FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Yoël lana Renault
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Technologies et inventions, nouvelles idées.... » Yoël lana Renault
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
vinety
Invité





 Message Posté le: Dim 21 Jan 2007 4:00 pm    Sujet du message: Yoël lana Renault
Répondre en citant

Salut Yoël

Je te souhaite la bienvenue sur notre forum « L’Astroclick ».

J’ai lue ton exposé sur les tons et l’éther. Ce que tu écris est très intéressant et semble très semblable à ce que écrit Gabriel Lafrenière, notre compatriote.
http://www.glafreniere.com/matiere.htm

Je reviendrai ultérieurement, pour des éclaircissements et comparer ta théorie à celle de G.L.

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
vinety
Invité





 Message Posté le: Dim 21 Jan 2007 5:06 pm    Sujet du message: Re: Yoël lana Renault
Répondre en citant

Salut Yoël

J’ai traduit littéralement le premier paragraphe et un des derniers paragraphes de ton exposé, ce qui donne ceci :

La théorie est basée sur l’hypothèse que les composantes ultimes de la matière sont seulement 2 sortes de particules pulsatives. La réaction entre ces particules immergées dans un milieu semblable à un fluide, l’éther, produisent toutes les forces de la nature : Electrique, nucléaire, gravitationnel, magnétique, van der Waals, Casimir, etc.(les 4 forces fondamentales)
La théorie décrit aussi la structure interne de l’atome et des particules fondamentales couramment connues. Ainsi, un nouveau concept de physique est introduit capable de s’attaquer à l’émergence de nouveaux problèmes.

Les positons et les négatons sont géométriquement ordonnés en couches concentriques qui forment le noyau de l’atome. La configuration de cet atome inclue les électrons sur le même plan que les noyaux et des électrons en position polaire, qui est la cause de la précession des atomes.

Quelles sont les 2 sortes de particules pulsatives ?
Vois tu une différence entre une pulsation et une onde ?
Est-ce que le "ton" dont tu parles dans ton texte est l’électron ? Parfois j’y perçois une différence et à d’autres occasions elles semblent équivalentes?

P.S. L’éther et les électrons dont tu parles sont aussi la base de la théorie de G.L.

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
copernic
Chroniqueur


Inscrit le: 21 Jan 2007
Messages: 56

 Message Posté le: Lun 22 Jan 2007 2:47 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjours a tous

Ca dépands de la définitions que tu porte a l' éther Question

Qu' est-ce-que l'éther pour toi Question

pour moi , c'est le tissus de l'espace Wink

bonjours
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinety
Invité





 Message Posté le: Sam 03 Fév 2007 4:35 pm    Sujet du message: Aspin bubbles
Répondre en citant

Copernic

Salut Copernic

Habituellement, je laisserais Yoël Lana Renault répondre lui-même à cette question. Il répond régulièrement à ces questions sur le forum «Astrophysique ».

Citation:

Bonjours a tous

Ca dépands de la définitions que tu porte a l' éther

Qu' est-ce-que l'éther pour toi

pour moi , c'est le tissus de l'espace

bonjours


Pour faciliter la compréhension de son exposé publié en anglais, j’ai traduit pour mes lecteurs, l’introduction en français.

Traduction française de l’exposé par Yves Vinet

ASPIN BUBBLES

Projet mécanique sur l’unification des forces de la nature.
PAR Yoël Lana Renault

Ce texte décrit une théorie mécanique qui fait l’unification des forces de la matière avec une seule réaction onde particule.
La théorie est basée sur l’hypothèse que les composantes ultimes de la matière sont seulement deux sortes de particules pulsatives. La réaction entre ces particules immergées dans un milieu semblable à un fluide, l’éther, produisent toutes les forces de la nature : Electrique, nucléaire, gravitationnel, magnétique, van der Waals, Casimir, etc.
La théorie décrit aussi la structure interne de l’atome et des particules fondamentales couramment connues. Ainsi, un nouveau concept de physique est introduit capable de s’attaquer à l’émergence de nouveaux problèmes.

Les mots clefs : Unification des forces, Interaction non linéaire.

