FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
ATV:Les opérations de déchargement vont pouvoir commencer
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Astronautique » ATV:Les opérations de déchargement vont pouvoir commencer
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Dim 06 Avr 2008 11:34 pm    Sujet du message: ATV:Les opérations de déchargement vont pouvoir commencer
Répondre en citant

SAlut a tous

Quelques jours après l'amarrage de l'ATV à la Station, les opérations de déchargement vont pouvoir commencer. Après s'être assuré de la qualité de l'air du module pressurisé, l'équipage de la Station a ouvert l'écoutille le 5 avril.

Mais, revenons sur cet exploit, avec Gérard Galet, le Responsable de l'équipe Véhicule au sein de l'ATV-CC.

Il a en charge 15 ingénieurs qui assurent l'envoi des commandes et la surveillance de l'ATV ainsi que la gestion de ses consommables. Arrow


Crédits CNES / ill. / DUCROS David, 2008

Exploit car l'ATV est l'engin le plus complexe jamais construit par l'Europe. On lui impose des contraintes de sécurité du vol habité mais sans pouvoir, contrairement à la navette, compter sur un équipage à bord pour gérer les pannes.

Résultat un automatisme jamais vu pour un engin spatial. Toute l'architecture de Jules Verne repose donc sur des logiciels conçus spécifiquement, dont un de Classe A.

Une première pour l'Europe dans le domaine spatial.

Comme on a pu le voir en direct, son amarrage avec le module Zvezda s'est fait sans coup férir. Si quelques problèmes ont bien émaillé la mission mais rien d'anormal pour un programme de cette envergure, saluons 'le travail collectif mené par l'Europe, et notamment par les Etats membres de l'ESA,

les équipes industrielles placées sous la maîtrise d'œuvre d'Astrium, le personnel du CNES et de l'ESA, mais aussi par les partenaires de l'ISS et en particulier les Etats-Unis et la Russie '. Comme l'a si bien fait remarquer Jean-Jacques Dordain, le Directeur général de l'ESA.

Les bonnes surprises !

Anxieux au lancement et dès les premiers pas de l'ATV dans l'espace, Gérard Galet (CNES) a vu ses craintes s'effacer pour 'laisser place à un soulagement au regard du très bon comportement de l'ATV, un comportement en ligne avec les attentes, voire meilleur '.

Les premières données reçues par le Centre de contrôle de l'ATV, à Toulouse (ATV-CC) ont rapidement montré 'Un engin d'une stabilité remarquable, qui consomme un peu moins que prévu aux performances très bonnes,

surtout au niveau dynamique du vol (guidage, contrôle à bord) et des senseurs de mesure très peu bruité '.

Cette anxiété s'explique parce que l'ATV est un système très complexe en termes de nombre de senseurs, de boucles de contrôle à bord et de logiciels qui gère tout cet ensemble. Pour les équipes au sol, une des difficultés majeures en phase de préparation c'est la difficulté à simuler de vrais bruits de capteurs avec des simulateurs numériques.

'On avait un peu peur d'avoir fait des simulations dans des cas un petit peu trop optimiste'. En fait, c'est plutôt l'inverse. 'On s'est plutôt entrainé sur des cas pessimistes en termes de performance'.

Les mauvaises surprises !

Cependant, la mission ne s'est pas déroulée sans anicroche. Pour un programme de cet envergure, il y a là rien de surprenant et de dramatique.

Dès le lancement de l'ATV, les ingénieurs se sont rapidement rendu compte 'qu'il y avait pas mal de soucis thermiques à bord de l'engin'.

Si dans un premier les temps les équipes au sol ont eu du mal à cerner le problème, les premières images acquises depuis la Station ont rapidement montré ce qui c'était produit.

Certaines couvertures de la protection thermique (l'enveloppe blanche qui recouvre l'ATV) se sont décollées pendant les phases de dégazage lors du lancement. Conséquences directes, les parois de l'ATV se sont refroidies perdant 1,

voire 2 degrés, pour s'installer sous les 19°C (température nominale). Face à cette situation, il a fallu 'très vite déterminer les conséquences pour l'ATV pendant la phase de vol et la phase attachée à la Station'.

Les équipes au sol sont arrivées à la conclusion qu'il n'y aurait pas de conséquences trop graves dans les 2 cas. Seule petite contrainte, maintenant que l'ATV est attaché à la Station,

il faut le 'chauffer en permanence mais cela ne représente pas une dépense d'énergie significative. La consommation induite est marginale et le bilan énergétique de l'ATV reste tout de même positif'.

Dans un premier temps, les équipes au sol ont pensé que des parois trop froides pouvaient générer un phénomène condensation d'humidité à bord.

'Cela aurait pu être critique dans le sens ou l'ATV est ouvert sur le reste de la Station' Autrement dit 'il peut condenser toute l'humidité de la Station dans son intérieur'.

Mais au final, 'Ce problème avait été très largement surestimé et depuis, nous avons à présent la certitude que c'est un faux problème'.

Notez que contrairement aux autres modules de la Station, l'ATV a la particularité de ne pas avoir de ligne de vie.

L'absence de mains courantes rend donc impossible toutes EVA au-dessus de l'ATV. Ce choix s'explique parce que l'engin n'a pas vocation à rester accroché en permanence à la Station.

Ce problème de couverture thermique sera remédié sur l'ATV-2. 'Un nouveau design de la protection thermique est prévu et qui consistera par une augmentation des trous de dégazage et une meilleure sécurisation des fixations de ces couvertures'.

Le second problème concerne toujours la thermique. 'Des réglages thermiques parfois un petit peu trop serrés, notamment vis-à-vis de la propulsion' ont provoqué quelques frayeurs pendant le vol quand l'ATV nous a écarté des chaines propulsives à bord, en provoquant des alarmes sur le système de propulsion, 'liées à un seuil thermique inapproprié'.

Le problème a rapidement été identifié et corrigé.

Conclusion

'Piloter un tel engin est un privilège dont nous sommes fiers et heureux' conclut Gérard Galet et de finir 'Merci à ce programme de m'avoir permis de construire et de vivre avec une telle équipe Véhicule, une si belle aventure, même si nous sommes encore loin de la fin qui sera psychologiquement terrible lorsque nous détruirons ce magnifique bébé'.

la source;

http://www.flashespace.com/html/avril08/atv20_04_08.htm

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Astronautique » ATV:Les opérations de déchargement vont pouvoir commencer
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003