 millions d'années d'existances pour les galaxies et les étoiles qui les composes, sela devrait indiquer la validation ou non du modèle !

Il y a aussi la célérité de C au voisinage des source chaude et par rapport a la matière très chaude et diluer qui se retrouve a proximité ! A valider donc !!!!

PS : Voir aussi le dossier pour la science sur les galaxies du mois de juillet-septembre 2007

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » UNE NOUVELLE POPULATION DE GALAXIES :
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003