INTRODUCTION

La théorie présentée ici est compatible avec les points de vues existants sur la nature de la matière et démontre que les propriétés essentielles d’une particule peuvent être décrites dans le cadre de la physique classique avec certaines hypothèses sur la nature de l’espace physique qui est traditionnellement appelée l’éther.
Cette théorie est une synthèse d’idées utilisées par Newton, Faraday, Maxwell et Einstein.
Dans le passé, l’hypothèse d’un éther imaginé tel qu’un fluide, a été décisive pour la création de la théorie des champs électromagnétiques. L’image d’anneaux tourbillonnants a été utilisée pour construire un modèle de l’atome, quand l’existence des particules élémentaires n’était pas connue.

Dans le temps, l’utilisation du modèle tourbillonnant associé aux particules élémentaires semblait raisonnable. Cependant, la présente théorie introduit une alternative aux particules élémentaires, que j’appelle « tons », avec une rotation gauche et droite, pour définir un modèle de particules et d’anti-particules.

L’interaction entre ces « tons » est utilisée pour représenter la charge électrique des particules, le signe de la charge étant défini par l’accélération interne du mouvement des « tons ».
Les équations de Maxwell sont utilisées ici comme base pour la description cinématique de l’éther comme la dynamique de l’éther. Les calculs démontrent que la masse Newtonienne d’une particule dépend sur l’asymétrie dans la grandeur de ses tons. L’éther est considéré ici, comme ayant un comportement inertiel non linéaire.

Historiquement, il y a un désaccord sur l’interaction physique entre les particules élémentaires. Pourtant, la réponse semble simple quand on observe une collision entre deux corps tangibles. Ils réagissent entre eux parce qu’ils se touchent. La vérité est que les atomes dont est constitué la matière ne se touchent pas, parce que ce phénomène échappe à nos observations et à nos sens. Au début de l’histoire de la physique, le besoin pour une hypothèse dans le champ d’observation de l’interaction des atomes entre eux n’était pas nécessaire.
Quand notre attention a été concentrée sur le phénomène de l’interaction des atomes dans la matière sans possibilité de l’observer visuellement, il a été nécessaire d’assumer qu’il y avait un mécanisme caché à nos sens, sur l’interaction spatiale des atomes de la matière ou simplement accepter que ce phénomène agissait à distance. La quantification de ces forces était tout ce que nous devions connaître. En un certain sens, cela devenait un concept philosophique plutôt que physique. Historiquement, ce concept de forces agissant à distance a été accepté d’emblé, parce que les résultats des calculs étaient cohérents avec la réalité observable.

Il y a aussi une tradition pour essayer de comprendre plus profondément les phénomènes observables, qui permet de théoriser sur le processus physique de la matière. L’omniprésence de l’éther laissait croire qu’il était un milieu propice pour l’interaction physique. Cette approche a été utilisée par Michael Faraday pour expliquer l’électrodynamique en démontrant à des gens très pragmatiques, qu’un savoir réel peut être acquis par des hypothèses bien étayer sur des phénomènes inobservables.

Un modèle satisfaisant de l’éther doit être inventé. Pour expliquer différents phénomènes, différents modèles sont utilisés : les fluides, les solides, les gaz…
En comparaison, l’éther ne semble pas aussi attirant, pour être utilisé dans une théorie consistante. Mais c’est uniquement dû au fait, que nous considérons l’éther dans un cadre de substance que nous connaissons. Pour développer une théorie de l’éther, on doit être libre d’imaginer un milieu dont les propriétés ne correspondent en aucun point à celles connues de la mécanique classique.

Notre but est de comprendre la nature de la matière et des champs de forces qui les interpellent, même si nous devons attribuer des propriétés peu communes à l’espace ou à la substance emplissant l’espace. Le but ultime de cet exposé est réduire toutes les interactions physiques en des interactions purement mécaniques.
À la fin du 19 ième siècle, il y avait une autre interprétation du concept de l’éther, qui disait que tous ce que nous observions dans le ciel pouvaient interagir entre elles grâce à l’éther, et étaient aussi l’éther. Cette interprétation était la base de la représentation de William Thompson sur l’idée que (lord Kelvein) entretenait sur les atomes comme étant un anneau tourbillonnant. Cette idée a été plus tard développée par J.J Thomson. Sous cette vision, les corps physiques sont une sorte de pagaille dans la substance qui emplie l’espace.
En 1887, après l’expérience de Michelson et Morley, le concept de l’éther comme milieu à été rapidement abandonnée. L’ironie de cette expérience, n’est pas qu’elle a sonné le glas de l’hypothèse de l’éther mais qu’elle n’a pas réellement endommagée l’hypothèse, alors universellement acceptée de l’éther.

Ce document décrit une seule interaction spécifique d’une onde-particule, capable de reproduire toutes les forces de la Nature. Cette interaction guide un nouveau concept de l’atome et mène à d’autres développements ultérieurs. Comme le but visé de ce document est de répandre les idées admises, dans une théorie plus large et plus générale. Strictement des concepts et des conséquences fondamentales sans mathématiques enchevêtrées, sont ici présentés

Depuis la naissance de la physique fondamentale, l’origine de l’électricité, la gravité et les forces nucléaires, ont croupis dans un discours vide de sens conceptuel pour les esprits scientifiques.
Les phénomènes reliés aux forces ont étés mis de coté : Seulement le développement des mathématiques ont atteint un certain prestige et une fascination, avant même que ce formalisme soit vérifier par des expérimentations en laboratoire. En conclusion, des théories embrouillées se sont singularisées par l’apport des théories sur la mécanique quantique et la relativité générale, pour expliquer les phénomènes observés à différentes échelles du même univers. La solution proposée par ce document est la conclusion d’une recherche de dix ans, sur la réforme des théories physiques capables d’expliquer le tandem concept et développement technologiques.

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
Yoël Lana-Renault
Chroniqueur


Inscrit le: 21 Jan 2007
Messages: 13
Localisation: Zaragoza (Espagne)

 Message Posté le: Dim 04 Fév 2007 6:14 pm    Sujet du message: *Aspin Bubbles"
Répondre en citant

Bonjour à tous.

Yves, ça me paraît superbe l'initiative de traduire l'Introduction de mon travail et d'ouvrir une discussion sur "Aspin Bubbles" à mon nom. C'est trop. Je ne sais pas comment te remercier. La vérité est que j'ai été agréablement surpris. La traduction, tu l'as fait très bien. On remarque que tu domines parfaitement l'Anglais et le français. Je ne l'aurais pas fait mieux.

Ça me console trouver des personnes comme toi dans le réseau. Le monde ira mieux maintenant.

Comme va t'il l'Exocet ? J'ai vu dans ta web deux travaux précieux. Félicitations!

Je repondrai à vos questions.

Une salutation très affectueuse à tous.
_________________
Yoël Lana- Renault, Docteur en Physique Théorique

"Aspin Bubbles" publié à APEIRON, Vol 13, Number 3 (July 2006)
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Yoël Lana-Renault
Chroniqueur


Inscrit le: 21 Jan 2007
Messages: 13
Localisation: Zaragoza (Espagne)

 Message Posté le: Dim 04 Fév 2007 6:27 pm    Sujet du message: Petit resumé de *Aspin Bubbles*
Répondre en citant

Petit resumé de *Aspin Bubbles*

Bonjour à tous. Voilá un petit resumé de ma théorie:

- La théorie se base sur l'hypothèse que les derniers composants de la matière sont deux particules vibratoires asymétriques (bulles pulsantes). Je les appelle "tons"

- La membrane de ces particules vibrent anharmoniquement selon l'équation (1) de mon article

r = (ro + Ao · sin [wt])^x

où ro, Ao et x sont des paramètres à déterminer. r est le rayon de la membrane, w est la fréquence angulaire de la pulsation et t le temps. Cette équation est la solution précise du Potentiel (2) avec énergie zéro.

- Ces particules émettent des ondes anharmoniques dans un espace baigné d'éther, lequel est son support. Équations (12) et (13) de mon article. Voir aussi figure 2.

- Les tons ont une masse passive M. C'est une masse qui n'a pas de'énergie, par conséquent nous ne pouvons pas la mesurer. Toutefois, elle est en rapport avec la masse mesurable m selon (21) : m = 2M

- Les interactions mécaniques onde- ton sont génératrices de toutes les forces que nous connaissons. Équation (34). L'interprétation mécanique de cette seule force existante entre deux tons est basée sur les équations 14, 15, 16 et 17. Voir aussi figures 3 et 4.

- La détermination des paramètres ro, Ao et x d'un ton sont obtenus par la résolution d'un système de de trois équations, 24, 25 et 26. Équation (24) qui nous fournit le point d'équilibre de la membrane. (25), imposition de la valeur de la force électrique entre 2 tons. (26) c'est le rayon moyen du ton.

. - Si 0 < x < 1, l'accélération totale (somme des deux accélérations moyennes) de la membrane (9,.10 et 11) est positive, le ton est générateur d'ondes anharmoniques A (fig 2), à ce ton nous l'appelons "positon", et il est comparable à à ce que nous connaissons comme positrón ou d'autres particules avec une charge positive (+e).

- Si x > 1, l'accélération totale de la membrane (9,.10 et 11) est négative, le ton est générateur d'ondes anharmoniques B (fig 2), à ce ton nous l'appelons "negaton", et il est comparable à ce que nous connaissons comme électron ou d'autres particules avec une charge négative (-e).

- La fréquence angulaire du ton est directement obtenue de l'équation traditionnelle 22, E = mc^2

- L'énergie interne du ton est l'énergie cinétique de la membrane (22 et 23). De là, le résultat que la vitesse maximale de la membrane est 2c.

- L'asymétrie des forces électriques est obtenue par le concept d'Aspin, formule 31, qui est introduite dans l'équation du rayon moyen, en nous donnant la (30). Ceci implique que negatons et positons avec la même masse, ils se caractérisent parce que la différence entre ses rayons moyens est une valeur infinitésimale (voir 41)

- Ce modèle est complètement mécanique. Dans ce modèle il n'existe pas le concept de forces à distance. Tout se base en calculer les interactions onde- ton (34) existantes entre les tons, seuls composants de la matière, en nous donnant tout le forces connues (électrique, nucléaire, gravité, magnétique, atomique, van der Waals, Casimir, etc.....)

- Par exemple, le résultat de la force de la gravité entre deux matières neutres M et M' est la somme de toutes les interactions mécaniques onde- ton existantes entre tous les composants (tons) de ces matières (36 et 37)

- Les interactions onde-ton entre tons (forces électriques) ont une différence très petite (infinitésimale) dans leur valeur (voir équation 35)

- Le résultat de que les forces nucléaires soient très fortes est du à que la valeur du dénominateur d^2 - R^2 à l'interaction onde- ton (34) est très petite.

- Les forces de Casimir sont la conséquence de la valeur obtenue à (43), dû à l' addition des interactions onde- ton entre les tons de deux atomes à des distances très courtes.

- Dans ce modèle, l'image visible (constitution) des atomes et les molécules est celle qui est traditionnelle. Seulement change la constitution des noyaux. Dans les noyaux, il n'y a pas de neutrons ni de protons. Le noyau est comme un système planétaire très petit constitué par 2z-1 positons et z-1 negatons. z negatons (électrons) orbitent et précessent autour du noyau.

- Dans les réactions nucléaires on conserve le nombre de tons. La radioactivité est interprétée comme le choc probabiliste d'un neutrino contre une particule ou un noyau avec des liens (interactions onde-ton) très faibles entre les composants (tons).

- Avec ce modèle nous pouvons mécaniquement construire (mécanique de Newton) la configuration de tous les noyaux, ainsi que les particules fondamentales neutron et proton (Figure 5). C'est un travail qui est commencé mais qui reste beaucoup pour terminer.

- Le modèle prédit l'expansion accélérée de l'Univers.

- Il explique la courbure de la lumière et la deflexión de la gravité suite à la superposition de toutes les ondes anharmoniques qui produisent la totalité des composants (tons) des astres. Les ondes anharmoniques forment les propriétés physiques de l'éther environnant de ces astres. C'est notre champ de gravité. Nous pouvons parler d'indice de réfraction de l'éther et de réfraction de la lumière dans cet éther. La courbure espace- temps de la Relativité n'est pas nécessaire dans ce modèle. La lumière est réfractée en fonction des champs de gravité qu'elle traverse.

Le modèle doit être perfectionné peu à peu et aussi, il doit être capable de donner des solutions à toute la phénoménologie physique que nous connaissons. Ceci portera beaucoup d'années de recherche.

Le modèle est dans ses débuts. Le modèle est complètement mécanique. Par conséquent, il est très compréhensible.

La Terre du modèle "Aspin Bubbles" perturbe et forme les propriétés physiques de son éther environnant. La vitesse de la lumière est constante dans sa surface. Il s'ensuit que les résultats de l'expérience de Michelson-Morley soient corrects.

La Terre se déplace librement dans l'éther du modèle "Aspin Bubbles". L'éther "Aspin Bubbles" ne se déplace pas, il est toujours calme. Il s'ensuit que l'aberration stellaire (Bradley) est correcte.

L'éther perturbé et polarisé par l'eau en mouvement dans le modèle "Aspin Bubbles", modifie la vitesse de la lumière. Il s'ensuit que les résultats des expériences de Fizeau et de Airy (avec le télescope plein d'eau) soient corrects.

Autres caractéristiques et conséquences du modèle "Aspin Bubbles"

L'éther "Aspin Bubbles" n'est pas entraîné par la Terre. L'éther ne se déplace pas, il est toujours calme. Et la Terre se déplace librement à travers l'éther.

La matière modifie les propriétés physiques de l'éther. L'éther est perturbé et configuré constantement par les ondes anharmoniques qui émettent les tons (bulles pulsantes) et ces tons, ils sont les seuls composants de la matière. Suite à cela, toute matière avec vitesse (la Terre), transporte avec elle son champ d'ondes anharmoniques (champ de gravité) que produisent ses tons.

La vitesse de la lumière augmente ou diminue en fonction de l'éther configuré qu'elle traverse.

Les ondes électromagnétiques voyagent toujours dans l'éther. La réfraction de la lumière se produit dans l'éther étant donné sa différente configuration produite par la matière (les tons).

L'éther environnant le Soleil courbe la trajectoire de la lumière.


"Aspin Bubbles" est publié à Online Journal: APEIRON, studies in infinite nature.

Vous retrouverez mon travail sur sa web:

http://www.redshift.vif.com/journal_archives.htm Vol 13, Number 3 (July 2006)

Si vous le désirez, vous pouvez le connaître directement sur ma web:

http://www.yoel-lana-renault.es

Pour une meilleure compréhension et une vérification de mon travail,
j'ai ajouté dans ma page Web quelques calculs effectués avec le
programme MATHEMATICA (nb), où vous pourrez changer des données d'entrée, ainsi comme travailler avec davantage de digits si c'est
nécessaire.

Si le modèle vous paraît plausible, aidez moi à le diffuser. Merci

Saluts, Yoël
_________________
Yoël Lana- Renault, Docteur en Physique Théorique

"Aspin Bubbles" publié à APEIRON, Vol 13, Number 3 (July 2006)
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
vinety
Invité





 Message Posté le: Lun 05 Fév 2007 12:37 pm    Sujet du message: Re: *Aspin Bubbles"
Répondre en citant

Salut Yoël

Yoël Lana-Renault a écrit:
Bonjour à tous.

Yves, ça me paraît superbe l'initiative de traduire l'Introduction de mon travail et d'ouvrir une discussion sur "Aspin Bubbles" à mon nom. C'est trop. Je ne sais pas comment te remercier. La vérité est que j'ai été agréablement surpris. La traduction, tu l'as fait très bien. On remarque que tu domines parfaitement l'Anglais et le français. Je ne l'aurais pas fait mieux.

Ça me console trouver des personnes comme toi dans le réseau. Le monde ira mieux maintenant.

Comme va t'il l'Exocet ? J'ai vu dans ta web deux travaux précieux. Félicitations!

Je repondrai à vos questions.

Une salutation très affectueuse à tous.



Je te remercie pour ton appréciation de ma traduction. Si je l’ai fait, c’était premièrement pour mieux comprendre ton concept. En traduisant un texte, on doit faire l’effort de trouver le vrai sens accordé aux mots que l’auteur utilise. En le faisant, j’ai moi-même appris plusieurs choses et certains points scientifiques sur la physique ont maintenant un sens et me permet de mieux comprendre certains concepts. J’ai lue aussi les autres textes que tu as écrits sur les transformations de Lorentz et leurs applications mécaniques sur la relativité d’Einstein.
Je les étudie présentement et je crois que je commence à comprendre !

Par contre, je reviendrai avec plusieurs questions sur la physique qui n’ont pas été à ce jour répondues à ma satisfaction. Tu en seras quitte pour y répondre au mieux de tes connaissances. Ce sera un retour d’ascenseur. Ha ha.

En ce qui concerne mon Exocet, je dois te dire que je suis actuellement dans une période léthargique et que l’aide d’une personne disponible et intéressée à ce genre de projet pourrait me donner le petit coup de pouce pour mener à terme ce projet. Comme le l’ai déjà dit précédemment, une aile est déjà construite. Les gabarits de construction sont bâtis et n’attendent que mon retour d’énergie pour poursuivre la construction.

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Technologies et inventions, nouvelles idées.... » Yoël lana Renault
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003